Géopolitique et stratégie

Du nucléaire iranien


Tandis que les Etats-Unis et les milieux occidentaux ne cessent leur campagne d’intoxication contre le programme nucléaire iranien à vocation pacifique, on assiste à un quasi black-out dans la presse occidentale, sur l’affaire de la collision d’un sous-marin atomique US avec un pétrolier japonais à l’est du détroit d’Hormuz. Dans ce contexte, l’organisation iranienne de la protection d’Environnement a annoncé qu’elle est en train d’examiner l’éventualité de la pollution dans cette région, due à la collision de ce sous-marin atomique américain avec le pétrolier nippon, qui a eu lieu il y a une semaine.


Lundi 15 Janvier 2007

Du nucléaire iranien
« En dépit de ces tapages anti-iraniens dans la région et dans le monde entier, au sujet du programme nucléaire iranien, les Etats-Unis utilisent des équipements militaires nucléaires sur une vaste échelle. », a constaté le président de l’Organisation iranienne de la protection d’Environnement, Delavar Nadjadi.

« L’affaire se poursuivra via les instances internationales, au terme des études effectuées sur la pollution de l’environnement par la fuite du pétrole et des produits radioactifs. », a-t-il ajouté.

Toujours dans le contexte nucléaire, les Etats-Unis et le régime sioniste font tout pour susciter une attitude hostile vis-à-vis de l’Iran, prétextant ses activités nucléaires civiles. Or, les dirigeants des pays de la région demandent, de leur côté, une solution négociée à cette affaire.

Cheikh Mohamed Ben Jassem Ben Jaber Al-e Thani, le chef de la diplomatie qatarie a déclaré dimanche, à Doha, lors d’une conférence de presse avec Masimo D’Alema, son homologue italienne, que le programme nucléaire iranien, comme le réitère Téhéran, est totalement pacifique. Il a souhaité que le nucléaire iranien soit résolu via des voies pacifiques. Il a également mis en garde que toute option non-pacifique ne signifie que mettre le feu au poudrier et embraser toute la région.

Aux yeux du chef de la diplomatie qatarie, les politiques américains au Moyen Orient, sont nuisibles.

D’autre part, le secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale iranienne, Ali Larijani s’est rendu à Riad où il a rencontré le roi d’Arabie saoudite et lui a remis le message du Guide suprême de la Révolution islamique, l’honorable Ayatollah ol-Ozma Khamenei et du président Ahmadinejad. Les deux hommes ont discuté aussi des relations bilatérales et des activités nucléaires iraniennes.

IRIB


Lundi 15 Janvier 2007


Commentaires

1.Posté par FOROG le 05/01/2008 08:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

HI

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires