Propagande médiatique, politique, idéologique

Déformation médiatique par omission


Dans le deuxième incident du genre depuis la guerre de 2006, deux roquettes tirées depuis le Liban ont frappé Israël, lundi soir. L'information a fait bien entendu les gros titres en Israël et a été présentée comme un sujet important par tous les principaux médias en Occident, comme CNN et la BBC, survenant juste avant le début de la tournée au Moyen-Orient du président Bush.

Par Ben White
Ben White est un journaliste independant, specialiste de la Palestine/Israel. Son site internet est à l’adresse suivante : www.benwhite.org.uk et il peut être contacté directement à l’adresse suivante : [ben@benwhite.org.uk]ùail:ben@benwhite.org.uk


Ben White
Samedi 12 Janvier 2008

Toutefois, le fait que les tensions à la frontière libano-israélienne aient éclaté suite à l’enlèvement d’un berger libanais par les Israéliens n’a pas du tout été mentionné, ou, au mieux, a été annoncé après coup,

Le premier ministre libanais Fouad Siniora a condamné l’enlèvement comme un acte d’"agression", ainsi que "d'une violation flagrante de la souveraineté du Liban et une provocation inacceptable".

Les autorités libanaises ont contredit l’affirmation israélienne disant que le berger avait franchi la frontière et était entré en territoire israélien par une source déclarant à l'AFP que les soldats israéliens avaient d'abord fait une incursion avant de trouver le berger et ses chèvres.

L'homme a été libéré mardi, mais ces reportages sélectifs rappellent les événements de l'été 2006.
A l’époque, un raid du Hezbollah qui avait provoqué la mort et la capture de soldats israéliens a déclenché une vaste campagne de bombardements et une invasion de l'armée israélienne, avec des frappes de représailles du Hezbollah sur le nord d'Israël.

Le raid du Hezbollah, largement présenté comme l'incident non provoqué à l’origine du conflit, a été sorti de son contexte de violations régulières par Israël de la souveraineté libanaise sous forme de survols et des raids transfrontaliers.

Par exemple, à peine cinq mois avant la guerre, les troupes israéliennes avaient pénétré au Liban et tué un jeune berger. La Force Intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) a été forcée de réfuter la déclaration initiale des Israéliens affirmant que le garçon avait été tué après qu'il eut franchi la frontière.

Au même moment où Israël s’accrochait avec le Hezbollah dans le nord, l'armée israélienne infligeait également de lourdes pertes aux Palestiniens dans la bande de Gaza, une opération qui a commencé après la capture du soldat israélien, Gilad Shalit, dans un raid lancé par des combattants palestiniens le 26 juin.

Encore une fois, cet incident - jugé suffisamment grave par Israël pour justifier les attaques qui ont tué des centaines de personnes et détruit des infrastructures civiles vitales - a eu lieu deux jours après que des soldats israéliens aient envahi la bande de Gaza et arrêté deux Palestiniens. Cependant, ce "raid transfrontalier" n'a pas été publié.

Dans le cas des Palestiniens, c'est peut-être la nature habituelle des enlèvements israéliens qui fait qu’ils soient si mal signalés.

En effet, une récente étude réalisée par un groupe israélien des droits de l'homme a estimé que 150000 Palestiniens ont été poursuivis par des tribunaux militaires depuis 1990 (soit une moyenne de 700 par mois pendant 18 ans)

Mais il se passe quelque chose de plus important. Ce type de distorsion par omission contribue à la création d’un discours qui différencie la violence israélienne justifiée et la violence illégitime d'un "ennemi" irrationnel, avec lequel vous ne pouvez pas négocier, mais seulement détruire.

Pour emprunter une expression de l'administration Bush, cela prépare le terrain pour la prochaine fois où Israël verra une occasion stratégique de "créer sa propre réalité", au détriment de la vie des Arabes et de la stabilité régionale.


Source : http://palestinechronicle.com/
Traduction : MG pour ISM


Samedi 12 Janvier 2008

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires