ANALYSES

Destin d'un Agenda


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 19 Octobre 2016 - 12:49 Le prix de la rétrogradation

Lundi 17 Octobre 2016 - 11:17 Olivier Roy : « Le djihad et la mort »


Israël célèbrera son 60ème anniversaire. Le régime sioniste travaille fébrilement pour faire de ce jour une occasion de joie et de jubilation. Tandis que des problèmes sérieux ont grand besoin de réponse, environ 40 millions de dollars ont été alloués à cette folie « d’anniversaire d’adolescent ». La population n'est pas a l’humeur des célébrations. C'est plutôt morose....


dav_cas@netcourrier.com
Jeudi 17 Avril 2008

L'ordre du jour CACHÉ est opposé à la paix.

Le régime sioniste est harcelé de toute part. «Ils n'ont aucun ordre du jour» est le refrain habituel, Leur seul souci est leur propre survie. Le mot « agenda », avec sa prononciation anglaise, est maintenant à la mode dans des cercles politiques israéliens, poussant au bas fond un mot hébreu parfaitement adéquat.

Ce n'est pas dure de blâmer le régime sioniste. Ehud Olmert prononce au moins un discours par jour : aujourd'hui dans une convention d'industriels, demain dans un jardin d'enfants. Des discours long qui n’apporte rien de nouveau. En réalité, Il n'y a aucun « agenda » national, ni agenda économique, ni agenda social, ni agenda culturel. Rien.

A son arrivé a la tete du régime, il a présenté un agenda qui n’avait rien de lisible : "Hitkansut", un mot intraduisible qui peut être traduit par « la conclusion d'un contrat », « la convergence » ou « la cueillette ». On supposait que se serait une opération historique : Israël renoncerait à une grande partie des territoires occupées, démantèlerait les colonies à l'est du Mur « de Séparation ».

Maintenant, deux ans et une guerre plus tard, rien de tout ceci ne reste, même le mot a été oublié. Le seul jeu du régime est « les négociations » avec l'Autorité palestinienne. Alors que, celle-ci était considéré comme une autorité comique. Comme des acteurs sur la scène buvant des verres vides, tous les partis feignent a faire croire qu'il y a des négociations sérieuse. Ils se rencontrent, s’embrassent, sourient, posent pour des photographes, se convoquent, tiennent des conférences de presse, font des déclarations - et rien, Absolument rien n’en sort vraiment.

Quelle sont ces farces ? Chacun des participants a ses propres raisons: Olmert a besoin d'un agenda pour remplir le vide. George Bush, le canard boiteux qui le suit dans chaque domaine, veut présenter au moins une réalisation factice. Pauvre Mahmoud Abbas, dont l'existence continue de dépendre de sa capacité a montrer un avantage politique pour son peuple, s'accroche à cette illusion avec toute sa force. Et ainsi le l’agenda continue.

MAIS quelqu’un qui pense que le régime sioniste n'a aucun agenda a totalement tort. Il y a certainement un ordre du jour, mais caché. Plus précisément : il est inconscient.

Le peuple dit que l'idéologie est morte. C’est aussi une erreur. Il n'existe aucune société sans idéologie et il n'y a aucun être humain sans idéologie. Lorsqu’il n'y a aucune nouvelle idéologie, la vieille idéologie reprend son fonctionnement. Quand il n'y a aucune idéologie consciente, il y a une, inconsciente, qui peut être beaucoup plus puissante et beaucoup plus dangereuse.

Pourquoi ? Une idéologie consciente peut être analysée, critiquée, opposée. Il est beaucoup plus difficile de se battre contre une idéologie inconsciente, qui oriente l'ordre du jour sans être perçue. C'est pourquoi, il est si important de cerner, découvrir et de l'analyser.

SI VOUS demandez à Olmert, il niera avec énergie qu'il n'a aucun ordre du jour. Il a un agenda parfait : faire la paix (qui est de nos jours appelé « le statut permanent »). Et pas n'importe quelle paix, mais une paix basée sur « Deux États pour Deux Peuples ». Sans une telle paix, Olmert a dit : l’« État est fini ».

Dans ce cas, pourquoi de leur négociation, n’en sort seulement que prétexte grotesque ? Pourquoi l'activité de construction du bâtiment continue-t-elle, même au delà du Mur. Que propose le régime sioniste pour un état palestinien? Pourquoi le régime sioniste effectue-t-il des douzaines d’opérations militaires et les civils exigent quotidiennement que la paix soit consolidée ?

Selon le régime lui-même et contrairement à ce qu'il a dit au début, il n'a aucune intention de réaliser la paix en 2008. Au maximum, peut-être, peut-être, il y aura « un accord officieux ». C'est une invention israélienne originale, signifiant un accord qui serait mis sur la table « jusqu'à ce que les conditions soient mûres ». Autrement dit, négociations vide de sens sur un accord sans sens. Maintenant ils disent qu'il n'y a aucune chance même pour cela, ni en 2008, ni dans un futur proche.

Il n'y a aucune solution pour résoudre définitivement le conflit : le régime sioniste ne travaille pas pour la paix. Il ne veut pas la paix. Et, d’ailleurs, il n'y a aucune opposition parlementaire efficace appuyant la paix, ni aucune pression des médias.

N’y a t’il aucun ordre du jour ? Non, cela signifie que derrière l'ordre du jour factice, qui apparait dans les médias, se cache un autre ordre du jour qui ne se voit pas.

L'ordre du jour CACHÉ est opposé à la paix. Pourquoi ?

La position communément admise explique que le régime sioniste ne poursuit pas de paix parce qu'il a peur des colons, des évangélistes, de la diaspora la plus extrémistes et de leurs partisans. La paix dont on parle, la paix de Deux États pour Deux Peuples, exige le dialogue.


Jeudi 17 Avril 2008

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires