Conspiration

Dénoncer la conspiration ?


Beaucoup de gens se sont donnés pour mission de dénoncer la conspiration, noble intention sur la forme. Ces missionnaires d’un genre nouveau veulent prêcher « la bonne parole » aux 4 coins du monde. Mais comment essaient-ils de faire passer le message et sont-ils efficaces ? Cela dépend évidemment de ce en quoi croient ces néo-missionnaires. On peut en effet voir la conspiration de milliers de manières différentes. Et cette « bonne parole » peut être interprétée comme une « mauvaise parole » par d’autres qui ont des croyances complètement différentes du « prêcheur ». J’étudie « la conspiration » depuis longtemps te je trouve que souvent elle va dans de nombreuses directions différentes. Alors je vais essayer de définir la conspiration puis essayer de déterminer comment elle est dénoncée.


cybermoine3000@yahoo.fr
Lundi 10 Novembre 2008

Dénoncer la conspiration ?
La conspiration
On appelle conspiration, un complot c'est-à-dire « un projet concerté à plusieurs et secrètement contre des personnes ou des institutions ». La notion de secret est donc importante dans la conspiration et le complot. Donc un groupe fait des plans contre d’autres groupes, plans sensés protégés leurs intérêts. Ils ne font pas des projets de manière claire parce que leurs plans pour réussir doivent être maintenus dans le secret. Ils feront donc tout ce qui est dans leur pouvoir pour maintenir le secret sur leurs activités quittent à pratiquer de la désinformation. Cette désinformation devant envoyer les « ennemis » dans la mauvaise direction ou noyer ceux-ci sous un déluge d’infos. Ces comploteurs doivent aussi infiltrer le camp « ennemi » pour le détruire de l’intérieur. Cela est d’autant plus facile que les humains quoiqu’ils en pensent sont très différents. Les différences sont au niveau de la peau, de la religion, des croyances etc…
Les comploteurs peuvent donc jouer sur les différences pour diviser les gens. Peu importe que ces divisions soient faibles par rapport aux convergences, l’essentiel est de bien insister sur les différences. Ils ont de quoi faire pour diviser car les divergences sont réelles, je prends l’exemple de la religion. Dans les faits le coran et la bible se contredisent beaucoup. Je prends le simple exemple du sacrifice d’Abraham et de l’enfant qui l’a accompagné. Les musulmans disent Ismaël et les juifs et chrétiens disent Isaac, qui a raison ? Je ne veux pas faire de polémiques mais je présente les faits. La conspiration peut-être donc vu du point de vue de la religion. Il y a des gens qui pensent que toutes les religions mènent à Dieu, quand d’autres pensent que leur religion est la seule qui a droit de citer. Mais qui a raison et surtout qui s’attache à la vérité ? Etes-vous prêts à entendre les arguments des autres ou vous vous braquez quand vous avez l’impression que l’autre blasphème ? Dans ce cas il est possible que ceux qui conspirent pensent qu’ils ont la vérité et qu’il ne peut y avoir de débat ! Qu’est-ce qui les différencie donc des fanatiques religieux ? Selon moi pas grand-chose mais ça n’engage que moi. Il faut donc savoir si ceux qui dénoncent une conspiration peuvent se comprendre.
Certains voient ceux qui conspirent comme des suppôts de Satan quand d’autres les voient comme des gens ivres de pouvoir. Il y a un clair manque de cohérence dans la perception de la conspiration et cela pose un gros problème ! Dans ce cas de figure comment lutter contre la conspiration ? Et d’abord quelle conspiration ? Doit-on appeler comploteurs ceux qui luttent égoïstement pour leurs intérêts ? Je pense qu’il faut clairement définir les comploteurs. Les comploteurs ne sont sans doute pas un groupe homogène, mais un ensemble de groupes qui ont certains objectifs communs et des objectifs divergents. Je pense qu’il ne faut pas avoir une vision figée de la conspiration. Je pense qu’à certains moments les humains sont complices d’une certaine manière de ce que l’on appelle la conspiration. Comment donc lutter contre ce dont nous sommes par moment complices ? La recherche de la vérité est-ce qui intéresse les gens ou est-ce leur petit confort égoïste. On ne peut lutter contre le ou les complots en ne comprenant pas ce que veulent réellement les humains.

Qu’est-ce que veulent les humains ?
Abraham Maslow pense que les humains répondent à leurs besoins de manière hiérarchique, il a donc élaboré la pyramide des besoins (http://fr.wikipedia.org/wiki/Pyramide_des_besoins_de_Maslow). Il est donc selon lui des besoins que l’on cherchera à satisfaire avant d’autres, il y a une priorité des besoins et cela toute la complexité de l’être humain. Mais sa hiérarchie peut être fausse puisque certaines critiques ont été apportées à sa conception de la pyramide notamment que :
• On ne peut la généraliser, car lui s’est basé sur une population de type occidentale
• Certains pour satisfaire des besoins supérieurs (besoin d’épanouissement) peuvent remettre en cause des besoins inférieurs (besoin de sécurité), on a l’exemple du comportement à risque de certains richards comme feu Steve Fossett
Mais je crois que le concept de Maslow est bon, même s’il faut l’adapter à différents cas de figure. Ce qui fait un humain c’est l’inné et l’acquis. Comprendre seulement l’acquis ce n’est que comprendre en partie quelqu’un. J’ai vu des gens qui ont vécu quasiment la même chose et pourtant qui sont très différents. Tout le monde a sa manière de comprendre les choses. Il est des gens qui ont vécu dans un environnement raciste, mais auquel il suffit d’une seule expérience pour leur ouvrir les yeux. Par contre d’autres auront des tonnes d’expériences pour leur ouvrir les yeux mais ne les ouvriront pas pour autant. Qu’est-ce qui peut expliquer cette différence ? La théorie du chaos (http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_du_chaos) ? L’humain est-il un être si complexe que l’on ne peut décemment prédire son comportement ? Sans aucun doute, bien arrogant est l’humain qui prétendra tout savoir de l’humanité. Pourquoi par exemple des femmes qui ont subi l’expérience douloureuse qu’est l’excision sont parfois les premières à vouloir faire subir cela à leurs enfants ? Elles ont sans doute intégré l’idée que c’était nécessaire, une forme de conformisme fanatique dans lequel on se réfugie pour ne pas se poser de questions dérangeantes. Peut-on identifier ce qui explique le comportement de milliards d’individus ? Je ne le crois pas ou du moins partiellement ! Les humains sont des dizaines de millions de conceptions du bonheur et du paradis. Et donc des millions de conception de l’enfer, certains prennent leur pied en souffrant ou en faisant souffrir. Comment peut-on savoir quels sont les intérêts de gens si différents ? Est-ce seulement envisageable ? Si des gens veulent contrôler le monde ils doivent tenir compte de ces divergences.
Ceux qui dénoncent la conspiration le font pour beaucoup en fonction de leurs besoins et de leurs désirs. Comment peuvent-ils être efficaces ? Ils voient le monde dans un prisme déformé par l’acquis et une partie de l’inné. Certaines personnes naissent mauvaises, j’ai appris à l’accepter (et oui l’acquis). Ils (ceux qui dénoncent) luttent contre un ennemi, souvent sans avoir ôté la poutre qui obstrue leur vue, cette certitude d’avoir raison. En quoi diffèrent-ils donc au fond de ceux qu’ils critiquent ? Les humains sont plein d’incohérences et cela est souvent la cause de leurs chutes. Une personne comme David Icke (http://fr.wikipedia.org/wiki/David_Icke) dit peut-être des choses vraies mais repousse pas mal de gens à cause de son histoire de reptilien. De même il est perçu par certains comme un gourou new age. Son message se heurte donc aux croyances des gens qui ne vont pas se demander si ce qu’il dit est vrai ou en partie vraie, mais vont se concentrer sur certaines de ces affirmations qui leur apparaîtront loufoques. On peut donc voir David Icke comme lui-même membre d’un complot (complot new age). Ainsi une seule parole peut vous décrédibiliser complètement chez certaines personnes. D’autres pensent que si vous êtes de Dieu vous comprendrez la vérité quand vous la verrez. Certains chrétiens pensent ainsi et négligent par exemple le fait qu’il est écrit dans leur livre sacré qu’à la fin des temps une force de séduction viendra et séduira même les élus. On en revient au même problème les gens interprètent les informations selon des critères et des capacités d’analyse qui leur sont propres.
Supposons que les dénonciateurs de la « conspiration » l’emportent, qu’ont-ils à proposer à l’humanité ? Dénoncer la conspiration c’est bien beau mais et après ?

Dénoncer la conspiration et après ?
Il ne suffit pas de critiquer le « complot » mais il faut apporter des solutions, des solutions crédibles (notions fortement subjectives). Il faut proposer des modèles de sociétés alternatives. Pour proposer des alternatives il faut savoir ce que l’on dénonce dans le « complot ». Dénonce-t-on le fait qu’un groupe de personnes veulent le contrôle total du monde ? Dénonce-t-on le fait que certains veulent imposer leur point de vue aux autres ? Nous pouvons dénoncer un million de choses dans la « conspiration » comme nous pouvons dénoncer plusieurs complots différents. Pour commencer qui sont ceux qui complotent, le savons-nous ? Est-ce ceux dont les noms sont sur le net où est-ce des personnes dont nous n’avons aucune idée ? Est-ce des humains que nous devons combattre ou des idées ? Les humains passent mais les idées sont éternelles ! Avons-nous bien identifié ce que nous appelons « le complot » ou en avons-nous seulement une vague idée ? N’est-ce pas une simple hallucination due à notre vision erronée et fortement subjective du monde ? Donc nous devons faire attention, à qui nous sommes, à ce que nous voulons. Personnellement je ne sais pas si je veux vivre dans un monde uniforme où tout le monde pense la même chose, un monde rempli de clones. Certains pensent le complot le plus important (ou le groupe de comploteurs le plus puissant) vise à créer un monde uniforme avec la même langue, la même religion, le même gouvernement etc… Mais est-ce la vérité ou est-ce ce qu’on veut qu’ils croient ? Et ceux qui pensent que leur religion est LA RELIGION sont-ils dans le fond différent de ces « comploteurs » ? Nous ne savons qui nous sommes et nous avons l’arrogance de croire que nous avons la réponse aux problèmes des gens ? Connaissons-nous clairement l’origine des problèmes des gens ? Et si les problèmes n’étaient rien d’autre que la manifestation de la complexité de l’humain ? Dans ce cas pour moi il est clair qu’il y aura toujours des conflits et que la paix n’est pas de ce monde. Et si la paix n’est pas de ce monde, pourquoi les dénonciateurs du complot se battent ?
Si nous sommes incapables de proposer les solutions, pourquoi nous battons-nous, si ce n’est pour notre égo ? Personnellement je me bats contre la rigidité de pensée et le fanatisme, car je pense que nous devons être comme de l’eau. L’eau peut-être liquide, vaporeuse ou solide. L’eau peut venir à bout des roches les plus dures, l’eau est à la fois dure et souple et est une force que peut de choses peuvent arrêter. Les comploteurs si on doit les définir comme tels sont sans doute tels l’eau. Ils essaient de s’adapter avec plus ou moins de succès aux gens qui sont en face d’eux. Les dénonciateurs du complot sont-ils capables de le faire où sont-ils rigides et sans aucune souplesse ? Soyons clairs, j’ai des convictions et je sais que cela est le résultat d’un vécu, d’un long parcours mouvementé. Je suis passé par plusieurs phases et cela est sans doute ce qui me permet de discuter avec des gens très différents ! Je peux en effet causer avec des gens d’univers très divers. Cette facilité à causer avec des gens aux vues aussi divergentes est sans doute une grande force. Mon but n’est pas d’imposer mon point de vue (ce qui serait une preuve d’arrogance incroyable), mais d’amener les gens à se poser les questions. Quand un groupe devient trop rigide, il est perdu, idem quand il est trop souple. Il faut savoir plier sans se rompre. Il faut donc trouver un juste milieu et cela est sans aucun doute le plus difficile. Je crois que la violence ne résout rien, mais bien au contraire créé des tonnes d’autres problèmes. Il faut savoir se battre pour ses convictions, d’une manière intelligente aussi. Dénoncer la conspiration n’est pas une fin en soi, il faut savoir aller au de là de ça. Savoir si nous nous battons pour connaître la vérité ou pour confirmer nos croyances. Si nous nous battons pour confirmer nos croyances, nous ne pouvons que rejeter beaucoup d’informations. Si nous cherchons la vérité aussi reste à savoir comment nous l’interprèterons.

Conclusion
Je pense que le plus dur quand on parle de complot ou de conspiration est de définir clairement cette conspiration. La moindre zone d’ombre peut saper nos efforts et les réduire à néant. La machine la plus parfaite peut être enrayée par un simple de grain de sable. Comment penser qu’un petit groupe de personnes peuvent avoir l’idée saugrenue de contrôler le monde ? Et si on est sûr de ça comment convaincre l’humanité de cela ? Parce que quand vous parlerez avec les autres ils chercheront la moindre faille à votre raisonnement. Vous allez lutter contre l’acquis de cette personne, ce qui est une lourde tâche. Ça peut finir en un conflit acquis contre acquis. Vous allez demander à des gens de renoncer à un système de croyance où ils se sentent plus ou moins à l’aise et si vous ne leur proposez pas un système de pensée de substitution cela peut mal finir. Avez-vous déjà vu des gens qui ne croient en rien ? Ils sont parfois pires que des animaux !
Pour dénoncer efficacement la conspiration il faut donc une connaissance quasi-parfaite de l’humain dans toute sa complexité et toute sa diversité. L’humain réagit parfois de façon irrationnelle et donc nous ne pouvons savoir avec précision comment il réagit à une situation ou à une information. Il s’agit donc d’un combat spirituel d’une grande complexité et d’une grande intensité. Un combat ou la clarté de votre esprit doit être totale. Vous devez être d’une précision incroyable et d’une grande honnêteté. Evidemment nous parlons là de situations idéales, ce qui est rarement le cas pour l’humain…


Lundi 10 Novembre 2008


Commentaires

1.Posté par Edelweiss le 10/11/2008 09:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tu l'as dit bouffi !!!

2.Posté par Northman le 10/11/2008 21:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonne amorce de réflexion...
On peut en effet se dire : "lorsque tout le monde conspire, ou sont les véritables conspirateur" ?
Chaque fois que nous cachons les véritables objectifs qui motivent nos actes, parce que nous sommes très conscient de la disproportion égoiste ou égocentrique qu'ils recèlent et donc parce que nous craignons (à juste titre) les réactions externes d'incompréhension ou de réprobation, nous devenons donc tous et chacun, des conspirateurs. Nous déguisons nos motifs égoistes qui sous d'autres plus nobles ou plus acceptables à nos pairs.
A l'instar des individus, les groupes qui se forment et qui s'unifient par le pouvoir d'un quelconque centre de gravité subjectif d'intérêt commun peuvent aussi masquer (dissimuler) les véritables objectifs qu'ils poursuivent parce qu'ils perçoivent aussi, jusqu'à une certain point l'incompréhension laltente du milieu et la réaction qui pourrait se manifester si ces objectifs découlant d'un égocentrisme de groupe, étaient clairement dévoilés.
La conspiration commence ( et ceci, que ce soit pour un individu ou un groupe)
lorsque la conscience de l'égocentrisme des objectifs devient connu et qu'elle continue d'être maintenue. Lorsque l'individu (ou le groupe) prend conscience de l'égocentrisme des objectifs et lorsqu'il n'y a pas réoriention de ceux-ci à la lumière de cette prise de conscience, la tentative de dissmulation devient inéluctable et la conspiration devient effective parce qu'il y a maintenant intention consciente de tromper.
Tant que cette prise de conscience (par l'individu ou le groupe) n'a pas eu lieu, il n'y a pas et il ne peut y avoir véritablement de dissimulation intentionnelle et donc, il n'y pas de véritable conspiration. Les objectifs précédent cette prise de conscience sont peut-être égocentriques mais ils ne sont pas dissimulés.
Avant de pouvoir accuser un individu ou un groupe de conspiration, il faut donc être en mesure de prouver que la trajectoire sur laquelle s'alignent l'ensemble de ses actes ne correspond pas à la cible objectivement clamé ou visée.

Si la notion de conspiration ne peut être exclue (nous l'expérimentons personnellement dans nos propres vies), elle demeure toutefois éminemment subjective lorsque nous l'appliquons à autrui. C'est comme jouer à trouver la forme des nuages. Chacun y voit bien ce qu'il veut bien y voir, mais les plus obtus nous souligent à gros trait chaque ombrage des nuages et nous clament haut et fort que nous devrions voir ce que eux y voient.
Je ne dénie toutefois pas toute valeur à ces recherches obsessives sur les conspirations de toutes sortes. Les gens qui les portes sont d'une vigilence extrême et même si, à mon sens, ils aboient souvent pour rien, ils nous forcent quand même à prêter attention très tôt à ce qui, parfois, pourrait devenir un réel danger .

3.Posté par Thanatos le 13/11/2008 11:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai en effet été amené à prendre du recul quand on m'a fait un certain nombre de remarques, comme par exemple que je ressemble à un fanatique quand je parle de certains sujets. J'ai donc décidé de me remettre en question, de faire mon "audit". Le christ dit en effet que celui qui n'a jamais péché, jette la première pierre. Je suis donc en pleine remise en question et c'est cela qui va m'occuper dans un proche avenir. Je ne nie pas que beaucoup de choses ne tournent pas rond sur cette planète. Mais je crois pour y voir clair il faut vraiment que je retire la poutre qui est dans mon oeil. J'ai eu un peu trop tendance à croire ce qui me confortait dans certaines positions, sans analyser de manière suffisamment critique les infos que je recevais. Je m'engage donc dans une grande lutte qui normalement doit être le propre de chaque chercheur de vérité.

4.Posté par Marie- Th鲨se le 13/11/2008 13:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


la dernière phrase ,"je m'engage .........." exactement Thanatos ,cela éviterai a

8O % de la population de parler pour ne rien dire ,sans réflexion ,sans anlyse ,dans

la précipitation on blablate a tort et a travers sans se douter du mal que l'on peut

faire ,penons le temps d'écouter ceux qui se taisent

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires