Politique

Duel démocrate Obama-Clinton: une situation inédite (politologue)


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 24 Février 2011 - 03:59 Ce que j’ai dit à Stuttgart

Jeudi 14 Janvier 2010 - 10:59 Turquie-Russie : amour et tubes



Mercredi 9 Janvier 2008

La campagne électorale américaine, qui met aux prises une femme, Hillary Clinton, et un afro-américain, Barack Obama, pour l'investiture du Parti démocrate, c'est du jamais vu aux Etats-Unis, estime Alexandre Konovalov, directeur de l'Institut des études stratégiques.

La sénatrice démocrate et ancienne first lady Hillary Clinton et le sénateur républicain John McCain ont remporté la primaire dans le New Hampshire. Dans l'Iowa, les caucus avaient été auparavant remportées par Barack Obama et l'ancien gouverneur républicain de l'Arkansas Mike Hukabee.

"Le processus n'en est qu'à ses débuts, et une situation inédite s'est créée chez les démocrates. Le prétendant au siège présidentiel sera soit une femme soit un homme de couleur, ce qui est nouveau dans l'histoire américaine", a affirmé l'expert.

Selon lui, l'élite politique américaine était jusqu'à présent exclusivement dominée par des représentants des WASP (White Anglo-Saxon Protestant, personnes de race indo-européenne, protestantes et d'origine anglo-saxonne).

"C'est la première fois qu'un homme né d'un père kényan et d'une mère blanche et qui a vécu une partie de sa vie en Indonésie, chrétien convaincu et possédant une excellente instruction, fait son entrée à ce niveau dans l'arène politique", a poursuivi l'expert.

"Un tel choix, entre une femme et une personne de couleur, constitue un fait unique dans l'histoire américaine", a indiqué le politologue.

Le politologue a cependant rappelé que les primaires n'en étaient qu'à leurs débuts.

"Mme Clinton a craqué après la victoire d'Obama dans l'Iowa, ce qui a ému le coeur des femmes et lui a garanti la victoire dans le New Hampshire", a commenté M. Konovalov.

M. Konovalov a indiqué que la victoire de l'un ou l'autre candidat ne provoquerait pas de changement profond dans les relations entre les Etats-Unis et la Russie.

"La politique étrangère des Etats-Unis est toujours bipartite. Ils peuvent s'entredéchirer sur le système tributaire ou les programmes sociaux, dans l'arène internationale ils se soutiennent en général, même si l'Irak constitue une exception", a-t-il fait savoir.

L'élection présidentielle américaine aura lieu le 4 novembre 2008. L'élection primaire, qui a commencé en janvier, sert aux partis à désigner leur candidat.


Mercredi 9 Janvier 2008

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires