Propagande médiatique, politique, idéologique

Delicatessen, Brève méditation sur le mouton, la dinde et ce qu’on nous en dit



Chafik Allal
Mardi 25 Décembre 2007



Par Chafik Allal

Pour l’observateur extérieur, il peut paraître incongru d’égorger un mouton pour un sacrifice rituel prescrit par une religion. Mais il y a bien plus incongru : se comporter en voyeur obscène face à ces pratiques...
Article

Depuis une dizaine d’années, des journalistes de télévisions, de radios et de médias de la presse écrite, nous expliquent, jusqu’à la nausée, en quoi consistent les pratiques rituelles de ce qu’ils ont appelé « la fête du mouton ». Dans un élan de bons sentiments et de condescendance, ils nous expliquent le « sens » de cette fête et nous le répètent à l’envi.

Par souci de cohérence, ces journalistes devraient présenter des reportages sur Noël – qu’ils pourraient appeler « la fête de la dinde » pour la circonstance – dans lesquels ils ne parleraient que des dindes gavées. Ils pourraient aussi se rendre dans les campagnes et nous parler des cochons égorgés dans les fermes – il paraît même que plus ça saigne, meilleur sera le boudin.

Et ces actes sont commis par des Européens bon teint, probablement baptisés (ou pas) et probablement persuadés que la religion chrétienne est une religion de paix, et la musulmane moins. Ces personnes seront peut-être même les premières à s’offusquer du funeste sort réservé aux moutons le jour de la fête de l’Adha (appellation d’origine contrôlée pour « la fête du mouton »). Mais, visiblement, les actes commis par des Européens bon teint ne choquent pas grand monde parmi les journalistes et ne choqueraient personne, pas même Brigitte Bardot.

Pourquoi n’en parle-t-on pas dans les médias ? Souvent, des journalistes bien pensants nous assènent l’indiscutable argument : « ça n’intéresse pas grand monde » pour de nombreux sujets d’information qu’ils ne veulent pas traiter. Ma question est :

Et les moutons égorgés, ça intéresse qui ?

http://lmsi.net/spip.php?article708 http://lmsi.net/spip.php?article708



Mardi 25 Décembre 2007


Commentaires

1.Posté par paquet cédric, Association G.A.L.A - Groupe d'Action pour L' le 26/12/2007 11:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais qu'elle a raison cette journaliste..... Mais qu'elle aurait dûe se pencher un peu plus sur le quotidien des associations de protection animale qui se battent à longueur d'année contre toutes ses horreurs, dont l'Aid el kebir, fait parti. Et on le montre du doigt car il vient en accumulation des horreurs déjà commise en France. Et pour nous, protecteur des animaux, cela en devient insupportable.
En France nous avons déjà notre lot de bouchers, sans qu'on nous en rajoute une couche avec les religions des autres qui en plus baffouent nos lois.
Et sachez que quand les médias parle de l'Aid, ils en parlent sans y jeter la pierre mais comme une actualité au même titre que notre Noêl, qui provoque en passant autant de souffrance animale que l'Aid !
Il faut qu'une Brigitte Bardot ou une SPA démontre l'envers du décors pour qu'on en parle autrement et c'est une réalité !

Cordialement

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires