Croyances et société

Dommages collatéraux


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 10 Septembre 2017 - 09:40 L'Imamat (Réfutations)


C’est par ce terme ignoble que les élites des pays occidentaux décrivent les innombrables victimes civiles de leurs « guerres propres ». Mais si l’on considère que Ben Laden était en guerre contre l’Amérique, puisque les attentats contre les ambassades des USA au Kenya et au, datent d’avant le 11 septembre 2001, alors les victimes tombés dans les deux tours, le pentagone etc… peuvent être considérées comme des dommages collatéraux (Imaginons que des musulmans disent ça, ce serait du « pain béni » pour Fiente Kelle Krote, Zemmour et toute la bande). Je suppose que ces pertes ont été aussi douloureuses pour les parents des victimes, que ne le sont les « dommages collatéraux » pour les afghans et les irakiens. Un meurtre est un meurtre et il est bien ignoble de vouloir se réfugier derrière un tel terme hypocrite pour cacher cette réalité.


cybermoine3000@yahoo.fr
Vendredi 30 Octobre 2009

La guerre

Il n’y a pas et il ne peut y avoir de guerres propres ! On sait maintenant que les américains venus libérer la France ont commis des actes atroces comme des viols et des meurtres sur des membres du peuple qu’ils sont venus délivrer de l’emprise des nazis (http://www.amazon.fr/Face-cach%C3%A9e-GIS-am%C3%A9ricains-Angleterre/dp/2228897558). Ils auraient commis de pareilles exactions en Angleterre d’où fut organisé le débarquement en Normandie (peut-on parler là aussi de dommages collatéraux ?). Aujourd’hui ils commettent toute sorte d’actes choquants en Irak et certains furent rendus publics et des boucs-émissaires punis (du menu-fretin comme d’habitude). Alors venir nous faire croire qu’une guerre est propre c’est comme raconter à des enfants que le père Noël existe ou que les garçons naissent dans les choux et les filles dans les roses ! Ou encore faire croire qu’en balançant une grosse pierre dans une flaque d’eau on a peu de chances d’être mouillé si on reste à proximité. Comme je le répète souvent il faut avoir vu les conséquences (à court, moyen et long termes) d’une guerre et/ou avoir discuté avec des gens qui ont vécu la guerre pour comprendre toute l’horreur que cela représente. Se remettre des conséquences d’une guerre n’est guère chose aisée. Et les va-t-en guerre m’exaspèrent plus que tout surtout que bien souvent ce sont des personnes qui n’ont jamais vu et vécu la guerre (comme le rejeton Bush qui a vraisemblablement échappé à la guerre du Viêtnam). Alors quand de tels théoriciens viennent nous parler de « guerres propres », j’ai du mal à garder mon calme. Dans la guerre propre dit-on, on utilise des armes de grande précision pour faire le moins de dommages collatéraux possible. Sauf qu’une arme c’est un engin qui peut se détraquer (combien de fusée par exemple explosent au décollage ou se dérèglent (Ariane 5)). Sauf que parler d’armes précises donc qui touchent pile poil la cible (à croire que l’erreur n’est pas humaine) c’est vouloir nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Et de quelle arme aussi parle-t-on ? Des roquettes avec uranium appauvri (qui ont été choisies officiellement pour leur capacité incroyable à perforer les puissants blindages que ce soit des chars ou des bunkers, voir ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Uranium_appauvri) ? Pour celui qui suit les guerres, il apparaît évident que certains conflits sont des champs d’expérimentation d’armes dont on ne connait pas les conséquences (à moyen et long termes) ! Peu de gens sans doute connaissaient les conséquences des armes nucléaires avant que les américains ne les testent (il n’y a pas d’erreur c’est le bon terme) sur Nagasaki et Hiroshima ! Nous avons tous vu les conséquences, mais cela a-t-il rendu plus sages les puissants de ce monde ? Que nenni ! Ils ont multiplié ces armes jusqu’à avoir dans leurs stocks plusieurs fois de quoi faire de la surface de la terre un désert brûlant et presque sans vie. Après cela ces mêmes puissances hypocrites s’offusquent du fait que l’Iran veuille maîtriser l’énergie nucléaire (sans blague !). Sans doute certains membres de l’élite occidentale ne seraient pas contre faire une autre « guerre propre » contre l’Iran. Mais leurs précédentes « guerres propres » sont toujours en cours. S’ils appellent la guerre contre l’Irak, une « guerre propre », je ne sais pas ce qu’ils appellent une « guerre sale ». Quoiqu’il en soit l’occident (les peuples des pays occidentaux pour être plus précis) doit faire face à son hypocrisie.

La guerre sans frontière

Cela choque certaines personnes quand je dis que c’est la même logique prédatrice qui a conduit à la guerre contre l’Irak et l’Afghanistan qui est responsable de la crise et de la mise à la rue de millions de personnes et du désespoir des agriculteurs en occident ? Ils sont choqués, mais pour moi c’est pourtant évident. Je l’ai écrit dans deux textes auparavant, « nous sommes en guerre » (http://www.alterinfo.net/Nous-sommes-en-guerre_a35802.html et http://www.alterinfo.net/Nous-sommes-en-guerre-2_a35882.html) ! Certains de par leur appétit vorace ont déclaré la guerre à la race humaine. Des gens comme Madoff sont (dans mon entendement) aussi méprisables que les gens qui ont conduit à la guerre contre l’Irak. Mais nous sommes tous complices d’au moins une guerre en cours, car c’est parce que nous les avons encouragés qu’ils en sont arrivés là où ils sont en ce moment. Madoff n’a réussi que parce que certains humains ont été assez naïfs pour lui faire confiance (comme dirait quelqu’un que je connais c’est l’histoire du monde, mais c’est étonnant ce qu’il en faut peu pour séduire certains humains). Mais comme je le dis moi-même il est facile de critiquer ! Car nous-mêmes faisons aussi des dommages collatéraux dont nous n’avons pas conscience (et ces dommages collatéraux peuvent être nous-mêmes ou nos proches). Certes nous ne sommes pas et nous ne serons jamais omniscients ! Mais nous avons cependant la capacité de nous renseigner sur un certain nombre de choses ! Nous avons aussi le devoir de savoir que dans la vie rien n’est gratuit ou n’est bon marché. Certes l’air que nous respirons, le sol sur lequel nous marchons, le soleil dont nous bénéficions sont des choses gratuites que Dieu nous donnent. Mais certains polluent cet air, polluent ce sol et rendent des pans entiers de la terre incultivable ou inhabitable (notamment avec l’agent orange) et ils arrivent à faire ça car ils ont l’accord implicite ou explicite du plus grand nombre. Si bien que même ce qui est gratuit ne l’est plus et cela contraint de nombreuses personnes à faire face à de nombreuses difficultés (et à une situation de dépendance comme une population après une catastrophe naturelle). Tout obéit à la théorie du chaos ou à l’effet domino. La société de gaspillage promue par les élites occidentales et « plébiscitée » par leurs bases ont conduit à une situation intenable. Aujourd’hui en occident on défend un pédophile sous prétexte qu’il est un amuseur public célèbre ! Et demain quoi ? Ils ont fait élire Bush dans une élection douteuse, ils ont menti pour les deux guerres du golfe, ils poursuivent un fantôme (Ben Laden) dont le grand public n’a aucune preuve qu’il est ce qu’on dit ou qu’il est encore vivant, ils veulent vacciner de force la population contre une maladie dont on nous dit qu’elle est plus bénigne ! Et quoi encore, quoi d’autres ? Ce qui est amusant et triste à la fois c’est que l’humain en arrive facilement à être guerre contre lui-même.

L’ouroboros

Les soldats qui vont à la guerre vont aussi à leur propre destruction (alors qu’ils pensent aller détruire l’ennemi) et cela ils n’en ont pas conscience (par bêtise ou par ignorance). Plusieurs films et documentaires les ont pourtant mis en garde (mais sans doute préfèrent-ils regarder des films à la gloire de l’Amérique (comme « top gun », « aigle de fer », « delta force » etc..). Cependant l’histoire de chaque soldat est différente et j’ai du mal à croire que l’on arrive à l’armée autrement que quand on y est contraints (même s’il faut de tout pour faire un monde). On peut prendre les armes quand on pense que son pays est menacé et vu qu’ils nous manquent souvent des informations on est aisément manipulables (quoique normalement jusqu’à un certain degré). Il est certes facile de dire que les jeunes soldats américains sont des crétins et des gros beaufs, mais la vérité est que nous ne vivons pas avec eux au quotidien pour savoir comment ils sont en général (et donc nous sommes aussi aisément manipulables). Qu’ont-ils vécu depuis leur enfance ? Et quelle(s) guerre(s) ont-ils enduré ? Car l’humain que chacun d’entre nous est, est le résultat d’un long processus et généraliser est une grossière erreur et c’est cette erreur qu’ont précisément faite les victimes de Madoff. Nos parents, nos amis, notre environnement, nos expériences, nos capacités innées tout cela « mixé » donne un résultat qu’il est parfois assez difficile de prévoir (car je ne connais pas deux personnes qui raisonnent ou réagissent exactement de la même manière). Si certains jeunes soldats deviennent des monstres quand d’autres parviennent plus ou moins à rester « humains » cela est (sans doute) du à leur parcours initial et à leurs capacités. Le cas des suicidés de France Telecom me fait aussi penser à des dommages collatéraux ! Dans quel état de désespoir peuvent être ces humains pour en arriver à commettre un tel acte, acte que commettent aussi des soldats américains engagés ou de retour de la guerre. Ce qui « sauve » bien souvent des humains est leur attachement à des valeurs (et leur force mentale). Je suppose que si certains en arrivent à être assez désespérés c’est parce que l’on a réussi à détruire tout ce en quoi ils croyaient (même si certains voient le suicide comme un acte de lâcheté). On a demandé aux agriculteurs de produire plus… pour gagner plus et voilà qu’ils ne peuvent plus vendre ce surplus ou qu’ils doivent le vendre à perte (le résultat étant dans le fond le même). La sagesse recommande donc aux humains de se méfier quand d’autres humains leur promettent le paradis contre un certain effort (ou contre leur confiance, comme lors d’une élection). Il est aussi sage d’éviter de confondre vitesse et précipitation. Trop peu se demandent comment et pourquoi et par conséquent doivent un jour faire face aux conséquences de leur naïveté et de leur bêtise. Nous vivons dans un monde où nous ne pouvons nous payer le luxe d’être naïfs et peu enclins à comprendre notre environnement. Le désespoir de beaucoup nous parle et si nous ne l’écoutons pas, cela pourrait être notre tour à plus ou moins brève échéance. Et comme les autres se demandent ce qu’ils ont bien pu faire pour subir ce qu’ils subissent, nous pourrions être amenés à nous poser (exactement) les mêmes questions. Nous devons donc nous poser en permanence la question de savoir qui sont les dommages collatéraux des guerres que nous menons.

Manipulations de l’élite

Les élites essaient de nous faire croire que dans ce monde ça doit forcément être tout le monde contre tout le monde (la loi de la jungle). Elles essaient de nous faire croire que dans au moins un domaine l’autre peut être (ou est forcement) notre ennemi (et quel ennemi). Ainsi on met en compétition des collègues, des entreprises, des groupes de personnes etc… Mais si nous avons la peau d’un de nos collègues, qui nous dit qu’un autre de nos collègues n’aura pas notre peau (donc c’est une guerre sans merci car c’est eux ou nous). Les élites nous poussent à ne plus faire confiance à personne et à finalement nous sentir bien seuls car en territoire hostile. On (les élites) veut se débarrasser des fonctionnaires, comme on se débarrasse actuellement de millions de personnes autres victimes collatérales d’une guerre qui les dépasse. On leur a dit qu’il fallait être le plus beau, le plus grand, les plus gros bosseur… La télé leur dit que pour se distinguer il est nécessaire d’avoir la plus grosse bagnole, la plus belle télé… (et que ceux qui critiquent sont des jaloux). Toujours plus, toujours plus, mais quand on abuse de quelque chose on sait que cela casse (mais évidemment quand on avait les crédits faciles on était aveugle, le ballon a bien gonflé jusqu’à exploser). Et Sarko qui vient en remettre une couche, il faut travailler plus pour gagner plus ! Mais on produit pour vendre et toute la production ne peut être vendue (car la demande est insuffisante), alors que fera-t-on du surplus ? Si on ne peut vendre l’entreprise s’effondre et donc baisse de la demande et ainsi va le cercle vicieux. L’occident était sensé dominer le monde et voilà qu’elle tombe sur un adversaire aussi coriace et sournois que la Chine. Il est difficile à croire que peu de gens en occident ont vu ce qui allait se passer. La crise était inévitable à vrai dire et le fait que la bourse (l’écran de fumée parfait) reparte à la hausse devrait inquiéter les gens (le gentil ballon a recommencé à gonfler). Des millions d’emplois détruits, des millions de familles à la rue et Bernanke dit que ça va mieux ? Lui qui n’avait pas vu (d’après la version officielle) la crise venir. Alors certains se disent encore que les élites ne sont pas si monstrueuses, mais ai-je envie de dire que leur faut-il de plus ? Ces élites incapables de trouver du boulot à leurs concitoyens, incapables de protéger leurs citoyens contre les vampires financiers seraient capables d’apporter la paix dans le monde ? Et certains sont prêts à croire ça ! Enfin si on parvient à effrayer certains avec un fantôme (Ben Laden), ou si Madoff a séduit tant de personnes, comme Barack Obama pourquoi devrions-nous être surpris ? Certains n’ont-ils pas compris que la logique qui a poussé les employés les uns contre les autres est la même poursuivi par l’élite quand celle-ci dit que les islamistes sont jaloux des occidentaux donc soit on les tue soit ils tueront les occidentaux ? Cette élite qui essaie de faire croire que les islamistes ne sont pas des humains mais des bêtes féroces « en quête » de sang occidental. L’élite excelle dans l’art de la manipulation, car sans cette manipulation elle aurait déjà perdu le pouvoir depuis fort longtemps et elle le sait. Alors elle essaie de toutes ses forces de maintenir les conditions propices à la manipulation de la masse. Mais qui sont les bêtes, n’est-ce pas ceux qui dénient à des humains le droit d’avoir des terres ? Le droit d’avoir un travail afin de se nourrir, se loger, se vêtir et prendre soin de sa famille ? Posons-nous la question !

Conclusion

Dommages collatéraux est le terme « politiquement correct » pour meurtres de masse (injustifiés et injustifiables moralement parlant). L’élite a conditionné la masse pour qu’elle ne voie plus d’autres humains comme des humains (donc des êtres qui lui sont semblables) mais comme des monstres prêts à les dévorer (tactique qui a déjà été utilisée maintes fois durant les guerres). Focaliser sur ces « bêtes », la masse n’a pas vu venir son véritable ennemi, le financier (le seul finalement qui sort gagnant des guerres ou des destructions d’emplois). L’occident se dit chrétien et pourtant la bible la met en garde contre les esclaves de l’argent. Les occidentaux ont donné aux financiers le droit de gérer leur vie via des pions que l’on dit démocratiquement élus. Il est curieux que dans des démocraties « véritables » il faille des sommes colossales pour se faire élire. Le peuple n’a même pas conscience de toutes les possibilités (tous les choix) qui lui sont offertes (car certains programmes de gouvernance sont masqués parce que ceux qui les portent n’ont pas les moyens et les soutiens nécessaires) et on parle de démocratie… S’il faut des sommes colossales pour se faire élire, il est clair que c’est seulement ceux disposant de cet argent là qui se feront connaître (publicité) puis élire. Ce n’est pas une question de morale (or sans morale c’est la porte ouverte à l’enfer), ni d’avoir un bon programme, il suffit de se faire connaître et de matraquer les esprits. Quand le jeu est ainsi biaisé n’importe qui peut arriver (même un crétin qui tient parfois plus du singe que de l’humain voir ici : http://www.abrutis.com/photo-comparaison+bush+singe-4218.html) au pouvoir du moment qu’il a les soutiens nécessaires (financiers donc médiatiques et logistiques et qu’on ne vienne pas me dire que le dieu de ce système là n’est pas l’argent). Or comment croire que des gens pourraient mettre au pouvoir quelqu’un qui nuirait à leurs intérêts ? Ces gens qui mettent des personnes au pouvoir, combien sont-ils ? Des centaines, des milliers, des dizaines de milliers ? Si n’importe qui arrive au pouvoir, n’importe quoi peut arriver quand un groupe d’intérêts est au pouvoir (il est intéressant d’observer par exemple l’équipe Obama de près). Le seul intérêt qu’aurait un tel groupe à faire des réformes sociales sera alors de maintenir des conditions propices à ses business. Autrement ce groupe n’hésitera pas à détruire des emplois, à tuer des gens ou à en empoisonner d’autres. C’est une sordide partie d’échecs qui se joue entre les puissants de ce monde et les petits n’ont que le droit de se taire, se terrer et crever. Hier c’était chez les habitants du Moyen-Orient (car ils ne sont pas tous arabes ou musulmans) qu’il y avait des dommages collatéraux. Mais comme les nuages radioactifs de Tchernobyl ce genre de choses ne s’arrête pas aux frontières… A bon entendeur… « L’ennemi n’est pas forcément celui contre qui l’on se bat, mais celui qui profite des dégâts », Bambi Cruz « ouvre les yeux » (http://www.nomorelyrics.net/fr/Bambi_Cruz/Ouvre_les_yeux-paroles.html)


Vendredi 30 Octobre 2009


Commentaires

1.Posté par TheTruth le 30/10/2009 17:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@thanatos
personne n'est innocent dans ce monde, nous avons tous une part de responsabilité, tantôt nous servons le bien, tantôt nous servons le mal, tout cela du a notre propre impureté d'ame. Le solution est en nous meme, il ne s'agit donc pas de regler les problemes de ce monde, mais de regler son propre probleme et on arretera de se plainde definitivement par la suite.

2.Posté par dik le 31/10/2009 00:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Article plein de clairvoyance. Je crois qu'on ne peut rien faire sans les dommages collatéraux. A moins de "faire" le moins possible, ce qui n'est pas une folie, au contraire. Par exemple, travailler pour vivre au lieu de vivre pour travailler; réduire son ambition à subvenir à des besoins vitaux au lieu de ne jurer que par le profit le plus gros et le plus rapide. Bref, revenir à au mode de vie d'il y a quelques siècles, où dominaient l'agriculture, l'artisanat et la parole d'homme dans les affaires!

Je ne plaisante pas!

Au Prophète Mohamed (SWS), on a demandé ce qu'était le signal de la fin du monde. Il a répondu : "La vitesse est un des signaux".

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...

Publicité

Brèves



Commentaires