Sciences et croyances

Deux cousins pas si éloignés que cela !



georgel.gilles@wanadoo.fr
Mardi 8 Juillet 2008

Deux cousins pas si éloignés que cela !
Convergences entre science et religion

Depuis Darwin, le divorce entre la vision du monde prônée par une certaine science et celle donnée par la Bible et le christianisme apparaît comme inéluctable. De plus en plus de voix s’élèvent cependant pour dire que les divergences entre les deux visions ne sont qu’apparentes. Fondamentalement, il y a beaucoup plus de convergences entre l’approche scientifique et l’approche biblique en ce qui concerne la façon de comprendre la réalité que de divergences. Le livre de Jean Staune « Science et quête de sens » en rend en partie compte. Plus particulièrement, le chapitre écrit par Charles Townes, , prix Nobel de physique en 1964 pour sa découverte du laser et du maser et professeur de physique à l’université de Californie à Berkeley, nous invite à considérer les deux domaines, non pas comme deux ennemis, mais comme deux cousins.

Le rôle commun de la foi

Le rôle essentiel de la foi en religion est si connu qu’il est souvent considéré comme la caractéristique qui distingue la religion de la science. Or la foi est également essentielle à la science, même si nous ne reconnaissons pas, dans le cadre de la science, sa nature et son utilité premières. Le scientifique a besoin de la foi lorsqu’il se met au travail, et d’une foi encore plus grande pour mener à bien ses travaux les plus difficiles. Pourquoi ? Parce qu’il doit personnellement s’engager à croire qu’il existe un ordre prévalant dans l’Univers et que l’esprit humain - et de fait son propre esprit -, est capable de comprendre cet ordre. Sans cette croyance, il n’y aurait aucun intérêt à essayer de comprendre un monde présumé désordonné et incompréhensible. Un tel monde nous ramènerait à l’époque de la superstition, lorsque l’homme pensait que des forces capricieuses manipulaient son univers. En fait, c’est grâce à cette croyance d’un monde compréhensible par l’homme qu’a pu s’effectuer le changement basique de l’âge de la superstition à l’âge de la science et qu’ont pu avoir lieu toutes les avancées scientifiques.

Un autre aspect de la foi scientifique est le postulat qu’il existe une réalité unique et objective partagée par tous. Cette réalité passe, bien entendu, par nos sens, ce qui peut occasionner des différences d’interprétation selon ce que chaque individu observe… La nécessité de la foi en science rappelle la description de la foi religieuse attribuée à Constantin : « Je crois afin de pouvoir connaître. » Mais cette foi est tellement ancrée dans le scientifique que l’on en oublie son existence.

Le rôle commun de la Révélation

Une autre idée répandue concernant la différence entre science et religion concerne leurs méthodes respectives de découverte. Les découvertes religieuses proviennent souvent de grandes révélations. Il est communément admis que la connaissance scientifique découle de la déduction logique ou de l’accumulation de données, analysées par des méthodes établies afin d’en tirer des généralisations que l’on appellera lois. Or une telle description de la découverte scientifique ne retranscrit pas la vérité. La plupart des grandes découvertes scientifiques se produisent fort différemment et sont plus proches de la révélation. En général, le terme n’est pas utilisé dans le domaine scientifique puisque nous avons l’habitude de l’utiliser dans le contexte religieux. Dans les cercles scientifiques, on parle d’intuition, de découvertes accidentelles ou encore d’une brillante idée que l’on a eue. Si l’on observe la façon dont les grandes idées scientifiques émergent, on s’aperçoit qu’elles ressemblent remarquablement à des révélations religieuses vues sous un angle non mystique. Pensez à Moïse dans le désert, perturbé et cherchant comment sauver les enfants d’Israël, lorsque soudain une révélation lui fut faite par un buisson de feu… De même le scientifique, après un travail acharné et un engagement intellectuel et émotionnel important, trouve subitement la solution. De telles idées surgissent plus souvent dans des moments de pause ou de contemplation qu’en travaillant.

La question des preuves

La notion selon laquelle les idées religieuses ne reposent que sur la foi et la révélation alors que la science réussit à avancer des preuves factuelles constitue une idée reçue de plus à propos de la différence existant entre science et religion. Dans cette perspective, les preuves confèrent aux idées scientifiques un caractère absolu et universel que les idées religieuses ne possèdent que dans les revendications des fidèles. La nature de la preuve scientifique est en fait relativement différente de ce que cette approche laisse supposer. Toute preuve mathématique ou logique inclut que l’on choisisse un ensemble de postulats, qui sont consistants entre eux et qui sont applicables dans une situation donnée.

Dans le cas de la science de la Nature, ils sont censés s’appliquer au monde qui nous entoure. Ensuite, sur la base de lois logiques sur lesquelles on se met d’accord et que l’on doit également admettre, on peut alors prouver les conséquences de ces postulats. Mais peut-on être sûr que ces postulats sont satisfaisants ?... Le mathématicien Gödel a montré que dans le domaine mathématique, il existait toujours des vérités mathématiques qui étaient fondamentalement indémontrables par la logique normale.

Un autre moyen de se convaincre de la validité d’un concept scientifique ou d’un postulat est de le mettre à l’épreuve de l’expérience, comme on le fait pour les sciences de la Nature. Nous imaginons des expériences visant à tester les hypothèses de travail et considérons comme correctes les lois et hypothèses qui semblent en accord avec nos résultats. De tels tests peuvent infirmer une hypothèse ou bien nous donner la confiance nécessaire en son exactitude et son applicabilité, mais jamais la prouver d’une manière absolue.

Les croyances religieuses peuvent-elles aussi être considérées comme des hypothèses de travail, testées et validées par l’expérience ? Certains trouveront cette vision séculière et répugnante. Quoi qu’il en soit, elle met à l’écart l’absolutisme en matière de religion. Mais je ne vois pas en quoi notre acceptation de la religion sur cette base peut être répréhensible. La validité des concepts religieux a été, au cours des âges, mise à l’épreuve par les sociétés et les expériences personnelles…. La science traite souvent de problèmes tellement simples et de situation tellement contrôlables en comparaison de ceux ayant cours en religion, que la différence quantitative concernant la manière dont on teste les hypothèses tend à cacher les similitudes logiques existantes.

Conclusion

Si la science et la religion sont largement similaires et nos pas arbitrairement confinées dans leurs domaines, elles devront à un moment ou à un autre converger clairement. Je pense que cette confluence est inévitable. Science et religion représentent toutes deux les efforts de l’homme qui cherche à comprendre son univers et doivent en fin de compte traiter de la même substance. Alors que nous progressons dans les deux domaines, ces derniers doivent évoluer ensemble.


Mardi 8 Juillet 2008


Commentaires

1.Posté par gustav le 08/07/2008 11:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,

Tout-à-fait: sciences et religion sont complémentaires et devraient converger.
On ne parle pas assez souvent des croyances fondamentales en sciences que sont les postulats et qui sont admis "à la majorité des voix" et que ce texte cite bien à propos.

Jean-Marc

2.Posté par Laicus le 08/07/2008 12:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est une excellente analyse.
L'intuition du scientifique émerge comme la révélation du religieux après un travail intellectuel intensif, mais aux moments de repos ou même de demi-somnolence contemplative sous forme d'abord d'imagination symbolique avant même la formulation logique (selon l'historien des sciences Gerald Holton).
Il faut cependant faire une différence entre science et religion les niveaux de la connaissance ("les trois yeux de la connaissance" de Ken Wilber). La science s'occupe des phénomènes observables et mesurables soumis au principe de la contradiction exclue. Les lois du fonctionnement de la nature que la science prétend en déduire sont en réalité des postulats se fondant sur une intuition et interprétation des équilibres ou symétries régissant le fonctionnement de la nature et obéissant à une logique de complémentarité des contraires (principe d'antagonisme de Lupasco).
La métaphysique s'occupe de questions ontologiques: l'unité de l'univers où les contraires s'unissent ou se dissolvent selon une synthèse des contraires qui n'est exprimable que par symboles.
Les interprétations scientifiques ou métaphysiques peuvent être vérifiées, confirmées ou modifiées. Les religions par contre s'occupent essentiellement de questions psychologiques et eschatologiques, des croyances ou expériences sans fondement objectivement vérifiable. Elles érigent toujours la révélation fondatrice en dogme indiscutable en y ajoutant des mythes.

3.Posté par lemajan le 08/07/2008 13:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,

Contrairement au titre de cet article, je dirais plutôt que la (vraie) religion et la science sont une seule est même science : celle de Dieu.
Voici un début d'explication : http://www.lelivredevie.com/ouvrir/page35.htm

4.Posté par Zorro m.d.s le 08/07/2008 13:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sur certains points c est indiscutables mais sur d autres et notamment la question des preuves...En effet la religion ne se base elle que sur des acceptation de base invérifiable tandis que la science en choisit certaines qu elle soumet sans cesse à un rétro-contrôle des plus strictes, une sacrée différence sans mauvais jeux de mots.

Pour le passage de l âge de la superstition à l âge de la raison je rappellerais simplement que les pires adversaires des rationalistes comme des autopsies furent des prêtres et des évêques, alors c est certain maintenant que le "break" est fait les gens de religion ne savent plus comment faire pour rattraper le train loupé, et ils ont peu de fierté à vrai dire car après c être autant trompé et EN MASSE, généralement l humilité commande à se faire petit, très petit.Ils ont perdu la partie par orgueil, avec le même orgueil ils espèrent ramener la couverture à eux.Abjecte!

Plus prosaïquement le genre d idioties comme "il créa le monde en six jour et le septième il se reposa" (pardon au "puristes" pour les variations), m ont toujours rendu hilare et c est un faible mot.Je crois bien qu avec adam et eve mais aussi l histoire de noé c est ce qui m a vacciné à jamais de l église catholique et de la chrétienté.J oubliais aussi les enfers, cet instrument de terrorisme psychique.

On voit bien ici comme la religion fut et est un frein au développement, car détournée obligatoirement par des petits potentats locaux, enfant d un népotisme érigé en système.
Alors cousines oui, mais l une est décédée il y a peu tandis que l autre est dans la force de l âge.La religion est nocive pour la santé mentale.


5.Posté par lemajan le 08/07/2008 14:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Zorro m.d.s

Sur ce que disent les religions concernant la science, je suis d'accord avec vous dans une certaine mesure, car elles n'ont jamais véritablement compris le sens des Ecritures dont elles ont pourtant fait leur fonds de commerce.

Cependant, le lien que je propose (post 3) , fait réconcilie les Ecritures et la science concernant les jours de la Création. Si vous n'êtes pas allergique au verbe religieux, je pense que vous pourrez y voir plus clair à travers cette lecture.

Et si vous voulez en savoir davantage sur les éléments qui vous ont vacciné à jamais de l église, voici cet autre adresse :http://www.lelivredevie.com/livredevie.htm qui explique ces mystères en montrant clairement l'imposture des religions (tout comme des scientifiques) tout en confirmant la véracité des Ecritures.

6.Posté par gustav le 08/07/2008 16:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a beaucoup d'ignorance tant au sujet des religions que des sciences.

Les scientifiques sont pour beaucoup des fanatiques extrémistes:
si on leur propose des références en philosophie, ils vous rient au nez en opposant leur méthode infaillible. Malheureusement, c'est bel et bien une croyance: leur méthode n'est pas infaillible. Par exemple, pour la datation au carbonne 14 cette mesure est très souvent controversée.
La vitesse de la lumière: croyez-vous que les scientifiques en aient une bonne mesure?
L'ignorance chez les scientifiques, les préjugés que l'on retrouve dans n'importe quelle activité humaine.

Jean-Marc

7.Posté par Laicus le 08/07/2008 16:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci lemajan, votre lien confirme et renforce ma conclusion Post 2:
les révélations figées dans les Ecritures et érigées en dogmes indiscutables sont un obstacle à toute recherche, qu'elle soit scientifique, métaphysique ou religieuse; Mais fonder la science sur la genèse de l'Ancien Testament, la bible de Moïse comme sur ce site est une insulte à notre intelligence. Pire, c'est de l'intox du genre néocons.

8.Posté par gustav le 08/07/2008 17:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a des recherches commencées au début du 20ème siècle justement au sujet du postulat de non contradiction: les logiques multivaluées.
La logique binaire se révèle parfois désastreuse.

Jean-Marc

9.Posté par la creation de Dieu le 08/07/2008 17:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

41.53. Nous leur montrerons Nos signes dans l'univers et en eux-mêmes, jusqu'à ce qu'il leur devienne évident que c'est cela (le Coran), la Vérité. Ne suffit-il pas que ton Seigneur soit témoin de toute-chose ?

41.54. Ils sont dans le doute, n'est-ce pas, au sujet de la rencontre de leur Seigneur ? C'est Lui certes qui embrasse toute chose (par Sa science et Sa puissance).

Sourate 41
FUSSILAT (LES VERSETS DETAILLéS)

10.Posté par lemajan le 08/07/2008 17:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Laicus,

Je pense que votre réaction au lien que j'indique (post 3) , est un peu hâtive car le site en question, par les explications qu'il donne de la science dévoile l'imposture des religieux et des scientifiques ainsi que celle de leurs compères politiques et militaires genre néocons. Pour celà il s'appuie effectivement sur les Ecritures pour montrer que toutes leurs interprétations sans exception sont mensongères aussi bien au plan spirituel que scientifique. Mais pour réussir celà, l'auteur est amené à bousculer toutes nos certitudes.

Alors on peut être d'accord ou pas avec ce site mais certainement pas lui reprocher une quelconque collusion avec une organisation sectaire du genre politique, scientifique, religieuse ou militaire puisqu'il il les dénonce toutes comme personne ne l'avait fait avant.

11.Posté par Laicus le 08/07/2008 20:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tertulien, 3ème siècle Carthage qualifie les chrétiens de "Simples, Imprudentes, et Idiotae" et décrit leur crédulité ainsi:
"Il ne reste au croyant, une fois qu'il a cru, qu'une seule chose à croire, celle qu'il n'y a plus rien d'autre à croire" et il ajoute "credo quia absurdum".
Crédulité qui sied aussi bien aux juifs et musulmans s'appuyant sur de prétendues écritures saintes

12.Posté par Zorro mythological destroying system le 08/07/2008 21:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le fait est que la religion a perdu la partie face à la science.Mais la religin n est pas interdite non, simplement elle est relégué dans la deuxième division pour ce qui est de diriger les consciences, elle paie ainsi ses délires et sa volonté d hégémonie sur les cerveaux.Les gens ont adhéré à la science car ce qu ils l ont vu s apparent ait à des miracles reproductibles à l infini...volontairement ils ont abandonné la religion ou plutôt l on ramené à sa vraie portion, celle d une croyance en un grand mystère primitif, inexpugnable mais qui ne signifie nullement une fatalité.
Mais alors pourquoi un tel acharnement à vouloir prendre place au coté de la science sur le podium de la croyance? L orgueil certe, une vieille volonté totalitaire et anéantie à présent de la morale certe, une certaine ignorance, un besoin de point de repère issu de vieilles éducations périmées et déresponsabilisantes, la peur de la libre approche de Dieu.Ce dernier point est parlant: Dieu est en nous même blablabla mais nous aurions besoin d intermédiaire pour communiquer avec lui...ridicule.

La perte de de la direction des conscience a jetté le dogme religieux face à ses doutes, ses ombres et affres, et c est les premiers athés qui les ont matérialisés triomphalement au début se croyant enfin libres, puis dans l ignominie rattrapé par les vieilles réminiscence inconscientes de 400 ans de prêche.Car finalement ses premiers athés s inscrivaient uniquement en contre par rapport au religieux.La vraie libération avec anéantissement, non de Dieu, mais des système dogmatique créé sur les écritures est encore à venir et mettra un terme à 4000 ans de mise sous tutelle divine de l être humain.On peut dire que Dieu va mourir encore une fois avec ses enfants terrestres, mais pour renaitre de plus bel libre et nu...accessible à tous et sans sténo-dactylo.

La science et les déistes comme les athés simple stade précédent le déisme, ont vraiment de beaux jours devant eux.On peut observer d ailleurs que les forces conservatrices et rétrogrades des pouvoirs semi-totalitaires d Occident actuels ne rechignent pas à l emploi de ces vieux système religieux d embrigadement dans leur quête de l absolu contrôle des masses...cela veut tout dire.
Etre libre d envisager Dieu sans forcément renier 4000ans de réflexions morales et éthiques d ailleurs c est être libre d envisager son prochain comme son égal qui et quel qu il soit, c est être libre de penser, libre de tout pouvoir si ce n est celui de note condition dont Dieu est dépositaire en dernier recours...bref une humanité libre ET responsable.Alors oui ça fait peur, très peur...On sent déjà les soubre-saut d un monde en mutation, en pleine naissance que les infanticides monothéistes tentent à tout prix d étouffer quite à s acoquiner avec les pires criminels comme le panzer-cardinal visite GW Bush par exemple...comme les nazis bénéficiaient de la passivité de l église...ect... ect... ect...

"Une fois mis le ver de la science dans la pomme de la religion..."

"Et ils crieront et parjureront à n en plus finir pour un matin accepter docilement les évidences non sans avoir fait couler le sang comme depuis des siècles..."

"Et ils pleureront de leur ignorance mais le Suprême n avait pas laissé douter quand à ses volontés car il est un être parfait, et ceux qui ont tenté de les détourné ou ont pris le parti des mystificateurs seront châtiés car certes il est miséricordieux mais implaccable"

"Ceux qui se détourneront des vieilles peaux mortes de la mue psychique du troupeau seront accepté car enfin ils étaient finalement de sincères croyants bien que simple d esprit Dieu car il est parfait continuera de leur apporter protection et bénédiction au travers de l empathie de leurs prochains."

Epitre aux Alterinfiens selon Zorro m.d.s chapitre deuxième, édition apocryphe.


13.Posté par gustav le 08/07/2008 21:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Zorro, je ne crois pas un seul instant que vous ayez quelque connaissance que ce soit ni en religion, ni en science.
Personnellement, je ne veux pas d'une nouvelle religion obscurantiste même si elle se nomme science.
Sachez que les scientifiques peuvent aussi être croyant et cela, vous ne pouvez pas l'accepter. L'un n'exclu pas l'autre.
Bref, combattez des moulins à vent, il me semble que vous êtes fait pour ça.

Jean-Marc

14.Posté par lemajan le 08/07/2008 22:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Laicus


Je ne connais pas Tertulien mais sa phrase que vous citez ne prouve rien pour moi. Car d'une certaine manière on peut presque l'appliquer aux incrédules. Je veux dire par là que comme vous évoquez une sorte de verrou à la compréhension qui découlerait de la crédulité, on peut facilement arriver à la même déduction pour les incrédules.

Imaginez que vous ayez un problème à résoudre et que pour ce faire, la logique impose d'explorer TOUTES les solutions ou matières qui conduisent à sa résolution. Or l'incrédule va toutes les explorer SAUF UNE. Ce qui donne un avantage au crédule à cause cette fois du verrou dogmatique de l'incrédule. Car le crédule conserve la possibilité de se rendre compte à un moment donné de son erreur, l'incrédule lui s'en prive malgré lui si la solution à son problème était justement dans la voie qu'il a rejeté.

15.Posté par lemajan le 08/07/2008 23:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Zorro,

Je partage votre texte sur l'essentiel et l'Epitre aux Alterinfiens m'a bien fait rigoler. Le seul point de désaccord, c'est que je reconnais les Ecritures tout en rejetant la religion car elle n'est que simulacre de choses que je reconnais vraies.

16.Posté par Laicus le 09/07/2008 00:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ lemajan
Comprenez moi bien. Je ne suis pas contre la religion dans le sens d'une recherche méditative, mystique, personnelle, ésotérique. La contemplation de la Nature par les sciences peut en être une forme si on l'élève vers la recherche de l'Unité universelle. Je condamne par contre le dogmatisme exotérique des Ecritures qui sont des compilations historiquement plus que douteuses. Elles ne peuvent être qu'un obstacle, des oeillères.
Zorro a raison, la religion constituée a perdu la partie face aux sciences, ce qui n'empêche pas mais favorise un nouveau mysticisme, au cas où une partie de l'humanité survivrait à la troisième guerre. Une guerre de religion dèjà commencée, après une première guerre des nationalisme et une deuxième guerre des idéologies. N'est-ce pas assez de preuve de la nuisance des dogmatismes monothéistes?

17.Posté par Zorro m.d.s le 09/07/2008 00:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Gustav vous n avez pas saisi mes propos plaidant certainement provocateurs car emprunt de futurologie, en faveur d une religiosité délivrée des dogmes et des ecclésiastiques auto-proclamées.La science n est pas antinomique de la croyance en l être supérieur, vous semblez prendre plaisir à vous replier sur mon supposé athéisme.Or il n en est rien.Soyez plus libre dans votre approche de dieu et vous verrez que je ne dis rien de mal.Vous ne souhaitez pas d une nouvelle religion obscurantiste...quelles sont donc vos conception pour nos contemporains? Etes vous simplement un conservateur accroché à son rocher...?

Gustav j ai pu étudier les sciences en faculté puisque cela semble vous intéresser et notamment les sciences dites de la vie, la biologie moléculaire et les théories de l évolution.
Si vous reconnaissez l étude autodidacte alors mon coeur va à l histoire des civilisations, que j ai du aborder sous l angle religion vous comprenez pourquoi j en suis certain, mais aussi à la psychanalyse et notamment jungienne...très axée sur la "religiosité" humaine.Alors certes j ai pris des chemins détournés mais soyez certain que j ai tenté d analyser en profondeur les mécanisme du fait religieux au travers de la psychée humaine tout en tentant de le mettre en perspective avec les faits historiques se rapportant à l histoire des religion.Et puisque nous en sommes aux confidences mon dada c est les grandes migrations eurasiennes dont je tente sde suivre le fil depuis le néolithique et les peuples altaiques.
Voilà vous savez tout, mais je ne suis certes pas agrégé en ces domaines et je dois reconnaitre de pas lire les écritures (Dieu m en garde) seulement quelques principes bouddhistes ou hindouistes voir des enseignement chamaniques, c est juste une passion (dévorante) qui ne ma jamais quitté et qui remplit mes nuits agitées.

Je vous laisse les moulins à vent car selon ma conception des choses c est un peu ce que nous faisons tous.

Sympathiquement.


18.Posté par Zorro m.d.s le 09/07/2008 00:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lemajan pourriez vous m expliquer pour quelle(s) raison(s) vous semblez "reconnaitre" les écritures et ce que vous en retirez? Comment évitez vous dès lors un quelconque dérapage moralisateur et dogmatique? Seriez vous de ceux que l on appelle les évangélistes? Bref je ne comprends pas cette obsessions des écritures, la vie n est pas un manuscrit.
D autre part je suis d accord dans les grosses lignes avec laicus sur le nouveaux mysticisme.

19.Posté par lemajan le 09/07/2008 00:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Laicus

Comme je l'ai dit à Zorro, je partage aussi votre dernier propos, c'est d'ailleurs la même chose que j'aissaye d'exprimer sans toutefois trouver une formulation acceptable.
Vous dites en effet, que La contemplation de la Nature par les sciences peut en être une forme si on l'élève vers la recherche de l'Unité universelle, ce à quoi je ne peux qu'être d'accord mais nous savons bien que la réalité de la science et de la religion est toute autre que la recherche de l'Unité universelle.

C'est pourquoi je dis que la science et la religion - entre autres - sont des causes de la troisième guerre (nucléaire) qui est à nos portes car ils ont travestit le message d'unité universelle. Et lorsque vous condamnez les dogmatismes monothéistes, je ne fais pas autre chose que vous mais j'ai l'impression que vous n'arrivez pas à distinguer le message c'est à dire les Ecritures des religions qui en sont les fossoyeurs. Rejeter les deux à mon avis, c'est comme jeter le bébé avec l'eau du bain.

Le lien que j'ai communiqué parle exactement de tout ça, c'est d'ailleurs un livre complet. Par exemple, il fait le lien entre l'individu et l'univers en passant en revue la création entière et c'est en celà qu'il démasque la science humaine.
Alors bien sûr, comme l'auteur cite très souvent les Ecritures, ça a tendance à faire fuir étant donné les ravages de la religion désormais indélébiles et que parfois la simple évocation de Dieu agit comme un repoussoir.

Ce livre parle aussi de cette guerre que nous préssentons et dit aussi quels sont les éléments qui l'amènent mais en plus il dit comment elle va avoir lieu et quelles seront ses conséquences.

Mais pour lire ça, comme je l'ai dit, il faut accepter de remettre en cause ses propres certitudes.

Cordialement

20.Posté par lemajan le 09/07/2008 02:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


@ Zorro

Comment faire pour répondre à votre question sans, si possible, raconter mon parcours personnel ? Comme je ne peux pas me dérober, je vais y être plus ou moins obligé.

Bon, alors étant donné que j'essaye d'être conscient de ma vie ainsi que du monde qui l'entoure, comme tout le monde, je cherche des réponses aux questions existentielles. Il est vrai qu'au début, je n'ai eu aucune raison de chercher du côté des Ecritures car j'en avais déjà lu certaines sans rien en retirer de plus que ce qu'en disent les religieux. J'ai donc zappé et me suis retourné vers la science, et je suis tombé voilà plusieurs années, sur un site qui traitait pil poil de ce sujet. Ce qui m'a d'abord fait flasher c'est les explications données sur le sidéral car elles surclassent très largement celles des scientifiques. En plus, la première partie du livre, faisant l'objet de ce site, parle justement des Ecritures mais sous un jour totalement nouveau. Celles-ci y sont en effet totalement démystifiées et j'ai pu y voir qu'elles parlent en fait du monde actuel et non de choses passées, ce qui en soi me permet de voir au quotidien que ce qui a été écrit il y a des millénaires est vrai puisque c'est sous mes yeux aujourd'hui. Voilà pourquoi je valide les Ecritures. De plus, ce livre dont je parle est prophétisé dans l'Apocalypse de Jean (Le Livre de Vie de L'Agneau).

Voilà, j'espère que vous aurez compris que je ne fais pas partie des évangélistes, ni d'aucune autre secte religieuse (ou pas), quelle qu'elle soit. Je veux simplement faire connaitre une info qui vaux vraiment le détour. Et c'est parce que beaucoup de sujets traités sur alterinfo le sont aussi sur le site du livre de vie que j'interviens en donnant un lien vers lui. Après à chacun de juger cette info en fonction des ses propres certitudes.

21.Posté par Margziam le 08/08/2008 22:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Concernant le site le "livre de vie", mentionné au post 5.
Je sais déjà que mon commentaire ne fera pas plaisir mais en lisant quelques lignes de ce livre, j'ai ressenti quelque chose de bizarre. Celui qui parle, est froid. Il n'y a pas d'amour dans son discours.
J'ai donc recherché combien de fois les mots "amour" et "aimer" apparaissent : surprise ! je n'ai trouvé qu'une seule occurrence !! Celui qui parle dans ce livre et qui crache sur les religions n'est pas Dieu, il est le "singe de Dieu", celui qui veut se faire passer pour Lui.
Si vous voulez découvrir combien Dieu nous aime tous, prenez quelques minutes à parcourir le site de la "Fille du Oui à Jésus". Vous sentirez peut-être tout à coup votre cœur brûler d'amour, mais tout cela est subtil et non grossier. La science de Dieu est Amour.

22.Posté par Thierry 84 le 25/09/2008 19:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelque soit la religion, elle est un fait des hommes. Ceux-ci s'approprient des vérités de la bible données par révélation à une poignées d'hommes, appelés prophètes. elle sert uniquement leurs intérêts propres
La science est le fruit d'une connaissance acquise; Toutes recherches est basée sur la connaissance, résultat du fruit de la science.

Les prophètes ont écrit ce qui leur a été demandé par Dieu, ceci est vérifiable, (découvertes archéologiques. )
Quelques exemples: 700ans avant sa naissance, il a été prophétisé la naissance de Christ:
Esaïe 7 : 14 "C'est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe; Voici la vierge deviendra enceinte, elle enfantera un Fils, et elle lui donnera le nom d'Emmanuel."
Ecrit par Moïse plus de 1400 ans AV Jésus-Christ en Genèse 3 : 15 "Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et Sa postérité : Celle-ci t'écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon." Qui est la première promesse d'un rédempteur.
L'annonce de la crucifixion :
Esaïe 53 : 3à5 "Méprisé et abandonné des hommes,... nous l'avons dédaigné, nous n'avons fait de lui aucun cas.... C'est de nos douleurs qu'is s'est chargé... Et nous l'avons considéreé comme puni,... Le châtiment...est tombé sur lui, et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris."

Les hommes ont détourné la finalité de ce que Dieu voulait : Que l'on ait La foi.
Exemple : L'ISLAM fait retirer les chaussures à l'entrée des mosquées car c'est un lieu Saint.
- Dieu a fait retirer les souliers de Moïse devant le buisson ardent
Exode 3 : 5 "Dieu dit : N'approche pas d'ici, ôte les souliers de tes pieds, car le lieu sur lequel tu te tiens est une terre sainte." Notez que là, il s'agit de Moïse lui-même donc plus de 1400 ans Av JC et que dans Genèse 3 : 15 Moïse parle d'Adam. Il vit un évènement concret le concernant, le retranscrit et selon l'ordre qu'il reçoit de Dieu il parle d'Adam.
L'ISLAM interdit le porc car animal impur: la bible dit : Deutéronome 14 : 8 " Vous ne mangerez pas le porc...vous le regarderez comme impur. Vous ne mangerez pas de leur chair..."
2ème exemple :
- la religion catholique parle du jour du repos qui est le dimanche, la religion juive basée sur la TORAH ( 5 premier livre de la bible) parle du sabbat qui est le samedi.
la bible dit : Deutéronome (5ème livre écrit par Moïse) 5 : 12 "Observe le jour du repos, pour le sanctifier, comme l'eternel, ton Dieu te l'a ordonné"
- Les adventistes , branche du protestantisme observe le sabbat le samedi

je pourrais prendres d'autres exemples car les Juifs Messianiques reconnaissent la venue du Christ et donc s'appuis sur la bible, tandis que la religion Juive ne le reconnais pas et se base sur la TORAH
L'islam reconnait Jésus comme un prophète mais non comme Fils de Dieu .

Mon but est de dire :
Pourquoi tant de religions se base sur un livre?
Pourquoi les hommes se basent sur leurs connaissances pour dire que la science est uniquement le fruit de leurs esprits?
LA VERITE est parfois difficile à avaler:
1 Roi 4 : " Dieu donna à Salomon de la sagesse, une très grandes intelligence,et des connaissances multipliées comme le sable..."
1 Corinthiens 1 : 5 " Car en Lui vous avez été comblés de toutes les richesses qui concernent la parole et la connaissance."
1 Timothée 2 : 4 " "Qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité."
1 Corinthiens 8 : 1 "... Nous savons que nous tous la connaissance.-- La connaissance enfle, mais l'amour édifie."
Daniel 12 : 4 " Toi, Daniel tiens secrètes ces paroles, et scelle le livre jusqu'au temps de la fin. Plusieurs alors le liront, et la CONNAISSANCE augmentera."

La seule convergence que je puisse accepter est que:
la science vient de la connaissance
la connaissance vient de l'esprit des hommes
l'esprit des hommes est nourrit par l'Esprit de Dieu
l'Esprit de Dieu est Dieu
Dieu étant le créateur universel
La SCIENCE vient De DIEU

même les athées ne croyant en rien, le rien étant l'infiniment petit car invisible
le rien vient aussi de Dieu car invisible mais présent.

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires