Coup de gueule

Du féminisme aux... Féminazis et féminazes


Dans la même rubrique:
< >

Vendredi 29 Juillet 2016 - 14:18 Le Père Hamel était musulman!



georges zeter
Vendredi 9 Août 2019

Dans l’émission OpenMic sur RT France Les hommes sont-ils fâchés avec le féminisme ?...Je le suis ! Car, en notre pays, ce « féminisme » est incarné depuis quelques décennies par ce que j’appellerais le féminisme parisianiste, à savoir : des bobotes n’étant jamais sorties des limites du périf, mais invitées par tous les médias mainstreams pour récolter leurs diatribes hystérico/insipides, ou plutôt, leurs : « ah les hommes ! Ces ratés qui sans nous ne seraient que des êtres à deux mains gauches et à un seul hémisphère cervical »...Juste bons à forniquer (mal), boire des bières en regardant le foot et à pisser sur la lunette...
Qu’il doit être difficile d’être un jeune ado mâle de nos jours, entouré qu’il est par ces viragos revanchardes...
Sur le plateau de l’émission OpenMic, face à face, Fiona Schmidt journaliste spécialisée en presse féminine et Julien Rochedy, ex du front national et masculiste assumé.
Voici ce qu’a posté sur tweeter Rochedy : « Je débattais hier avec la féministe Fiona Schmidt qui a littéralement pété un câble après le débat, m’insultant et allant même jusqu’à me menacer physiquement. Ces gens n’ont l’habitude de débattre qu’entre eux : la contradiction leur est insupportable. » Si d’aucuns ont la patience de regarder la vidéo jointe en bas de l’article, il est vrai que cette « féministe » met la honte à toutes les femmes et que peu d’entre elles doivent se reconnaître en cet être plein de...C’est abyssalement consternant ! Comme l’a si bien résumé sur son blog (voir vidéo jointe) Alexis Fontana « Elle perd un débat et appelle ça de la "Violence contre les femmes ! » Quant à cette Fiona Schmidt, sur son blog elle écrit « je vais vous raconter l’histoire de mon prochain bain de merde avec Julien Rochedy » ...Si on assimile « la merde » à la boue, n’est ce pas très bon pour la peau chère Fiona? Plus sérieusement : entre incohérences, phrases hachées et non terminées, insultes, bouderies et menaces physiques - Un homme qui ferait cela sur un plateau TV et la Schiappa en ferait un fromage...De tête ! Mais on n’en est plus à ça près, car, ce « féminisme » là, qui ne fait aucunement avancer la cause des femmes, mais est exacerbé comme stratégie pour diviser un peu plus cette société éclatée par ses divisions profondes et qui sert comme exutoire afin de masquer les problèmes et catastrophes de notre monde dit, égalitaire, démocratique et autres balivernes du tonneau sans fond de danaïdes.
Tout ce battage verbal qui consiste à diminuer une moitié de l’humanité dite patriarcale, je la subis depuis presque ma naissance. Cela vient des U.S, où j’ai passé une grande partie de ma vie. Là bas, déjà dans les années 80 beaucoup de femmes débutaient une phrase par « as a woman blablabla »...Pourquoi toujours affirmer son état féminin, alors qu’un seul regard (concupiscent cela va de soi)) suffit ? Et puis, imaginez : « moi, en tant qu’homme »...Ridicule non? Mais cela n’est qu’un détail qui définit assez bien cette stratégie de division : féminiser pour mieux régner et les hommes seront bien éparpillés. Puis, la machine hollywoodienne s’y est mise. Jusqu’aux années 60 le cinéma portait aux nues les valeurs familiales avec un père, figure d’autorité et de sécurité, une mère maternelle et aimante et des enfants respectueux...Ouais, aux orties et que c’est parti les couples éclatés avec l’héroïque maman élevant ses enfants seule, un ex mari disparut avec une prostituée, ne payant pas de pension, s’alcoolisant, jouant aux cartes etc...Voici avec quelles non-valeurs masculines de father’s figure nous avons grandi en regardant ces films, ces émissions TV : jamais en 2019, nous ne voyons à l’écran un couple heureux en ménage, JAMAIS ! Tout cela sert à ce « féminisme » pour les nulles, et fait la promotion de « la femme indépendante », tout ça relayé par une presse féminine qui, si j’étais femme me ferait honte de me traiter ainsi en conne ! Alors que les vraies problèmes sont glissés sous le tapis : inégalité de salaire, inégalité de lois, violences, maltraitances, harassement ; c’est là, où mes semblables, hommes, sommes d’accord pour y remédier, car, nous sommes pères de nos filles qui devront traverser leur existence en étant traitées en citoyennes de seconde zone, et cela est inadmissible !
Plus prosaïquement :
En parlant de mon expérience personnelle. Comme enseignant de lycée, je constate de plus en plus de jeunes filles difficiles à gérer. A savoir, que j’ai face à moi de jeunes princesses, ayant toujours raison, sachant tout, se montrant méprisantes, provocatrices, en résumé de jeunes péronnelles désagréables au possible. Il est évident que ces traits de caractère ne leur sont pas tombés dessus par enchantement ; mais il se trouve que leur maman, jeune quarantenaire, bien souvent a poussé au biberon de ce « féminisme » anti male et comme les chats ne font pas des chiens, je me retrouve souvent avec des classes de jeunes personnes, où, étant de « la vieille école » je n’hésite pas à entrer en conflit avec elles, afin de leur apprendre qu’il existe des hommes qui savent faire montre d’autorité et de justice ; Mais croyez moi, ce n’est pas rose tous les jours, car, ne sont elles pas sincèrement étonnées d’être contredites et ainsi, prennent des moues de princesse royale offusquée, telle la bave du crapaud qui effleurerait ces êtres d’exception. Tout ce laïus pour dire que les germes sont bien plantés pour un avenir radieux de féminazis pratiquées par des fémininazes...
Féminement vôtre, Amenfémen !

Georges Zeter/août 2019

vidéo : OPEN MIC ! LES HOMMES SONT-ILS FACHES AVEC LE FEMINISME ?
https://www.youtube.com/watch?v=Lm99UhKPgvE

Vidéo : Elle perd un débat et appelle ça de la "Violence contre les femmes" !
https://www.youtube.com/watch?v=lbxsQ1eLg0o



Jeudi 8 Août 2019


Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires