Conflits et guerres actuelles

Des militaires américains sur le sentier de la guerre contre Cheney



Mercredi 9 Avril 2008

Des militaires américains sur le sentier de la guerre contre Cheney

Alors que le vice-président Dick Cheney et ses comparses s’activent sans relâche pour tenter de provoquer des guerres et Asie du Sud-Ouest et en Eurasie, l’establishment militaire étatsunien, depuis le bureau des chefs d’état-major jusqu’au secrétaire de la Défense, tente de leur mettre des bâtons dans les roues. C’est dans ce cadre que les chefs d’état-major ont contribué à organiser, à partir du 2 avril, une série d’auditions à la commission des Affaires étrangères du Sénat, où l’on a pu entendre des témoignages accablants contre les fauteurs de guerre.

C’est ainsi que trois généraux (cr) ont clairement déclaré que la guerre d’Irak est déjà perdue et que les Etats-Unis ne peuvent plus rien faire pour renverser cette situation et gagner la guerre. « C’est fini », a affirmé le général Barry McCaffrey, un ancien chef du commandement Sud et commandant d’infanterie dans la guerre du Golfe en 1991. « Les Etats-Unis n’ont plus la volonté de continuer » et « nos alliés nous ont abandonnés ».Le général Robert Scales, Jr., ancien du Collège de Guerre des Etats-Unis, a déclaré qu’il ne doute pas qu’un retrait majeur des forces aura lieu bientôt, car les Etats-Unis « ont épuisé toutes les options militaires ». Selon lui, quel que soit le président élu, « l’été suivant, les troupes devront commencer à rentrer à la maison ».

Le général William Odom, ancien directeur de l’Agence nationale de la sécurité sous l’administration Reagan, a déclaré, pour sa part, que « la situation politique se détériore chaque jours davantage à cause de la sur-extension de l’armée ». La « seule stratégie raisonnable consiste à se retirer rapidement mais en bon ordre », conclut-il, selon le Navy Times. Très critique envers la politique de guerre de Cheney, Odom envisage le retrait de troupes états-uniennes comme préalable nécessaire pour négocier une solution diplomatique. Dans un article paru il y a quelques années sur le site Nieman Watchdog, Odom écrivait déjà que le retrait d’Irak était la pré-condition pour une approche conjointe en faveur de la paix dans la région. « Je crois que la stabilisation de la région depuis la Méditerranée orientale jusuq’à l’Afghanistan est dans l’intérêt des Etats-Unis, un intérêt que nous partageons avec nos alliés et avec d’autres pays tels que la Chine, la Russie et l’Inde », avait d’ailleurs déclaré Odom dans une interview avec John McLaughlin, en 2004.

Devant la commission du Sénat, Odom a réfuté l’idée qu’Al Qaeda prendrait le contrôle de l’Irak en cas de retrait des troupes américaines. « Tout le monde les hait, a-t-il souligné. Les sunnites détruiront Al Qaeda dès que nous aurons quitter l’Irak. » Les Kurdes ne les toléreront pas dans le Nord et les chiites, tout comme les Iraniens, « les détestent ». Et l’on comprend pourquoi en lisant leur propagande sur leurs blogs, où ils appellent les Etats-Unis à bombarder et à envahir l’Iran pour « détruire ce régime apostat ». En aparté, le général s’est dit alarmé par « le fait que notre vice-président ainsi que certains membres du Sénat se trouvent sur la même ligne que Al Qaeda dans leur volonté d’étendre la guerre à l’Iran ».


Pour voir notre focus, cliquez ICI

http://www.solidariteetprogres.org/ http://www.solidariteetprogres.org/



Mercredi 9 Avril 2008


Commentaires

1.Posté par souad le 09/04/2008 15:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En voilà une nouvelle que j'attendais depuis des lustres, enfin ! Mieux vaut tard que jamais.
Faudra pas oublier de le dire à Cheney, je crois qu'il est pas au coran, lol. Il va en avoir une énième crise cardiaque et selon les médecins , la prochaine sera fatale inchallah. La haut suis certaine que Saddam l'attend avec impatience.

signé.
guenon des sables

2.Posté par laury le 09/04/2008 17:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Bien tout sa se ne sont que des paroles ,je serais très heureux que se sois vrais mais
les Sionistes avide de sang n'ont pas dit leurs dernier mots Les représentants des
Satan américains et leurs acolytes ne serons surement pas de cet avis .
Néanmoins j'espère que a travers se grand pays quelques bonne volontés doive subsisté
affaire a suivre !!!!

3.Posté par Alfeanor le 09/04/2008 19:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ben je crois qu'il est temps pour les bellicistes americains de nous creer un nouvel "evenement" à la hauteur du 11 septempre car si ils se font lacher par les generaux ils auront du mal a continuer de legitimiser leurs guerres.

4.Posté par Vincent le 10/04/2008 02:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et surtout se méfier de la réaction d'Israël et des gens là-bas qui veulent cette guerre pour des raisons politiques, financières et autres... Si Israël se sent lâcher par son grand frère, il serait capable de lancer une offensive sur n'importe quel prétexte pour mettre les Etats-Unis, l'Otan devant le fait accompli... Il est certain ; d'une certaine manière, que l'Irak sans Saddam arrange tout le monde... Sauf Israël!!! Car il ne faut pas oublier qu'au Liban, la situation est toujours explosive car sans gouvernement depuis de nombreuses semaines déjà ; que la Syrie, tout à côté est en étroite relation avec les organismes chiites au Liban et en Iran... Et que l'Iran prend de plus en plus une stature de Leadership à part entière au Moyen-Orient... Saupoudrer le tout avec la résistance du Hamas et de la Bande de Gaza et on obtient un cocktail explosif qu'Israël pourrait bien avoir envie d'allumer la mèche sans l'aval de son Grand Frère... J'ai l'impression malheureusement pour les peuples du Moyen Orient que ce n'est malheureusement que le début d'une longue histoire dramatique qui est en train de se jouer... Les groupes puissants aux intérêts politiques, mais surtout financiers aux E.U. ne lacheront pas l'affaire comme ça... Il suffit juste d'un "petit" attentat à la bombe sale ou autre aux E.U ou un autre événement majeur aux E.U. pour que la moitié de la populace américaine ne reparte en quenouille....

5.Posté par laury le 10/04/2008 23:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

oui vincent bonne analyse mais je pense que les américains vont faire cette démarche
suite a une fausse atac sur les sionistes,pour "protégé les pauvres Israéliens" et en se
moment il prépare la bavure !!!!

6.Posté par Parousnik le 13/04/2008 16:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a qlqs mois il y avait sur le net un dossier sur les différentes variantes possibles pour agresser l'Iran dont une ou il s'agissait de faire qu'Israel bombarde l'Iran en risposte a un attentat (encore un) contre le régime sioniste et que les Etats Unis interviendraient aprés...cela permettrait a la propagande terroriste US de prétendre que les Etats Unis ont un accord de réciprocité en cas d'attaque... alors la ils ne seraient pas les agresseurs comme toujours ou presque...Ne nous faisons pas d'illusions les sionistes sont prés a tout pour s'accaparer les biens et les territoires d'autrui et le pétrole de leurs fréres arabes est trés tentant...

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires