Propagande médiatique, politique, idéologique

Des Séfarades prennent des patronymes «ashkénazes» pour obtenir l’inscription de leurs enfants dans les séminaires religieux les plus cotés, où sont SOS Racisme et la LICRA ?



Mounadil Djazaïri
Samedi 12 Septembre 2009

Le sionisme a un constant besoin d’ennemis pour maintenir un semblant de cohésion dans la prétendue communauté nationale qu’il a imposée sue le sol palestinien.
Ces ennemis sont les antisémites qui pullulent dans le monde même là où on croyait que les Juifs n’étaient plus persécutés. Du moins si on en croit les indicateurs fabriqués par les officines sionistes
Ce sont aussi ces Arabes qu’on a du mal à taxer d’antisémites (on commence à le faire cependant d’autant plus volontiers qu’on a maintenant découvert des Juifs antisémites) car ils sont certainement plus Sémites que la majorité des ressortissants de l’entité sioniste. Et, surtout, ces Palestiniens qui s’entêtent, en dépit de la disproportion des forces, à résister et à revendiquer la restauration de leurs droits nationaux.
Le sionisme ne se porte donc jamais mieux qu’en temps de guerre... du moins tant qu’il la gagne. En temps de paix, certes relative, il faut bien trouver de quoi s’occuper et le bougnoule qu’on n’a pour l’instant pas sous la main, on le remplace par un autre, fut-il un coreligionnaire et concitoyen.
Ce blog vous en a proposé des exemples et en voici un autre présenté par un quotidien sioniste. Vous noterez la réponse alambiquée du rabbin cité dans le texte et son absence d’étayage par des chiffres. En effet, on trouve beaucoup de gens pour qui, «beaucoup » ça commence à deux voire un.
En passant, je sais que beaucoup de Juifs (et quand je dis beaucoup, c’est des centaines et peut-être des milliers) portent le même patronyme que moi. Les voir en changer me désolerait.
Pour finir, me direz-vous : mais pourquoi s’embêtent-ils à vouloire inscrire leurs enfants dans une école talmudique ? Que n’étudient-ils pas la chimie ou la sociologie ?
Outre qu’on peut être sincèrement intéressé par les études religieuses, il faut juste savoir que ces écoles permettent l’accès au rabbinat et éventuellement à la capacité à maîtriser la halacha (la loi religieuse juive), c’est-à-dire d’accéder à un pouvoir spirituel et temporel qui se traduit volontiers en espèces sonnantes et trébuchantes (et ceci n’est évidemment pas particulier au judaïsme).



Des Séfarades prennent des patronymes «ashkénazes» pour obtenir l’inscription de leurs enfants dans les séminaires religieux les plus cotés
par Kobi Nahshoni, Yediot (Sionistan) 9 septembre 2009 traduit de l’anglais par Djazaïri

Alors que la bataille d’opinion et légale pour éliminer la discrimination à l’intérieur des institutions éducatives ultra-orthodoxes (haredi) se poursuit, de nombreuses personnes rencontrent encore des difficultés pour inscrire leurs enfants dans les séminaires religieux les plus cotés. Et certains parents d’origine séfarade en sont venus à changer leurs patronymes rien que pour y accéder.

L’hebdomadaire haredi «Mispacha» (Famille) rapporte dans un de ses tout derniers numéros une tendance croissante chez les familles ultra-orthodoxes d’origine orientale (c.à.d. non européennes, NdT) à hébraïser ou à « ashkénizer » leurs patronymes afin d’améliorer les chances de leurs enfants d’être admis dans des séminaires et des écoles religieuses (yeshivas) ashkénazes.

Des employés des services d’état civil au ministère de l’intérieur ont déjà eu recours à cette pratique. Le nom de famille Turjeman (traducteur en arabe, NdT) est changé en Truzman, Mussayev (Moussaoui, NdT) en Moskovitch, Shavo en Shavan etc.

«La limitation des quotas de Séfarades dans les institutions éducatives ashkénazes n’est un secret pour personne,» affirme David Rot (pseudonyme), anciennement Shitreet. «Tout parent Séfarade qui inscrit son fils dans une institution éducative est confronté à une masse de difficultés, sauf s’il a de la notoriété ou a de l’entregent, ou s’il propose un don financier conséquent et que l’argent compense le nom.»
Yair Lev (pseudonyme) qui a également changé de patronyme explique. «J’aurais préféré ne pas avoir à le faire, mais dans ce monde [dans l’entité sioniste, NdT] on ne fait que regarder l’emballage extérieur qu’est le nom. Si vous n’avez pas le nom qu’il faut, les choses deviennent difficiles pour vous.»

Rot comme Lev disent avoir été l’objet de nombreuses critiques de la part de voisins et de membres de leurs communautés, avec des remarques du genre, «En quoi est-ce si mal d’être Marocain? », «Les gens ne sont pas stupides, qui crois-tu tromper ? Tu es né marocain et tu le resteras,» mais ils disent avoir eu aussi quelques réactions positives.
Yoav Lalom, de la «Halacha Youth ,» une association de lutte contre la discrimination chez les ultra-orthodoxes, déclare au Yediot qu’il connaît bien ce phénomène et observe que «Il existe mais n’est pas généralisé.»

Lalom dit être opposé à cette pratique qu’il appelle « la solution de facilité,» et ajoute que dans de nombreux cas elle s’avère contreproductive car on sait que des directeurs d’écoles ont découvert la vérité sur l’origine de certains élèves pendant l’année scolaire et se sont mis à harceler les enfants « ashkénizés.»

Les directeurs des institutions ashkénazes semblent regretter cette situation : «C’est une honte que de telles familles Séfarades importantes se retrouvent dans ce type de situation,» déclare au Yediot un rabbin Ashkénaze d’une yeshiva bien connue de Jérusalem. «Ce sont des Juifs craignant Dieu encore plus que nous, je vous le garantis.»
Sa propre école, insiste-t-il, ne discrimine pas : «Pour certaines familles séfarades, changer de nom ne sera d’aucun bien, car leur mentalité [de ces certaines familles, NdT] est complètement différente et inadaptée à notre établissement.

«Ca n’a rien à voir avec l’origine – l’expérience du passé a prouvé qu’ils ne s’assimilent tout simplement pas bien. C’est une honte que tout le monde soit lésé à cause de ça.»

«Dans notre école, nous avons des élèves avec des noms franchement séfarades. Le seul critère d’admission est de venir d’une famille de véritables craignant Dieu,» poursuit-il. «On ne peut pas généraliser sur la communauté séfarade – certains correspondent au critère et d’autres non, et peu importe s’ils ont changé leurs noms. Nous avons beaucoup d’élèves Séfarades sur notre tableau d’honneur. Nous les aimons.»

http://mounadil.blogspot.com/ http://mounadil.blogspot.com/



Samedi 12 Septembre 2009


Commentaires

1.Posté par Aigle le 12/09/2009 17:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Y a t il encore des francais , des Europeens incredules à ce que , sur Alterinfo , nous avions toujours affirmé ??? ....Le Nazisme n' a ete que le Produit de l'Ideologie sionistonazie , un AVATAR ...... Le sionistonazisme lui a été coucouné , et maintenu sous couverture "chauffante" de VICTIMISATION ET DONC DE CULPABILISATION DE LA PLANETE ENTIERE jusqu' à ce que le CRETINISME PATENT CHEZ CES PSYCHOPATHE EXPLOSE SANS RETENUE parce qu'ils croyaient qu'ils avaient asservi la planete apres plus de 70 ans de matraquage mediatique ....Ces Psychopathes ne pouvaient comprendre que LES NTIC allaient permettre de denuder leur moteur , ie , le conflit permanent , la strategie de tension :: si le Juif n'existait pas , ils auraient trouvé .........Mickey ou ...Tom , ou et meme les tribus inconnues d'Amazonie comme faire valoir à la mise en oeuvre d'une doctrine raciste inconnue dans l'Histoire humaine .......

Au fait ......qui venait polluer ce site avec ses diarrhées sur la democratie du Sionistan ???? .......

2.Posté par said le 12/09/2009 18:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

moi je pense que graçe ou a cause des sionistes les religions dites monotheistes vont se regroupe chacune dans sa tradition et je pense que celà finira par des guerres intempestives
de toutes façons on aurra pas le choix c est le shema qui se dessine les evangelistes aux USA
appeles au jihade contre les musulmans les chretiens disent les juifs ont cruçifies jesus donc il
veulent se vanger comment faire pour arrete ces enchers? l avenire seul nous le dira

3.Posté par redk le 13/09/2009 00:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Aigle,

Frère, compagnon de route d'Alter Info, comme pour toi, j'attends, la plume bien aiguisé ceux qui nous lâchers leurs infamies de vomis, je trouve que cet article est a encadrée et placardés dans tout lieues et places publique de l'hexagone contaminées par ne serais se, un millième de gramme de sionisme!!

4.Posté par Lina le 13/09/2009 01:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est une tendance bien pharisienne... Ils changent de noms et de "foi" selon leurs intérêts, comme "avant" quand ils se faisaient baptiser chrétiens, et changeaient leurs noms judaïques!

Aujourd' hui, ils "ashkénazisent" leur identité, ce qui est significatif de la haute estime qu' ils ont de leurs "racines", en même temps qu' une preuve de ce racisme latent dans leur culture même entre eux!!!

Conclusion: en Occident, comme en Israël, les juifs en sont encore à éprouver le besoin de "se cacher",voire de "tromper" l' autre..... Alors que dans les pays arabes, où ils ont vécus dans un vrai climat de tolérance et de fraternité avec les autochnones, ils portaient leurs vrais noms sans problèmes ( Cohen, Lévi, Shlomo,etc) - accolés à leurs noms arabisés, certes, mais leur identité religieuse était affichée et respectée par leurs "correlegionaires" arabes...

Comme quoi, qui cache son nom, a PEUR ou HONTE... ce qui n' est pas le cas des arabes, qui même sous le fouet ( des racistes).... même blond aux yeux bleus, même vivant chez les vickings..... même collaborationistes contre les siens ( tel les Amin et autres arabes de services de France par exemple)......... et même persécutés par les barbouzes de sarco, l' ARABE OU MUSULMAN NE CHANGERA JAMAIS SON NOM!

Mohammed, Ahmed, Fatima, Aïcha, etc. IL et ELLE, EST for ever!!!!!!!!!




5.Posté par Valentin le 13/09/2009 09:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ces sépharades sont les frères de lait des Druzes les pires faux-cul du Proche Orient.

Consultez Google, Wikipédia sur les moeurs de ces ahuris vivant au Liban, en israël, en Syrie.

6.Posté par Dingo le 14/09/2009 01:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Le Khazar juif ashkenazi suprémaciste *** n'aime pas les Arabes juifs séfarades originaires d'Afrique du Nord et du Proche-orient ) . Ce dernier n' aime pas les Arabes musulmans ou Chrétiens et cultive un complexe de supériorité à leur encontre que lui rend bien son coreligionnaire de Khazar. Le comble, c'est que le Juif séfarade apprend à ses dépens que l'on est toujours le "Juif de quelqu' un " , même en Israël !

*** on peut intervertir l' ordre

7.Posté par ali le 14/09/2009 02:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les séfarades ont un complexe d'infériorité face aux askhénazes, ceux-ci les trouve trop arabes et proche de la culture arabe où ils ont baigné toute leur enfance. Que croient-ils ces askhénazes?? Ils veulent que les sépharades renient leur culture arabisante mais c'est peine perdu car même s'ils changent leur noms, leur physique lui est toujours similaire à celui de l'arabe qu'ils le veuillent ou non.

8.Posté par benmarel le 14/09/2009 03:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dans n'importe quel pays où ils vont, ils changent leur patronyme, au magrehb, ils prenaient des noms arabisants, en France, des noms français, en Russie des noms à consonance russe etc etc..ça leur permet de s'infiltrer et de pouvoir facilement acceder à des postes importants. Alors que les arabes gardent leur propre patronyme où qu'ils vont, on pas cette mentalité de se dissimuler, de tromper, donc on est forcément plus voyant.

9.Posté par kyra le 14/09/2009 15:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dans le cas de Rachida dati c'est l'inverse, on change le nom en arabe pour faire croire qu'on représente les arabes de france: représentation de vendue et de prostituée à Israël !!

10.Posté par Pascal le 13/10/2009 10:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moi je trouve ça plutôt rassurant qu'il abandonne leur identité,cela prouvent une fois de plus qu'il y a autant de stupidité chez les juifs que chez les autres ya pas ils sont comme nous ils sont bien humain lol

11.Posté par UnseulDieupourtous le 02/02/2014 03:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les Juifs séfarades ont des noms hébraïques arabisés dus à la diaspora en territoire islamique. Et les asckénazes idem en territoire judéo-chrétien. Ils changent de patronyme généralement pour leur dissimulation par le passé dans des sociétés très antisémites, sorte de technique de survie. Aujourd'hui, ça n'est plus d'actualité en territoire judéo-chrétien où l'antisémitisme est passible de poursuites judiciaires. Mais très étonnant de voir ce genre de problèmes. Des millénaires de diaspora en territoire islamique a donné aux séfarades une couleur mâte, les faisant ressembler à des arabes, ce qui peut avoir une aversion ou un étonnement pour les ashkénazes, mais si ils étaient instruit, auraient su que leur diaspora prend ses fruit d'abord de l'Arabie et des territoires qui aujourd'hui ont conquis par l'Islam. L'exil d'Israël parmi les nations est prophétisé dans la Torah comme corrolaire d'un châtiment de l'Eternel à l'égard des Juifs, donc ils n'ont pas à s'étonner qu'on retrouve des Juifs dans tous les pays du monde!

12.Posté par Elishévah le 10/05/2014 21:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"des millénaires de diaspora en territoire islamique a donné aux séfarades une couleur mâte,les faisant ressembler à des arabes"!!!!
Revoyez vos cours de géo ou renseignez-vous auprès d' un ethnologue...à votre avis, voyant que vous êtes un fin connaisseur de l'histoire du peuple juif ,quels traits physiques pouvez avoir le peuple hébreu puis juif à la base avant la diaspora?????Ne sont-ils pas d' origine sémite,tiens ,tiens tout comme les arabes puis ce peuple aujourd'hui disséminé dans le monde entier s' est assimilé aux nations au milieu duquel il vit jusqu' à aujourd'hui ce qui a entraîné une certaine mixité: mariages interculturels,conversion et biensûr un apport de changements génétiques au niveau physique ....etc.
Alors je vous demande encore une fois,quelle couleur de peau pouvez avoir ce peuple hébreu à la base,fils du désert et terres arides parlant une langue guttural tout comme l'arabe ,oui ces demi-frère d' Ismaël(les juifs appellent les arabes ishmaélim et non arabes car ils sont ses descendants),pensez-vous qu'ils avaient les yeux bleus ou étaient blanc et blond???Pas pratique une peau avec peu de mélanine dans des région si sèches,chaudes et ensoleillées....SHALOM

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires