MONDE

Des nanoparticules contenus dans les vaccins non testés



Lundi 14 Septembre 2009

Des nanoparticules contenus dans les vaccins non testés
Des vaccins de la grippe porcine H1N1, qui ont été approuvés par les autorités gouvernementales responsables pour la vaccination, se sont avérés contenir des nanoparticules. Depuis plusieurs années, les fabricants de vaccins ont fait des expériences avec des nanoparticules comme manière  « de booster » les vaccins. Il est maintenant apparu que les vaccins approuvés pour l'usage en Allemagne et dans d'autres pays Européens contiennent des nanoparticules sous une forme qui attaque vraisemblablement les cellules saines et pouvant être mortelles.
 
 
 En 2007, des chercheurs à l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne
(EPFL) ont annoncé dans un article de la revue, Nature Biotechnology, qu'ils ont développé une « nanoparticule qui peut délivrer les vaccins plus efficacement, avec moins d'effets secondaires, et à moindre coût comparé aux technologies vacciniques actuelles. » L'article continue en décrivant les effets de leur découverte : « À seulement 25 nanomètres, ces particules sont si minuscules qu'une fois injectées, elles traversent la matrice extracellulaire de la peau, faisant une ligne droite vers les ganglions lymphatiques. En quelques minutes, elles atteignent une concentration des milliers de fois plus élevé que dans la peau. L'immuno-réaction peut alors être extrêmement forte et efficace. »  
 
 Il y a juste un petit problème avec les vaccins contenant des nanoparticules, ils peuvent être mortels et dans les cas les moins extrêmes causer de graves dommages, irréparables pour la santé.
 
 Les nanoparticules, louées dans les mass médias comme la nouvelle révolution de la science, sont des particules qui sont énormément plus petites que les particules mortelles d'amiante qui ont causées, avant d'être proscrites, de graves dommages pulmonaires et la mort. Les particules d’une taille nanométrique, (nanomètre = 0,000000001 mètres) fusionnent ensemble avec les cellules des membranes de notre corps et, selon de récentes études en Chine et au Japon, détruisent sans interruption les cellules une fois entrées dans le corps. Une fois qu'elles interagissent avec la structure cellulaire du corps, elles ne peuvent pas être enlevées. La médecine moderne appelle de manière euphémique le phénomène, une réaction infectieuse continue.  
 
 Depuis le scandale de l’amiante, il a été établi que les particules de la taille d’un millionième de mètre, en raison de leur énorme force d’attraction, pénètrent toutes les cellules, détruisant toutes celles avec qui elles entrent en contact. Les nanoparticules sont de loin plus petites que les fibres d'amiante.
 
 Les essais à Pékin confirment les effets mortels sur les humains  
 
 Le fait que l'OMS, l'Agence Européenne pour l'Evaluation des Médicaments, l'Institut Allemand Robert Koch et d'autres organisations de Santé, permettent aujourd'hui à la population d'être injectée avec de nouveaux vaccins en grande partie non testés contenant des nanoparticules, en dit plus sur la puissante du lobby pharmaceutique sur les politiques Européennes, que sur l'intégrité morale des fonctionnaires en charge de la Santé Publique.  
 
 L'édition de Septembre 2009 du très respecté journal European Respiratory Journal, rendue publique le 19 août, et disponible en ligne depuis le 21 Août, contient un article passé en revue par les médecins, ayant pour titre, « L’exposition aux nanoparticules est liée aux effusions pleurales, aux fibroses pulmonaires et aux granulomes. »  
 
 L'article décrit des essais effectués en 2008, à l'Hôpital d’élite Chaoyang de Pékin, sur sept jeunes femmes. Les sept femmes, toutes âgées de
18 à 47 ans, ont été exposé à des nanoparticules, sur leur lieu de travail pendant 5 à 13 mois. Toutes ont été admises à l'hôpital avec un manque de souffle et des effusions pleurales, ou avec un excès de fluides entourant les poumons, empêchant la respiration. Aucune des sept n'avait jamais fumé et aucune n'était classée dans aucune catégorie à risque. Les médecins ont soigneusement déterminé chaque possibilité et ont confirmé que les problèmes aux poumons ont une cause commune, l’inhalation régulière de nanoparticules dans leur usine. Elles avaient été exposées à des nanoparticules de Polyacrylate.  
 
 Les essais ont confirmé que les nanoparticules ont provoqué une réaction de « super-fusion » chez les patients. En dépit de tous les efforts héroïques des médecins, deux des sept femmes sont mortes de complications pulmonaires.
 
 Dans leur rapport, les scientifiques ont conclu quelque chose de si alarmant, qu’il est nécessaire de le citer en détail :
 
  « Des essais immunologiques, des examens de la bactériologie, la virologie et des marqueurs de tumeur, une bronchoscopie et une analyse vidéo du thorax ont été exécutés. Des analyses faites sur le lieu de travail, des observations cliniques et un examen des patients ont été menés. La présence de Polyacrylate, sous forme de nanoparticules, a été confirmée sur les lieux de travail. Les examens pathologiques des tissus pulmonaires des patients ont montré des inflammations pulmonaires non spécifiques, des fibroses pulmonaires et des corps étrangers de plèvre. En utilisant un microscope électronique, les nanoparticules ont été observées se logeant dans le cytoplasme et le caryoplasme des cellules épithéliales et mesotheliales pulmonaires, mais sont également situés dans le fluide de la poitrine. Ces cas ravivent l’attention que l'exposition à long terme aux nanoparticules sans mesures de protection peut aboutir à de sérieux dommages aux poumons humains. »
 
 
 Jusqu'ici les études sur les animaux et les expériences in vitro ont prouvées que les nanoparticules peuvent avoir comme conséquence des dommages sur les poumons et d’autres toxicités chez les animaux, mais aucun rapport sur la toxicité clinique chez l'Homme du aux nanoparticules, avant que l'étude de Pékin n’ait été faite.  
 
 L'étude de l'Hôpital Chaoyang de Pékin a maintenant confirmé d'une manière concluante que les nanoparticules causent des dommages pulmonaires et d’autres toxicités également chez l'Homme. A ce moment précis, quand on voit que deux des vaccins approuvés pour être distribuée en masse en Allemagne et ailleurs, contiennent des nanoparticules, l’échec des fonctionnaires en charge de la Santé Publique et des épidémies d’ordonner un gel immédiat de la distribution de tous les vaccins contenant des nanoparticules peut seulement être considéré équivalent à de la négligence criminelle. Si tout va bien les autorités en charge réagiront à temps pour éviter une éventuelle catastrophe de santé humaine d’ordre bien plus grave que le pire cas de grippe porcine rapporté jusqu'ici.

Traduction Alter Info

http://www.infowars.com/nano-particles-used-in-untested-h1n1-swine-flu-vaccines/



Lundi 14 Septembre 2009


Commentaires

1.Posté par brigitte le 14/09/2009 21:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut revenir vite fait aux médecines naturelles et bannir toute la panoplie des molécules chimiques

2.Posté par said le 14/09/2009 22:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c est encore des irrespnsables qui determine le bien et le mal des agents de satan qui voyent que les profits finançier au detriment de la vies d autrui oui tu a raison brigitte il faut denoncer
ces industrie de l enfer qui vivent dans leurs coquands

3.Posté par VIRGILE le 14/09/2009 23:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Entre nanoparticules et les milliers de tonnes d'uranium appauvri déjà déversés sur les divers "théâtres" de guerre, on est mal barré pour une vie "saine" !

Rien ne vaut le Naturel tout comme l'homme n'arrêtera jamais la "science". Nous ne sommes pas suffisamment sages pour nous protéger de nos propres inventions et nous espérons que la "nature" va nous aider à répérer nos dégâts comme une maman qui change les couche-culottes de son baby.

Je viens d'apprendre "qu'un médecin sud-africain a présenté une étude, dimanche 13 septembre, sur un nouveau virus d'origine inconnue (le virus Lujo), observé en 2008. Comparable à celui de l'Ebola, il provoque une fièvre hémorragique mortelle dans 80% des cas". (source Nobs).

Depuis le Zyblon B, la chimie n'a cessé de faire de spectaculaires "progrès". Reste à savoir s'il existe des antidotes pour les cervaux de ces malades qui conçoivent de tels "progrès" !

4.Posté par Rid le 14/09/2009 23:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Voici le lien d'un article intéressant qui selon moi devrait interpeler les personnes dotés d'un minimum d'intelligence.


L'article: "Un nouveau virus découvert en Afrique, mortel dans 80% des cas"

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/20090914.OBS1065/un_nouveau_virus_decouvert_en_afrique_mortel_dans_80_de.html

5.Posté par Pierre le 15/09/2009 10:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Avec tout ce qui est trouvé dans ce fameux vaccin, je crois sincèrement que l'industrie pharmaceutique ne travaille pas pour notre bien-être.
Aucun média "officiel" ne parle de tout cela ce qui confirme que quelque chose se trame.
Je me rends compte qu'autour de moi peu de gens sont au courant de ces informations mortelles. Cette société pue la fraude, de son système bancaire à toutes les corporations qui oeuvrent en silence pour nous endormir et nous détruire. Cette "magnifique" société est une honte à tout ce dont nous aspirons réellement. Le boycott doit être personnel et basé sur une connaissance de tous ces mensonges. Continuons de les dénoncer, c'est notre seule chance d'éveiller les consciences.
Nous sommes pris dans une matrice esclavagiste et destructrice.
La société telle que nous la connaissons n'a aucun avenir à offrir à l'espèce humaine si ce n'est la guerre et la dette perpétuelle.
Il faut sortir de ce cycle et de ce système monétaire.

6.Posté par moulf le 15/09/2009 10:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"se sont avérés contenir des nanoparticules"
Citez vos sources svp! Parceque les "on dit" y'en a un peu ras le bol sur la grippe A. On lit tout et n'importe quoi en ce moment et là, ca ressemble plus à du n'importe quoi.
Je ne suis pas partisan de la vaccination mais faut arrêter de nous bourrer le mou avec ces chimères.

7.Posté par Intellecterroriste le 15/09/2009 10:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ moulf

Exactement!! Marre des effets d'annonce sans aucune source ni démonstration!!! Halte à la parano et vive la DEMONSTRATION!!! Manque de preuves = mauvaise compréhension.

Amicalement.

8.Posté par Gerard le 16/09/2009 04:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je pense qu'il faut arrêter un peu la parano 2 secondes chez les conspi!! Rien ne prouve quoique ce soit comme quoi des gens veulent réduire la population! Il y a de tas de choses sur internet qui peuvent interpeller et nous faire penser que c'est le cas! Mais quand on regarde de près rien de ce qu'on nous avais il y a des années n'est arrivé!

J'en ai marre de lire tout ça et je crois que je vais arrêter de lire toutes ces choses car çà commence sérieusement à me bouffer à la fin!!! Vous verrez que rien de dramatique ne se passera tout au plus une campagne de vaccination mais non-obligatoire...

9.Posté par sleap le 16/09/2009 11:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

revenons vite à l'age de pierre bande de gros bouffon.

10.Posté par Intellecterroriste le 16/09/2009 12:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ sleap

Mais encore!? Expliques toi car en bouffon que je suis je ne vois pas où tu veux en venir!?

11.Posté par bilbaolegrobite le 16/09/2009 12:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vive la diphtérie, la coqueluche, le cholera, la tuberculose, le tétanos. Retour à la nature et la mortalité de 200 pour mille ! Viva la révolution de canapé!

12.Posté par dark le 23/09/2009 18:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pas la peine d'en venir au petite insulte, ni de retourner à l'age de pierre, ni de voir tout les inventions comme des objets du malin un peu de tempérance et de réflexion, mais je rejoins le coup de gueule sur les intox et autres que l'on nous sers dés qu'un évènement grave arrive et en plus sa aide pas à faire avancer les choses...

Alors s'il vous plait citez vos sources et prenais du recule et un temps de réflexion avant de diffuser.

Cordialement.

13.Posté par victoria le 24/09/2009 06:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Impossible de relayer une telle info sans sources fiables. Qui a analysé le nouveau vaccin ? Qui a pu détecter qu'il y avait des nanoparticules ? Aucun nom de scientifique, aucun nom de labo. Pas sérieux tout cela !

14.Posté par paul Muad Dib le 24/09/2009 09:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour les sources il faut aller sur le texte original en anglais sur global research,
pour les sources fiables?? tout est sujet a caution , et même s'il n'y a pas de sources fiables,dans un monde régît par le profit comme activité unique le pire est toujours possible,

15.Posté par Michel le 16/10/2009 04:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Wow, en fait de manipulation de la vérité et de désinformation j'ai rarement vu mieux.
Pas de références, pas de sources fiables et toujours les mêmes rengaines disant que toutes les autorités et les experts qui ne pensent pas comme nous se sont fait forcément acheter par les compagnies pharmaceutiques. Quand les gens qui manipulent l'information seront-ils eux aussi responsables des dommages qu'ils causent et quand vont-ils assumer leur responsabilité pour retarder la recherche des vraies causes des maladies?
essayez donc de trouver des sources fiables http://www.pandemiedegrippe.com

16.Posté par victoria le 16/10/2009 05:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Hum ... de là à sortir une liste de 41 raisons de se faire vacciner ...
http://www.pandemiedegrippe.com/2009/10/14/41-raisons-de-se-faire-vacciner-contre-la-grippe-a-h1n1-2009/
Entre information alarmiste et propagande, je préfère la première car elle me pousse à chercher d'autres infos véri-fiables.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires