Palestine occupée

Des Libanais du Sud repoussent les provocations des Casques bleus français



Lundi 20 Juillet 2009

Des Libanais du Sud repoussent les provocations des Casques bleus français
Parce que les maisons des habitants du Liban-sud sont inviolables voire sacrées, parce que la FINUL a agi derrière le dos de l’armée libanaise,  la réaction a été de la taille de la provocation à laquelle il est difficile de garder son sang-froid.
En effet, surprenant tout le monde, et sans même avertir ou même coordonner avec l’armée libanaise, les forces françaises opérant dans le cadre de la FINUL ont tenté d’assiéger une maison du quartier résidentiel dans la ville méridionale de Khirbat Silm, un prélude à un raid sur un certain nombre de maisons voisines.
Un acte qui a provoqué la colère des habitants de la région, qui dans un geste spontané sont sortis de leur maisons protestant contre ce qu’ils estiment une violation de leur maisons  sacrées, obligeant la force internationale à rebrousser chemin  sous une grêle de pierres d'autant plus que l'armée libanaise n'était pas au courant de cette démarche.
 
Après le retrait de la force internationale, une autre force onusienne a tenté  de pénétrer  le  village Bir el-Salesel, sauf qu’elle a été mal accueillie par  les habitants du village qui ont  organisé un sit-in ,  coupant la route avce des pneus, empêchant l'entrée de la FINUL, les soldats ont tiré en l'air pour intimider les manifestants,  et l'un de ses véhicule a écrasé un de ses éléments avant de heurter une  voiture garée sur le côté de la route.



L'armée libanaise est alors intervenue  calmant les habitant et réouvrant la route après le retrait de la force internationale en dehors de la ville.
 
Commentant les faits, Yasmina Bouziane, porte-parole de la FINUL, a affirmé que suite aux explosions signalées dernièrement au village Khirbit Selem, Liban Sud, une patrouille de la FINUL  était présente, à une distance de un kilomètre de l'endroit des explosions, pour poursuivre l'enquête, lorsqu'une centaine de personnes se sont rassemblées et ont lancé des pierres sur les soldats de la FINUL.

La porte-parole poursuit et ajoute que  la FINUL a déployé des forces supplémentaires lorsque le nombre de protestataires a augmenté, et ce pour contenir la situation. Une des patrouilles de la FINUL a même tiré en l'air avant de quitter le village pour disperser les manifestants.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Lundi 20 Juillet 2009


Commentaires

1.Posté par Valentin le 20/07/2009 14:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sait-on quelle est la composition ethnique des forces françaises et tout spécialement de ses officiers. Cela pue la provocation organisée à la demande d'Israël prélude à une nouvelle tentative des sionistes pour attaquer le Liban dans sa zone sud.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires