Politique Nationale/Internationale

« Dans l'intérêt d'Israël » : Pourquoi la Russie ne vendra pas les système de défense antiaérienne S-300 à l'Iran



Général Leonid Ivashov
Jeudi 30 Septembre 2010

« Dans l'intérêt d'Israël » : Pourquoi la Russie ne vendra pas les système de défense antiaérienne S-300 à l'Iran

      Déjà sur le déclin depuis quelque temps, le partenariat Medvedev-Poutine a reçu le coup de grâce avec les sanctions contre l'Iran. Le président russe a opté pour le camp zuno-israélien. La guerre ouverte entre les deux têtes de l'exécutif s'est cristallisée sur la livraison éventuelle de missiles sol-air S-300 à Téhéran. Selon le général Leonid Ivashov, ancien chef d'état-major des forces armées russes, en se jetant dans les bras de l'ennemi, le Kremlin a tourné le dos aux intérêts stratégiques du pays.


Voltaire Net.org, Général Leonid Ivashov, 28 septembre 2010



Selon Leonid Ivashov, le chef d'état-major des forces armées russes qui lui a succédé, Nicolaï Makarov, a eu tort de se plier à la décision du président Medvedev, contre la livraison des S-300 à l'Iran.


      Le chef d'état-major de l'armée russe, le général N. Makarov, a annoncé le 22 septembre que la Russie ne vendra pas les systèmes de défense antiaérienne S-300 à l'Iran. En dépit des explications officielles, il ne faut pas être expert pour comprendre que le complexe S-300, un système purement défensif conçu pour protéger un pays contre les attaques d'avions et de missiles de croisière, ne peut constituer une menace que pour le pays qui attaque celui qui le possède.


      Quant à l'impasse entre l'Iran et Israël, Téhéran est constamment confronté à des menaces de frappes aériennes massives, et prendre des mesures pour empêcher les agressions est un devoir pour tout pays qui cherche à maintenir la paix, surtout pour un membre permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies qui partage la responsabilité de la sécurité mondiale. L'agression est moins probable en situation d'égalité militaire ou quand la victime potentielle est en mesure d'infliger des dommages intolérables à l'agresseur. La possession par l'Iran de complexes S-300 pourrait exposer les forces aériennes d'Israël à un risque de dommages inacceptables dans le cas où ce dernier choisirait d'attaquer le premier. Refuser à l'Iran le droit à des moyens d'autodéfense efficaces équivaut à encourager l'agression contre lui. N'est-ce pas la Russie qui facilite ainsi le déclenchement d'une guerre désastreuse à proximité de ses propres frontières, une guerre contre un pays qui, soit dit en passant, accueille une importante colonie de spécialistes russes ? En plus de cela, refuser de fournir des complexes S-300 à l'Iran va manifestement à l'encontre des intérêts politiques et économiques de la Russie.


      Quelle pourrait être la motivation derrière cette dernière décision russe ? De toute évidence, elle résulte de plusieurs considérations. Manifestement ignorant de l'existence de l'arsenal nucléaire d'Israël, depuis des années Moscou joue le jeu de dompter les présumées ambitions nucléaires de l'Iran et a voté des sanctions contre ce pays au Conseil de sécurité des Nations unies. En réalité, Téhéran a proposé un certain nombre de fois de transformer le Moyen-Orient en région exempte d'armes nucléaires. Ce projet a été bien accueilli par la majorité du monde arabe, mais semble être tabou pour le ministère des Affaires étrangères russes. Maintenant, comment cela se fait-il ?


      Igor Yurgens, le chef de l'Institut de développement contemporain, un groupe de réflexion de Russie qui a des relations, a déclaré le 28 juillet 2010 à la table ronde Russie-Zunie au Nixon Center, que tout le monde en Russie ne considère pas l'effondrement de l'URSS comme une catastrophe géopolitique (comme a décrit ce développement historique l'ancien président russe et actuel premier ministre V. Poutine). Yurgens a continué en affirmant que l'objectif de ceux-là est de ne pas intégrer la Russie dans l'architecture de sécurité Euro-Atlantique et, à terme, d'amener le pays dans l'OTAN. Il s'est félicité de la réforme militaire du ministre de la défense de Russie, A. Serdioukov, et dit assez bizarrement que, dans un avenir proche, la Russie pourrait importer au moins 30% d'armes et matériel pour son armée d'Israël et des pays de l'OTAN. Un autre orateur à la table ronde de Russie, le général V. Dvorkin, qui a incidemment effectué une visite en Israël il y a quelque temps, a exhorté les sénateurs de Zunie de donner le feu vert à une attaque contre l'Iran dès que possible, et a même présenté un modèle informatique du conflit aux partenaires zuniens.


      Les ministres de la Défense de Russie et d'Israël, A. Serdioukov et Ehud Barak, ont signé un premier accord de coopération militaire entre les deux pays le 6 septembre 2010. Les deux camps sont allés jusqu'à inclure dans le marché des échanges de données de renseignement, laissant tout ça ouvert à l'interprétation de savoir si dorénavant la Russie va espionner les pays arabes, la Turquie et l'Iran, et transmettre des informations sensibles à Israël. Tandis que dans le passé l'administration russe recherchait le consensus avec Tel-Aviv pour vendre des armes aux pays du Moyen-Orient, on a l'impression en ce moment qu'elle a besoin de l'autorisation explicite d'Israël pour ce genre de marchés. Un arrangement similaire absurde était en vigueur à l'époque de la commission Gore-Tchernomyrdine, à l'époque où Moscou n'a même pas osé fournir de l'équipement mécanique ordinaire à l'Iran sauf avec le feu vert de Washington pour le marché.


      C'est un secret de polichinelle qu'Israël a aidé à organiser et a lancer en août 2008 l'agression gratuite géorgienne contre l'Ossétie du Sud et le raid meurtrier contre les forces de paix russes déployées dans la république. Les conseillers israéliens sont en partie responsables de l'effusion de sang, mais on a l'impression ces jours-ci que, pour Moscou, aucun sacrifice n'a un prix trop élevé pour un billet d'entrée dans la civilisation judéo-atlantique.


      Les décisions comme celle annoncées par le général N. Makarov sapent le prestige de la Russie et érodent sa sécurité, ce qui rend le monde moins sûr pour nous tous. Au moment où le monde islamique a des raisons de croire que Moscou a basculé dans le camp de ses ennemis. Compte tenu du fait que la Russie est engagée dans un conflit prolongé dans la partie musulmane du Caucase et que plus d'un million de musulmans vivent à Moscou, éveiller l'hostilité des Musulmans du monde est la dernière chose dont a besoin le pays.


      Dans l'ensemble, la réforme de remaniement structurel militaire de Serdioukov, l'introduction du système de brigade, les achats d'armes israéliennes et de l'OTAN, les exercices conjoints de la Russie et de l'Occident en Zunie et en Europe, et la vague de fermetures de collège militaire, ont mené des observateurs à conclure que le vaste plan derrière tout ça est d'incorporer ce qui reste de l'armée et de la marine russe dans le corps d'expédition de Zunie et de l'OTAN.


      Allons-nous vraiment accepter les rôles les plus risqués dans les aventures militaires des Anglo-Saxons et de la direction sioniste israélienne au nom de la domination mondiale d'une oligarchie financière indistincte ? Permettez aux autres d'estimer ce que méritent les auteurs du projet.



      Le général Leonid Ivashov est vice-président de l'Académie des affaires géopolitiques. Il a été chef du département des Affaires générales du ministère de la Défense de l'Union soviétique, secrétaire du Conseil de ministres de la défense de la Communauté des États indépendants (CEI), chef du Département de coopération militaire du ministère de la Défense de la fédération russe chef d'état major des armées russes. Il est membre de la conférence Axis for Peace.



Original : www.voltairenet.org/article167090.html
Traduction copyleft de Pétrus Lombard




Jeudi 30 Septembre 2010


Commentaires

1.Posté par AS le 30/09/2010 16:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ivashov on peut comprendre a ton niveau que tu ne puisses pas tout dire

2.Posté par Romano le 30/09/2010 16:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce que le monde sensé semble oublier ,c'est qu'en Russie il existe aussi et toujours une cinquième colonne religio-tribale à la dévotion d'Israël ,qui figurait même naguère dans les hautes sphères dirigeantes de l'ex-URSS, et aujourd'hui elle est encore infiltrée dans les centres névralgiques du pays (finances,industries militaires,médias, Armée, politiques).
N'oublions pas que naguère il ne se vendait pas un clou à un pays tiers sans qu'il ne soit répertorié chez le Mossad....croyez vous que cette cinquième colonne pense aux intérêts stratégiques et à la grandeur de la Russie ,pour elle ,comme en France ,aux USA ,au Canada ou en Allemagne, le cri de ralliement à la "tribu" est plus fort que le devoir envers le pays dont elle porte la citoyenneté, ce qui l'intéresse est qu'Israël soit et c'est tout!!!!
Tant pis pour tous les goyim de la Terre....voilà l'explication du revirement de la Russie envers l'Iran qui couvre son flan stratégique sud.et qui ne sera jamais que son allié naturel face à l'hégémonie américano-sioniste qui veut mettre le monde entier sous sa botte....Les USA ne guerroient-ils pas à 15000 kms de leur frontière prétextant protéger leur territoire national...contre des peuples faibles et démunis.

3.Posté par merrouanne le 02/10/2010 17:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Camarade genéral , meme si beaucoup de monde est deçue par le fait que vous
avez contribuez a augmenter la population en laissant partir des juifs sovietiques en israel, qui n' etait meme pas leur patrie d' origine combien meme ils s' en
reclamer a corps et a cris . En voit bien maintenant qui s' oppose a la paix ????
Vous avez cedez aux pressions occidentales tres fortes . je suis communiste et je le comprends tres bien . En 1989 vous cedez a un chantage basé sur un mensonge qui vous a fait perdre des millions de kilometres carrés de territoire avec tous ce qu il y avait dedans ! Aujourd' hui , on ne sait plus ce qui vous prends
et contre quoi ,pour aller jusqu' a ceder aux pressions US et israeliennes
d' annuler la livraisons d'armements commandé selon contrat et auquel 40% du prix vous ont eté avancer.??? Comment se fait il encore que vous croyez aux sornettes des politicards vereux de l' occident ???Meme si le communisne a etait enterré par Elstine , on voit bien maintenant que les choses donnent raison a
marx et engels pour leurs jugements et analyses sur la fin du systeme capitaliste ..

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires