ALTER INFO

'Divine Strike': une décision politique (expert russe)


Dans la même rubrique:
< >

La décision des Etats-Unis de procéder au mois de juin prochain à des essais sous le nom de code "Divine Strake" - explosion non-nucléaire extrêmement puissante - est sans doute politique, a estimé vendredi dans une interview à RIA Novosti Anatoli Tsyganok.


Samedi 1 Avril 2006




"Il pourrait s'agir d'une démarche destinée à intimider l'Iran, la Corée du Nord ou d'autres régimes qui n'ont pas l'heur de plaire aux Etats-Unis", a notamment déclaré le directeur du Centre des prévisions militaires (Russie).

Et d'ajouter que cette "décision des Etats-Unis pourrait être examinée dans le contexte du document publié la semaine dernière et renfermant l'avis de toute une série d'experts américains affirmant que l'Amérique dépasse à l'heure actuelle la Russie et la Chine pour le niveau des armements".

Quoi qu'il en soit, a dit Anatoli Tsyganok, la Russie n'imitera pas l'exemple américain et ne procédera pas à des essais similaires.

"Nous avons signé le Traité de non-prolifération des armes de destruction massive, et l'utilisation d'une arme conventionnelle dont la puissance est équivalente à celle d'une petite explosion nucléaire peut être évaluée comme le non-respect des accords enregistrés", est persuadé l'expert militaire russe.

Qui plus est, Anatoli Tsyganok n'exclut pas que ces projets du Pentagone, une fois réalisés, "puissent provoquer un nouveau regain de tension dans le monde, et en premier lieu au Proche-Orient".

Le 2 juin prochain, il est prévu de procéder au Nevada (NTS) à l'explosion d'une charge conventionnelle de quelque 700 tonnes ("Divine Strake"), rapporte la chaîne de télévision CBS.

Les essais en question font partie des travaux en cours aux Etats-Unis de mise au point une arme capable de détruire des ouvrages souterrains déployés en profondeur, fait remarquer la CBS.

Publié en novembre 2005, un document préparé par le département de l'Administration nationale pour la sécurité nucléaire dans l'état de Nevada note que "les adversaires potentiels des Etats-Unis utilisent de plus en plus dans leur stratégie défensive des tunnels et des bunkers souterrains - ouvrages fortifiés déployés en profondeur".

Ce même document insiste sur le fait que les USA doivent pouvoir détruire de tels ouvrages et indique qu'une directive appropriée a été signée par le Président des Etats-Unis, George W. Bush, en été 2004.


Ria-Novosti


Samedi 1 Avril 2006

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires