Economie et pouvoir financier

De la dépossession programmée Au vol institutionnalisé “Via“ l’extermination du peuple



Christian Sébenne
Mardi 13 Décembre 2016

De la dépossession programmée Au vol institutionnalisé “Via“ l’extermination du peuple
De la dépossession programmée
Au vol institutionnalisé
“Via“ l’extermination du peuple
Après avoir royal-ement provoqué la déliquescence de la France, obnubilé qu’il a été par « la guerre, la guerre… » tous azimuts et surtout contre le peuple Français, le fiasco de ce charlie-charlatan en Syrie, le Titanic de la Hollandie prenait déjà l’eau de tout bord, il craque désormais de partout, la dernière prise de position de ses capitaines d’eau douce « Cambadélisant », invitant la “roseraie“ à voter Juppé pour la primaire est un sabordage, le score marqué par son clone le survenant François Fillon occulte que ceux qui sont coresponsables des problèmes, proposent de les résoudre… on s’en bouche le nez !
Ce résultat s’inscrit dans un monde miné par le crime et la corruption ayant vu le 1er novembre 2016, Hillary Clinton, Bill Clinton et l’entourage qui les assiste, mener un Coup d’État civil. Ce coup d’État a été mené silencieusement et très efficacement à travers deux méthodes : la corruption et la cooptation . A contrario du discours des medias dominants, ce 8 novembre 2016 vient de voir la nomination de Donald Trump président des Etats-Unis, leader d’un combat, “soi-disant“ pour l’éradication d’un monde dominé par une oligarchie, toujours preste à défendre ses rentes de situations par tous les moyens.
                                                     
        La « Démocratie : crimes et pillages », selon la version du gang terroriste mafieux des Etats-Unis  
Mais déjà les premières fausses notes grondent, Donald Tromperait-il son monde, les forces occultes du complexe militaro bancaire seraient-elles à la manœuvre pour lui dicter sa politique, prendre les mêmes “caves“ puis rééditer, ou le dessouder ? Tout peut arriver d’ici le départ d’Obama ce 20 janvier, c’est dans ce contexte OTANesque de tous les dangers que nos dirigeants serviles concoctent notre dépossession programmée.
Malgré un compte à rebours qui semble désormais convier l’escadre “d’illuminés“ de la sociale-démocratie vers la sortie, son amiral François Hollande, non avare de félonies se devait de terminer en beauté son odyssée de Haute Trahison, nous inflige un dernier tour de “Valls“, tel la tyrannie contre Dieudonné: il officialise la dictature par la mise sous tutelle de la Cour de Cassation, pas pire c’est tellement énorme que l’on voudrait croire au canular, et pourtant c’est dans l’air : le loyer après remboursement d’un prêt bancaire.
Il n’y a pas de fumée sans feu, cette ultime spoliation des populations s’ajoute aux actes de vols systématiques mis en place sournoisement par l’État, ainsi un Décret serait passé inaperçu au JO à effet au 1er janvier 2017 par lequel nos oligarques se seraient surpassés, à savoir : «les propriétaires d’un bien, appartement, maison etc… dont le crédit est remboursé, ceux-ci devront s’acquitter d’une nouvelle taxe appelée loyer». Autrement dit, tous ceux qui se sont saignés durant leur vie pour acquérir un bien et s’être acquittés déjà des lourds frais d’actes notariés plus taxes, des taxes d’habitation, des taxes foncières sans parler des remboursements des emprunts bancaire taxés, sans omettre la taxe sur la plus-value dont la gôche-caviar avait étendu la ponction à trente ans en cas de revente, ils devront, en sus de ces impôts payer une autre taxe dénommée Loyer : de 600 à 1.000 Euros par mois… du vol à l’état pur !  La vigilance s’impose !
La France est déjà dans le peloton de tête des pays pour les prélèvements, que dire de l’impôt à la source, puis multiformes sur tout notre environnement quotidien faisant fuir depuis des lustres des milliers de concitoyens vers d’autres cieux plus cléments, ceux-ci ne supportant plus ces siphonages typés par l’État, vols castrateurs qui ruinent tout esprit d’initiative, amenant un peu plus chaque jour ce pays à sa sclérose et son collapse. 
Déjà, dans les anales, l’État s’était surpassé en innovant une taxe sur le nombre de portes et fenêtres d’une maison, ce qui amena les propriétaires à clore les ouvertures, condamnant les citoyens à vivre dans l’obscurité, de surcroit, cette mesure entrainait une recrudescence de la tuberculose, mais nos élites qui ne sont jamais à cours d’idées se sont littéralement surpassés dès lors qu’il faille dilapider les biens de l’État (3.500 entreprises dilapidées aux copains) essorer le pauvre quidam, quitte à le dépecer vivant !   
                                          http://www.urbain-trop-urbain.fr/wp-content/uploads/2012/12/Porto-Lapa.jpg?x68462
       Vestiges de l’impôt sur les portes et fenêtres mis en place pendant la Révolution le 24 novembre 1798
La crise des subprimes et la crise financière de 2007 furent l’orchestration à l’identique de la fausse crise de 1929 ce qui permit aux Banksters de se refaire une santé sur le dos du peuple grâce à la duplicité du kapo Sarkôzy. Or, les appétits de ces cartels n’ont pas de limite. Dès lors, qui se souvient du scandale du Libor, ou des rebondissements pyrotechniques du Crédit Lyonnais ayant « Trichet » gros par cet écran de fumée. Puis les prétentions d’un Bernard Tapie sous béatification d’une Christine Lagarde, d’autant que de Clearstream au Panama Papers, le gouffre financier de la Société Générale est le cas d’école où les  gros poissons se défaussent sur le maillon faible : Jérôme Kerviel.
De cette mise en bouche et pour mémoire, à dater du 1er janvier 2016, une loi, *le Bail-in est entrée en vigueur permettant à ce gouvernement de mafieux de saisir l’épargne, le seuil garanti de 100.000 euros de dépôt bancaire ne vise qu’à donner un sentiment de sécurité trompeur, le cas français n’est qu’une grande illusion sur les avoirs des épargnants, ne vous faites aucune illusion sur la garantie des dépôts, il en fut ainsi en 1915 pour, renflouer les magouilles de la mafia des opérateurs bancaires appelées de façon pudique : “mauvaises opérations de la banque“, ces jeux de mots pour dire qu’avec la directive BRRD l’argent que vous déposez dans votre banque ne vous appartient plus, en d’autres termes : c’est la fin du droit de propriété c’est du vol en bande organisée.  

             Seul au monde, l’Islande a pris les mesures adéquates incarcérant les banquiers en prison
Dans ce vaste programme de délinquances, les impôts ne sont pas en reste, ils explosent littéralement sur toute la France par la majoration de la taxe foncière sur les terrains constructibles et de la taxe d'habitation! Cet “exploit“ fut publié discrètement au Bulletin Officiel des Finances Publiques le 27 juin 2014, la réforme sur la taxation des terrains constructibles vacants est en train de surprendre bon nombre de propriétaires lors du paiement de leurs prochains impôts. En effet, 1.000 communes sont concernées par l’imposition à la taxe foncière sur les propriétés non bâties mais constructibles, celles-ci viennent de subir une majoration record, dont l’objectif serait de diminuer la rétention de terrains sur le marché immobilier… Or, pour caser l’immigré l’État vol et impose ses délires de centaines de centres de migrants, brûlot de traîtres tel le déchet Jacques Attali qui dès 2008 préconisait d’ouvrir en grand les portes à l’immigration représente un coût de 70 milliards d’euros par an, à la SarkHollandie exigeant, plus d’un million d’immigrés.    
                                        
 Aides financières aux migrants en France de 40 euros par jour+++ téléphone,+++ transport navigo+++ plus soins gratuits, quand les Français eux sont à la misère
Concrètement, pour certains propriétaires possédant un terrain constructible, la note va s’avérer salée puisqu’ils pourraient voir leur taxe foncière habituelle augmenter de plus de 2 500% en 2015 et plus de 5000% en 2017, oui, vous avez bien lu, il n’y a pas d’erreur sur les chiffres ! Ainsi le propriétaire d’une parcelle constructible de 1000 m2 paiera 5 000 euros de taxe foncière, contre 450 à 500 euros aujourd’hui. Et 10 000 euros à partir de 2017 (soit 100 000 euros par an pour un terrain de 10 000 m2), a calculé l’Union nationale de la propriété immobilière (UNPI).
La Taxe d’habitation veut aussi être de la fête, et les locataires ne sont pas à l’abri, le gouvernement cherche en parallèle à réformer le calcul des impôts locaux  et envisage de réviser la valeur locative des logements, qui sert de base de calcul de ces taxes. Aux dires de l’oligarchie, ces valeurs, qui datent de 1970, sont obsolètes et ne reflètent plus la réalité du marché, en particulier à Paris. Il en va de même pour vos factures d’EDF, « pour qui sont ces taxes qui enflent sur vos… factures d’électricité ?  » la perle revenant aux nouveaux compteurs Links, véritable danger pour la santé et contrôleur omniprésent violant votre vie privée, ceci, pour toujours plus de taxes.  
A ces dispositions du grand banditisme de l’État et ses débauches d’impôts, viennent se greffer d’autres actes lourd de conséquences engageant la mise sous séquestre des biens et la liberté du peuple Français. Faisant fi de la Constitution maintes fois bafouée,   triturée par les voleurs maçonniques de la  république, il n’est pas un jour où ce ramassis
                                              
 « terrorisant » le peuple n’inaugure d’autres larcins à commettre pour acculer les gens à la ruine, ainsi l’arnaque de l’écologie-business, un fourretout où nos “con-citoyens“ sont fourrés en linéaire, le fondement est de ponctionner toujours plus  le  quidam, tel les “affaires“ du  Sentier, l’évaporation  de la  taxe  carbone   vers  Israël le plus grand paradis fiscal au monde via la COP21.   
Du scandale de la disparition du Livret A à celui de l’évaporation de l’assurance vie, pas pire, où sont passées les cotisations sociales des cotisants et professions libérales qui, effarés par les montants pharamineux et totalement faux que le RSI réclamait et réclame à ses clients, en réalité ces maquillages sont pour récupérer leurs pertes de 4 milliards d'euros de cotisations à la suite de l'explosion de Wall Street en septembre 2008. C'est un sujet qui a été abordé devant la Caisse des Dépôts et Consignations (entre autres). Tous les dirigeants du RSI auraient dû être traduits devant un tribunal. Ayez en mémoire qu’à l'époque, la presse vous a dit que ce n'était qu'une petite crisounette, de fait, la trahison du Traité de Lisbonne a permis aux délinquants politiques de s’auto amnistier.
Les directives interdisant la circulation aux véhicules immatriculés avant 1997, privent les plus modestes de se déplacer librement. Le harcèlement gigantesque des procès verbaux routiers, tant pour le stationnement que pour les excès de vitesse, dans une course folle aux radars et caméras de surveillance tournent désormais à l’entreprise de spoliation des biens des personnes sans aucune mesure avec la réalité des faits. Ces verbalisations qui étaient du ressort des Forces assermentées de la Police et de la Gendarmerie passent maintenant sous contrôle d’entreprises privées aux véhicules et personnels banalisés, sans aucun recours pour le particulier qui verra son compte en banque ponctionné sans autre forme de procès, en un mot, un racket tentaculaire.
Rappelons le prix de l’électricité qui a doublé idem des taxes carburant… l’extermination du peuple par ces pilleurs d’Etat ont institutionnalisé le vol. Or, depuis plusieurs années   F. Asselineau, J-M. Le Pen, prônent la sortie de l’Europe, avertissent sur les dérives de nos élites politiques corrompues, que dire de nos 500 députés européens sur 700 qui allaient s’aplatir directement en Israël en “quête“ de Mammon… ou, nos politicards allant cueillir des valises de pétrodollars chez nos chers émirs du Qatar et de l’Arabie Saoudite, rodages mis en lumière par C. Chesnot et G. Malbrunot, alors que des manifestations de la Police exaspérée demande la mise en prison des francs maçons.
« Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n'est pas victime ! Il est complice. »  Georges Orwell.    
Christian Sébenne
Ancien propriétaire du magazine Africa International
 
*Aparté sur le Bail-in :
Pour conforter ce que réclame les policiers, à savoir : « la mise en prison des francs maçons », conjointement, à la loi Pompidou/Giscard/Rothschild de 1973, le Bail-in est un racket issu en ligne directe des « Forces occultes mafieuses » décrites au Protocole de Toronto . Alors, la réponse à ce vol et cette usure ainsi que ces atteintes à la sureté de l’État, serait la mise en place de la stratégie qu’utilisa le roi de France Philippe le Bel lorsqu’il fit arrêter et saisir les Templiers pour les mêmes raisons. À l’identique de ce procédé, il serait très facile de faire arrêter les banquiers félons dont les crimes, les forfaits et les noms sont connus, tel que l’Islande l’a fait avec succès , hélas, ce haut  fait de justice est censuré, car les maçons ont peur des peuples qui se révoltent enfin face à leurs élites corrompues, et, de la dislocation de l’Europe : Islandexit, Brexit, Italexit, Frexit, Nexit, Grexit, Finxit etc…
“Les dettes de l’État rendront les hommes d’État corruptibles, ce qui les mettra encore plus à notre merci. (….)“  credo maçonnique.
Car si les banquiers ont délibérément ruiné la France, dont en 2007, le procédé de l’usure et donc de la dette demeure un vol invariable, l’État doit être maître de son destin et reprendre son droit régalien à battre sa monnaie !

Christian Sébenne     
 
 


Mardi 13 Décembre 2016


Commentaires

1.Posté par Christian SÉBENNE le 16/12/2016 22:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

À ces montagnes de taxes et impôts, j’avais oublié de citer l’impôt « nain de jardin », il fallait de l’imagination pour aller dépouiller de la sorte le brave citoyen qui, pour mettre à l’abri brouette, pelle, pioche, binette, tondeuse et autres ustensiles de jardinage se sera construit une cabane supérieur à 5 mètres carrés, il lui faudra passer à la guillotine des impôts et devra s’acquitter dans les plus brefs délais des “taxes de bienvenues“ pour avoir oser abriter son matériel… quoi de plus naturel, sauf pour l’Etat qui racket sans fin.

http://maviemonargent.info/et-maintenant-une-taxe-sur-votre-cabane-de-jardin/

Pour ceux qui cherchent à comprendre cette stratégie de la mise en place de cette dépossession du peuple et de l’illégalité totale de l’impôt, je me permets d’ajouter un lien en (pdf) d’un médecin juif en la personne du défunt professeur Roger DOMMERGUE POLACCO de MENASCE, son livre hautement documenté est intitulé :

« LA FIN DES IMPOSTURES CE QUE DES JUIFS IMPORTANTS ONT AFFIRMÉ AU SUJET DES JUIFS, CE QUE DES GOYIM CÉLÈBRES ONT CONFIRMÉ ».

https://lacontrerevolution.files.wordpress.com/2013/03/roger-dommergue-polacco-de-menasce-vc3a9ritc3a9-et-synthc3a8se.pdf

Livre passionnant qui permet de mieux appréhender certains mécanismes qui nous conditionnent et nous mènent tous au gouffre dans ce vaste domaine qu’est la dépossession, livre scientifique et historique pouvant être perçu comme une clé pour aller de l’avant et faire table rase d’idées préconçues.

Il est difficile de tirer un trait sur des milliers d’années pendant lesquelles les cerveaux ont été formatés avec de fausses idées, mais à un moment ou un autre la conscientisation prendra le dessus, ceci fait partie de la lente évolution humaine qui, un jour prochain verra éclore ce qu’il y a de bon chez nos semblables.

Tous les espoirs sont permis, nombreux sont les rabbins et hommes de bonne foi au dessus des préjugés qui œuvrent dans ce sens pour un rapprochement honnête des humains.

Christian Sébenne

Nouveau commentaire :

Economie et pouvoir financier | Histoire | Philosophie politique | Religions et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires