Conflits et guerres actuelles

Débilité Totale, Êtes-vous prêt pour une guerre nucléaire ?


Pervez Musharraf, la marionnette installée par les Etats-Unis pour diriger le Pakistan dans l'intérêt de l'hégémonie étasunienne, a démissionné le 18 août pour éviter une procédure en destitution. Karl Rove et les machines à voter électroniques Diebold ont été incapables de contrôler le résultat de la dernière élection au Pakistan, ce qui a eu pour résultat de donner plus de voix aux Pakistanais dans leur gouvernement qu'aux Américains en Amérique.

Par Paul Craig Roberts
CounterPunch, le 19 août 2008
article original : "Are You Ready for Nuclear War?"


Dimanche 24 Août 2008

Débilité Totale, Êtes-vous prêt pour une guerre nucléaire ?
Il était évident pour tous ceux qui ont un peu de bon sens - ce qui exclut l'ensemble du Régime de Bush et presque toute la "communauté internationale des affaires étrangères" - que les invasions illégales et gratuites de l'Afghanistan et de l'Irak, ainsi que le bombardement de 2006 de civils libanais par Israël avec la bénédiction des Etats-Unis, résulteraient dans le renversement de la marionnette pakistanaise de l'Amérique.

Le Régime de Bush imbécile a assuré le renversement de Musharraf en faisant pression contre sa marionnette pour qu'elle conduise des opérations militaires contre les tribus des zones frontalières pakistanaises, dont la loyauté allait à leurs frères musulmans et non pas à l'hégémonie américaine. Lorsque les opérations militaires de Musharraf ne produirent pas le résultat désiré, ces idiots d'Américains ont commencé à mener leurs propres opérations militaires à l'intérieur du Pakistan avec des bombes et des missiles. Cela a liquidé Musharraf.

Lorsque le Régime de Bush a commencé ses guerres au Moyen-Orient, je prédisais, avec raison, que Musharraf en serait l'une des victimes. Les marionnettes en Egypte et en Jordanie pourraient être les prochaines à dégager.

Durant les années Nixon, mon directeur de thèse, Warren Nutter, était le Secrétaire délégué à la Défense, en charge des Affaires de Sécurité Internationale. Un jour, dans son bureau au Pentagone, je lui demandai comment le gouvernement américain obtenait des gouvernements étrangers qu'ils fassent ce que les Etats-Unis voulaient. "L'argent", m'a-t-il répondu.

"Vous voulez dire l'aide étrangère ?" lui demandai-je.

"Non", répondit-il, "Nous achetons juste les dirigeants avec de l'argent."

Ce n'était pas une politique qu'il avait mise en place. Il en avait hérité et, bien que cette politique l'incommodât, il ne pouvait rien faire pour la changer. Nutter croyait dans la persuasion et que si vous ne pouviez pas persuader les autres, vous n'aviez pas de politique.

Nutter n'entendait pas par-là que seuls les potentats du tiers monde étaient achetés. Il voulait bien dire : les dirigeants de l'Angleterre, de la France, de l'Allemagne, de l'Italie… partout, tous les alliés étaient achetés et recevaient de l'argent.

Ils étaient des alliés parce qu'ils étaient payés. Prenez Tony Blair ! Le propre chef des services secrets britannique de Tony Blair lui avait dit que les Américains étaient en train de fabriquer des preuves pour justifier leur guerre déjà planifiée contre l'Irak. C'était très bien pour Blair, et l'on peut voir pourquoi, avec sa récompense de millions de dollars après avoir quitté le pouvoir.

Le voyou éduqué aux Etats-Unis, le criminel de guerre Saakashvili qui est le président de la Géorgie, a été installé au pouvoir par le National Endowment for Democracy [la fondation nationale pour la démocratie, véritable machine à renverser les chefs d'Etat étrangers], financé par le contribuable américain, une opération des néocons dont le but est d'encercler la Russie avec des bases militaires étasuniennes, afin que l'Amérique puisse exercer son hégémonie sur la Russie.

Tous les accords que le Président Reagan avait passés avec Mikhaïl Gorbatchev ont été rompus par ses successeurs. Le gouvernement de Reagan a été le dernier gouvernement dont la politique étrangère n'était pas l'œuvre des néoconservateurs alliés aux Israéliens. Durant les années Reagan, les néocons ont fait plusieurs tentatives mais chacune d'elles s'est terminé en désastre pour Reagan et il a fini par les faire sortir de son gouvernement.

Même la Commission Antisoviétique sur les Dangers Actuels considérait les néocons comme des fous dangereux. Je me souviens de cette réunion où un membre a essayé de faire venir des néocons à la commission et qu'une vieille lignée de représentants de l'establishment américain, comme l'ancien Secrétaire au Trésor Douglas Dillon, sauta au plafond.

La Commission sur les Dangers Actuels considérait les néocons comme des malades mentaux qui entraîneraient l'Amérique dans une guerre nucléaire avec l'Union Soviétique. Les néocons détestaient le Président Reagan parce qu'il termina la guerre froide avec diplomatie, tandis qu'ils désiraient une victoire militaire sur l'Union Soviétique.

Privés d'une telle victoire, les néocons veulent maintenant une victoire sur la Russie.

Aujourd'hui, Reagan n'est plus là. L'Establishment Républicain a disparu. Il n'y plus aucun centre de pouvoir conservateur, seulement des centres de pouvoir néoconservateurs alliés étroitement à Israël, qui se sert des milliards de dollars du contribuable américain acheminés dans ses coffres pour influencer les élections américaines et la politique étrangère des Etats-Unis.

Le candidat Républicain à la présidence est un va-t-en-guerre. Il n'y a plus aucun garde-fou dans le Parti Républicain vis-à-vis de la propension guerrière des néocons. Quels groupes de supporters Républicains s'opposent-ils à la guerre ? Quelqu'un peut-il en nommer un seul ?

Les Démocrates ne sont guère mieux, mais ils ont des groupes de supporters qui ne sont pas entichés de la guerre pour établir l'hégémonie mondiale des Etats-Unis. Les Evangéliques Extatiques, qui désire ardemment l'Armageddon, ne sont pas des démocrates ; Les Chemises Brunes dont on a lavé le cerveau et qui veulent coûte que coûte décharger leurs frustrations en attaquant quelqu'un, quelque part, n'importe où, ne le sont pas non plus.

Je reçois des courriels de ces Chemises Brunes, qui attestent que leur ignorance nourrie par la haine est phénoménale. Ce sont tous des Républicains et pourtant ils pensent qu'ils sont conservateurs. Ils n'ont pas la moindre idée de qui je suis, mais puisque je critique le Régime de Bush et la politique étrangère belliqueuse des Etats-Unis, ils pensent que je suis un "coco gauchiste libertaire".

La seule phrase un peu articulée que cette légion d'imbéciles a jamais réussi à formuler est : "Si tu hais l'Amérique autant, pourquoi ne t'installes-tu pas à Cuba ?"

Voici le statut actuel, dans l'actuel Parti Républicain, d'un politicien nommé par Reagan dans son administration. Il est un "coco gauchiste libertaire" qui devrait s'installer à Cuba !

Les Républicains nous entraînerons dans plus de guerres. En effet, ils vivent pour la guerre. McCain prêche la guerre pendant 100 ans. Pour ces bellicistes, c'est comme supporter leur équipe de foot. Gagner à tout prix. La guerre leur donne des frissons indirects. Si les Etats-Unis doivent mentir pour attaquer des pays, qu'y a-t-il de mal à ça ? "Si nous ne les tuons pas là-bas, ils nous tueront ici". La débilité est totale.

Rien de tangible ne sort de la presse américaine, qui se résume à diaboliser la Russie et l'Iran, à spéculer sur le choix d'un vice-président par Obama, comme si c'était fondamental, ou si Obama, tandis qu'il est en vacances, laisse McCain marquer trop de points.

La débilité des informations reflète la débilité du gouvernement, qui en est le porte-parole.

Les médias américains ne servent pas la démocratie américaine ou les intérêts des Etats-Unis. Ils servent les intérêts des quelques personnes qui exercent le pouvoir.

Lorsque l'Union Soviétique s'est effondrée, les Etats-Unis et Israël ont fait une tentative pour contrôler la Russie et ses anciennes régions qui formaient son empire. Pendant un temps, les Etats-Unis et Israël y sont parvenus, mais Poutine y a mis un terme.

Reconnaissant que les Etats-Unis n'avaient aucune intention de respecter quelque accord que ce soit passé sous Gorbatchev, Poutine a dirigé le budget militaire russe vers la mise niveau de la dissuasion nucléaire russe. Par conséquent, l'armée de terre et l'armée de l'air de la Russie manquent des armes intelligentes et de l'électronique de l'armée des Etats-Unis [bombes à guidage laser ou par radiation électromagnétique, etc.].

Lorsque l'armée russe est allée en Géorgie se porter au secours des Russes d'Ossétie du Sud et les protéger de la destruction qui leur était infligée par la marionnette américaine Saakashvili, les Russes ont bien fait savoir que s'ils se retrouvaient opposés aux troupes américaines avec des armes intelligentes, ils répondraient à cette menace par des armes nucléaires tactiques.

Les Américains ont été les premiers à annoncer que l'attaque nucléaire préventive était une doctrine de guerre qui leur était permise [suivis par les Britanniques, les Français et les Israéliens]. Maintenant, les Russes ont annoncé qu'ils utiliseraient des armes nucléaires tactiques en riposte aux armes intelligentes américaines.

Il est évident que la politique étrangère américaine, avec son objectif d'encercler la Russie avec des bases militaires étasuniennes, conduit directement à la guerre nucléaire. Tous les Américains doivent comprendre cela. La politique étrangère folle et hégémonique du gouvernement des Etats-Unis menace directement la vie sur cette planète.

La Russie n'a proféré aucune menace contre l'Amérique. Le gouvernement post-soviétique a cherché à coopérer avec les Etats-Unis et l'Europe. La Russie a clairement dit, constamment, qu'elle est prête à obéir à la loi et aux traités internationaux. Ce sont les Américains qui ont jeté la loi et les traités internationaux à la poubelle, pas les Russes.

Afin de maintenir le flux des milliards de dollars de profits vers ses contributeurs du complexe militaro-industriel étasunien, le Régime de Bush a ressuscité la guerre froide. Tandis que le niveau de vie des Américains décline et que les perspectives de diplômes universitaires se détériorent, "nos" dirigeants à Washington nous engagent dans la guerre pour cent ans.

Si vous désirez être pauvres, opprimés et finir par être vaporisés dans une guerre nucléaire, votez Républicain !
Traduction : JFG-QuestionsCritiques


Dimanche 24 Août 2008


Commentaires

1.Posté par ali le 25/08/2008 16:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

question :
que devient l arme nucleaire au Pakistan ?

2.Posté par ricardo delavega le 25/08/2008 21:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce sera Obama, vous verrez, tout est déjà organisé, cela se voit, il n'y'a même plus de suspens, mais malheureusement, il est mis en place par les même qui ont mis en place Bush, on ne prend pas beaucoup de risques en affirmant que rien ne changera, et si par hasard ils se retirent d'Irak ce sera pour mieux se pencher sur le "problème" russe !!!


VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires