Conflits et guerres actuelles

Des prétentions creuses!



IRIB
Samedi 1 Septembre 2007

 Des prétentions creuses!
Sans preuve ni authenticité, les dernières allégations du président américain traduisent l'impuissance de prise de décision, la vacuité totale du discours et le désarroi politique de leur auteur.
C'est en substance, la réaction du chef de la diplomatie iranienne, Manoutchehr Mottaki aux propos du locataire de la Maison Blanche, qui, empêtré dans le cloaque irakien, s'accroche désespérément au premier prétexte qu'il trouve sous la main, pour justifier ses erreurs en Irak.

Cette fois-ci, il fonde ses accusations anti-iraniennes sur cette prétention aussi simpliste que fausse, qui renvoie dos à dos l'Iran et Al-Qaïda, accusant Téhéran de soutenir le terrorisme et de s'ingérer dans les affaires irakiennes. Il fait déjà longtemps que de telles allégations ont perdu de couleur chez l'opinion publique mondiale; mêmes les Congressistes et les Américains n'en croient plus.

Ce n'est pas chose nouvelle de la part d'un président qui a fait du bellicisme et du militarisme le credo de sa rhétorique, qui, indifférent aux cris de protestation des Américains et du Congrès, s'emploie à bâtir un monde intimidé dans un climat policier. Or, les erreurs s'accumulent en Irak et le président républicain ne trouve plus la porte de sortie et s'enchevêtre dans des discours au ton emphatique mais creux. Ce ne sont pas les renseignements faux ou les lectures erronées de la situation irakienne ou même les prises de position précipitées d'une minorité de va-t-en guerre qui parviendront à assurer la sécurité du peuple irakien.

Les allégations anti-iraniennes qui ponctuent systématiquement le discours des protagonistes de l'administration américaine, visent à édulcorer le rôle de l'Iran dans la région, qui a toujours œuvré pour l'instauration de la sécurité et en Irak et en Afghanistan. Dans un tel contexte, Washington consacre des budgets colossaux pour alimenter en armement les groupes terroristes et les couvrir médiatiquement pour les dresser contre la RII. Ce n'est pas un mystère que les bases d'Al-Qaïda et des Taliban sont jetées à Washington et qu'ils agissent toujours avec le soutien généreux des Etats-Unis pour insécuriser l'Irak. Et tout cela en contradiction au slogan de la lutte contre le terrorisme que ne cesse de rabattre les oreilles l'administration américaine, ne cherchant qu'à conforter ses assises au Moyen-Orient, même au prix d'y propager le terrorisme et de l'insécuriser. Or, dans ce contexte, elle a omis ce simple constat qu'à travers ses allégations anti-iraniennes issues d'un scénario voué à l'échec, elle ne parviendra pas à occulter ses erreurs, ni faire oublier ses exactions en Irak et en Afghanistan.



Samedi 1 Septembre 2007

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires