Politique Nationale/Internationale

Dick Marty : la CIA avait bien des prisons secrètes en Europe


Le sénateur suisse Dick Marty, rapporteur de l'assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe sur les activités secrètes de la CIA, a accusé la Roumanie et la Pologne d'avoir permis aux services secrets américains d'installer des centres de détention secrets sur leur sol.


IRNA
Samedi 9 Juin 2007

 Dick Marty : la CIA avait bien des prisons secrètes en Europe


"Il subsiste aujourd'hui suffisamment d'éléments pour affirmer que des centres secrets de détention gérés par la CIA ont bien existé en Europe, entre 2003 et 2005, notamment en Pologne et en Roumanie"
, affirme-t-il dans un nouveau rapport publié vendredi.


La Commission européenne a immédiatement réagi en demandant aux Etats cités dans le rapport de lancer "une enquête rapide et indépendante" sur le sujet.


Les présidents polonais et roumain de l'époque, Alexandre Kwasniewski et Ion Iliescu étaient au courant de ces détentions secrètes et les ont autorisées, affirme-t-il aujourd'hui.


La Pologne et la Roumanie ont toujours nié jusqu'ici avoir hébergé des centres de détention par lesquels la CIA aurait fait transiter des prisonniers, dans le cadre de sa lutte contre le terrorisme engagée après les attentats du 11 septembre.


Dick Marty affirme dans son rapport que l'installation de ces bases logistiques a été précédée d'un accord secret conclu en octobre 2001 entre les Etats-Unis et leurs alliés de l'Otan.


Il critique également l'attitude des gouvernements allemand et italien qui ont, selon lui, entravé les enquêtes sur des cas d'enlèvement et de transfert illégaux de prisonniers au nom de la raison d'Etat.


"En Italie, comme en Allemagne, indépendamment de l'alternance des forces politiques au pouvoir, on a apparemment choisi la même ligne de conduite : préserver à tout prix les relations et surtout les intérêts avec le puissant allié en invoquant le 'secret d'Etat' chaque fois qu'une vérité désagréable pourrait éclater au grand jour", affirme-t-il.


BRUXELLES VEUT DES «ENQUETES IMPARTIALES»


Dick Marty est implacable et affirme : «par nos propres sources, provenant aussi bien des services de renseignements américains que des pays concernés, nous avons eu la confirmation, claire et détaillée, que ces deux pays ont bien abrité des centres secrets de détention dans le cadre d'un programme spécial de la CIA, mis au point par l'administration américaine au lendemain du 11 septembre 2001».


Dans un premier rapport, le Suisse ne faisait état que de soupçons.


Les accusations de Marty ont poussé la Commission européenne à réagir. Jugeant le rapport «très sérieux» et ses allégations «très graves»,

Bruxelles compte prendre le temps d’«analyser» ce rapport avant de voir si elle entend y donner des suites politiques ou juridiques.


Elle appelle toutefois les Etats membres de l'Union Européenne mis en cause «à mener urgemment des enquêtes impartiales» pour déterminer les responsabilités.


Samedi 9 Juin 2007

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires