PRESSE ET MEDIAS

Des journaux arabes saluent le courage d'Ahmadi Nejad à Durban


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 29 Novembre 2016 - 08:00 LIVRE: Le Manifeste de la Raison Objective


Plusieurs journaux arabes ont salué ce mardi ce qu'ils ont considéré être le courage du président iranien Mahmoud Ahmadi Nejad à la conférence contre le racisme à Durban II. Sachant que ce responsable avait insisté pour participer à cette réunion, malgré la campagne de haine menée contre lui par l'entité sioniste et ses alliés, américain et européens.


Mercredi 22 Avril 2009

Des journaux arabes saluent le courage d'Ahmadi Nejad à Durban

Leila Mazboudi

A la tête de ces journaux , le quotidien palestinien arabophone " al-Quds al-Arabi" ( Jérusalem arabe) qui a estimé dans son éditorial intitulé " Nejad n'a fait que dire la vérité" , que celui-ci est parvenu à dévoiler une fois de plus " le double poids et mesure de l'Occident".

Le journal a critiqué le départ des représentants des 23 états européens qui ont , selon ses termes fait preuve une fois de plus "leur soutien inconditionnel au racisme israélien, et aux massacres perpétrés contre le peuple palestinien": "cela montre aussi leur mensonge concernant leurs allégations sur la démocratie et la liberté d'expression. S'ils étaient sincères, ils seraient restés pour répondre aux propos de Nejad avec rationalité", a indiqué ce quotidien qui paraît à Londres.

Toujours selon ce dernier, le président iranien a apporté un grand soutien à la cause palestinienne, estimant qu'il a eu "le courage de dire la vérité que les dirigeants arabes n'osent pas dire", dénonçant le fait que les délégations arabes aient accepté, sous les pressions américaines et européennes l'annulation des paragraphes qui dénoncent le racisme israélien.

Un autre quotidien, le libanais de grande diffusion as-Safir a estimé que le président iranien a défié l'Occident en déclarant qu'Israël est un état raciste. Le journal s'est cependant étonné que le discours de Nejad qui a évité " les mots interdits", ait provoque le départ des représentants des états européens. Nejad n'ayant ni nié l'holocauste, ni prévu la fin inévitable de l'état d'Israël. Le journal a cependant constaté que le président iranien s'est abstenu de prononcer le mot Israël, se bornant à le qualifier d'entité raciste.

Se désolant qu'Israël et les Etats Unis soient parvenus à imposer le double poids et mesure dans cette réunion pour " camoufler le racisme", as-Safir estime que Nejad s'est désintéressé du fait qu'aucun président ne participait à cette rencontre, et a ignoré les mises en garde du secrétaire général des Nations Unis ban Ki Mon de ne pas confondre entre "sionisme et l'antisémitisme", pour se lancer d'un ton dénonciateur dans l'histoire de la spoliation de la Palestine et de la création de l'entité sioniste.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Mercredi 22 Avril 2009


Commentaires

1.Posté par Taleb le 22/04/2009 18:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour Allah, j'aime beaucoup le président Iranien. Vive le président Ahmadinejad.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires