Proche et Moyen-Orient

Des bombes à retardement dans les pages des manuels scolaires irakiens


Dans la même rubrique:
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:29 THERESE MAY ET LES ROITELETS DU C.C.G


Depuis l’occupation étatsunienne, l’éducation en Irak s’est transformée, à tous ses niveaux, en un terrain supplémentaire de tensions politiques, sectaires et ethniques. Le Ministère de l’Éducation a été et devient ainsi un ministère clé pour certains partis dans les négociations –passées et futures- pour la formation du gouvernement. Il est finalement devenu un monopole du parti islamique Dawa, auquel appartient lechef actuel du gouvernement, Nuri al Maliki.

Iyad al Duleimi إياد الدليمي

Traduit par Esteban G.
Edité par Michèle Mialane


Iyad al Duleimi
Jeudi 14 Octobre 2010

Des bombes à retardement dans les pages des manuels scolaires irakiens
Nous aurions préféré que les responsables de l’administration irakienne choisissent de tenir l’éducation et l’enseignement à l’écart de leur champ de bataille. Cependant, peu après la chute du précédent régime irakien et l’entrée en scène politique d’une légion de nouveaux partis arrivant de toutes parts, nous avons mesuré l’abîme qui existait entre nos aspirations – nées de notre souci de la patrie- et les ambitions et programmes des partis venus de l’Est de l’Irak, porteurs d’une rancœur accumulée tout au long des siècles, depuis les temps des compagnons du Prophète –que Dieu les bénisse. La première exigence de ces partis a été un changementdes programmes d’enseignement scolaire.
 
La question des programmes d’enseignement scolaire a été, dernièrement, au centre des discussions, surtout après l’application par le Ministère de l’Éducation irakien de presque 70% de ces modifications. Il est clair, maintenant, que la majorité des changements portesur l’histoire de l’Islam et les livres d’éducation islamique: on y a ajoutéun grand nombre de noms, de personnalités et des événements. La plus grande partie de ces nouveautés suit exactement la version chiite. Alors que tout le monde sait que la majorité de ces livres est, clairement et de façon scandaleuse, hostile à beaucoup de grands compagnons du Prophète, parmi lesquels notre mère Aisha– que Dieu la bénisse.
 
Un des leaders de ces partis venus de l’Est de l’Irak, qui défend ce changement, déclare : « Il n’est pas logique qu’un chiite étudie l’histoire d’Abu Bakr, Omar, Muawiya et de Harún al Rashid, et qu’il parle de leurs succès ». Cette explication, publiée dans un quotidien londonien, ne donne aucun éclairage sur l’idéologie qui régit l’éducation en Irak et qui se trouve derrière le processus de changements des programmes scolaires.
 
Ce n’est ni logique ni naturel que le changement des programmes soit mené par une seule confession sans la participation de l’autre et sans prendre en compte la représentativité des deux confessions.
 
Et il est encore moins logique que la réforme des programmes éducatifs s’inspire et suive uniquement la tradition de Nadjaf, comme si cette dernières’était arrogéle droit de gérer le secteur éducatif depuis les antiques ruelles de Nadjaf.
 
Évidemment, nous ne demanderons ni aux politiques de Bagdad ni à son actuel gouvernement de revoir ces programmes défigurés : ils n’ont été ni seront disposés à le faire. La preuve en est que ces hommes politiques traitent toujours la question irakienne comme si elle était la propriété de leurs partis et de leurs milices, sans aucun sens desresponsabilités, aucune sensibilité ou aucun souci de l’avenir de ce pays. De plus, certains de ces partis, qui travaillent à ce que l’on appelle la « chiitisation » de l’Irak, font tous leurs efforts pour maintenir le germe de la division dans la société irakienne ; en faveur de l’Iran d’abord, qui ne veut pas d’un Irak stable en situation de porter préjudice à ses intérêts , d’une manière ou d’une autre, et ensuite pour donner à ces partis une raison d’être, puisqu’il s’agit de partis sectaires dont l’émergence est liée à l’essor du sectarisme.
 
Malheureusement, l’Irak vit une situation de dépendance totaleà tous les niveaux de souveraineté : entre un occupant étatsunien reconnu, qui impose ce qu’il veut, et un occupant iranien implicite, nombreux sont les piliers que l’Irak a perdu, dont le système éducatif qui l’avait élevé au rang des pays ayant le taux d’analphabétisme le plus bas du monde et lui avait permis de créer une structure scientifique reconnueet admirée en Occident et dans le monde entier.
 
Les nouveaux hommes politiques irakiens ont échoué sur tous les plans. Toutefois, pour être juste, il faut aussi reconnaître leurs succès : ils sont parvenus à détruire le système scolaire et universitaire irakien, ils ont aujourd’hui ravalé l’Irak au rang des pays comptant le plus grand nombre d’analphabètes : 20% au dernier recensement. Les politiques de la Zone Verte ont réussi à empêcher plus de 800 000 enfants irakiens de fréquenter l’école (selon les statistiques 2008 de l’UNICEF). Parmi les succès à leur actif, on compte également les programmes scolaires ; ils constituent, c’est le moins qu’on puisse dire, des bombes à retardement entre sunnites et chiites qui, en Irak, peuvent exploser à n’importe quel moment.

Merci à Tlaxcala
Source: http://www.alarab.com.qa/details.php?docId=151425&issueNo=1018&secId=15
Date de parution de l'article original: 30/09/2010
URL de cet article: http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=1876



Jeudi 14 Octobre 2010


Commentaires

1.Posté par Redskins le 14/10/2010 21:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ehhh oui je l'avait écrit que l'Irak a été sacrifié , enlevé au monde sunnite et livrée a l'Iran !!!! résultat on m'a traité de sioniste déguisé, de la béte imonde caché et de je ne sais quoi d'autre !!!!

et dire qu'il y'en a encore qui croient a l'Iran et croient au déplacement de Ahmed najimachin aux frontière du sionistan !!!????

continuez a rêver la seule victime de ce siècle est le musulman sunnite pro arabe ,et le massacre continuera ................il prend des forme aussi inhabituelle les uns que les autres même celui de votre frère !!!
un proverbe arabe dit : j'ai été mangé le jour ou le taureau blanc a été entamé .!!

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires