Propagande médiatique, politique, idéologique

Des organisations sionistes appellent au bombardement atomique de l’Iran


Le Jerusalem Post publie, en page 2 de son édition datée du 7 août 2006, un encart publicitaire du New Right Movement, un organe de la communauté loubavitch.


Réseau Voltaire
Mardi 8 Août 2006

Des organisations sionistes appellent au bombardement atomique de l’Iran




Sous le titre « Nous avons besoin d’un changement décisif d’attitude ! », il expose un programme radical :
- Non au cessez-le-feu [au Liban] !
- Non à une force internationale de maintien de la paix !
- Oui à une destruction totale de toutes les zones d’où des roquettes sont lancées !
- Nous ne devons pas permettre un nouvel Holocauste !

Le passage le plus original de l’appel concerne l’Iran : le mouvement loubavitch l’accuse de fanatiser 280 millions de musulmans pour détruire Israël. Il exige que Tsahal force Téhéran à se soumettre, ce qui implique le bombardement non-conventionnel (c’est-à-dire nucléaire) de tous les sites militaires et nucléaires civils du pays. Il conseille donc d’annoncer dès à présent aux Iraniens qu’ils doivent quitter immédiatement les zones concernées.

En outre, le mouvement loubavitch reprend l’assertion selon laquelle cette guerre aurait été provoquée indirectement par l’Iran. Il en conclu que c’est à Téhéran d’en payer le coût. Il exige donc que les revenus pétroliers iraniens soient saisis, non seulement pour financer la reconstruction du Liban, mais aussi pour payer des dommages de guerre à Israël.

Le tout est assorti des bénédictions du rabbin Shmuel Shmueli.

L’éventualité d’un bombardement nucléaire de l’Iran est à l’étude depuis un an au cabinet du vice-président des États-Unis, Dick Cheney. Cette option est désormais défendue, plus ou moins ouvertement, par les principales organisations sionistes dans le monde. Ainsi, le 20 juillet dernier, le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) et le Congrès juif européen publiaient un encart publicitaire dans les principaux quotidiens allemands, français et néerlandais. Ils appelaient à une action indéterminée contre l’Iran en citant… la doctrine militaire française autorisant l’usage de la bombe atomique contre un État sponsorisant de vastes attentats touchant les intérêts vitaux du pays.

http://www.voltairenet.org/article142888.html http://www.voltairenet.org/article142888.html



Mardi 8 Août 2006



Commentaires

1.Posté par Oscar Fortin le 08/08/2006 21:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

JÉRUSALEM, JÉRUSALEM…

Que de fois avons-nous lu ce cri du cœur de ce juif, Jésus de Nazareth, au moment de son arrivée à Jérusalem alors que les pharisiens, les grands prêtres (Caïphe et les docteurs de la loi), les politiciens (Pilate et Hérode) et une foule manipulée par ces derniers, se préparaient à l’arrêter pour le juger et le condamner à mort. Il n’était pourtant pas anti-sémite, ni anti-juif. Sa généalogie en faisait plutôt un descendant du roi David et d’Abraham. Il prêchait l’enseignement des prophètes et apportait à toute personne de bonne volonté la bonne nouvelle du salut annoncé par ces derniers.

Ce peuple, « à la nuque raide », était toujours là, complaisant dans ses lois et coutumes et bien jaloux de ses privilèges. Jérusalem, centre par excellence du pouvoir de ce peuple et des célébrations qui apportaient à tous la bonne conscience d’une justice bien méritée en était le symbole et le lieu saint. C’est en voyant cette ville et tout ce qu’elle représentait d’anachronisme que Jésus pleura. Il fallait que la souffrance soit grande pour qu’il en vienne à pleurer. Il n’avait pas la réputation d’être un pleurnicheur. Pourtant, sachant ce qui allait arriver dans les jours qui suivraient et dans les siècles qui s’écouleraient, il eût ces paroles :

« Si toi aussi tu avais su, en ce jour, comment trouver la paix...! Mais hélas! Cela a été caché à tes yeux... Oui tes ennemis t’encercleront et te serreront de toute part; ils t’écraseront, toi et tes enfants au milieu de toi; et ils ne laisseront pas en toi pierre sur pierre, parce que tu n’as pas reconnu le temps où tu as été visité. » (Lc 19,41)

« Jérusalem, Jérusalem, toi qui tues les prophètes et lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants à la manière dont une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous n’avez pas voulu ! Eh bien elle va vous être laissée déserte votre maison. » (Lc 13,34 et Mt. 23,37-39)

Où sont-ils ces descendants d’Abraham, assez libres, pour reprendre à leur compte ce langage de leur compatriote, Jésus de Nazareth, et dénoncer ces tueries inspirées par le fanatisme, le pharisaïsme et la suffisance de dirigeants manipulateurs et ambitieux ? Jusqu’à quand vont-ils tolérer sans lever la voix que la Parole de Dieu soit récupérée au profit de leurs projets funestes ? Votre silence, notre silence font de vous et de nous des complices de crimes contre l’humanité.

Oscar Fortin
30 juillet 2006

http://humanisme.over-blog.com

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires