Jeudi 2 Octobre 2014
14:26
   
 
Croyances et société

De la francophilie servile à la laïcité mercantile en passant par la négation de soi :



Abdelkrim BADJADJA
Lundi 11 Mars 2013

Les nouveaux harkis algériens qui se prostituent à l’Occident pour un visa et un strapontin

De la francophilie servile à la laïcité mercantile  en passant par la négation de soi :
J’ai eu récemment des échanges acerbes avec des « laïco-assimilationnistes » algériens qui affichent leurs prétentions d’entrainer l’ensemble du peuple algérien dans la voie de la laïcité et de l’athéisme. En fait, le verbe « entrainer » est un peu exagéré, mais c’est bien leur souhait le plus profond, exprimé « dans les arrière-salles enfumées des bistrots… », dixit Maâmar Farah. (1)
Avant d’aller plus loin, l’un des correspondants cités ci-dessous me demande des éclaircissements sur le qualificatif de « laïco-assimilationniste ». Ce terme avait été utilisé par Beläid Abdessalam, lorsque il s’était vu confronté aux « éradicateurs-antimusulmans » en tant que chef de gouvernement en 1993. (2)

Le qualificatif de « laïco-assimilationniste » s’applique parfaitement à cette catégorie de francophiles algériens qui n’admettent pour seul modèle de société que la société occidentale, française plus particulièrement. Les « laïco-assimilationnistes» rejettent la langue arabe, tournent le dos à l’Islam religion de leurs ancêtres, militent pour que la laïcité soit inscrite au fronton de la république algérienne (3), veulent avoir le droit de casser la croute en public pendant le jeune du Ramadan (4), exigent la réouverture des bars considérés non pas comme lieux de débauche à l’algérienne mais comme espace de convivialité, et plus tard légiférer pour permettre à un homme d’enfoncer son membre dans le postérieur d’un autre homme, etc…le reste est à venir avec comme modèle de vie la France des homosexuels que nous aurions eu « le tort de chasser d’Algérie ». Ayant été destinataire d’une pétition d’un parti laïc, sous prétexte que je suis « francophone civilisé », j’ai été amené à rédiger une mise en garde contre les prétentions athées et laïques de ce parti (cule). (5)

Les laïco-assimilationnistes sont aussi, même s’ils ne veulent pas le reconnaitre ouvertement, des nostalgiques de la période coloniale qu’ils pleurent dans les arrières salles des bistrots d’Alger. Parlant le français plus ou moins bien, de nos jours plutôt mal, ils s’identifient à la France convaincus que la langue française est la marque essentielle de leur personnalité. (6)
Avant de présenter les textes suscités par cette polémique, je voudrais préciser une chose essentielle : chacun a le droit d’être ce qu’il veut, athée, laïc, francophile, mais nul ne peut imposer à un peuple musulman depuis 14 siècles de tourner le dos à ce qui fait sa personnalité historique. Je voudrais bien rappeler à ceux qui avaient participé aux manifestations populaires de décembre 1960 que l’un des slogans hurlés à la face des hordes coloniales était : « Algérie musulmane ». J’en témoigne, j’avais 15 ans à l’époque et je me trouvais au cœur de la manifestation à Constantine. (7)


Premier article :
Contribution : Manipulations en Tunisie.
par Mourad Belaidi
http ://www.soleilalgerie.com/2013/02/contribution-manipulations-en-tunisie.html

L’islamisme est démodé et a perdu de sa substance boostée ! Jamais les islamistes ne pourront s’imposer de force ou par la terreur ! C’est une doctrine démodée et un feu de paille, qui use de chantage fait au peuple, aidée par des lobbys, et surtout destinée psychologiquement aux démunis par le fait de Dieu.
Dans cette perspective, je pense que l’ assassinat de Belaïd Chokri n’est pas un fait ou un crime que je qualifierais, naïvement et précipitamment de vérité absolue, qui fait fi de tout paramètre et de toute nuance. Je dis cela dans la mesure où ce crime odieux ne fait pas l’affaire de ces islamistes. Bien au contraire.
Dans le fond aussi, il est comme un coup porté à la dynamique démocratique qui a porté ces islamistes tunisiens au pouvoir. Cette démocratie et cette dynamique sont uniques et une première dans le Nord de l’Afrique, et cet état de fait a inquiété des milieux et d’autres, surtout la France coloniale machiavélique qui veut la tuer dans l’œuf.
Posons-nous quelques questions ! Qui a ciblé Djaout ? Un tôlier avons-nous dit , qui n’a aucune idée des textes sublimes de cet écrivain et de ce journaliste. Qui a assigné Moo et Mahoo des professeurs vietnamiens à l’INA (institut national de l’agriculture à Al Harache Alger) ? Ils enseignaient et formaient des algériens dans l’agriculture associée à la sociologie rurale. Pourquoi tuer Boucebssi , un imminent psychiatre, Djilali Al Yabes , un visionnaire pour la construction de l’Algérie libre, moderne et démocratique ? Qui a tué tous les meilleurs journalistes, plus de 90 ? Tant et tant de questions, qui portent les réponses en elles-mêmes, pour peu qu’on se les pose.
Cette main qui a frappé en Tunisie est la copie conforme de celle qui a fait une purge dans la crème intellectuelle algérienne. C’est juste l’histoire et les mêmes méthodes de l’axe colonial, sans pitié, du colon français qui se répètent. Rappelez-vous l’opération Jumelles en Kabylie en 1959, affaiblir toute la résistance de la wilaya 3 pour laisser place aux harkis ,serviteurs de la France, de l’armée des frontières dont Abdelkader el mali and Co de Oujda .

Toutes les têtes de la révolution ont été éliminées pour laisser place aux collaborateurs. Qu’ils soient kabyle comme Abane , amirouche , ou de l’est comme Zighout ou du sud comme Chaabani . Toute la crème est liquidée. Les français, les pires des colonisateurs, ne veulent pas d’une Tunisie fer de lance d’une démocratie qui a vraiment posé ses jalons. Je le crois !!
Les tunisiens ont respecté le fait démocratique, malgré les incidents et dépassements dans cette exercice démocratique tunisien. C’est comme un enfant qui apprend à marcher et qui trébuche souvent. Êtes-vous aussi naïf, d’un côté, pour penser que le pouvoir de Ben Ali s’est vraiment estompé. Pensez-vous aussi que je suis naïf au point de penser que les fanatiques islamistes ne se sont pas réjouis de cet odieux assassinat ? La démocratie est un luxe dont les tunisiens ont posés les fondements et je pense qu’ils vont s’en sortir ! Le temps nous le dira. Je salue le frère Merzouki président tunisien qui a gardé la tête froide. Il a une carapace forgée par ses luttes, sa résistance et militantisme démocratique et son dévouement patriotique pour son pays.
Vive la Tunisie Démocratique qui sera la locomotive du Maghreb comme l’a été Mr Bourguiba pour la liberté et les droits de la femme dans cette région du monde !!
Le temps nous le dira et je salue le frère Merzouki président tunisien qui a gardé la tête froide. Il a une carapace forgée par ses lutes, sa résistance et militantisme démocratique et son dévouement patriotique pour son pays. Vive la Tunisie Démocratique qui sera la locomotive du Maghreb comme l’a été Mr Bourguiba pour la liberté et les droits de la femme dans cette région du monde !! :
Pour vous dire, et loin de toute surenchère, je suis des plus laïcs et des plus opposés à ceux qui voudraient imposer une société basée sur des croyances.
Dont les arguments ne peuvent êtres que fictifs pour moi.
Moi personnellement, je ne crois ni au paradis ni à l’enfer, je crois que comme tout le monde, les religieux de tout bord, sont animés par la recherche des plaisirs et la peur de la souffrance.
Je vous propose d’écouter le Premier Ministre tunisien, dans la vidéo suivante. Je crois être pragmatique, et à mon sens, ce que dit ce monsieur est fort, intelligent, et très opportun pour les tunisiens. Je le salue. Je lui conseillerais de se protéger car il est la prochaine cible. Je crois qu’il vient de se condamner !!


Mon commentaire du 12 février 2013 :
@ Mourad Belaidi :
Je vous cite : « Pour vous dire, et loin de toute surenchère, je suis des plus laïcs et des plus opposés à ceux qui voudraient imposer une société basée sur des croyances…Moi personnellement, je ne crois ni au paradis ni à l’enfer… ».
Et moi Monsieur le laïc, je suis musulman comme le sont la majorité des algériens et des tunisiens. Je crois en Dieu le tout-puissant, je crois au paradis et à l’enfer. Sachez pour votre gouverne que lors des manifestations populaires de décembre 1960, j’y étais et j’avais 15 ans, le principal slogan hurlé par les masses populaires était : « Algérie musulmane », et non Algérie laïque. Si vous ne le croyez pas parce que vous n’avez pas vécu ces évènements, demandez le témoignage des personnes âgées de votre famille, et lisez la presse …coloniale de l’époque qui avait bien malgré elle rapporté le déroulement de ces manifestations. Cela dit, je condamne de la manière la plus ferme l’assassinat ignoble du militant tunisien Belaïd Chokri, et le massacre de 200.000 algériens durant notre guerre civile.
Mais, en conclusion Monsieur le laïc, voilà ce que je pense de la laïcité que vous et vos semblables voudriez nous imposer en niant notre histoire :
1- Interdiction du port du voile dans les établissements scolaires.
2- Interdiction de la Burqa dans tous les lieux publics, y compris dans la rue.
3- Ouverture des bars et des restaurants dans la journée durant le Ramadhan (à l’époque de Ben Ali c’était déjà le cas).
4- Interdiction des Minarets.
5- Interdiction de prières dans les rues le vendredi, même si les mosquées affichent complet.
6- L’Islam et les Musulmans déclarés responsables de toutes les actions terroristes.
7- Reconnaître Israël, et protéger l’état sioniste contre toute attaque nationaliste.
8- Tous les pays musulmans devraient se soumettre aux pays occidentaux.
9- Promulgation de lois pour autoriser les mariages homosexuels, les hommes copulant avec les hommes, et les femmes copulant entre elles.
10- Promulguer des lois pour autoriser les couples homosexuels à adopter des enfants pour préparer la future société homosexuelle.
11- Plus tard, interdire la pratique de toutes les religions, et pourchasser les croyants Juifs, Chrétiens et Musulmans.
12- Plus tard, interdire les mariages hétérosexuels.
13- Plus tard, pallier au problème de la procréation humaine par le clonage ciblé pour produire des sociétés humaines, des robots, à la carte.
http ://badjadja.e-monsite.com/pages/actualites/badjadja-non-a-un-etat-laic.html


Réaction de Mourad Belaidi à mon commentaire (12 février 2013)
désolé pour vous monsieur votre conception de la laïcité est très étroite et même tés erronée. Le Canada ,la grande Bretagne, l’France, les états unis pour ne citer que ses pays que nous connaissons le plus , sont les pays les plus lacis dans la mesure que la religion reste personnelle pour chaque personne et que la gestion des affirmes politique de de la république. Car comme vous le dites il y a beaucoup de croyance comme vous le citez-France exemple chrétiens et musulmans. Par contre il y a une ‘’religion’’ qui va permettre de tous les unir c’est la démocratie et surtout une justice indépendante est forte. Le mot laïc ne veut pas dire hâté et je croyez que beaucoup plus jeune que vous ont fini par faire la différence. J’aurais aimé que vous fassiez un commentaire sur l’Écrit qui dans sa globalité est un point de vue sur les visées machiavélique de cet ignoble assassinat. Pour la France détrompez-vous elle fera tout s’il elle avait le choix d’instaurer un republique islamique face à une vraie démocratie En Algérie ou ailleurs dans les pays qui étaient ses colonies et qui le restent encore comme une chasse gardée. Bien à vous monsieur et avec tous mes respects.
Je voulais surtout vous dire moniteur que aucun de ses pays ne verse dans les point que vous avez énumérés à une éruption prêt pour les mariages gais .chez nous on interdit de croire aux religions. ,sachant quon ne peut interdire une croyance. Dans ces pays laïcs des mosquées sont construites avec la subvention de ces états dits laïcs.

Mon deuxième commentaire :
Sans chercher à entretenir une polémique quelconque, je voudrais seulement ajouter que la laïcité occidentale qui relègue la religion au plan personnel (parce qu’elle a été trop longtemps synonyme d’oppression) tout en encourageant juridiquement les actes contre nature sous prétexte de liberté de l’individu, « je fais ce que je veux de mon corps », cette laïcité-là n’a aucune chance de s’installer dans un pays musulman. Encore moins lorsqu’elle permet à l’individu, toujours dans le souci de liberté d’expression « laïque », d’insulter Dieu et Ses Prophètes, alors qu’elle lui interdit d’insulter son voisin de palier !
Les démocrates qui voudraient réellement proposer un modèle de société démocratique aux populations musulmanes doivent être profondément imprégnés des valeurs ancestrales de leurs peuples, sans quoi leurs actions se résumeraient à des rencontres de salons (1), à faire et refaire le monde à leur guise sans aucune prise sur le monde réel. Entre-temps, des charlatans genre FIS et GIA ont occupé un terrain laissé libre aussi bien par le pouvoir prédateur que par l’opposition dite démocratique d’essence laïque. Si ce que vous défendez reste cantonné dans un espace francophone entre gens de bonne compagnie, cela restera sans conséquence. Par contre si vous croyez que les démocrates devraient entreprendre quelque chose pour sauver le pays d’une dictature bestiale qui n’a que trop duré, sans sombrer dans une autre dictature islamiste type « Taliban », sachez que la voie laïque n’est pas la solution adaptée à un peuple musulman depuis 14 siècles. Rien ne nous oblige à suivre aveuglément le monde occidental dans sa déchéance morale, même si nous adhérons à la science et à la technologie. Il faudra bien s’intégrer à la société musulmane, sortir des tours d’ivoire, croire franchement en ce que croit le peuple, vivre avec lui dans ses moments de bonheur ou de tristesse. Sinon, les démocrates continueront à proclamer : « nous nous sommes trompés de peuple ».

Réaction de Mourad Belaidi à mon deuxième commentaire (15 février 2013)
J’ai écrit par rapport à cet ignoble crime, et vous , par vos commentaires vous m’attaquez sur mes convictions spirituelles personnelles. Mr Benchenouf aurait normalement mis un terme au niveau de votre 2eme commentaire car vous êtes hors sujet. Le sujet n’est pas la laïcité mais l’assassinat de Feu Belaid et surtout une analyse qui lave les islamistes . Votre réaction est hors sujet et n’est destinée que pour révéler vos frustration de soldats de Dieu en expliquant médiocrement et frustration ce qui est la laïcité. Par cette réponse moi je mets un point gros point.

Mon troisième commentaire (15 février 2013) :
J’avais réagi à la conclusion de votre texte où vous vous en prenez à notre religion sous prétexte d’athéisme et de laïcité. Si cette conclusion était signée Ben-Zvi ou Le Pen, je n’aurais pas réagi. A longueur de colonnes et de TV occidentales, on ne cesse de casser du musulman sous le prétexte de s’en prendre à l’Islamisme politique. Mais je ne peux accepter d’être insulté en tant que musulman par un auteur dont le nom est musulman !
Quant aux qualificatifs de « médiocrement et frustration » en évoquant Dieu Le Tout Puissant, je vous en laisse volontiers l’usage exclusif si vous ne pouvez développer des arguments sérieux. Je ne vous suivrai pas sur ce terrain bourbeux. Quant au « gros point », sachez qu’en matière de ponctuation il n’existe que le point, c’est tout.


Commentaire posté par “gnawia DZ” le 23 févr. 2013 :
@Abdelkrim Bedjadja et M.Belaidi,
Selon moi, Mourad est plus séduit par le progrès effectué par le monde occidental. C’est-à-dire qu’il voit en quelques sortes, le verre à moitié plein et le savoure alors qu’Abdelkader B voit celui-ci à moitié vide et analyse l’eau qui s’y trouve.
Mourad ne devrait jamais oublier que si l’occident a évolué, c’est depuis qu’il s’est débarrassé de sa religion et le monde arabe a réalisé l’âge d’or grâce à l’islam et il l’a perdu lorsqu’il s’est éloigné de celui-ci.
La dictature laïque ou plutôt laïciste comme celle qui fut instaurée par Ben Ali n’a fait que creuser davantage le précipice.


Deuxième article :
Le voile, un symbole de 3.000 ans de machisme religieux
http://www.slateafrique.com/97015/linvention-du-voile-religion-machisme

Texte envoyé par un ami le 25 février 2013 :
Le voile est commun aux trois religions monothéistes. Regard d'un écrivain algérien sur un signe religieux qui, selon lui, est un marqueur de soumission de la femme à l'homme.
. de la vie pour ne faire miroiter que les plaisirs de «son vaste paradis».
L'islam à l'origine: une religion d'Etat et de conquête
Ici se pose également la question de la place de l'islam chez l'Autre. Contrairement au judaïsme qui s'est forgé dans l'exil, au christianisme qui s'est inventé durant les persécutions, l'islam est venu au monde comme une religion d'Etat et une religion de conquête.
Il n'a pas été souvent minoritaire et la place qu'il a accordée aux autres religions n'a pas été un exemple de tolérance. Et qu'on en finisse également avec cette parité des signes religieux.
A Rome ou à Jérusalem, on ne lapide pas ceux qui ont oublié leur croix ou leur étoile de David, en revanche, de Téhéran à Khartoum, de Kaboul à Casablanca, chaque jour des femmes sont violées, vitriolées, assassinées, fouettées ou licenciées parce qu'elles ne se sont pas couvert le visage et le corps.
Derrière chaque voile, il y a trois mille ans de haine envers la femme qui nous regarde. Mohamed Kacimi

Ma réponse en date du 26 février 2013
Bonjour cher ami,
Je n'aime pas du tout ce genre de papier où des athées et des laïcs tentent de nous expliquer de manière sournoise ce que signifie notre religion afin de nous amener à nous en écarter.
S'il te plait, épargne-moi ce genre de discours haineux envers l'Islam.
Cet auteur doit certainement compter beaucoup d'amis dans le cercle restreint des francophiles qui croient dur comme fer que leur mère patrie c’est la France. Voilà ce que j’en pense :
Les francophiles algériens ? Deux pelés et trois tondus, qui discourent dans un salon d’Alger, une bouteille de bière à la main, sur l’avenir d’un peuple auquel ils sont totalement étrangers ! (note 1)
Amitiés.

Deuxième envoi de mon ami (26 février 2013)

je t'ai transféré un e-mail histoire de:
- reprendre contact.
- avoir l'opinion d'un féru d'histoire, afin de mieux asseoir mon jugement sur la question.
toute autre idée et/ou intention ne peuvent m'être imputées
j'imagine que tu sais que je suis loin (mais alors très très loin) de ceux que tu désignes comme des athées et des laïcs, et surtout des idées que tu leur prête. j'essayerai de ne plus t'embêter

Réaction de N.D. en date du 26 février 2013 :
Monsieur que je ne connais pas bonjour . Vos propos insultants ,et haineux me confirment plus dans ma conviction que pour vivre en paix dans une societe , il faut imperativement separer la religion de la politique et des affaires de la cité . On peut etre d'accord ou pas avec Le point de vue donné par Mr Kacimi ( que je ne connais pas aussi ) sur le voile , on peut lui repondre , dire son désaccord ,contre argumenter et ca aurait ete une tres bonne chose . Mais il est vrai aussi que quand on est incapable de tout cela il ne vous reste que l'invective , l'injure et l'excommunion de tous ceux qui ne pensent pas comme vous . De grace apprenez a debattre , acceptez l'autre , vous qui etes "archiviste" documentez vous pour savoir ce que veut dire laic car vous m'excuserez mais je suis sur que vous ne le savez pas . Tres cordialement . N.D. P.S : Essayez de ne pas m'insulter moi aussi , faites un effort .

Ma réponse en date du 27 février 2013:
Bonjour,
Je ne vous connais pas non plus, et si vous avez reçu une réaction de ma part au sujet de l’article sur le voile, c’est parce que votre nom et le mien sont associés clairement dans une même correspondance que je n’ai pas sollicitée, et que je n’ai pas du tout appréciée.
Je devrais me documenter sur la signification du terme « laïc » ? J’ai écrit un article pour démontrer ce que signifie laïcité en terre d’Islam, que vous pourrez lire en bas de page. En fait j’ai écrit tout un livre sur la déchéance morale dans le monde occidental en partant du concept de laïcité, et j’ai cité dans mon livres des dizaines de références « occidentales » pour développer mes arguments : « Utopia, le cauchemar de Thomas More » (8). La laïcité n’a plus de fin. Il ne s’agit plus de séparer le religieux du séculaire, mais de « faire ce que je veux de mon corps », de légiférer pour « qu’un homme puisse en toute légalité enfoncer son membre dans le postérieur d’un autre homme » (désolé et Hachak), de jouir de la « liberté d’insulter Dieu et ses Prophètes » sous prétexte de liberté d’expression laïque, sans pour autant avoir le droit d’insulter son voisin !
Bref, partant de la volonté de séparer le religieux du séculaire dans le monde occidental- parce que le Christianisme a été synonyme d’oppression pendant des siècles, on en est venu à briser tous les tabous sous prétexte de laïcité. En France, un ministre de la culture – Frédéric Mitterand- accusé de pédophilie s’est défendu en plaidant pour l’homosexualité sinon « on reviendrait à l’âge de pierre ». Personne sur le plateau ne lui a fait remarquer que justement l’homosexualité était institutionnalisée à Sodome à l’époque du Prophète Lot – voilà 39 siècles déjà- et que Dieu a exterminé la tribu qui se livrait à ses turpitudes. Au contraire, c’est en institutionnalisant l’homosexualité de nos jours – le gouvernement français a rejoint le peloton des législateurs homosexualistes- que l’on revient aux pratiques de l’âge de pierre.
J’aurais proféré des insultes ? Celui qui est francophile, laïc, athée ou amateur de bière devrait assumer son état sans se sentir insulté. Si vous n’êtes ni francophile, ni laïc, ni athée, ni amateur de bière, pourquoi vous sentez-vous visé, insulté ? Est-ce une insulte que d’afficher ses opinions ? Des hommes et des femmes qui copulent entre personnes du même sexe, n’est-ce pas là l’insulte à l’espèce humaine ? Des journalistes en mal de vente de leur paperasse qui insultent nommément notre Prophète Mohamed « QSSL », mais sans toucher aux autres Prophètes Moussa (Moise) et Aïssa (Jésus), n’est-ce pas là des insultes inadmissibles ?
Pour finir, voilà deux articles où j’expose mon opinion sur la laïcité en terre d’Islam, et sur l’interdiction de la Burka en France, en précisant que personnellement je suis contre la Burka, mais pas au point de vouloir l’interdire.
Amicalement.
Premier texte : France : Interdiction de la Burqa.... verte?
http://badjadja.e-monsite.com/pages/actualites/france-interdiction-de-la-burqa-verte.html

Deuxième texte : CE QUE SIGNIFIE LA LAICITE :
http://badjadja.e-monsite.com/pages/actualites/badjadja-non-a-un-etat-laic.html

CE QUE SIGNIFIE LA LAÏCITE EN TERRE D'ISLAM: DEBAT (1)
http://badjadja.over-blog.com/article-ce-que-signifie-la-laicite-en-terre-d-islam-debat-110703854.html

CE QUE SIGNIFIE LA LAÏCITE EN TERRE D'ISLAM: DEBAT (2)
http://badjadja.over-blog.com/article-ce-que-signifie-la-laicite-en-terre-d-islam-debat-2-110997411.html




Deuxième réaction de N.D. en date du 27 février 2013 :
Monsieur Badjadja bonjour . Ma réaction a l’écrit que vous avez "commis" hier n’était pas tant sur le fait que vous soyez pour ou contre la laïcité , ceci reste tout a fait discute et discutable et mérite a mon sens débat .Par contre la rhétorique que vous utilisez , mélange de préjuges et d’insanités lubriques que vous édictez comme une fatwa je les trouve indignes de l’intellectuel que vous êtes .Vous n'essayez pas de débattre avec celui qui a eu l'outrecuidance de penser différemment de vous, mais vous essayez de le délégitimer en lui collant des étiquettes prêtes a l'emploi . Vous dites (voir ci-dessous ): " Si vous n’êtes ni francophile, ni laïc, ni athée, ni amateur de bière, pourquoi vous sentez-vous visé, insulté ?" !!!! Hallucinant , chassez le naturel il revient au galop. Vous me rappelez un ancien Ministre des affaires religieuses pendant la décennie noire, qui en réaction a l’assassinat d'un militant de la cause nationale par les hordes terroristes avait eu cette réaction sur l'E.N.T.V : " je ne comprends pas pourquoi il a été assassine , pourtant il n’était même pas communiste " . Que je sois laïc , athée, buveur de bière ou même de vin n'est surement pas votre problème et surtout vous n'avez le droit d'insulter ni les uns ni les autres. Il est évidemment très difficile de débattre avec une personne qui se place d'emblée dans le domaine du sacré, qui argumente en balisant au préalable le terrain avec des préceptes religieux , des dogmes immuables comme vous l'avez fait ci-dessous . Mais sachez Monsieur Badjadja que c'est dans ces sociétés a qui vous voulez faire subir le sort de Sodome et Gomorrhe que les musulmans s'expriment en toute liberté , débattent , dénoncent , manifestent , s'associent comme dans nulle autre pays musulman . Monsieur Badjadja je revendique le droit de vivre dans une société ou tout un chacun est respecté quel que soit sa religion , son sexe, sa race et ses idées politiques pourvu qu'il respecte les autres . Votre modèle de société ou l'insulte est consacrée comme argument " intellectuelle" et qui voue aux gémonies tous ceux qui ne pensent pas comme vous , nous n'en voulons pas , les Algériens qui ont trop souffert de cela n'en veulent plus Mr Badjadja . Amicalement . N. D.


Ma dernière réponse en date du 27 février 2013 :
En fin de compte, vous faites bien partie des laïco-assimilationnistes, et c'est pourquoi vous vous êtes sentis visé. Mon texte s'adresse bien à des gens comme vous. Que vous soyez amateur de bière ou autre c'est votre problème. Mais que vous cherchiez vous et vos semblables à imposer votre vision laïque du monde dans un pays musulman depuis des siècles constitue une prétention de salon.
Relisez ce que j'ai écrit sur les francophiles algériens, vous en faites partie. Si vous vous plaisez à vivre dans le monde occidental, grand bien vous fasse. Restez-y. mais ne croyez surtout pas que vous serez accepté et intégré pour autant, même si ne faites pas le Ramadan, vous consommez du vin, et si vous vous joignez à la meute qui insulte Dieu et Ses Prophètes matin et soir. Suivez mon regard: les déclarations de Brice Hortefeux concernant un militant de l'UMP qui avait largué ses amarres de musulman. Au mieux, vous serez exhibé comme un musulman moderne le moment de la démonstration, puis rangé au placard des bougnoules une fois l'exhibition terminée.
Nous nous sommes tout dit, passez votre chemin. Vos courriers éventuels seront classés SPAM, sans être lus.
J'ai autre chose à faire que de perdre mon temps avec des gens qui ont perdu tous leurs repères.
J'invite les autres destinataires de votre lettre à lire mon texte du jour sur l'histoire du pétrole algérien, c'est autrement plus stimulant que de vouloir m'enfermer dans un bar!
http://badjadja.e-monsite.com/


Troisième article : "A chaque période son combat !"

Lettre reçue de A. B., citoyen algéro-canadien, le 26 février 2013 :
Objet : À propos de votre article: "A chaque période son combat !"
Bonjour M. Badjadja,
Quelle ne fut ma surprise en lisant votre « article » ci-dessous!
Une personne qui ne me connait pas me traitant de… laïco-assimilationniste
Ne connaissant pas la réelle signification de ce terme (excusez mon ignorance), j’ai compris qu’il s’agissait d’une insulte en lisant la suite de vos (très déplacés) propos.
Comment osez-vous me coller une étiquette alors que vous ne me connaissez pas? Comment osez-vous citer mon nom sans avoir pris le temps de lire mes écrits?
Je ne pense pas que ce procédé soit digne d’un intellectuel de votre stature. Vous savez très bien que dans le débat d’idées, il n’y a pas de place aux attaques personnelles.
Pour vous faire changer d’avis, je vous propose la lecture de quelques-uns de mes articles traitant des questions d’arabité et d’islamité….
J’arrête la liste car elle risque d’être longue et parce que je pense que vous n’aurez pas le temps matériel pour lire la multitude d’articles que j’ai écrit sur le sujet. Mais si ça vous tente, vous pouvez consulter mon site : http://www.ahmedbensaada.com/index.php
J’ose espérer que vous comprendrez mon (grand) étonnement la lecture de votre « article ».
Je vous demande donc de ne plus me citer nommément (sans me lire) et de supprimer le passage surligné ci-dessous.
Par honnêteté intellectuelle, bien sûr!
Bonne et heureuse journée.
Ahmed Bensaada, Montréal (Canada)
P.S. : Ce courriel a été envoyé (en Cci) à un grand nombre d’intellectuels et de journalistes algériens et étrangers.
________________________________________


Ma réponse en date du 28 février 2013 :
Bonjour Mr A. B.
Votre lettre et votre inquiétude méritent réponse et clarification. Mais un surcroît de travail et de déplacements, ajoutés à des faux problèmes et des attaques contre ma personne, ne m’avaient pas permis de vous répondre à temps.
Dans mon papier, j’avais réagi à une incroyable entorse à l’avancée de l’Histoire où le soulèvement des masses populaires arabes a été qualifié « d’imposture » dans un journal électronique tunisien que je cite (9) : « Le tout premier intellectuel à avoir démasqué l’imposture du « printemps arabe » est l’ancien Ambassadeur de la Tunisie à l’UNESCO, M.Mezri Haddad. En effet, dès janvier 2011, alors que tout le monde vibrait pour la « révolution du jasmin », il a tout de suite vu dans cette hystérie collective un danger pour la Tunisie et pour l’ensemble du monde arabe. Tout de suite après l’intellectuel algéro-canadian A. B., dans son livre "Arabesque Américaine", Mezri Haddad a publié en septembre 2011 "La face cachée de la révolution tunisienne. Islamisme et Occident : une alliance à haut risque"… ».
M. A.B. votre nom avait été avancé comme un argument supplémentaire pour appuyer les insanités proférées par ce journal qui cite Mezri Haddad. J’avais envoyé une réponse à ce journal anti-Islam (10), mais ma réaction n’avait pas été publiée. Je l’ai donc affichée sur mon site. (11)
Si vous ne partagez pas le point de vue de Mezri et du journal Tunisie-secret sur la qualification « d’imposture » des soulèvements arabes, il fallait faire une mise au point au journal d’abord, et m’écrire ensuite. En ce qui me concerne, je suis disponible pour retirer votre nom de mon papier s’il s’avère qu’il avait été cité par abus dans ce journal. Je suis tout à fait d’accord avec vous pour que votre nom ne soit pas mêlé à des opinions qui ne reflètent pas votre position. J’attends donc d’en savoir plus sur la présence de votre nom dans ce papier que je qualifierais volontiers de vraie imposture sur la réalité des soulèvements arabes.
Bonne journée où que vous soyez.
NB/ Je n’ai reçu aucune autre réponse de A.B.


Quatrième article :
Loi anti-niqab ? Illégal, répond la Cour suprême d’Espagne
http://www.alterinfo.net/Loi-anti-niqab-Illegal-repond-la-Cour-supreme-d-Espagne_a87480.html?com#com_3568682

« L'interdiction qui vise ces femmes viole non seulement les libertés religieuses, mais renforce également la discrimination à leur encontre. En assignant à résidence certaines femmes, on les prive d’une intégration dans la société espagnole».

Commentaire posté par « Patriote » le 04/03/2013 - 15:24.
['".....car le principe de laïcité est fondamental" ]b ..... c' est bizarre que cet argumentaire est sortie sans cesse pour le Niqab et en aucun cas pour la kippa, qui est, elle aussi, un signe distinctif, que l'on voit allègrement un peu partout sans pour cela qu'il faille une loi pour la réglementer ......... mais comme la France est devenu une province d’Israël, il est tout à fait normal de fermer les yeux là-dessus.
Pour moi, cela reste un faux débat !!!!
Combien de Niqab peut-on recenser en France ou la communauté musulmane représente plus de 5 millions d'individus. 1000, 2000, 10 000 ? cela représenterait 0,20 % tout au plus !!!!
Faut-il une loi pour ce 0,20 % et au passage stigmatiser les 5 autres millions ????
Pure hypocrisie française, comme à l'accoutumé. Nous avons l'habitude des 3 poids et 25 mesures lorsqu'il s'agit des musulmans et de l'Islam en particulier.



Ma conclusion sur l’athéisme et la laïcité

Les treize commandements de l’athéisme et de la laïcité
Prônés par certains de nos compatriotes pour un strapontin dans le monde occidental
1- Interdiction du port du voile dans les établissements scolaires. 2- Interdiction de la Burqa dans tous les lieux publics, y compris dans la rue. 3- Ouverture des bars et des restaurants dans la journée durant le Ramadhan. 4- Interdiction des Minarets. 5- Interdiction de prières dans les rues le vendredi, même si les mosquées affichent complet. 6- L’Islam et les Musulmans déclarés responsables de toutes les actions terroristes. 7- Reconnaître Israël, et protéger l’état sioniste contre toute attaque nationaliste. 8- Tous les pays musulmans devraient se soumettre aux pays occidentaux. 9- Promulgation de lois pour autoriser les mariages homosexuels, les hommes copulant avec les hommes, et les femmes copulant entre elles. 10- Promulguer des lois pour autoriser les couples homosexuels à adopter des enfants pour préparer la future société homosexuelle. 11- Plus tard, interdire la pratique de toutes les religions, et pourchasser les croyants Juifs, Chrétiens et Musulmans. 12- Plus tard, interdire les mariages hétérosexuels. 13- Plus tard, pallier au problème de la procréation humaine par le clonage ciblé pour produire des sociétés humaines, des robots, à la carte.
 




Notes et références bibliographiques

1- Relevé dans le quotidien en ligne un article de Maâmar Farah paru dans le Soir d’Algérie –journal que je ne lis plus- «... d'un groupe d'amis sincères, fidèles, solidaires, prêts à tout perdre pour la parole donnée, pour les serments tenus jadis dans les arrière-salles enfumées des bistrots de la rue de la Liberté ».Par Maâmar FARAH.
Mon opinion : Que consomme-t-on « dans les arrière-salles enfumées des bistrots… » ? Certainement pas de la limonade !
http://www.lematindz.net/news/11263-le-matin-renaitra-comme-une-fleur-de-printemps-par-maamar-farah-le-soir-dalgerie.html

2- « …le général Touati est de ceux qui pensaient, pendant la période du colonialisme, que le devenir de l’Algérie était lié à celui de la France. Il est de ceux qu’on appelait les laïco-assimilationnistes». Revenant sur sa démission à la tête du gouvernement en 1993, Belaïd Abdesselam précise : « Je n'ai pas démissionné, c'est le général Touati qui m'a démis de mon poste à cause de mon discours sur les laïco-assimilationnistes. »
http://www.algeria-watch.org/farticle/transfuges_generaux/abdessalam.htm

3- Pétition émanant du « Parti pour la Laïcité et la Démocratie » intitulée « 10 propositions pour une transition nationale démocratique en Algérie ».
http://www.kabyle.com/fr/parti-pour-la-la%C3%AFcit%C3%A9-et-la-d%C3%A9mocratie-10-propositions-pour-une-transition-nationale-d%C3%A9mocratique-15207-05022011.html

4- En 1989, lors du lancement du multipartisme, un ancien collègue était venu me voir dans le but, non avoué clairement, de me recruter comme membre de son parti laïc, le RCD. Demandant des précisons sur ce qu’il entendait par laïcité dans un pays musulman, il me donna un seul exemple : pouvoir consommer son casse-croute au centre-ville pendant le jeûne du Ramadan sans être importuné par personne. Je lui avais révélé que des casseurs de Ramadan avaient été jugés en flagrant délit pour trouble à l’ordre public, et incarcérés le jour-même ! Cela s’était passé durant la période coloniale, la presse de l’époque rapportant ce type d’informations dans les faits divers. Résultat des courses : je n’ai pas adhéré au RCD, ni à aucun autre parti. Par contre, j’avais ressenti une grande émotion en parlant d’Islam, et depuis ce jour je me suis remis à la prière grâce à un militant d’un parti laïc !

5- « NON A UN ETAT LAIC », par Abdelkrim Badjadja
http://badjadja.e-monsite.com/pages/actualites/badjadja-non-a-un-etat-laic.html

6- « Nous les Kabyles, nous sommes les Européens de l’Algérie », voir mon livre « Assigné à résidence au Sahara », page 149,
https://www.morebooks.de/store/gb/book/assign%C3%A9-%C3%A0-r%C3%A9sidence-au-sahara/isbn/978-613-1-52736-4

7- « Manifestations du 11 décembre 1960 à Constantine », par Abdelkrim Badjadja.
http://lequotidienalgerie.org/2011/12/10/manifestations-du-11-decembre-1960-a-constantine/

8- « Utopia, le cauchemar de Thomas More », Abdelkrim Badjadja.
http://www.edilivre.com/utopia-le-cauchemar-de-thomas-more-abdelkrim-badjadja.html

9- http://www.tunisie-secret.com/Printemps-arabe--BHL-veut-mettre-l-Algerie-a-feu-et-a-sang_a293.html

10- Dans son édition de ce matin, ce journal titre à la une : « C’est la charia qui a tué Chokri Belaïd » ! Pourquoi ne serait-ce pas le Coran qui serait responsable de cet assassinat ignoble ? Ce journal est-il au service des Tunisiens ou à la solde de Charlie-Hebdo ?

11- "A chaque période son combat !"
« Printemps arabe ! BHL veut mettre l'Algérie à feu et à sang »
http://www.tunisie-secret.com/Printemps-arabe--BHL-veut-mettre-l-Algerie-a-feu-et-a-sang_a293.html
Mon opinion :
Celui ou ceux qui affirment « …nous savons déjà, que les révolutions arabes sont le fruit de conspirations étrangères et une punition collective infligée aux pays qui n’acceptent pas les diktats israélo-américains » semblent regretter les dictatures tombées sous le cri de « Dégage » émanant des masses populaires. En extrapolant cette affirmation, faudrait-il aussi regretter la période coloniale parce que l’indépendance de l’Algérie a accouché d’un régime dictatorial que nous subissons à ce jour ? Non, mes chers amis, il ne faut pas s’engager dans ce type de raisonnement qui pourrait nous amener à ne rien entreprendre en laissant en place les dictatures sous prétexte que nous risquons de voir des « Islamistes » arriver au pouvoir ! Mais que font les « démocrates » entre-temps ?
L’Histoire avance, et à chaque période son combat. Après la chute des dictatures, qu’il ne faut en aucun cas regretter, vient le temps du combat pour la démocratie, non pas « laïque », mais dans le respect des valeurs ancestrales de l’Islam.
De mon point de vue BHL est un laïco-sioniste, de leur côté Mezri Haddad et Ahmed Bensaada sont des laïco-assimilationnistes ! Et ils mènent ensemble le même combat : instaurer un régime « démocratique » assimilationniste qui prendrait comme mode de vie les valeurs occidentales laïques avec l’abandon de la religion, voire sa dérision, et plus tard avec la législation pour autoriser un homme à enfoncer son membre dans le postérieur d’un autre homme dans le cadre sacré du mariage entre hommes, sous prétexte d’avancée de la société.



Lundi 11 Mars 2013


Commentaires

1.Posté par joszik le 12/03/2013 00:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Des esprits bien chagrins commencent à s'échauffer à mort par ici car ils on compris, (un peu tard hélas), que le sang de leurs proches (frères et amis du pays lointain d'Algérie Chérie) vas couler bientôt à flot....

2.Posté par Abdelkrim Badjadja le 12/03/2013 06:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le sang a déjà coulé en Algérie: un million et demi de martyrs entre 1954 et 1962, 200.000 assassinés et 20.000 « disparus » durant les années 1990. Les menaces d’où qu’elles proviennent, y compris celles des agents du DRS, ne feront jamais taire les Algériens.

3.Posté par Depositaire le 12/03/2013 11:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Toutes ces polémiques entre tenants de la laïcité et opposés reste assez superficielle. Quand on regarde de près les arguments des uns et des autres, on est obligé d'admettre que certains arguments sont pertinents, quel que soit l'individu qui les a mentionnés.

Prétendre que l'Algérie risque de tomber dans les dérives des fameux 13 commandements mentionnés si on laisse la laïcité s'installer, me parait fortement exagéré. Ce n'est pas que ces tentatives n’existent pas, l'oligarchie mondiale subversive cherche de toutes les façons possibles d'introduire la subversion partout dans le monde et tout particulièrement dans les pays musulmans pour détruire l'Islam, dernier rempart devant cette subversion.

Mais de là à réussir, il y a un pas particulièrement énorme à faire. La société algérienne est profondément musulmane, même si la pratique de cette religion reste pour la majorité des algériens assez superficielle. Penser qu'elle va succomber aux sirènes de la subversion me parait douteux.

D'un autre côté, les arguments qui disent que l'Islam est a toujours été intolérant dès son apparition ne sont pas seulement discutables, ils sont tout simplement mensongers ! Certes, comme dans toutes les sociétés humaines des actions intolérantes au nom de la religion ont été faites bien souvent et continuent à être faites. Mais, outre qu'elles ne sont pas spécifiques à l'Islam, en ce sens, que pourrait-on dire de l'inquisition en France et en Europe il y a quelques siècles ? Et concernant le Judaïsme, il n'y a qu'a relire le texte biblique pour voir comment l'instrumentalisation de cette religion a pu être violente, sans compter l'action des sionistes de nos jours. Mais, concernant l'Islam, il y a ceux qui, dans le passé pour asseoir leur pouvoir ont instrumentalisé la religion, et il y a aujourd'hui cette hérésie malfaisante qu'est le salafisme/wahhabisme qui prétend parler au nom d'Islam, mais qui en réalité ne parlent qu'au nom d'une doctrine nauséabonde avec un vocabulaire issu du Coran et de la Sunna, pour justifier leur hérésie et leur sauvagerie.

Étudiez l'Islam et vous verrez que ces conceptions sont totalement étrangères à sa doctrine. C'est un peu trop facile de condamner une religion à cause d'individus qui, parce qu'ils sont très bruyants, financés par les pétrodollars et instrumentalisés par les occidentaux, tiennent une grande place dans les médias. mais ça n'en fait pas pour autant des représentants légitimes de cette religion !

Quant aux médias qui véhiculent ces informations négatives, quitte à en rajouter, il est de notoriété publique que, selon l'expression bien connue, "les trains qui arrivent à l'heure" ne les intéressent pas. Plus il y a de sang , de violence, et plus ils sont contents, car cela fait monter le tirage des journaux et l'audimat des radios et télévisions.

Alors quand on se veut un critique objectif d'une société, d'un pays ou d'une religion, la précaution la plus élémentaire est encore de s'informer objectivement, et pas par les grands médias pour qui la vérité ne présenta pas d'intérêt ! Ca permettrait de ne pas se ridiculiser en sortant des énormités.

4.Posté par Abdelkrim Badjadja le 13/03/2013 08:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEBATS :

Lettre d’une collègue française travaillant en Grande Bretagne, reçue le 11 mars 2013 :
Bonjour Abdelkrim, j’observe depuis quelques courriels une radicalisation de votre perception du monde ; serait-ce dû au fait que vous habitez dans un pays strictement islamique?
Je ne peux pas souscrire à votre analyse de dévoiement de certains algériens ni à votre argument de vivre selon les “valeurs ancestrales de l’Islam”. Ces algériens dont vous parlez, leur combat me parait plus celui du féminisme que d’anti-Islam: une question de choix!
Avec le raisonnement que vous proposez, le monde ne connaitrait pas le progrès et nous en serions encore à peindre dans les grottes pour que les Dieux nous aident à attraper du gibier, car telle est la véritable religion ancestrale de tous les humains!
Avant d’être laïque, la France était profondément catholique et elle l’est encore majoritairement mais les français ont le choix, entre autre celui de ne pas faire carême! Pourquoi refuser aux algériens ce choix? Et quel est le problème fondamental avec les homosexuels autre que celui que les religions créent?
L’Homme n’est pas parfait et la définition de la perfection change selon les époques et les croyances et je ne doute pas que d’autres religions verront le jour dans le futur ; l’homme a une capacité extraordinaire d’imagination et de créativité qui alliée au besoin de se sentir spécial et différent des animaux crée des mythes à foison!
Amicalement, I.B.


Ma réponse du 12 mars 2013:
Bonjour chère collègue,
Oui, nous avons une perception différente du monde dans lequel nous vivons, mais cela n’a rien à voir avec les Emirats où je vis. Je suis né durant la période coloniale en milieu musulman. J’ai grandi, étudié, et travaillé dans un pays, l’Algérie, qui est musulman depuis des siècles.
Vous savez parfaitement que la France n’a pas réussi à détourner les Algériens (colonisés) de leurs propres valeurs ancestrales qui s’appuient essentiellement sur leur religion millénaire, l’Islam, et leurs langues nationales, l’Arabe et l’Amazigh. Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir essayé : aucune mosquée construite durant la période coloniale, au contraire, les plus prestigieuses avaient été transformées en cathédrales. Les medersas traditionnelles où l’on enseignait l’arabe et le Coran, avaient été fermées, et dans le même temps, l’accès à l’école françaises était limité. En 1962, on avait recensé 2000 étudiants algériens (musulmans) avec une seule université-Alger pour 9 millions d’habitants, aujourd’hui on recense plus d’un million d’étudiants, plus de 50 universités et grandes écoles pour 36 millions d’habitants.
La relation des Algériens à l’Islam date de 14 siècles, et cette relation était vécue de manière paisible jusqu’à l’irruption des « Islamistes », de faux musulmans, dans les années 1980. De là, tout a déraillé, et l’Islam paisible, religion de tolérance, a été transformé en religion-repoussoir qui ne parle que de couper les mains et de trancher les gorges. Avant d’être un problème pour les Occidentaux, cette déviation de la perception de l’Islam est d’abord un cauchemar vécu par les musulmans eux-mêmes. Nous avons traversé des périodes terribles en Algérie, pris entre le marteau (les fanatiques islamistes), et l’enclume (la sécurité militaire). En fait, ces deux faux ennemis constituent un seul et unique ennemi pour les Algériens avec deux visages, le premier celui du fanatisme, et le deuxième celui du fascisme.
L’Algérie ne connaitra la paix que lorsqu’elle sera débarrassée du monstre à deux têtes.
Que des Algériens ne fassent pas carême durant le Ramadan, cela existe depuis que l’Islam existe. Que des Algériens soient homosexuels, cela aussi se pratique depuis l’époque du prophète Loth. Je compte des amis qui ne font pas carême, et qui ne croient pas en Dieu. Pour autant, j’ai pour eux une grande affection, parce que ce sont des personnes aimables, serviables, honnêtes, qui ne cherchent pas à provoquer le public. Tout comportement reste libre dans la sphère privée, y compris pour les homosexuels qui avaient leur place en société musulmane.
Mais ce qui est nouveau, c’est de vouloir institutionnaliser ces pratiques en pays musulman. Ces tentatives ne font qu’encourager les fanatiques islamistes : « Vous voyez, ils cherchent à vous détourner de votre religion ». Dans le même temps, la sécurité militaire tient un autre langage pour rester au pouvoir : « Vous voyez ces fanatiques islamistes, ils ne rêvent que de vous égorger ».
Pour votre remarque : « le monde ne connaitrait pas le progrès… », sachez que l’Islam a encouragé le développement des sciences durant huit siècles. C’est lorsque les Musulmans se sont écartés des principes sains de leur religion, qu’ils sont entrés en décadence.
Amitiés.


Lettre d’un vénérable professeur d’histoire contemporaine, reçue le 11 mars 2013 :
Mon cher ami,
J'ai reçu votre dernier manifeste contre la laïcité. Je ne peux accepter votre position quand je vois les conséquences d'un islam rigoureux et salafiste. il n'y a pas d'islam modéré. Il engendre le jihad, la guerre sainte ou non, la haine, la dévastation. Je refuse donc tout cela. Je suis contre. La liberté, la vraie est celle d'autoriser l'autre à croire, de le laisser libre pour croire ou ne pas croire. Nous vivons depuis 1978 voire bien avant dans un temps de fanatisme qui opprime les femmes, les chrétiens, les juifs et tous ceux qui ne sont pas musulmans. Je refuse donc cette position catégoriquement. Je le refuse comme je refuse l'intégrisme juif, chrétien et tous les intégrismes. La Laïcité est la seule façon de vivre ensemble en se respectant. La refuser c'est s'enfoncer, mettre le premier pas dans l'islam intégriste. On a le droit de suivre ou ne pas suivre le Coran, prêché au 7ème siècle et porteur d'une idéologie qui asservit l'homme à des règles médiévales ou quasi médiévales. Le modèle de vie et d'éthique saoudienne me semble détestable, sur tous les plans.
Laissez-moi la liberté de croire ou ne pas croire. Je me battrai pour elle jusqu'au bout. Et s'il y a des Algériens qui ne veulent pas se laisser enfermer dans le Coran et l'Islam, vous devez, absolument, respecter leur volonté. La liberté c'est cela tout comme la laïcité .
Bien cordialement à vous, mais toujours libre, laïque et démocrate,
A. N.


Ma réponse du 13 mars 2013 :
Bonjour mon cher professeur,
Je constate une fois de plus, qu’en dépit de votre âge avancé, et de vos occupations intellectuelles, vous réagissez à mes écrits le plus souvent pour me soutenir, et cette fois-ci pour me désapprouver. Le texte que vous avez reçu n’est pas un manifeste, loin s’en faut, je n’ai pas vocation à partir en guerre idéologique contre quiconque, mais je cherchais à exprimer mes opinions sur un sujet qui suscite des polémiques entre algériens.
J’avais hésité à adresser ce texte à mes relations non-algériennes, partant du fait qu’un débat interne ne saurait attirer leur attention. Puis, j’ai décidé d’envoyer ce texte à tous mes correspondants quels qu’ils soient. Ce que j’avance dans ce texte prend comme point d’appui un argument que vous avez défendu dans votre réponse : la liberté d’expression. C’est justement au nom de cette liberté d’opinion et d’expression que j’avais rédigé mon texte. Et au nom de cette liberté de pensée et d’opinion, vous conviendrez que personne ne peut me museler et m’empêcher d’écrire ce que je ressens au plus profond de moi-même. Il n’est pas attendu d’un auteur quelconque qu’il caresse dans le sens du poil ses auditeurs, il lui est exigé d’être sincère, et c’est à partir de là que l’on peut engager un vrai débat. Or, je m’en prends dans mon texte aux francophiles algériens qui se croient obligés de montrer patte blanche aux occidentaux, afin de se faire admettre, en avançant des arguments (auxquels ils ne croient pas eux-mêmes) plus anti-islams que le plus virulent des torchons genre Charlie-Hebdo.
Permettez-moi de vous dire que je connais mes compatriotes assez bien pour avoir traversé l’Algérie d’est en ouest, du nord au sud, passant par Tébessa et Tlemcen, Alger et Ghardaïa, Ouargla et Tamanrasset. Je peux vous assurer que la plupart des Algériens sont très attachés à l’Islam, religion perçue comme délivrance et non comme oppression. Du reste, permettez-moi aussi de vous rappeler que lors de la guerre d’indépendance, que vous aviez bien soutenu, les Algériens exigeaient de redevenir eux-mêmes, indépendants vis-à-vis de la France. Et l’un des slogans les plus hurlés lors des manifestations populaires de décembre 1960 a été : « Algérie musulmane ». Ce n’est pas l’instauration d’un Khalifat ou d’une théocratie quelconque que le peuple algérien réclamait, mais l’instauration d’un Etat algérien libre dans le cadre des valeurs de l’Islam.
La laïcité avait été instaurée en France au début du XXème siècle, parce que l’Eglise avait été trop longtemps compromise avec les cruautés de la royauté. C’est certainement la solution idéale pour votre pays. Pas pour l’Algérie qui risquerait alors de perdre son âme !
Amitiés.




5.Posté par Abdelkrim Badjadja le 14/03/2013 11:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEBATS (2)

Deuxième lettre de notre vénérable prof d’histoire reçue le 13 mars 2013:
Mon cher ami,
Si des Algériens se tournent vers la laïcité et jettent un autre regard sur l'Islam, vous devez vous interroger: pourquoi? Sans doute que sur le plan politique, l'Islam ne les satisfait. L'Islam tourne le dos, vous le savez aux normes de la démocratie et vous savez que l'arabe ignore le mot DEMOCRATIE, parce que le langage et la pensée politique dans le monde islamique ignorent ce concept et cette idée. Le monde islamique a ignoré la philosophie des lumières, née au 18 è siècle. La laïcité en est issue . Citez un seul était islamique qui respecte les normes de la démocratie réelle, avec élections libres, compétition des partis politiques libres de se créer, changement de gouvernement avec une autre majorité politique...
Des Algériens regardent vers le modèle français parce qu'il n'y a rien du côté islamique de satisfaisant .
Votre foi ne compense pas la carence politique .
Bien à vous, A. N.


Ma deuxième réponse en date du 14 mars 2013 :
Bonjour cher ami,
En fait, si le monde islamique a ignoré la philosophie des lumières, née en Europe au 18ème siècle, c’est parce qu’il a été immédiatement colonisé dès le début du 19ème siècle. Et le colonialisme n’a pas vraiment enseigné aux peuples colonisés les principes de démocratie bafouées chaque jour par les conquérants, ni la laïcité.
Les dictatures sauvages, inhumaines, apparues en Europe au cours du 20ème siècle ne se référaient pas du tout ni au siècle des lumières, ni à l’Islam : Allemagne nazie, Italie, Espagne et Japon fascistes, et celles apparues dans le giron du totalitarisme : URSS, et Bloc socialiste. Aujourd’hui encore des dictatures subsistent qui n’ont rien à voir avec l’Islam, et qui font fi des valeurs véhiculées par le siècle des lumières : Russie, Ukraine, Chine, Corée du nord, Cuba… Il est vrai toutefois qu’une cohorte de pays musulmans a rejoint le peloton des dictatures, et ce serait commettre une erreur d’appréciation que de croire que seul l’Islam (manipulée) en est la cause.
Pour ne parler que de mon pays, l’Algérie, ceux qui nous gouvernent sont totalement athées et prennent comme modèle l’Occident mais en le découpant en tranches n’en gardant que les parties juteuses qui arrangent leurs affaires. Et le monde occidental est complice, en fermant les yeux sur les atteintes aux droits de l’homme qui sont commises chaque jour afin de préserver des intérêts pétroliers et gaziers, tout en lorgnant sur une cagnotte de 200 milliards de dollars mise beaucoup plus au service des USA et de l’Europe qu’au service des algériens.
Moi-même, je suis interdit de retour en Algérie, depuis dix ans maintenant, et ce ne sont pas des Islamistes qui me menacent, mais les athées (sécurité militaire) qui règnent en Algérie, qui se sont octroyés droit de vie et de mort sur toutes les espèces vivant en Algérie.
Les francophiles que j’ai dénoncés n’ont pour seul projet que de nous arrimer à l’Occident, avec pour prétexte la démocratie et la laïcité, alors qu’il n’en n’est rien : ils veulent remplacer une dictature par une autre, et Badjadja sera toujours interdit d’accès à son pays.
Les choses ne sont pas si simples, et j’ai appris depuis le temps que nous sommes sortis d’un système de parti unique, le FLN, pour plonger dans un système de 60 partis uniques, tous rêvant d’arracher le pouvoir pour diriger-seuls- à leur guise, dans leurs intérêts, et rien d’autre.
Cette course effrénée aux richesses, 200 milliards de dollars sans se fouler la rate touche aussi bien les partis « islamistes », que le partis « nationalistes » ou « démocratiques », ou « laïques » !
Quant au terme de « démocratie », il est vrai qu’il n’est pas mentionné tel quel dans le Coran, et je ne crois pas qu’il le soit dans les autres textes sacrés juifs ou chrétiens.
Mais le concept même de « démocratie » est abordé plus d’une fois sous d’autres termes, tel la Choura « la concertation ». Du reste un commandement majeur de Dieu Le Tout Puissant adressé au Prophète lui fixe les limites à ne pas transgresser dans ses rapports avec le peuple : « Tu es un messager, tu n’as pas à être leur dictateur ». فذكر إنما أنت مذكر لست عليهم بمسيطر

Ce simple passage interdit par voie de conséquence l’instauration d’une dictature quelconque. Mais combien de dirigeants musulmans l’appliquent alors même qu’ils récitent le Coran par cœur ?
En conclusion, je ne crois que nous sortirons du cauchemar des dictatures, en abandonnant notre âme, en singeant l’occident, ou en nous livrant à lui pied et poing lié. Des Harkis l’ont fait pendant la guerre, et qu’ont-ils gagné ? Que du mépris de tous côtés.
Amitiés.

6.Posté par Abdelkrim Badjadja le 19/03/2013 11:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEBATS (3)

Message de N.R. auteure et journaliste :
Bonjour, Je m'excuse pour ce retard...
Ma position vis à vis de la laïcité est en fait très simple. L'Islam et ses valeurs me furent donnés avec le lait maternel et sont aujourd'hui partie intégrale de ma personnalité. Nul n'a le droit de remettre mon éducation et les valeurs reçues en question. Nul, signifie ni l'état, ni les islamistes.
Le cri des Algériens "laïco-assimilationnistes" pour une laïcité en Algérie est vide de sens pour plusieurs raisons:
-- Doit-on ouvrir les portes des mosquées aux salafiste et djihadistes, et nous interdire d'intervenir, au nom de la laïcité, quand ils embarqueront nos enfants vers des guerres étrangères?
-- Doit-on vendre nos us et moeurs ancestrales ã l'oubli, au nom d'une laïcité importée?
Khoya Abdelkrim, je suis Algéroise et fière de ce que je suis.
J'ai pris l'habitude d'analyser les situations sociales.
Cette histoire de laïcité qui ronge les esprits d'Algériens "émancipés" n'est que couverture hypocrite, qu'une singerie pour ne pas dire des personnalités complexées dont le développement n'est probablement que physique.
Je ne connais pas vos "laïco-assimilationnistes", les miens à 95 % Kabyles et semblent ne pas savoir que liberté individuelle et laïcité sont 2 termes différents. Khalik manhoum.
Le danger islamo-qatari / saoudien est trop grand pour laisser notre Islam Maliki sans protection.
Je vous souhaite une bonne fin de journée
N.R.


Invitation reçue pour participer à un colloque à Paris sur la laïcité :
« Chers Collègues, Chers Ami(e)s,
Voici l'annonce d'un colloque (en fichier joint)
Laïcité, laïcités, reconfigurations et nouveaux défis (Afrique, Amériques, Europe, Japon, Pays Arabes) qui aura lieu les 11-12 avril et qui peut vous intéresser.
En espérant vous y voir.
Bien cordialement
Jean Baubérot
PS: vous pouvez aussi diffuser l'info en transmettant le fichier joint à vos amis. merci d'avance ».

Ma réponse :
Bonjour Monsieur,
Je vous remercie pour cette information et pour l’invitation à participer au colloque. J’ai bien pris connaissance du programme, et constaté l’absence d’opinions contraires à la laïcité. En somme, les partisans de la laïcité vont se parler à eux-mêmes. C’est leur affaire, s’il n’y a pas derrière une volonté de parler au lieu et place des musulmans. Il existe bien des intellectuels d’origine musulmane qui sont des partisans farouches de la laïcité. Certains d’entre-eux participeront avec enthousiasme à votre colloque où ils pourront trouver des oreilles attentives et bienveillantes à leur discours inaudible en terre d’Islam. Pour autant, ils ne sont pas représentatifs des peuples musulmans très attachés à leur religion depuis 14 siècles, cet attachement signifiant authenticité, ce qui ne va pas à l’encontre du développement scientifique et technique. Pour faire simple : un musulman peut très bien concourir au prix Nobel de physique, ou faire partie de la prochaine équipe d’exploration de la planète Mars sans être obligé pour autant de devenir laïc en renonçant à sa foi.
Ci-dessous un extrait d’un débat sur laïcité et francophilie, et vous pourrez prendre connaissance de l’ensemble du texte sur mon site, si cela vous intéresse, et si vous en avez le temps ».


7.Posté par Hannibal Genseric le 25/01/2014 10:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Apparemment, l'auteur de l'article "pédale dans le couscous":
- il confond laïcité et athéisme, La laïcité est le principe de séparation de l’État et de la religion. Le terme grec, laos, désigne l'unité d’une population, considérée comme un tout indivisible. Le laïc est l’homme du peuple, qu’aucune prérogative ne distingue ni n’élève au-dessus des autres.

- il lance des accusations gratuites contre les "francophiles", c'est à dire contre ceux qui pensent que posséder une langue étrangère est un plus, et non une tare;

- il ne connaît pas Marzouki, le président provisoire "fou à lier" , dont la presse tunisienne a publié les frasques et les contradictions, l'enrichissement illégal...Sans oublier que c'est le fils d'un traître à la Tunisie , voir
http://numidia-liberum.blogspot.com/2013/04/moncef-marzouki-est-le-fils-dun-goumier.html

- la langue arabe n'est pas une langue vivante : aucun homme ne parle la langue arabe des livres ou du Coran. Ce n'est la langue maternelle de personne, même à la Mecque.

- La Suisse et le Luxembourg enseignent 4 à 5 langues, dès l'école maternelle...Sont-ils traîtres à leur culture ?

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...

Publicité

Brèves

VIDEO
algerie-focus.com | 01/10/2014 | 1046 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires
| 12/09/2014 | 3847 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
1 sur 175


Commentaires