Croyances et société

Da Vinci Code: navet ou blasphème?


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 10 Septembre 2017 - 09:40 L'Imamat (Réfutations)


Mercredi, le 59e Festival de Cannes s'est ouvert par la présentation hors concours de ce film. A la veille de la première officielle, une première projection pour les journalistes a eu lieu sur la Croisette. Le film a été glacialement accueilli par les critiques: personne n'a applaudi, certains ont même sifflé.


Jeudi 18 Mai 2006


La première mondiale du "Da Vinci Code", la superproduction qui fait actuellement scandale, a lieu le 18 mai.


Ce "film-énigme", adapté par le réalisateur américain Ron Howard du célèbre roman de Dan Brown, a suscité, bien avant sa sortie sur les écrans, de nombreuses controverses dans le monde entier, avec la participation d'ecclésiastiques et de croyants de différentes religions.

Tom Hanks, qui interprète le rôle principal, celui du professeur Robert Langdon, assure: "L'histoire que nous racontons est bourrée de toutes sortes d'absurdités et de drôles de trucs, du genre chasse au trésor loufoque... C'est une sacrée bonne histoire, très divertissante... tout est dans le dialogue, qui n'est jamais choquant". L'acteur a imploré le public de ne pas prendre le film au sérieux. Ce n'est qu'une fiction!

Le film, semble-t-il, peut reproduire le destin du livre de Dan Brown, qui a été interdit de publication dans certains pays (ce qui ne l'a d'ailleurs pas empêché de rester au top des ventes à travers le monde).

En Thaïlande, les militants chrétiens ont exigé l'interdiction du film, ou du moins de couper les dix dernières minutes du Da Vinci Code, où il est affirmé que Jésus et Marie-Madeleine auraient eu une descendance.

En Inde, le film risque également d'être interdit, et Goa, dont la population est majoritairement catholique, a déjà interdit sa distribution, en appelant les autorités centrales à suivre son exemple.

Mgr Angelo Amato, secrétaire de la Congrégation pour la doctrine de la foi, a appelé les fidèles au boycott du film tiré du roman à succès de Dan Brown, le jugeant "perversement antichrétien".

Les médias comparent déjà ce scandale en plein essor à celui lié à la récente publication des caricatures de Mahomet dans des journaux européens. Selon l'analyste du quotidien russe Nezavissimaïa gazeta Stanislav Minine, pendant le "scandale des caricatures", les représentants des Eglises chrétiennes l'avaient traité du point de vue du "vol culturel", ce qui leur était le plus proche.

C'était un conflit entre l'Ecclésiastique et l'Artiste, et non pas un "défi de l'Occident", une "tentative insolente de l'Artiste athée pour voler un trésor de l'arche sacrée, sans demander la permission à l'Ecclésiastique". C'est le même cas pour le livre et le film Da Vinci Code, estime l'analyste.

Pour les responsables de l'Eglise orthodoxe russe, l'histoire du "Da Vinci Code" est également la "suite" du scandale des caricatures.

Antoine Iliine, secrétaire de la représentation de l'Eglise orthodoxe russe auprès des organisations européennes, doyen de la cathédrale Saint-Nicolas de Bruxelles, considère le roman et son adaptation à l'écran comme "un banal blasphème ".

Le diacre Andreï Kouraïev a accueilli la sortie du film avec plus de calme, en précisant qu'il était "impossible de débattre avec l'auteur, comme il est impossible de débattre avec par exemple les hallucinations d'un toxicomane".

Quoi qu'il en soit, une manifestation de protestation est prévue à Moscou avant la projection en première du Da Vinci Code.

Or, ce film n'est pas le premier à susciter des controverses dans les milieux religieux: "La Passion du Christ" de Mel Gibson, parlant des dernières heures de la vie de Jésus, sorti en 2003, avait également suscité des réactions d'indignation, accusé d'incitation à la haine interethnique. L'Eglise catholique, en la personne du Pape Jean-Paul II, avait approuvé cette oeuvre cinématographique.




MOSCOU, 18 mai - RIA Novosti.


Jeudi 18 Mai 2006


Commentaires

1.Posté par ali14 le 19/05/2006 00:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c est un enorme blaspheme contre Jesus fils de Marie et sa sainte mere. et je suis musulman pas chretien mais je suis d accord avec les chretiens qui condamne ce film on devrait l interdire mais ce qui rapporte du $ aux sionistes on laise faire, vraiment nul

2.Posté par Imago le 02/01/2007 18:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les réactions sectaires des milieux catholiques permettent, paradoxalement, l'effet "boule de neige", les musulmans ayant violemment condamné les caricatures, d'autres se mettent à critiquer la foi collective au profit de la foi personelle. Si Dan Brown est aveuglé par ses illusions alors Michel Onfray qui, lui, assurent que tous les croyants sont victime d'une énorme illusion, a raison. L'illusion personelle contredit l'illusion collective et le résultat est là. Il est navrant de constater que les religions se mettent à agir en sectes en limitant la liberté de penser, je dirais de même si j'étais croyant. Si Jésus par exemple, s'était vu caricaturé, il aurait ri, sans aucun doute, car lui n'interdisait pas de penser, les chrétiens devraient suivre son exemple, pour une foi(s).

3.Posté par Gilles COUTURIER le 22/05/2007 19:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Notre brillante société ne manque pas de crédules. Il suffit de f

4.Posté par Gilles COUTURIER le 22/05/2007 19:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Notre brillante civilisation produit tant de crédules, il n'est pas étonnant de voir un tel succès quand une telle montagne accouche d'une modeste souris.
Il suffit, aujourd'hui de faire une soupe avec tous les noms les plus prestigieux, de mélanger avec assiduité, et d'assembler au hasard... pour produire le plus formidable sandwich international. C'est l'effet: "mondialisation"
Aujourd'hui, dans toutes les boites de nuit du monde entier, on peut écouter la même soupe imbuvable. C'est la même secte qui produit les deux. Ils ne sont ni musiciens, ni aimables. leur poids, c'est la formidable source de bêtise humaine que génère ce type de message et qu'avalent les quantités de crédules con...vaincus!

5.Posté par tnyc le 02/04/2009 18:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le paradoxe c'est que plus l'église conteste cette oeuvre et plus la controverse est médiatisée, plus les ventes grimpent! La controverse autour de cette oeuvre fait sa publicité...
Aussi, bien sûr que l'église est outragée par cette oeuvre, mais en la boycottant, elle provoque du scepticisme chez les lecteurs, elle donne l'impression d'avoir quelque chose à cacher (même si ce n'est pas le cas).
Le refus et le boycott de l'église contre son propre effet et même plus. C'est-à-dire que le refus de l'oeuvre par l'Église donne plus le goût aux gens de le lire (ou de le voir) que les empêche de le voir.
Bref, le résultat final est l'inverse du résultat escompté!
Je ne crois pas que le problème soit la publication de l'oeuvre, mais la crédulité des gens. Da Vinci Code est une fiction. Il ne faut pas l'interdire: il faut faire comprendre aux gens que cette une histoire b[inventée]b s'inspirant de quelques faits.
Bien sûr, les athés se multiplient dans nos sociétés et ne demandent pas mieux que de croire qu'ils ont raison de ne pas croire. Mais ce n'est pas de la faute des auteurs si les gens ne savent pas juger de leur bon jugement...

6.Posté par tnyc le 02/04/2009 18:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pas "juger" mais "user"
dsl

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...

Publicité

Brèves



Commentaires