PRESSE ET MEDIAS

Deux missiles anti-Bush: George Clooney et Oliver Stone attaquent


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 29 Novembre 2016 - 08:00 LIVRE: Le Manifeste de la Raison Objective


Dans deux films considérés déjà comme très polémiques, George Clooney et Oliver Stone mettent en scène « la présidence chaotique et les travers personnels de George W. Bush » (*)

George Clooney et l’ancien chauffeur de Ben Laden

Quelques jours à peine après avoir fait la une de la (bonne) presse, comme premier prisonnier de Guantanamo à avoir été jugé, à l’issue d’un procès de quinze jours, le Yéménite Salim Ahmed Hamdan, ex chauffeur privé d’Oussama Ben Laden, est revenu en force dans l’actualité.(voir notre article)

Anonyme pendant sept ans, comme tant d’autres anonymes, dans l’ombre d’une cellule de la forteresse de Guantanamo (1) – qui a perdu son statut de bastion imprenable- Hamdan va voir braqués sur son cas, et pour une juste cause, les projecteurs ...d’une production américaine appelée à faire plus que des remous dans le monde politique aux USA.

AUTEUR: Michel PORCHERON


Lundi 25 Août 2008

Deux missiles anti-Bush: George Clooney et Oliver Stone attaquent
Salim Hamdan et son avocat Charles Swift durant une  audience préliminaire à Guantánamo le 24 Août 2004. Dessin Art Lein, Getty Images

Bien connu pour ses convictions démocrates - il est aujourd’hui un des meilleurs soutiens du candidat Barack  Obama- ainsi que pour ses choix cinématographiques, George Clooney (2) a décidé, pour son prochain film, de prendre en effet pour cible l’administration Bush. Sa maison de production, Smoke House vient d'acquérir les droits d’adaptation au cinéma du thriller juridico-politique du journaliste  Jonathan Mahler, «The Challenge »,  exactement  The Challenge, Hamdan Vs Rumsfeld and the Fight over Presidential Power.


Neat Katyal (à g.) et Charles Swift, le 29 juin 2006. Photo Joshua Roberts, Getty Images

Ce film n’a actuellement (22 août) aucun titre, ni scénario, ni casting, ni réalisateur. Il serait tourné en 2009. Inspirée de faits plus que réels, cette adaptation raconte le combat mené pendant six ans contre les faucons de l’entourage de Bush par deux hommes, Charles Swift et Neal Katyal, pour garantir à Salim Hamdan, un procès équitable à Guantanamo. Il s'est agi du premier procès pour "crimes de guerre" devant une juridiction militaire d'exception depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, terminé le 7 août dernier.  

Le livre de Mahler prend fin à un moment marquant, en 2006, au moment où la Cour suprême des USA déclare que les tribunaux militaires dont ressortent Hamdan et les autres détenus de Guantanamo Bay, violaient la Convention de Genève ainsi que le Uniform Code for Military Justice des USA. Mahler a prévu de mettre à jour sa première version publiée afin d’y inclure la sentence (clémente) du procès de Hamdan.

Le comédien et coproducteur de Syriana (Stephen Gaghan, 2006) et le réalisateur, acteur et scénariste de Good Night, and Good Luck, (sur le maccarthysme) interpréterait le personnage de Charles Swift, principal défenseur de Salim Hamdan, avocat de la marine américaine, selon la publication US Variety.  Swift est connu pour être un officier en lutte contre les abus de l'armée américaine à l'encontre des prisonniers étrangers. G.Neal Katyal est professeur de droit à Georgetown.  

Fils du journaliste de TV Nick Clooney, connu pour la qualité de ses interviews et son sens du débat politique, l’acteur aux tempes grises, élevé dans le culte des news, un temps tenté par une carrière de journaliste, expliquait en septembre 2007 pour le quotidien Le Figaro : « Je ne peux changer les institutions ni la politique de mon pays. Mon devoir de citoyen et d’homme de bonne volonté m’autorise à prendre parti sur ce qui se passe dans le monde. Mon père m’a montré le chemin pour éveiller les consciences ».   

Pour défendre « la notion de justice contre celle de vengeance », Clooney, le producteur, consacrerait entre 30 et 40 millions de dollars à ce film sur Hamdan,  dont la seule annonce a provoqué une controverse dans les milieux et médias conservateurs américains, qui ne veulent pas comprendre qu’une telle somme puisse être dépensée pour mettre en scène un employé du redouté Oussama Ben Laden, ennemi public n° 1 aux USA. Or Clooney ne s’érige pas en nouvel avocat de Hamdan, mais souhaite montrer comment l'on choisit des boucs émissaires pour expédier certaines situations...

Les délais, hélas, du tournage feront que ce film sera sur les grands écrans alors que George W. Bush coulera des jours tranquilles, comme retraité, dans son ranch du Texas, sauf évènement imprévu. Mais il fera un heureux, Hamdan (3) qui sera (devrait être) libre dans son pays lors de la sortie du film.    

George Clooney, 47 ans, qui a décroché en 2006 l'Oscar du second rôle pour "Syriana", alterne depuis quelques années films grand public et projets à tonalité politique.

En attendant, on pourra voir George Clooney dans la nouvelle comédie des frères Coen, Burn After Reading, aux côtés de Brad Pitt, dès le 12 septembre, quinze jours après sa présentation à la Mostra de Venise. Si aucune date n’est connue pour la sortie du film sur Hamdan, on sait d’ores et déjà que Clooney ne s'arrêtera pas là, puisqu'il produira et réalisera prochainement Escape From Tehran, un film tiré également de faits réels impliquant Hollywood et la CIA. Clooney reviendra sur l’assaut de l’ambassade américaine en Iran en 1980 et raconte comment la CIA aurait eu recours à un faux film de science-fiction pour libérer certains otages américains. La fiction dépassait la réalité.

«Pour pouvoir, pour oser dire de grandes vérités, il ne faut pas dépendre de son succès.» Jean-Jacques Rousseau n’avait pas imaginé qu’à notre époque, le succès aiderait autant à se faire entendre, soulignait le 20 août sur son site l’hebdomadaire culturel français Les Inrockuptibles.  

Oliver Stone, « W » : un homme malade,  alcoolo-dépendant   

Programmé également pour 2009, un nouveau film d’Oliver Stone, intitulé tout simplement W, traité comme un biopic classic, selon la terminologie actuelle, risque de provoquer plus que des vagues, un tsunami. On y verra Bush, qu’interprétera Josh Brolin  (No Country for Old Men des frères Coen) dans une époque pathétique de sa vie personnelle : celle, avant sa première présidence, où il connaissait de sérieux problèmes avec la boisson. Le trailer de W, mis sur YouTube fin juillet, a récolté près de 300 000 clics). Ces premières images  "sont étonnantes" (les Inrocks). Oliver Stone se demande comment un alcoolique a pu devenir président des USA...
« W » a été un projet très controversé et donc très difficile à vendre », a déclaré Oliver Stone à la publication française Le Journal du Dimanche (JDD, 24 août). « Il s’agit d’abord d’étudier son comportement ambivalent (...) Je n’ai pas voulu réaliser une caricature ni une comédie, mais une satire qui montrerait le côté humain du président. Je n’ai d’ailleurs quasiment rien inventé. Bush a  dit la plupart des choses que l’on entend dans le film ».

Bush, un mec qui ne peut jamais dire qu’il a tort, un clown

Ainsi, après JFK, Nixon, Stone se penche sur le cas Bush.  « Je hais ce qu’il a fait à certains Américains. Depuis 2000, il n’a jamais de regrets. Il n’a pas de doutes, il n’a pas de dimension tragique. Il a plutôt celle d’un clown, mais il faut le prendre au sérieux dans le sens où tout ce qu’il a fait va laisser une empreinte » (propos recueillis par Soazig Quéméner).  Au casting : Elisabeth Banks joue Laura Bush. Richard Dreyfuss, acteur favori de Spielberg, interprète Dick Cheney et la ravissante Thandie Newton est la redoutable Condoleezza Rice. Jeffrey Right a le rôle de Colin Powell.               

Notes

(1)- Avant le camouflet subi par Bush avec le verdict du procès Hamdan,  un détenu de Guantanamo avait obtenu l'abandon du statut d' «ennemi combattant ». Huzaifa Parhat, un prisonnier chinois a obtenu récemment une victoire judiciaire lorsqu'une cour d'appel fédérale a annoncé qu'elle abandonnait la qualification d'« ennemi combattant » retenue contre lui. Cette décision représente un autre revers pour l'administration Bush, elle intervient alors que 160 procédures d'appel ont été engagées par des détenus de Guantanamo. Le cas de Huzaifa Parhat est atypique : c’est un Ouïgour de Chine qui aurait milité dans un groupe « séparatiste » soupçonné de liens avec Al Qaïda, selon l’agence AP.

(2)- Clooney, réalisateur, a à son actif trois films : Confessions of a dangerous mind, Good night, and good luck  , Jeux de dupes. Réalisateur, acteur, producteur, scénariste, producteur executive, George Timothy Clooney est né le 6 Mai 1961 à Lexington, Kentucky (Etats-Unis). Actuellement au cinéma dans : Darfour : du sable et des larmes, Jeux de dupes, La Ligne rouge.

On peut consulter : http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne_gen_cpersonne=18069.html

Dans Du sable et des larmes, documentaire consacré au Darfour, de l’Américain Paul Freedman, déjà auteur d’un documentaire sur le génocide rwandais, George Clooney est au générique, comme producteur et narrateur. Le rôle de Clooney est celui d’un « aspirateur à spectateurs, en effet son apparition à l’écran dure en tout et pour tout deux secondes. Sur 90 minutes, c’est peu. Et c’est tant mieux » (quotidien Libération, 20 août 2008).

 (3)- Salim Hamdan devrait être libéré avant la fin de l’année 2008. Mais le Pentagone n’entend pas qu’il soit libéré dans la mesure où pour les USA, il reste un «combattant ennemi», qui doit pouvoir être gardé détenu indéfiniment. Mais son cas pourrait être réexaminé. Des dizaines de détenus de Guantanamo, sur les quelque 800 passés par le centre de détention, ont « bénéficié » de ce réexamen et ont été transférés dans leur pays d’origine. 

On peut aussi consulter : http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6989 

*titre extrait du site lesinrocks.com


Source : proposé par l'auteur

Article original publié le 24 Août 2008

Sur l’auteur

Michel Porcheron est un auteur associé de Tlaxcala, le réseau de traducteurs pour la diversité linguistique. Cette traduction est libre de reproduction, à condition d'en respecter l’intégrité et d’en mentionner l’auteur, le traducteur, le réviseur et la source.

URL de cet article sur Tlaxcala :
http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=5759&lg=fr



Lundi 25 Août 2008


Commentaires

1.Posté par redk le 25/08/2008 11:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Se réveille de consciences arrive un peu tard, mais bon...

2.Posté par micke le 25/08/2008 12:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

si c'etait un réveil de conscience, y aurait pas de soutien politique à obama...

3.Posté par micke le 25/08/2008 12:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

kerry aussi soutient obama non ?

http://www.dailymotion.com/video/x30oc0_un-etudiant-victime-du-taser-confer_news

4.Posté par redk le 25/08/2008 13:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la remarque est pertinente micke, oui Kerry soutien Obama

5.Posté par Boby le 25/08/2008 15:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

non ce n'est pas un réveil , c'est juste la propagande médiatique us envers le président Bush qui a été relâchée au profit de la relève Obama .

Franchement c'est a chialer ...
L'élection d'Obama va faire comme en France avec Sarkozy mais dans une dimension mondiale .
On dit qu'il apportera le changement , la paix , la notoriété ... ( le nouveau Luther king , en gros ..)
Il apportera guerre , famine , désolation ...

6.Posté par gharib le 25/08/2008 16:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

cela ne rendra pas a la vie les milliers de morts irakiens et afghans

7.Posté par les culs de pyramide le 25/08/2008 17:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Excellent!

Voilà qui illustre pil-poil l' article de Voltairenet sur les impérialistes de gauche dont Clooney et Stone ("les protocoles de la rumeur") sont les VRP:

- "Ce renouvellement de la stratégie états-unienne, désormais basée sur « le pouvoir intelligent » (smart power) et non plus sur la force brutale, correspond à un basculement identique au sein du mouvement sioniste";

http://www.voltairenet.org/article157902.html

(article lisible ici en volet 1)

8.Posté par personne le 25/08/2008 20:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ça sent la fin de regne de bush tous les faux culs de journalistes americain et francais qui l'ont soutenu vont change leurs fusils d'epaule

9.Posté par rachbond le 26/08/2008 10:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ils ne changeront rien,ils vont juste amener ça autrement !!! Obama ou Bush c'est pareil, rien ne changera.........si peut être une chose; beaucoup plus de pays participeront aux guerres car Obama sera fédérer autour de lui des nations à la recherche de leur identité politique.

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires