Palestine occupée

Dernières évolutions au Liban-Sud: changement de la mission de la Finul en vue



Lundi 20 Juillet 2009

Dernières évolutions au Liban-Sud: changement de la mission de la Finul en vue
Le quotidien libanais " al-Akhbar" perçoit dans les dernières évolutions au Liban sud une volonté d'escalade israélienne. S'étant  manifesté à la veille des élections parlementaires libanaises par les manœuvres militaires, puis s'étant  poursuivi dernièrement par l'occupation d'une position libanaise aux alentours du village de Kfar Chouba, elle s'inscrit dans la perspective du renouvellement du mandat de la  FINUL qui devrait se faire avant son expiration à la fin du mois d'août prochain.
 
Toujours selon ce journal, citant un diplomate arabe à New York, la partie israélienne voudrait changer les règles d'engagement de la mission des forces de la Finul, qui se limitent à la coordination des patrouilles avec  l'armée libanaise et à lui apporter soutien. Elle voudrait que cette force internationale se convertisse en une force de dissuasion au Liban sud qui travaille pour  son compte, en introduisant également en action des éléments du service des renseignements civil  international, comme l'exigent les États-Unis et le soutient la France.

Lorsque Tel-Aviv,  Washington et  Paris ont exigé la perquisition des maisons du Sud, la réponse de la Finul a été que sa mission au Liban, dans le cadre du mandat actuel n'incluait pas cette  tâche sauf au cas où un danger venant de l'une d'entre elles menaçait une de ses forces.  

D'après des  informations révélées par "al Akhbar" concernant le récent débat à huis clos qui a eu lieu le 8 juillet, au Conseil de sécurité des Nations Unies, en marge du dixième rapport sur la mise en œuvre de la résolution 1701, le représentant adjoint des États-Unis a proposé de nouvelles idées à la prorogation du mandat de la FINUL, plus adaptées aux exigences israéliennes.
 
En tête, celle de trouver un mécanisme de contrôle international efficace, au sud du Litani, qui puisse être civil à certains égards, rapporte toujours Al-Akhbar, citant des sources diplomatiques informées. Mais cette idée avait été rejetée par un grand nombre de délégués permanents et temporaires. Toutefois, les récents développements dans le village de Kherbet Selem semblent ouvrir la voie à les relancer de nouveau.

Les Français avaient eux aussi avancé des idées à plusieurs reprises sur le renforcement du contrôle dans le sud, au-delà de ce qui est autorisé par la résolution 1701, notamment celle que la Finul prenne l'initiative de perquisitionner les logements de civils libanais.
 Mais les membres du Conseil l'ont rejeté au motif qu'elle n'est pas équilibrée, en raison de la réticence d'Israël à respecter les termes de la résolution qu'il viole à un rythme quasi quotidien. En effet, cette proposition implique un changement dans l'esprit de la résolution des Nations unies 1701, qui a mis fin à la guerre de Juillet 2006. Étant le fruit d'un contrat entre le gouvernement libanais et l'Organisation des Nations Unies, tout amendement des articles devrait être fondé sur la compréhension mutuelle et le consensus entre les deux équipes concernées. Aucune modification ne peur y être introduite sans la demande du Gouvernement libanais et son consentement.

Concernant de la récente violation israélienne, à Kfar Chouba, des sources militaires libanaises ont assuré que la région en question est  sous réserve, où il est strictement interdit d'y introduire même un clou ou d'y imposer un n'importe quel fait accompli". ces sources ont affirmé qu'il revenait à la force intérimaire internationale de protéger  ces zones encore sous réserve et d'empêcher l'imposition de toute nouvelle donnée au profit de l'ennemi, y compris dans les fermes de Chébaa, les collines de Kfar Chouba, en plus de certains points à l'orée de Rmeïch, Edeyssé et Ebel-Kameh.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Lundi 20 Juillet 2009


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires