Palestine occupée

Dans la cinquième commémoration du départ du cheikh Yassine : Aucune concession de nos principes (Communiqué du Hamas)



Mercredi 25 Mars 2009

Dans la cinquième commémoration du départ du cheikh Yassine : Aucune concession de nos principes (Communiqué du Hamas)
Le mouvement de la résistance islamique Hamas

Communiqué de presse

Ô notre patient peuple palestinien ; ô notre nation arabo-islamique :

Nous vivons aujourd’hui la commémoration du départ du cheikh moudjahid Ahmed Yassine. En effet, il y a cinq ans, jour pour jour, cheikh Yassine, le fondateur du mouvement de la résistance islamique Hamas, a été assassiné par les Israéliens. A la sortie de la mosquée, après l’accomplissement de la prière de l’aube, lui, ses compagnons et quelques croyants ont été la cible de missiles sionistes, de fabrication américaine. L’Etat terroriste sioniste a vidé sa haine contre ce cheikh handicapé, collé dans son fauteuil roulant. Mais sa mort a réveillé une nation toute entière, attisant l’esprit du djihad et de la résistance. Des millions de gens diront non et refuseront le fait accompli.

Le cheikh de la nation est parti. Non ! En vrai, c’est son corps infirme qui est parti. Son esprit continue d’illuminer le chemin de ses fidèles fils. Ses idées resteront toujours vivantes. Les coups de lâches et de collaborateurs ne pourront rien y faire. Ses mots resteront la lumière qui illuminent le noir de Gaza, allègent l’injustice de la Cisjordanie et la blessure de toute la nation. Le souvenir du cheikh illumine toute maison, tout quartier, toute mosquée. On se rappelle de lui, chaque fois que le muezzin appelle à la prière de l’aube, déclarant le lever du jour.

Ô notre patient peuple palestinien ; ô notre nation arabo-islamique :

Nous vivons la commémoration de l’assassinat du cheikh de la Palestine. Le cheikh qui a semé les grains d’une réelle résistance qui ne connaîtra pas la lâcheté. Les grains ont donné des jeunes qui aiment le martyre, qui ont brisé le mythe de l’armée imprenable. Ils ont honoré leur promesse donnée à leur cheikh. Ils ont mis en échec les Sionistes dans la bataille d’Al-Forqan.

Voilà les enfants de Yassine qui resserrent les rangs sur les frontières de la patrie, la protégeant et protégeant leur peuple, par tous les moyens.

Voilà Gaza qui sort victorieuse contre la grande machine de guerre israélienne. C’est une victoire des plus parlantes de l’histoire de la cause palestinienne. Notre peuple palestinien et sa résistance ont donné des milliers de martyrs et de blessés. Des leaders, tels Saïd Siyam « Abou Mossab » et Nazar Rayyan « Abou Bilal », sont aussi tombés en martyre pour suivre les fondateurs.

Dans cette commémoration annuelle du départ du cheikh Ahmed Yassine, le mouvement de la résistance islamique Hamas confirme les points suivants :

Premièrement : Nous restons fidèles à notre cheikh, attachés aux principes de notre peuple. Nous ne céderons jamais sur notre droit de défendre notre peuple, de résister pour reprendre nos droits bafoués et pour nettoyer la terre de la Palestine et établir notre Etat indépendant avec la ville d’Al-Quds pour capitale.

Deuxièmement : Nous avertissons le gouvernement de l’occupation israélienne contre la continuation de toutes ces opérations de judaïsation de la ville d’Al-Quds, ces profanations pratiquées contre nos cimetières, ces colonisations, ces déportations… La révolte des bulldozers n’est qu’un début. La résistance continuera jusqu’à la libération totale, jusqu’au retour de nos lieux saints.

Troisièmement : La question de nos captifs reste une priorité. Nous mettons tout en œuvre pour les libérer, coûte que coûte. Le gouvernement israélien porte la totale responsabilité de ces pratiques terroristes vis-à-vis de nos captifs enfermés dans ses prisons. Nous l’appelons à céder aux conditions des factions palestiniennes posées pour la libération du soldat Chalit. La tergiversation israélienne ne donnera rien du tout et ne nous poussera pas à changer nos positions.

Quatrièmement : Nous affirmons l’importance de la réconciliation nationale. Tous les composants de la scène palestinienne doivent se réunir. Nous sommes attachés à la réconciliation et à sa concrétisation. Le cheikh de la Palestine voulait l’unité et le renforcement de tout le front intérieur…

Cinquièmement : Nous appelons la communauté internationale et les Arabes à une position ferme capable de lever cet injuste blocus imposé contre notre peuple palestinien, et d’ouvrir des points de passage, d’arrêter toutes ces pratiques criminelles menées par les autorités de l’occupation israélienne contre nos captifs, d’arrêter la judaïsation de la ville d’Al-Quds, les travaux de creusements en dessous de la mosquée d’Al-Aqsa et la destruction des cimetières islamiques.

Toutes nos salutations aux esprits de nos martyrs
Liberté pour nos captifs
C'est le djihad, jusqu’à la victoire ou au martyre

Le mouvement de la résistance islamique Hamas - Palestine
Le 26 rabi’ al-awal 1428
Le dimanche 22 mars 2009

http://www.palestine-info.cc http://www.palestine-info.cc



Mercredi 25 Mars 2009


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires