Palestine occupée

Dévorer al-Quds au grand jour


La décision prise récemment par le gouvernement israélien d’expulser quatre députés palestiniens de Jérusalem vers des secteurs de Cisjordanie dirigés par l'Autorité palestinienne (PA) est une autre expression répugnante de la politique israélienne de nettoyage ethnique dans la ville, lieu saint pour les musulmans, chrétiens et juifs. Cette politique non déclarée mais claire vise à minorer autant que possible la population non-juive de la ville afin qu'Israël puisse réaliser son mantra régulièrement invoqué de Jérusalem-Est « capitale éternelle et unie d'Israël. »


Khaled Amayreh
Lundi 28 Juin 2010

Dévorer al-Quds au grand jour
Les quatre députés arabes, Muhammad Abu Tir, Ahmed Atwan, Mohammed Totah et Khalid Abu Arafeh, (ci-dessus lors d'une rencontre avec M. Abbas vendredi 25 juin) n’ont ni violé les lois, ni commis aucun crime et n'ont certainement rien fait qui justifie leur arrachement à leur patrie naturelle, leur ville natale.

Israël prétend que les quatre sont affiliés à une organisation politique considérée comme « terroriste » par l'Etat juif. Israël juge tout un chacun, y compris les militants de la paix transportant du lait en poudre et de la nourriture à Gaza bloquée, comme « terroriste ». En fait, Israël classe les Palestiniens en deux catégories : les terroristes, qui doivent être éliminés, et les collaborateurs ou les informateurs. C’est tout.

C'est pourquoi l'accusation à caractère politique (appartenance à une organisation terroriste) n’est qu’un prétexte depuis que le Hamas est un parti politique légitime avec des centaines de milliers de partisans.

Que veut dont Israël et qui va bien au-delà de vilipender et affaiblir le Hamas ? Israël veut tout simplement d'atteindre l'objectif suivant : faire que le plus de Palestiniens possible quittent Jérusalem-Est, de gré ou de force, et se saisir du plus possible des terres et des biens arabes, principalement sous la rubrique de la traque et de la lutte contre le Hamas.

En fait, on peut avancer plutôt franchement que la diabolisation absolue du Hamas par Israël a très peu de rapport avec la participation du mouvement islamique à la résistance active contre la cruelle occupation israélienne de la Cisjordanie, la bande de Gaza et à Jérusalem.

Le Hamas est une organisation honnête. Elle n’accepte rien moins que le retrait total d'Israël des territoires occupés conformément au droit international. Le mouvement refuse d'être cajolé ou intimidé par Israël pour renoncer à l'inaliénabilité des droits palestiniens usurpés par Israël. Il ne se laissera pas corrompre par la carotte ni contraindre par le bâton, qui aident à maintenir en vie l'espoir palestinien d’une véritable indépendance et de la liberté. Ceci, et non la question de terrorisme, est la véritable raison de la fixation folle d'Israël sur le Hamas, un groupe formé en réaction à l'oppression et à la sauvagerie israéliennes contre le peuple palestinien.

C'est pour ces raisons que la décision d'expulser ces députés démocratiquement élus doit être replacée dans le contexte plus large des efforts visant à nettoyer ethniquement les Arabes jérusalémites de leur ville qui abrite al-Masjidul Aqsa, le troisième plus important sanctuaire islamique au monde.

Bien sûr, la décision de bannir les quatre leaders jérusalémites n'est qu'une expression de la persistance d'Israël à faire de Jérusalem une ville sans musulmans et sans chrétiens, autant que possible.

Ces derniers jours, les autorités israéliennes ont décidé de démolir plus de 88 habitations arabes dans le quartier de Silwan. L'objectif déclaré de cet acte de guerre contre la démographie arabe est de construire un parc talmudique dans la région. Cependant, de nombreux signes montrent que le véritable objectif ultime est de renforcer la présence de colons juifs dans la région ainsi que de contraindre davantage d’Arabes à partir.


Vue générale du projet sioniste sur Al-Bustan, au coeur de la banlieue de Silwan. (image MaanNews).

Selon l'organisation israélienne pour les droits de l’homme B'Tselem, Israël a confisqué leurs droits de résidence à plus de 6.000 habitants palestiniens au cours des trois dernières années seulement.

D’autres mesures draconiennes destinées à chasser les Palestiniens incluent une fiscalité excessive, la saisie des biens, ainsi que la promulgation de lois qui conduiraient à détériorer la vie quotidienne des Palestiniens et à forcer autant de Palestiniens que possible à partir.

Israël, par exemple, ne se contente jamais de démolir des maisons palestiniennes et de confisquer leurs droits de résidence au moindre prétexte. Il est désormais hors la loi de protester contre ces mesures manifestement illégales, et bien sûr criminelles. Selon des sources fiables à Jérusalem, les autorités d'occupation israéliennes ont commencé à appliquer de nouvelles sanctions contre les Palestiniens de Jérusalem, dont la révocation des droits de résidence, la réévaluation de l'impôt dû et la réduction des prestations sociales.

Selon Ziad al Hammouri, directeur du Centre de Jérusalem pour les droits juridiques, la dernière décision raciste pourrait bien être un « test » qui permettrait de déterminer les actes ultérieurs de nettoyage ethnique par Israël.

« Ils essaient de nous arracher à nos maisons. Nous sommes face au danger réel d'être déracinés tout simplement parce que Israël veut une Jérusalem exclusivement juive et que nous ne sommes pas juifs. Il semble donc que le message israélien soit le suivant : Ou vous partez, ou vous vous convertissez au judaïsme. »

Comme les Palestiniens de partout, les Palestiniens de Jérusalem sont apparemment en train de protester avec succès contre les dernières mesures de nettoyage ethnique à Jérusalem. Toutefois, on ne peut pas faire confiance à Israël pour traiter équitablement les griefs arabes. En fait, l'expérience montre qu'en l'absence de pression internationale massive, Israël ne fera aucun cas du plus élémentaire des droits humains et civils de ses victimes.

C'est pourquoi, des efforts internationaux significatifs sont vitaux pour arrêter la dernière campagne israélienne visant l'existence même de la communauté indigène arabe de Jérusalem-Est.
Le gouvernement américain a mollement protesté devant les plans israéliens de démolition de nombreuses maisons à Silwan. Toutefois, les autorités israéliennes ne semblent pas prendre les Américains vraiment au sérieux.

L'administration Obama, qui avait demandé à Israël de geler l'expansion des colonies juives à Jérusalem-Est et dans le reste de la Cisjordanie, principalement afin d'offrir une atmosphère propice à la reprise du processus de paix clairement moribond, a effectivement succombé à l'arrogance et à l'insolence israéliennes.
Il serait donc naïf et autodestructeur pour les Palestiniens, les Arabes et les musulmans de mettre le moindre espoir sur l’administration Obama pour obliger Israël à reconsidérer ses desseins criminels à Jérusalem.

Il est sûr que l'impuissance américaine vis-à-vis d'Israël n'est pas intrinsèque en nature. Les États-Unis, gardien et allié d'Israël, ne voit tout simplement aucun besoin urgent d’être dur avec Israël tant que ses intérêts vitaux dans le monde musulman ne sont pas le moins du monde menacés puisque les régimes arabes sont en lice pour plaire et apaiser Washington.

Ceci a lieu alors que la colère et l'indignation des masses arabes et musulmanes s’élèvent à de nouveaux niveaux, en particulier au lendemain de l'agression criminelle israélienne sur la Flottille de la Liberté à Gaza le 31 mai, qui a tué au moins neuf activistes turcs et blessé des dizaines d'autres.

En dernière analyse, les masses arabes et musulmanes, bien incapable de renverser leurs régimes tyranniques soumis à Washington, peuvent au moins montrer aux Américains que des centaines de millions de musulmans à travers le monde ne pardonneront jamais au gouvernement des États-Unis sa scandaleuse étreinte de la criminalité israélienne envers le peuple palestinien.

En ce qui concerne les Palestiniens eux-mêmes, il est temps de tourner le dos à la soi-disant stratégie de solution à deux Etats.
Israël a tout simplement tué la solution de deux Etats en rendant pratiquement impossible ou irréaliste la création d'une Etat palestinien viable en Cisjordanie, à cause de la prolifération des colonies juives sur toute la terre arabe occupée.

Peut-être une lutte populaire soutenue, semblable à celle qui a finalement mis fin à l'ancien régime blanc minoritaire d’apartheid en Afrique du Sud, devrait être tentée par les Palestiniens.

Certes, Israël peut sembler quelque peu invincible et puissant. Toutefois, il existe de nombreux signes que Israël est aussi en pleine désintégration de l'intérieur et qu’il perd sur de nombreux fronts. Israël est sur le chemin de sa perte. Et je suis sûr que de nombreux intellectuels juifs le savent.


Vidéo : « Vendredi 25 juin 2006, des centaines de Palestiniens, d’Israéliens et d’activistes internationaux ont participé à une marche à travers Silwan pour protester contre la décision de démolir 22 maisons palestiniennes, et contre la politique israélienne de violence et de vol à Jérusalem Est. La manifestation fut forte et puissante. Il y a eu des discours, des slogans et des tambours. Un colon nous a jeté une pierre, mais personne n’a été blessé.
Ce fut la manifestation la plus importante à Silwan de ces quelques dernières années, et elle a eu lieu à la place de la manifestation hebdomadaire de Sheikh Jarrah.
»

Source : Middle East Monitor  
  Traduction : MR pour ISM



Lundi 28 Juin 2010


Commentaires

1.Posté par ROGSIM le 28/06/2010 12:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

extrait d'un édito
"Israël n'a ce compte à rendre à personne concernant la sécurité de ses citoyens. Et ce n'est ni la Maison Blanche ni le palais de l'Elysée qui viendront consoler la veuve et l'orphelin.
Israël vivant, Israël debout, cela dérange...
Baladez-vous dans les rues d'Israël et voyez comme les Palestiniens vivent aux côtés des Juifs. Baladez-vous à Gaza en tant que juif et vous n'en sortirez jamais vivant..."

"Les méchants envient et haîssent, c'est leur manière d'admirer."
Victor Hugo

2.Posté par Saber le 28/06/2010 12:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Les voleurs peuvent toujours se vanter de leur luxe .

3.Posté par Columbo le 28/06/2010 12:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Rogsim, c'est tout à fait normal , pour un colon.....

4.Posté par Columbo le 28/06/2010 13:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

rogsim et la propagande télé guidé ::

les néturei karta se baladent librement partout dans le monde , meme dans les pays musulmans.Arafat , avait un ministre juif ainsi que de nombreux amis juifs..

A vous de comprendre , pas à nous .

5.Posté par Persona non grata le 28/06/2010 13:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Al Quds sera bien colonisé dans son ensemble par ces chiens de lucifer et seul Issa ( Jésus alehy salam) la délivrera de cette emprise maléfique .

Ce sera la capitale du NOM avec leur charlatan borgne comme roi .


6.Posté par lhddt le 28/06/2010 18:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

savais pas bien où mettre cette brève.. mais ça ne sort pas de la famille

http://lhddt.wordpress.com/2010/06/28/les-porcs-israeliens-continuent-leurs-cochonneries/

7.Posté par sunnite pro chiite le 28/06/2010 23:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ rogsim seule les vrais juifs, qui applique la vrai torah, de notre cher prophete, moussa (as, on le droit de vivre avec les musulmans!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! comme au temps de notre bien aimer rassoulilah ( asws), l,islam vaincra, lislam 1er religion, et dernier !!!!!! quand le veuille ou pas,ta religion n,existe pas!!!!!!!!! mort au sionisme, partous dans le monde............

8.Posté par hdenato le 29/06/2010 01:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Eléments de base dans la chronologie de l'Apocalypse

http://chronologieapocalypse.blogspot.com/

9.Posté par Columbo le 29/06/2010 01:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Hdenato, salut .
Connait tu ce hddt , qui est icapable de commenter et qui nous envoie sur des sites un peu bizzare ?

10.Posté par emre1 le 29/06/2010 11:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mdr rogsim prend une phrase de victor hugo pour se justifier,alors que lui même me semble t-il était franc-maçon.

11.Posté par kenan le 29/06/2010 14:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

on decouvre encore une fois le vrai visage des ses nazistes !!!
quand est ce que le monde va finir par comprendre pour du bon ce que sont les israeliens ??



Lieberman: "aucune chance" d'avoir un Etat palestinien

(29/06/2010)

Les dernières déclarations de M. Lieberman risque de compliquer la nouvelle visite de l'émissaire des Etats-Unis George Mitchell

JERUSALEM Le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman a affirmé mardi qu'il n'y avait «aucune chance» qu'un Etat palestinien soit établi d'ici 2012.
Les propos du chef de la diplomatie palestinienne, connu pour ses déclarations souvent controversées, contredisent les objectifs fixés par les médiateurs internationaux du Quartet pour la paix au Proche-Orient (USA, Russie, Union européenne, ONU).

Les dernières déclarations de M. Lieberman risque de compliquer la nouvelle visite de l'émissaire des Etats-Unis George Mitchell qui doit assurer une médiation à partir de mardi pour une nouvelle série de pourparlers indirects entre Israéliens et Palestiniens.
Le porte-parole de l'Autorité palestinien Ghassan Khatib a dénoncé les propos du ministre israélien, qu'il a considéré comme un acte de défi face aux efforts internationaux pour parvenir à un accord de paix définitif entre Israël et les Palestiniens.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires