Politique Nationale/Internationale

Derrière les murs des commissariats et des prisons



milan.daniel@yahoo.fr
Mardi 14 Avril 2009

Image: http://laurent-jacqua.blogs.nouvelobs.com/images/medium_jacqua.6.jpg
Image: http://laurent-jacqua.blogs.nouvelobs.com/images/medium_jacqua.6.jpg

La réalité est souvent pire que ce que nous pouvons imaginer.

Adolescent, j’aspirais à un monde fraternel, social et solidaire, à un monde civilisé quoi.

Je pensais qu’avec « la fin » des épurations, des guerres coloniales et des dictatures, nous allions inéluctablement vers un monde respectueux des droits de chacun et de chaque peuple ; et que c’était inscrit dans « le cours naturel des choses » et de l’histoire que d’être libre et de s’exprimer sans risquer d’être persécuté ou agressé pour ses idées.

50 ans plus tard, je constate que les dictatures, les guerres coloniales, les massacres et les tortures, les lettres de cachet, les chasses aux sorcières n’ont, non seulement pas disparus, mais les atteintes à l’individu se sont accrues et se sont organisées.

Ils se font ou ont pris d’autres formes bien plus redoutables encore qu’alors, puisque parés ou entourés de la « légitimité » du droit, des lois et des procédures.

Les bourreaux se sont entourés bien sûr de lois leur assurant l’impunité et l’intouchabilité ; mais aussi d’une multitude de « Conseils », « Comités », de « Commissions » de « déontologie » ou « d’enquête » chargés d’entretenir la façade –On n’est jamais trop prudent !- ; et l’illusion que les « supposées » victimes peuvent avoir des droits, ci ceux-ci ont été bafoués…

Les colonisations des pays se font désormais par élections et chefs d’Etats interposés et les ex pays colonisateurs sont à leur tour colonisés par les maîtres de l’Empire israélo américain.

On nous dit qu’à la prison d’Abou Graïb (Irak) et que dans le « Centre de détention » américain de Guantanamo ; il y a pu avoir des « bavures », mais que « les conditions de détention sont conformes au droit » ; et que de toute façon, les détenus sont de dangereux « criminels djihadistes ».

En clair, on nous dit : « tout est normal, circulez, il n’y a rien à voir ».

Et derrière Abou Graïb et Guantanamo, combien de prisons, de casernes, de camps de concentration et de centres de torture officiels ou secrets, où l’on enferme et où l’on détruit et tue des hommes dont les seuls « crimes » ; sont d’avoir résisté aux occupants, combattu pour la liberté, ou de se trouver là au mauvais moment, lors de rafles.

Et combien de camps et de prisons à l’intérieur de nombreux Etats, sous-traitant les détentions arbitraires et la torture ?

Bush, ses Amis et complices n’ont cessé depuis 2001 de légitimer leurs crimes d’Etat par la nécessité de « combattre le mal ».

Leurs successeurs, eux, se parent de la « légitimité » et de la « légalité » du droit pour les poursuivre et les accroître.

Le nouvel élu Obama, veut renforcer l’armée d’occupation en Afghanistan, afin d’empêcher les « méchants talibans » de reprendre le pouvoir, alors qu’en cas d’élections, il leur serait légitimement assuré.

Je ne vois pas en quoi nous devrions nous occuper du choix des Afghans et surtout de nous opposer au déroulement d’élections démocratiques !

Les masques tombent.

Sarkozy « justifie » et « légitime » sa participation à l’effort de guerre demandé par les Etats-Unis : le renforcement des troupes d’occupation, par l’un de ses leitmotivs préférés : «Il en va de nos libertés ».

Je ne vois pas en quoi nos libertés seraient plus menacées par les talibans Afghan, que par le fait de soutenir et d’entretenir le lévrier afghan Karzaï !

Nos libertés ? Elles n’ont jamais été autant bafouées que sous le régime Sarkozy, même si ses prédécesseurs ont une grande part de responsabilité à ce sujet !

Enfin, on sait que toutes les violations du droit et des droits de l’homme à venir se feront désormais dans « le plus grand respect des droits de l’homme ». C’est dire !!

Et pour en revenir à notre « France républicaine des Lumières » ; Etat de droit, des « des droits de l’homme », de la « Liberté », de l’ « Egalité » et de la « Fraternité » ; mis à toutes les sauces, affichés sur tous les frontons et dans les entrées des commissariats, des palais de justice et des prisons.

De hauts lieux, où l’on y « défend nos libertés », comme vous savez en partenariat, avec les polices sionistes de la pensée de type CRIF, J’Accuse/Aipj, Licra !

Nous avons même droit à la « présence » d’un avocat, après la première heure de garde à vue ainsi qu’à la visite d’un médecin légiste pour confirmer que toutes les traces de sévices éventuels sont « légales, légitimes et conformes aux conditions d’interpellations décrites par les policiers » ; ou bien encore, pour constater qu’un « interpellé » est bien « décédé de mort naturelle » ; ce que les magistrats et les policiers de l’IGPN chargés par lui d’enquêter ne manqueront pas de confirmer…

Le tout avalisé par les associations de « défense » des droits de l’homme et la CEDH, naturellement !

Daniel Milan

Contact : milan.daniel@yahoo.fr
http://arretdanielmilancedh.unblog.fr
http://portailantitotalitaire.unblog.fr








Mardi 14 Avril 2009


Commentaires

1.Posté par Daniel Milan le 14/04/2009 23:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est dommage que personne ne se soit exprimé sur ce sujet.

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires