FRANCE

Déconfinement: «Dans le monde de Macron, le vote ne sert à rien», selon Valérie Boyer


La méthode expéditive d’Édouard Philippe afin de faire passer un plan de déconfinement inédit dans l’histoire suscite les plus vives critiques. Pour Sputnik France, la députée LR Valérie Boyer explique pourquoi la démocratie est en pratique suspendue et «dégradée» selon elle.


Alexandre Keller
Mercredi 29 Avril 2020

À peine plus de 70 députés étaient répartis dans un hémicycle clairsemé, souvent ceux en mesure de déplacer dans le centre de Paris ce 28 avril. Les autres se sont contentés d’un discours retransmis par visioconférence, avec une possibilité d’intervention limitée.

C’est le cas de Valérie Boyer, députée Les Républicains (LR) des Bouches-du-Rhône. Son vote contre le plan de déconfinement présenté ce 28 avril a dû se faire par procuration et sans pouvoir intervenir, explique-t-elle à Sputnik au téléphone, depuis son domicile dans le Sud-Est.


Ce 28 avril au matin, le chef de file des députés LR Damien Abad a annoncé que «la droite ne voterait pas» et s'abstiendrait «massivement» sur le plan de déconfinement présenté par le Premier ministre. En cause, le refus la veille, par le Président de l’Assemblée Richard Ferrand, de donner un temps de réflexion aux parlementaires pour discuter du plan. «Là, on nous demande de voter pour un discours que l’on n’entend pas correctement et pour lequel on n’a pas une journée ou même une demi-journée de recul pour discuter des propositions», déplore Valérie Boyer.

«Dans le monde d’Emmanuel Macron, le vote ne sert à rien. Mais on ne peut pas sans arrêt piétiner les institutions. Les Français ont plus que jamais besoin de la représentation nationale à l’heure où ils sont confinés et en situation de privation de liberté. Je ne comprends pas pourquoi on ne peut pas trouver 24 heures pour discuter de ça. On a besoin d’explications.»

L’Assemblée nationale, simple formalité pour le gouvernement? C’est en tout cas le constat de la députée qui dénonce un «fonctionnement dégradé» de la démocratie.

«Quand on prône l’"unité nationale", ce n’est pas pour masquer les défaillances du pouvoir. On est en France, dans une démocratie qui va mal avec des institutions déjà très bousculées par la Macronie. Nous sommes dans une situation très dégradée: chaos économique, chaos social…»

Évoquant les émeutes en banlieue, Valérie Boyer pointe des «problèmes de sécurité partout». «Il y a des émeutes et on est toujours, 42 jours après le début du confinement, dans l’incertitude. Dans ces circonstances, il ne faut pas priver la représentation nationale de débats.»
La Sécurité sociale au cœur du dispositif, plutôt que le secteur privé

Se disant scandalisée par la gestion par le gouvernement de l’approvisionnement des masques de protection, Valérie Boyer rappelle que la Sécurité sociale pouvait être un acteur décisif dans la crise du Covid-19.

«Je propose que la Sécu reprenne la main sur la distribution des masques», a-t-elle suggéré. Et d’ajouter, faisant référence au traçage numérique privé de l’épidémie: «On n’a pas besoin de vendre notre âme, nos données de santé et notre intimité à Appel et Google.»

Face au tollé, et devant le manque de finalisation du projet de l’application StopCovid, Aurore Bergé, la députée et porte-parole du groupe La République en marche au Palais-Bourbon, avait annoncé, juste avant l’allocution d’Édouard Philippe, que le gouvernement renonçait à le soumettre au vote. Selon des sources parlementaires avancées par l’AFP, le projet controversé de traçage des données mobiles n’était «techniquement clairement pas prêt». Pour autant, la majorité avait décidé de lier cette question au train de mesures de déconfinement présentées à l’Assemblée.

S’agit-il d’un simple report, alors que l’entreprise spécialisée dans les services numériques française Capgemini s’est dite intéressée? Pour Valérie Boyer, cette tentative du gouvernement constituerait une ligne rouge.

«On nous parle de déconfinement et en même temps, on veut faire passer le tracking. Je ne peux pas l’accepter. C’est comme si on me demandait à moi, représentante de la Nation, de donner un chèque en blanc au gouvernement à toutes les étapes de décision de ce confinement.»

Et la députée de conclure: «Ç’aurait été une mise en scène.»


Commentaires :


Fred202
19:55 28.04.2020 | 1
Les gouvs bossent pour les khazars

COMMUNARD
21:24 28.04.2020
Ce plan minable est le comble de l'impuissance. En Chine communiste les transports interrégionaux sont autorisés depuis 3 semaines dans un pays de 1,5 milliards d'habitants y compris et surtout depuis le ville et la région du Wuhan sans aucuns morts ni nouveaux cas de COVID 19. En Chine communiste les Chinois ont tous des tests des masques et un vrai contrôle démocratique. en France nous sommes dans une dictature capitaliste mafieuse ultralibérale impuissante qui a cassé/privatisé tous les services publics depuis 30 ans : Hôpitaux, Telecom, Ecole, Université, Postes, Energie, Banques, Assurances aéroports, etc... Là où la Chine communiste les a laissé nationalisés en monopole public et cela fonctionne à merveille. Tous les millionnaires et milliardaires qui ont quitté par centaines de milliers le triangle de l’Ouest Parisien pour de luxueuses résidences secondaires en bord de mer et en Montagne vont pouvoir renter sans limitation sur plus de 500km pour travailler faire travailler (ce sont souvent des managers et chefs d’entreprises surpayés pur faire suer le burnouf) dans leurs luxueux bureaux parisiens. En Fait Macron a réussi grâce au COVID à supprimer les 35h00 et les congés payés. Et cela Mélenchon ne dit pas puisqu’il n’est ni marxiste ni communiste ayant plus privatisé que la droite en étant aux manettes au PS pendant 30 ans. Le but de Macron est d'accélérer l'exploitation des salariés, des retraités et des jeunes. Des millions de salariés qui devaient écluser leurs congés annuels avant la fin mai ne pourront pas partir en vacances même en pleine campagne ou à la montagne ou en forêt en pleine sécurité. Macron et le Medef veut supprimer les 35h00 et les congés payés et revenir à la semaine de 60h00. Ni Mélenchon, ni la CGT ni même le PCF qui avec Braouezec &Co est devenu macronien ne le dénoncent et pour cause.

badaboc
21:32 28.04.2020 | 1
bravo a Valérie Boyer, elle a bien résumé le spectacle de guignol de l assemble national....

insolent
22:02 28.04.2020
Suivant un autre article 368 pour et 100 contre, ils votent donc à distance étant donné qu'ils n'étaient que 70 présents, comprendre ou ne pas comprendre la est la question!!!!

Dolinduz
22:15 28.04.2020
Valérie Boyer a bénéficié du traitement du Dr Raoult. Valérie Boyer est une femme lucide. Je me demande ce qu'elle fait chez les LR, mais je l'apprécie assez malgré tout.

EchelledeBorg
22:18 28.04.2020
Commentaire de façade car LR + ME = LREM !!!

avatar
Veritasen réponse àEchelledeBorg(Afficher le commentaire)
23:35 28.04.2020
EchelledeBorg, la boucle est bouclée !!!!!!!!!

https://fr.sputniknews.com/france/202004281043673495-deconfinement-dans-le-monde-de-macron-le-vote-ne-sert-a-rien-selon-valerie-boyer/


Mercredi 29 Avril 2020


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires