MONDE

E. CABIRA répond à ALAIN FINKIELKRAUT


"Les Antillais sont des assistés..." (A. Finkielkraut)

A l’attention de M. Finkielkraut,

J’ai écouté récemment vos propos infamants au sujet des antillais sur radio RCJ, où vous souteniez sans rire que les antillais étaient des assistés. Et que s’agissant du spectacle de Dieudonné à l’atrium de Fort de France, vous décriviez des foules d’antillais surexcités sous influence du maléfique gourou-sorcier Mbala.


Samedi 26 Mars 2005


Je vous inciterai M. Finkielkraut à manifester plus de respect pour cette Communauté sans laquelle la France ne serait pas. En effet vos préjugés ou votre mauvaise foi vous ont fait faire l’économie de l’histoire de cette communauté qui durant quatre siècles a fourni par le sang, les chaînes et la mort, les ressources qui firent de la France une grande nation industrielle.

Je vous inciterai également à vous rappeler que lorsque la République agonisait sous les bottes de Napoléon, c’est sabre au clair que les officiers noirs de Guadeloupe défendaient les principes mêmes de la république contre le despotisme Bonapartiste.

Je vous inciterai donc à avoir du respect pour ces jeunes hommes des Antilles-guyane qui donnèrent leur sang par milliers dans les tranchées froides et boueuses de la première guerre mondiale si ce n’est pour un idéal, celui de la république !!!

La deuxième guerre mondiale fut également l’illustration de la bravoure de ces hommes des Antilles que vous osez par bêtise et/ou par ignorance qualifier d’assistés...En effet lorsque qu’une bonne partie de la France pactisa avec l’Allemagne après la défaite française de 39, allant dans leurs excès de zèle pro germanique, jusqu’à dénoncer leurs voisins juifs ou résistants....Ces mêmes antillais que vous qualifiez aujourd’hui d’assistés, prenaient des risques insensées pour quitter leurs îles des caraïbes afin de rejoindre l’Angleterre via St Lucie ou la Dominique ceci afin de s’engager au sein des forces françaises libres stationnées en Grande Bretagne... afin de combattre la barbarie Nazie...

Rappelez vous également M. Finkielkraut, l’imprécateur anti-antillais, que c’est également un Guyanais, Felix Eboué qui répondit le 1er à l’appel du 18 juin de De Gaulle, alors que l’essentiel de la France était bien loin de l’esprit de résistance...

Je pense que pour toutes ces raisons, M. Finkielkraut, vous devriez manifestement avoir un peu plus de décence avant de vous en prendre de manière gratuite aux Antillais, taxés d’assistés pour cause de salle comble aux spectacles de Dieudonné....

Comme je vous l’ai déjà dit les Antillais se sont battus tout au long de leur histoire pour que la République soit un espace de respect et de tolérance, où l’esclavage n’aurait plus droit, ou le racisme n’aurait plus droit, ou les persécutions contre les minorités (dont la vôtre) n’aurait plus droit...Donc M. Finkielkraut si vous êtes à court d’arguments contre M. Mbala, de grâce, fermez-la, plutôt que de nous assommer de votre suffisance boursouflée...

Républicainement.

E. Cabira


Samedi 26 Mars 2005


Commentaires

1.Posté par STEINEDA le 13/04/2005 18:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A la lecture de cet article on peut constater avec effarement le manque élémentaire de rigueur intellectuel et la mauvaise foi caractéristique des héraults autoproclamés de l'antiracisme.Ainsi donc des faits d'armes historiques et des combats honorables(dont chaque peuple du globe pourrait à coup sur s'ennorgueillir) anciens ou d'ailleurs actuels dispenseraient de la critique et de l'analyse factuelle.Ce déni de réalité, par une sorte d'inversion maligne, va jusqu'à retourner le propos de départ de Finkielkraut (il y actuellement un important problème d'antisémitisme aux Antilles- le très grand succès des spectacles de Dieudonné- en autre- en atteste)contre sa représentation nationale ou culturelle (la France métropolitaine - la France des "blancs" en quelque sorte).
Comme si les racistes venaient toujours du même monde et avaient toujours le même visage (la France- les blancs- l'europe et plus généralement l'occident) et comme si le statut de victime des descendants de la colonisation les protégerait en quelque sorte de toute forme de culpabilité pour toujours.Il me semble que c'est précisément ce genre de raisonnement qui cause la perte d'un peuple, quel qu'il soit.

2.Posté par G CABIRA le 16/02/2007 20:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je serais enchanté de pouvoir contacter mr E CABIRA. nous portons le même nom, ce qui est très rarisime dans ce cas. S'il vous plait, donnez-moi la possibilité de parler à monsieur E CABIRA.
Cordialement

Gabriel Cabira romancier

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires