Conflits et guerres actuelles

Des chars britanniques défoncent les murs de la prison de Bassorah pour libérer deux agents


Des chars britanniques ont abattu lundi soir les murs de la prison centrale de Bassorah, dans le sud de l’Irak, pour libérer deux Britanniques, présentés comme des agents secrets et écroués pour avoir tiré sur des policiers irakiens.

Le gouverneur de la province Mohammed al-Waili a qualifié le raid britannique de "barbare, sauvage et irresponsable", alors que le ministère de la Défense britannique a parlé d’une libération après négociations.


Mardi 20 Septembre 2005

Des chars britanniques défoncent les murs de la prison de Bassorah pour libérer deux agents

"Une force britannique de plus de dix chars d’assaut couverts par des hélicoptères ont attaqué la prison centrale et l’ont détruite. C’est un acte irresponsable", a dénoncé le gouverneur de Bassorah, qui a ajouté que les troupes britanniques avaient conduit les prisonniers dans un endroit inconnu.

De son côté, le ministère britannique de la Défense a affirmé que les deux soldats avaient été libérés après négociations. Un porte-parole a déclaré qu’il ne disposait d’aucune information indiquant qu’ils avaient été libérés au cours d’une opération militaire ouverte, mais n’a pas nié les témoignages selon lesquels des véhicules blindés britanniques ont abattu les murs de la prison.

Lors de cette opération spectaculaire, les forces spéciales britanniques sont parvenues à libérer leurs deux camarades, mais ont provoqué par la même occasion l’évasion de quelque 150 prisonniers irakiens, a rapporté Aquil Jabbar, un cameraman de la télévision irakienne qui habite en face de la prison.

Cette démonstration de force des Britanniques fait suite aux violents incidents qui ont éclaté dans la journée à Bassorah. Quatre personnes ont été tuées et 15 autres blessées lors d’échanges de tirs entre les troupes britanniques et des manifestants dans cette ville.

Ces accrochages ont éclaté après l’arrestation de deux Britanniques accusés d’avoir ouvert le feu sur des policiers irakiens, tuant l’un d’eux, selon les autorités et des témoins. Peu après l’arrestation, les troupes britanniques ont encerclé le bâtiment et des manifestants ont commencé à se rassembler. Au cours des violences, la foule a lancé des pierres sur un char avant de l’incendier, et on a pu voir un soldat britannique en train de s’extraire du blindé en flammes pour échapper à la mort.

bellaciao


Mardi 20 Septembre 2005


Commentaires

1.Posté par king le 25/09/2005 08:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bonjour,
je croyais que les europpéens et les américains ont libérer le peuple irakien. mais pour quel but ? PETROLE !!!
B.... de m.... pourquoi on tue les civils. pourquoi !!!!!
le prix du pétrole n'est jamais autant si cher.
je croyais qu'on leur apportait la liberté et la prospérité; je dirais plutot de l'Anarchie oui!!!!
que faire l'international!!!! ah oui j'ai oublié c'est nous !!!!!
quel ironie du sort il ya un proverbe chinois qui disait :" ils ont fui le tigre, ils ont rencontré le crocodile".
quand est ce qu'on va apporter à ces pays (pauvres en intellectuels mais riches en minerai et pétrole) la Paix, la liberté, le partage...
mais ne peut on pas vivre ensemble et se partager la richesse et l'intelligent ???
on ne peut pas parler de la Paix alors qu'on occupe leur terre.on ne peut pas parler de droits de l'Homme alos qu'on bombarde les civils.
ou est la force oui la grande force capable de punir les vrais injustices et qui nous guide vers la paix ou la terre promise(sans guerre ou il fait bon de vivre tout ensemble "liberté, égalité et fraternité"
LEF.

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires