Propagande médiatique, politique, idéologique

DÉFIONS LE SIONISME !


Suite au lancement du réseau international juif antisioniste IJAN (International Jewish Anti Zionist Network) à San Francisco et à Londres, nous vous annonçons sa formation à Paris.
Une table ronde aura lieu à cette occasion le mercredi 26 novembre à 19H
Au CICP, Centre International de Culture Populaire
21 ter rue Voltaire 75011 Paris (M° Boulets Montreuil)


Vendredi 14 Novembre 2008

DÉFIONS LE SIONISME !
Défions le sionisme - Isolons l'Etat d'Isra-l
Par IJAN > europe@ijsn.net


Ont déjà donné leur accord pour intervenir:

• Youssef Boussouma, historien et représentant du MIR
• Layla Damiri, étudiante franco-palestinienne, présidente de la GUPS en 2006
• Manuel Salamanca, de la coordination populaire colombienne a Paris
• Rola Ezzedine, franco-libanaise, militante de la LCR et étudiante en Histoire du Monde Arabe
• Bahija Ouezini de la FTCR et de Citoyennes des Deux rives
• Florent Schaeffer membre du Cedetim, qui a travaillé dans une ONG pendant deux ans à Ramallah
• Tarek Kawtari du FSQP, Forum Social des Quartiers Populaires, et du MIB, Mouvement de l'Immigration et des Banlieues

Nous souhaitons que les intervenants s'expriment sur notre Charte (document ci-joint), qu'ils donnent leur point de vue sur le sionisme et sur la manière dont ils intègrent la problématique du sionisme dans leurs activités militantes.

Daniel Levyne, d'IJAN et de l’UJFP, apportera un éclairage sur l'opposition de Juifs religieux au sionisme.

Nos échanges porteront sur le rôle central du sionisme dans les rapports de domination à l'échelle mondiale, sur sa nature coloniale et raciste incarnée dans la politique du nettoyage ethnique prolongé du peuple palestinien.

Nous examinerons les moyens de nous engager plus résolument contre l’apartheid dans nos luttes au quotidien et de promouvoir la campagne « Boycott Désinvestissement et Sanctions » pour isoler l'État d'apartheid d’Israël comme a été isolée l’Afrique du Sud de l'apartheid.

Restauration (sandwiches, thé à la menthe et pâtisseries orientales) proposée par l'association Joie des Enfants des Camps au profit des activités avec les enfants du camp de réfugiés palestiniens de Borj al Shamali (sud Liban) :
http://www.myspace.com/joieenfantsdescamps.

courriel : europe@ijsn.net

DÉFIONS LE SIONISME !
Charte du réseau international juif anti-sioniste
IJAN - International Jewish Anti-Zionist Network

Nous formons un réseau international de Juifs et de Juives qui s'engagent de façon inconditionnelle en faveur de la lutte pour l'émancipation des êtres humains. Nous considérons que la libération du peuple palestinien et de sa terre forme un volet essentiel de cette émancipation. Notre engagement porte sur le démantèlement du régime d'apartheid israélien, le retour des réfugiés palestiniens et la fin de la colonisation israélienne sur la Palestine historique.

Qu'ils soient de Pologne ou d'Iraq, d'Argentine ou d'Afrique du Sud, de Brooklyn ou du Mississipi, des Juifs en quête de justice et d'un monde plus juste se sont joints aux mouvements de lutte collective. Ainsi, des Juifs ont participé de façon notable à la lutte ouvrière pendant la période de la Grande dépression, à la lutte pour les droits civiques aux Etats Unis, à la lutte contre le régime d'apartheid en Afrique du Sud, à la lutte contre le fascisme en Europe, et à bien d'autres mouvements encore en faveur du changement social et politique

Le nettoyage ethnique historique et toujours en cours perpétré par Isra-l à l'encontre du peuple palestinien sur sa propre terre vient contredire et trahir cette longue histoire de la participation juive à des mouvements collectifs de libération.

Le sionisme – idéologie fondatrice de l’Etat d’Isra-l et qui en est le soutien actuel, est issu du colonialisme européen et s’est diffusé à la suite du génocide nazi. Le sionisme s’est nourri des épisodes les plus violents et oppressifs de l’histoire du dix neuvième siècle, marginalisant ainsi l’engagement de nombreux Juifs dans les mouvements de libération. Pour retrouver une place au sein des vibrants mouvements populaires actuels, il faut mettre fin au sionisme sous toutes ses formes

C’est la priorité des priorités, en raison des conséquences du sionisme sur les Palestiniens et les peuples de l’ensemble de la région; en raison aussi du fait que le sionisme porte préjudice à la mémoire de la persécution et du génocide des Juifs d’Europe en l'exploitant pour justifier et perpétuer le racisme européen et le colonialisme. Le sionisme est, par ailleurs, responsable du déplacement massif des Juifs mizrahi (originaires d'Afrique et d'Asie), et du détournement de leurs Histoires, langages, traditions et cultures. L’histoire des Juifs mizrahi remonte à plus de 2000 ans et le sionisme, en s’implantant, en a dévié le cours au profit d’une ségrégation parmi les Juifs imposée par l'État d'Isra-l.

En conséquence, le sionisme nous implique dans l'oppression du peuple palestinien et porte préjudice à notre propre héritage, à nos luttes pour la justice et à nos alliances avec nos semblables.


Nous nous engageons à : Nous opposer au sionisme et à l'État d'Isra-l

Le sionisme est raciste. Il exige l'allégeance à un ordre politique, juridique et économique qui privilégie et valorise les Juifs ainsi que les Européens et leurs cultures par rapport aux peuples autochtones et à leurs cultures. Le sionisme n'est pas seulement raciste, il est aussi antisémite. Il reprend à son compte l'imagerie européenne et antisémite du "Juif de la diaspora" efféminé, cupide et faible, et y lui oppose celle d’un "Nouveau Juif", violent, militariste et sexiste, un Juif qui est l’auteur d'une violence raciale plutôt que d’en être une victime.

Par-là, le sionisme fait des Juifs des blancs, en adoptant un racisme de blancs à l'encontre du peuple palestinien. Malgré la nécessité pour Isra-l d'intégrer les Mizrahi afin de maintenir une majorité juive, ce racisme peut aussi être constaté dans la marginalisation et l'exploitation économique des masses déshéritées des Mizrahi. Cette violence raciale inclut l'exploitation des travailleurs migrants

Les sionistes diffusent le mythe de la démocratie israélienne. En réalité, Isra-l a établi et renforcé des politiques et des pratiques qui sont discriminatoires à l'égard des Juifs mizrahi et qui excluent les Palestiniens et restreignent leurs droits. Isra-l, en coopération avec les États-Unis, sape tout mouvement arabe de libération.

Le sionisme perpétue l'exception juive. Pour justifier ses crimes, le sionisme présente une version de l'histoire juive déconnectée de l'histoire et de l'expérience d'autres peuples. Il promeut un narratif selon lequel l'holocauste nazi est exceptionnel dans l'histoire de l'humanité. Il place les Juifs à part, par rapport aux victimes et aux survivants d'autres génocides, au lieu de nous unir à eux.

Isra-l fait cause commune avec des Chrétiens fondamentalistes et d'autres qui appellent à la destruction des Juifs, sur la base d’une Islamophobie partagée et d’une volonté de contrôler le Moyen Orient et plus largement l'Asie occidentale. Ensemble, ils appellent à la persécution des Musulmans. Cette promotion commune de l’Islamophobie a pour but de diaboliser la résistance opposée à la domination économique et militaire occidentale. Elle s’inscrit dans une longue histoire de collusion du sionisme avec des régimes répressifs et violents, de l'Allemagne nazie au régime d'apartheid d'Afrique du Sud jusqu'aux dictatures réactionnaires d’Amérique du Sud.

Le sionisme prétend que la sécurité des Juifs repose sur un état juif militarisé. Mais Isra-l ne met pas les Juifs en sécurité. Sa violence garantit l'instabilité et la peur pour ceux qui sont sous sa sphère d'influence, et met en danger la sécurité de tous, y compris des Juifs, et ce bien au-delà de ses frontières. Le sionisme a volontairement participé à créer les conditions qui ont conduit à la violence à l'encontre des Juifs dans les pays arabes. L’hostilité née de la violence israélienne et de la domination militaire sur les Juifs vivant en Isra-l et ailleurs est utilisée pour justifier encore plus de violence sioniste.


Nous nous engageons à : Rejeter l'héritage colonial et l'expansion colonialiste en cours.

Dès l'instant où le mouvement sioniste a décidé de bâtir un état juif en Palestine, il est devenu un mouvement de conquête. A l’instar de tous les mouvements de conquête et des idéologies colonialistes en Amérique ou en Afrique, le sionisme s'appuie sur la ségrégation entre les peuples ; par la confiscation de la terre, il s’engage dans le nettoyage ethnique qui repose sur une violence militaire implacable.

Les sionistes ont travaillé main dans la main avec l'administration coloniale britannique, contre le peuple indigène de la région et contre son espoir légitime de liberté et d'autodétermination. L’imaginaire sioniste d'une Palestine "vide" et pauvre a justifié la destruction de la vie palestinienne à l'instar du racisme qui a justifié l'extermination des peuples autochtones d'Amérique, la traite atlantique des esclaves et bien d'autres atrocités encore.

Avec l'expansion permanente des colonies et le Mur d'apartheid, l'engagement colonialiste d'Israël l'a amené à détruire l'environnement ainsi que les paysages de la Palestine. Cette politique, qui n'a pas réussi à stopper la résistance palestinienne, conduit l’Etat d’Israël à toujours plus de violence et à des politiques qui, lorsqu'elles sont menées à leur point ultime, finissent en génocide. A Gaza, l'État d'Isra-l dénie l'accès à la nourriture, à l'eau, à l'électricité, à l'aide humanitaire et aux fournitures médicales, c’est l’arme qu’il utilise contre les fondements même de toute vie humaine.

Isra-l, qui a été en son temps l'outil favori des Britanniques et des Français contre l'unité arabe et l'indépendance, est devenu le plus jeune associé de l'alliance US pour le contrôle militaire, économique et politique au niveau mondial, qui vise plus particulièrement la domination de la région stratégique du Moyen Orient/Asie du Sud-ouest. Le danger d'une guerre nucléaire représenté par une attaque israélo-américaine sur l'Iran nous rappelle qu'Israël est une bombe atomique qui devrait faire l'objet d'un démantèlement urgent, en vue de sauver les vies de toutes ses victimes actuelles et potentielles.

Nous nous engageons à: Nous opposer aux organisations sionistes.

Non content de donner forme à l’Etat d’Isra-l, le sionisme a fondé sa politique internationale de domination militaire et d’hostilité envers ses voisins et a instauré un réseau mondial complexe d’organisations, de lobbys politiques, d’entreprises de relations publiques, de clubs universitaires, et d’écoles pour appuyer et propager les idées sionistes au sein des communautés juives et dans l’opinion publique de façon générale.

Un flot de milliards de dollars américains abreuve Isra-l année après année, pour soutenir l’occupation et la brutalité de son armée hyper moderne. La machine de guerre qu’ils financent fait partie intégrante de l’industrie mondiale de l’armement qui, à elle seule, draine les ressources dont manque une humanité désespérément privée d’eau, de nourriture, de soins sanitaires, de logement et d’éducation. Pendant ce temps-là, L’Europe, le Canada et les Etats-Unis soutiennent l’infrastructure d’occupation israélienne sous couvert d’aide humanitaire au peuple palestinien. Ensemble, les Etats-Unis et leurs alliés coopèrent au renforcement de la domination de la région et à l’écrasement des mouvements populaires.

Un réseau international d’institutions et d’organisations sionistes appuie l’armée israélienne par des financements directs. De plus, ces organisations fournissent un soutien politique nécessaire à la légitimation et à la promotion de leurs visées politiques et de leurs projets humanitaires. Dans certains pays, ces organisations censurent toute critique envers Israël et ciblent des individus et des organisations qui sont mis sur listes noires et sont victimes de violences, d’emprisonnement, de déportation, de privation d’emploi et d’autres sanctions économiques.

Ces organisations diffusent l’Islamophobie. Agitant l’épouvantail de la guerre à l’étranger, elles instaurent une législation répressive dans leurs propres pays. Aux Etats-Unis et au Canada les groupes sionistes ont aidé à faire passer la législation « antiterroriste », exposant ainsi à des poursuites judiciaires pour aide au terrorisme et trahison, toute activité favorable au boycott, au désinvestissement et aux sanctions contre Isra-l ainsi que le soutien aux organisations palestiniennes, iraniennes, iraquiennes, libanaises et musulmanes. En Europe et aux Etats-Unis, des groupes soit disant « juifs » sont désormais au premier rang de l’appel à la guerre contre l’Iran.

Mais l’édifice sioniste et celui de la suprématie mondiale des Etats-Unis se fissurent. A la suite de l’extraordinaire résistance de la Palestine et du sud-Liban à l’agression et à l’occupation israélienne et américaine, qui ont tenu en dépit de ressources limitées et de nombreuses trahisons, le mouvement international de solidarité avec les Palestiniens en lutte contre la politique des USA et d’Isra-l prend de l’élan.

En Isra-l, cet élan est visible dans une contestation croissante qui ouvre la voie à la revendication d’un double héritage des années 60 : celui du Matzpen, organisation israélo-palestinienne, juive et antisioniste et celui du parti mizrahi des Panthères Noires. Plus largement, le refus de la conscription obligatoire dans l’armée israélienne est croissant dans la jeunesse.

Au sein du gouvernement et dans des discussions publiques aux Etats-Unis et en Europe le coût de l’aide inconditionnelle à Isra-l est de plus en plus remis en cause. C’est pourquoi Isra-l et les Etats-Unis sont à la recherche de nouveaux alliés au sud pour qui puissent se joindre à leurs conquêtes économiques et militaires. La relation croissante entre Isra-l et l’Inde en est un exemple frappant. Partageant l’intérêt occidental pour le contrôle politique et le profit économique de quelques-uns au détriment du plus grand nombre, l’élite indienne aussi bien que celles du Moyen Orient et plus largement de l’Asie occidentale sont de connivence avec le programme économique et militaire de l’Ouest dans la région

La propagande de la guerre occidentale contre le terrorisme sert de caisse de résonance à l’Islamophobie de l’élite indienne et fournit aux régimes du Moyen Orient et de l’Asie du Sud-ouest une opportunité pour réprimer sévèrement toute dissidence. Malgré cela, des soulèvements populaires et des chapitres glorieux des luttes anti-coloniales remettent en question cette alliance et devraient lui porter un coup fatal.

Avec nos alliés, notre but est d’aider à élargir ces fissures jusqu’à ce que le mur tombe et qu‘Isra-l soit isolé comme l’a été l’Afrique du sud de l’apartheid. Nous nous engageons à lutter contre ces groupes qui prétendent parler à notre place et à les vaincre.


Nous nous engageons à : Etre solidaires et à travailler pour l’apaisement et la justice.

Nous sommes engagés aux côtés du peuple palestinien pour sa libération et son autodétermination. De tout notre cœur, notre volonté et notre énergie politique nous soutenons la résistance du peuple palestinien dans toute sa diversité et sa vaillance et nous faisons front à l’injustice dont sont coupables les pays où nous vivons.

Nous soutenons sans équivoque le Droit au Retour des Palestiniens sur leur terre. Nous appelons à l’abrogation du droit au retour raciste israélien qui privilégie le droit de toute personne se déclarant juive de s’installer en Palestine tout en privant les réfugiés palestiniens de ce droit.

Nous sommes de tout cœur avec
l’appel de la Palestine au boycott, au désinvestissement et aux sanctions contre Isra-l.

Nous soutenons la revendication de libération de tous les prisonniers politiques palestiniens et dénonçons la pratique consistant à incarcérer des leaders politiques palestiniens, des jeunes et la population en général, comme méthode de contrôle et de terreur.

Ce n’est pas à nous de prescrire quel chemin doit prendre le peuple palestinien pour définir son avenir. Nous ne prétendons pas nous substituer à ses choix. Nos stratégies et nos actions naîtront de notre relation avec ceux qui sont engagés dans tout l’éventail des luttes de libération en Palestine et dans la région. Nous soutiendrons leur lutte pour survivre, pour garder leur terre et pour faire avancer leur mouvement comme ils l’entendent, selon leurs propres termes.

Nous sommes partenaires des grands mouvements de résistance populaire de notre époque qui défendent et chérissent les vies de tous les peuples et de toute la planète, conduits par ceux qui souffrent le plus de la conquête impériale, de l’occupation, du racisme et de la domination mondiale, de l’exploitation des hommes et des ressources. Nous sommes pour la protection de la nature.

Nous défendons les droits des peuples indigènes sur leur sol et pour leur souveraineté. Nous défendons les droits des migrants et des réfugiés pour qu’ils puissent se déplacer librement et en toute sécurité à travers les frontières.

Nous défendons le droit des travailleurs – y compris des immigrés en Israël amenés pour prendre la place des Palestiniens et des Mizrahi - à la justice économique et à l’autodétermination. Nous défendons l’égalité raciale et l’expression culturelle.

Nous défendons le droit des femmes, des enfants et de toutes les minorités exploitées à se libérer de toute domination. Et nous défendons le droit universel à la terre, à l’eau, à la nourriture, au logement, à l’éducation, aux soins et à être libérés de la violence : c’est le seul moyen pour que la société humaine puisse survivre et s’épanouir.

Nous nous engageons à soutenir la justice pour guérir les blessures infligées par la force et par le droit colonial en Palestine et dans l’ensemble de la région; pour guérir les traumatismes qu’ont subi les Juifs en Europe et dont se sert le projet sioniste, pour guérir les peurs et privations endurées dans des massacres au fil des années ainsi que les manipulations de la culture et des ressources exercées dans le but d’exploiter les Juifs Mizrahi et de les séparer des Palestiniens.

La justice pour laquelle nous travaillons est à construire par ceux, partout en Palestine, y compris en Israël et par les réfugiés palestiniens, dont la lutte pour l’autodétermination leur apportera l’égalité et la liberté ainsi qu’aux autres habitants des alentours.


Nous vous appelons à nous rejoindre.

Ces engagements nécessitent la construction d’un mouvement juif uni à l’échelle internationale, qui s’oppose au sionisme et à sa volonté de vouloir parler au nom de tous les Juifs. Face à un adversaire international il ne suffit pas de travailler au niveau local, ni au niveau national. Nous devons trouver des moyens d’agir ensemble par delà les frontières géographiques, sectorielles et linguistiques. Il y a place pour toutes sortes d’initiatives et d’organisations, existantes ou nouvelles, qui puissent travailler en toute indépendance et conjointement, en soutien mutuel et en collaboration.

Etes-vous contre le racisme sous toutes ses formes ? Alors, nous vous appelons à nous rejoindre pour mettre fin à l’apartheid israélien.

Soutenez-vous la souveraineté et les droits des peuples indigènes à leur terre ? Alors, nous vous appelons à nous rejoindre pour la défense des droits souverains à la terre des Palestiniens.

Croyez-vous que nos vies sont dépendantes de la durabilité économique et environnementale ? Etes-vous en colère devant le vol et la destruction des ressources de la planète ? Alors, nous vous appelons à nous rejoindre pour arrêter le vol de la terre et de l’eau, la destruction de l’agriculture, des terres palestiniennes des villages et des oliveraies par Isra-l.

Voulez-vous en finir avec les guerres interminables pour le pétrole et pour la domination militaire des Etats-Unis et de leurs alliés ? Voulez-vous en finir avec les cultures militarisées, avec la conscription des jeunes et le pillage des ressources destinées à financer l’armée plutôt que les besoins vitaux ? Alors, nous vous appelons à nous rejoindre pour démanteler une pièce cruciale de la machine de guerre mondiale.

Voulez-vous vous désolidariser du nettoyage ethnique de la Palestine, de la destruction de son histoire, de sa culture et de son autodétermination ? Croyez-vous qu’il n’y ait de paix qu’avec la justice ? Etes-vous à la fois triste et en colère contre le fait que le génocide des Juifs soit utilisé pour perpétrer d’autres atrocités ? Alors, nous vous appelons à nous rejoindre pour en finir avec le colonialisme sioniste.

Pour que sur cette planète on puisse vivre dans la sécurité, la justice et la paix, il faut mettre fin au projet colonial israélien. C’est avec joie que nous nous lançons dans le travail de sape collective d’un système de conquête et de destruction qui a fait souffrir notre monde pendant trop longtemps.

 

Traduit de l’anglais : http://www.ijsn.net/about_us/charter/ ijsn@ijsn.net

http://www.bloggen.be/yechouroun/ http://www.bloggen.be/yechouroun/



Vendredi 14 Novembre 2008


Commentaires

1.Posté par Daniel Milan le 14/11/2008 16:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Chers Amis,

Vous êtes bien évidemment libres d'y croire, si voulez, et je voudrais bien aussi y croire, mais je n'y crois pas.

Ca sent trop le dernier truc mitonné dans les cuisines sionistes pour vous/nous tromper.

Il existe en effet des "tendances"qui disent qu'Israël ne pourra exister qu'après l'arrivée"du Messie".

Il y a aussi celle qui attend l'arrivée du Messie pour la création de l'Israël universel, qui ressemble un peu d'ailleurs aux "premiers chrétiens"...

Je vois aussi que ces gens revendiquent leur judaïté, au lieu de l'abandonner !!

Je suis tenté de leur dire "Non, merci, on a déjà donné" !!!

Fraternelles pensées à toutes et à tous.

Daniel Milan

2.Posté par modération le 14/11/2008 16:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour Daniel,
Ne soyez pas aussi manichéen, au nom de quelle valeur pensez-vous avoir le droit de demander à juif de renoncer à sa judéité ou à un chrétien de renoncer à son christianisme ?
Vous dites être musulman, pensez-vous que la tradition musulmane puisse enseigné une chose pareille ?

Le Prophète de l'Islam a conclut des pactes avec des juifs sans leur demander de renoncer à leur foi...

Que faites-vous de l'enseignement islamique qui impose le respect des ''gens du Livre'', c'est-à-dire ceux qui ont reçu la révélation... ?

L'intérêt des monothéismes est d'inciter les croyants à se concurrencer dans les bonnes œuvres et non de se combattre entre eux... Le judaïsme, le christianisme et enfin l'Islam ne se contredisent pas et se complètent, ce sont les croyants et leurs interprétations erronées qui s'opposent.

Le sujet étant long, je vous invite à revoir vos fondamentaux islamiques et ne pas tomber dans le travers de dénigrer les gens de bonnes volontés.

Fraternellement

3.Posté par Daniel Milan le 14/11/2008 17:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cher Ami,

Je n'ai fait qu'exprimer un avis, mon avis qui n'est pas seulement mon avis.

Loin d'avoir voulu vous offenser, critiquer, pour critiquer, m'opposer pour m'opposer.

Je pense (je puis me tromper) que si "je suis entier" dans mes avis, comme l'on dit, je suis en général assez mesuré...

L'avis que j'ai exprimé, je ne l'ai pas fait en tant que Musulmans , j'évite d'ailleurs de froisser nos Frères, même s'ils sont dans l'erreur, d'autant que DIEU SEUL SAIT.

Je ne mets que rarement en avant ma "musulmanité", mais puisqu'on en parle...

J'appartiens à un courant "ésotérique" (depuis 1960 !) même si ma conversion date de 1981, qui reconnait et respecte évidemment le dogme, mais qui est farouchement hostile au judéo-christianisme et à toute référence biblique, d'origine d'un territoire, d'une "race" ou "nationalité".
Tout est dit, et c'est un scoop, car c'est la première fois que je révèle la source de ma pensée.

Toutefois, je l'exprime et combats au nom de mes idées, du débat d'idées, JAMAIS au nom de "ma religion" pour les raisons évoquées.

Fraternellement,

Daniel



4.Posté par moi le 14/11/2008 19:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le sionisme est le problème du monde entier, il entraine le monde dans sa perdition

5.Posté par NAKBA le 14/11/2008 21:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

message supprimé !

Arrêtez vos invectives !

6.Posté par LSD, 100 µg, i.m. le 14/11/2008 21:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce qui est clair c'est que toute référence nationale ou raciale soit étrangère à la Vraie Religion.

7.Posté par Zeynel CEKICI le 14/11/2008 21:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salam Daniel,
Personnellement je me méfie de l'ésotérisme en général et particulièrement quand elle tente de détourner les croyants (musulmans)
De nombreux penseurs, philosophes orientaux et occidentaux comme V. Hugo se sont adonnés à la pratique ésotérique et se sont totalement égarés en pensant le faire en tant que musulman... J'ai aussi pratiqué et fréquenté les différents soufismes et par expérience et l'étude sur plus de vingt ans dans ce domaine, sans que cela ne péremptoire, je suis arrivé la conclusion que l'ésotérisme ne peut être une pratique compatible avec l'Islam.
Tous les soufismes ne sont certes pas en perditions, pourtant pour la majorité ils ne sont pas loin des pratiques initiatiques douteuses propres aux sociétés secrètes archaïques et aux obédiences maçonniques, contraires à l'essence même de l'Islam.

Amitiés
Zeynel

8.Posté par al akl le 15/11/2008 00:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Nos échanges porteront sur le rôle central du sionisme dans les rapports de domination à l'échelle mondiale"

Bonne initiative, mais qui est immédiatement atténuée par leur charte où on peut lire qu'ils considèrent que le racisme inhérent au sionisme est un héritage "blanc", ou qu'il découle du racisme occidental.

Avec de telles lunettes en bois, on n'ira pas loin.

On va encore nous répéter que le sionisme est un outils des racistes blancs, en se barricadant, comme le fait la charte, derrière l'holocauste. Alors que l'élection d'Obama, invalide cette hypothèse, en confirmant que l'Amérique n'obéit qu'à sa minorité juive. Comme en France d'ailleurs. Et si ceux qui ont créé le principe d'eugénisme et de race étaient juifs, serai ce aussi de par leur vie diasporique qui leur aurait refilé cette maladie ? Dont ils seraient apparemment insoupçonnables, sans réserve ?
Ne cherchent ils pas ailleurs ce qui est en leur sein.

Mis à part si nous arrivons à imposer un vrai débat sur ces vrais problèmes, tout le reste n'est que temps perdu. Et je serai étonné que ce soit le but recherché.

Quoique que je respecte votre démarche et vos vues Zeynel, nous ne devons pas être empêchés de poser les questions qui s'imposent. Ils ont déjà assez de moyens pour nous bâillonner. Et le temps presse...
Peut être ne les posons nous pas dans les termes qui s'imposent, mais nous le faisons

L'origine du concept racial dont tout le reste découle n'est il pas dans la déformation du livre premier ? Acceptée par tous les juifs, sionistes ou pas ? Et par une contagion au christianisme retraçable à travers l'histoire du Judaïsme messianique, du protestantisme et des diverses sectes ?
Peut on accepter une théorie eugéniste tribale vieille de plusieurs milliers d'années, sous quelque prétexte que ce soit ? Le sionisme n'a pas écrit les ouvrages multiples qui font le Talmud. Et la doctrine sur laquelle il s'appuie est dans ces livres.
Les juifs ne peuvent être une race. à moins d'accepter l'eugénisme. A moins d'accepter le malthusianisme. A moins d'accepter le nazisme.

Ils nous doivent des éclaircissements, la comédie ne peut plus durer. C'est peut être là ce que voulais dire Daniel.

Le respect dû à l'humanité, nous impose de nous inquiéter des crimes du présent, en se souvenant de ceux du passé. Pas de rabâcher ceux du passé pour nier ceux qui se perpétuent tous les jours.

9.Posté par Adlan le 15/11/2008 10:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est intéressant de noter qu'à chaque initiative prise pour combattre les dérives, l'hypocrisie cachée en nous se révèle au grand jour. En effet, à cet instant beaucoup d'entre nous s'ingénient, à imaginer des excuses, pour éviter de participer au combat et pour inciter d'autres à faire de même. Ils ne ménagent aucun effort pour dénigrer le bien fonder d'une tel initiative.
C'est pour ces raisons que, je m'invite ainsi que toutes personnes sensé d'interroger sa propre conscience et d'être responsable de ses actes. devant Dieu (pour les croyants).
Ceux qui recherche Dieu, emprunte le chemin de l'unicité. Pas le contraire.

Tu ne peux punir celui qui a désobéi à Dieu envers toi d'une meilleure façon que d'obéir à Dieu envers lui (en rendant le mal par le bien).
(Omar ibn Khatab)


10.Posté par amiralk le 15/11/2008 12:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Conception de la cité du royaume

Les anciens racontent que le jour où les élus sortirent de leurs abris sur les montagnes où le Fils les avait assemblés, ils s’empressèrent de représenter sur le sol les trois parties de la ville sainte, ci-dessous, ressemblant au Soleil, et dirent : voilà ce que le fils du Très-Haut nous montrait inlassablement ! Voilà comment nous vivrons désormais pour que l’horreur ne se manifeste plus ! Et, cette fois, tous entendirent.

Mais nous sommes encore de ce côté-ci mes enfants. Cependant, ce qui sera dans le royaume, qui vient avec ses lumières, ses joies, sa pureté, sa transparence et cette grande liberté pour tous, est bien réel. Lisez l’apocalypse où Jean explique la nouvelle Jérusalem, qu’il présente carrée et bâtie avec de grandes murailles pour montrer qu’elle est bien structurée et bien défendue. Cette ville des anges est bien là, à portée de main, pour le nouveau siècle. Et vous ne faites pas un songe.

La connaissance de la vérité conduit forcément dans ce nouveau monde et à cette nouvelle cité. Et c’est pour qu’elle arrive au temps marqué, que Dieu annonça :

Je détruirai la sagesse des sages,
Et j’anéantirai l’intelligence des intelligents.


Et son fils unique lui répondit :

Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses (du royaume) aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants. Oui, Père, je te loue de ce que tu l’as voulu ainsi.


Souvent j’ai expliqué que seuls ceux qui ont gardé le cœur et l’esprit de leur jeunesse peuvent saisir le Fils et voir le royaume. C’est pourquoi ces paroles de Dieu et de Jésus montrent que les intelligents qui voulurent gouverner leur peuple et le monde, ne peuvent être admis.

Seul l’homme manipulé et lié se referme sur lui-même. Mais quand Adam et Eve sont libres comme l’air, ils s’ouvrent à Dieu et se soumettent à lui de leur plein gré. Personne ne les force à agir ainsi, parce qu’avec leurs pensées débarrassées du mensonge, ils savent qu’aucun être n’est supérieur à eux.

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires