Géopolitique et stratégie

DE ROOSEVELT / STALINE A OBAMA / POUTINE UN CLONAGE HISTORIQUE


Dans la même rubrique:
< >

« Les philosophes jusqu’à présent n’ont fait qu’interpréter le monde, il s’agit maintenant de le transformer » K.Marx


BENALLAL MOHAMED
Samedi 24 Octobre 2015

DE ROOSEVELT / STALINE A OBAMA / POUTINE UN CLONAGE HISTORIQUE


Juste après la seconde guerre mondiale les deux superpuissances les USA et l’Union des républiques socialistes soviétiques(URSS) se partageaient selon leur appétit le « gâteau monde » en zone géographiques et « d’influence » de manière plus directe en des régimes communistes et des régimes capitalistes avec un superstructure militaire( OTAN-Pacte de Varsovie), économique( FMI-COMECON) . Wilson avait échoué après la Première Guerre mondiale pour la mise en place de la Société des Nations, par contre Roosevelt a réussi son dossier de Yalta, celui de la future Organisation des Nations unies. La conférence de San Francisco a enfanté l’ONU. Cette déclaration de Roosevelt et Staline, montre libéralement les principes censés permettre l’établissement d’un ordre mondial régi par le droit. Les États-Unis et l’Union soviétique ont cependant chacun de son coté procédé de se surpasser en faisant fi du droit, en premier lieu par la course aux armements nucléaires et l’équilibre de la terreur.
Delà la période de tensions et de confrontation idéologique, économique et politique se manifestait sous la forme de guerre froide ou la paix était devenu impossible, la guerre improbable et le droit infaisable, une confrontation qui proscrit carrément l’affrontement armé direct entre les deux « grands » blocs. La guerre froide prendra alors toutes les formes qui puissent exister : d’affrontements, de l’espionnage aux actions secrètes, en passant par la propagande, jusqu’à la compétition technologique dans le domaine de la conquête de l’espace et même au niveau des compétitions sportives dans les stades.
Des conflits de par le monde ont éclaté, la guerre en Corée, d’Indochine, du Viêt-Nam, ou encore de l’Afghanistan, mais sans que jamais les armées de l’URSS ou des USA ne s’affrontent directement .Dans un monde bipolaire où les belligérants évitaient l’affrontement direct.
Les pays de Nehru (inde), de Nasser (Egypte) de Tito (Yougoslavie) qui ont institué le mouvement des non-alignés, proclamant leur neutralité et essayant en même temps de jouer sur la rivalité entre les deux blocs antagonistes pour obtenir des concessions.
La décolonisation a fourni à l’URSS et à la Chine populaire de multiples occasions d’accroître leur influence aux dépens des anciennes puissances coloniales. La guerre froide a débuté en 1947 et a pris fin en 1990 année de la chute des régimes communistes de l’Europe, suivit en 1991 de l’implosion de l’URSS et de la dissolution du pacte de Varsovie. La suprématie politique, idéologique, économique et culturelle de l’Amérique a permis facilement de faire le ménage via des guerres direct (la Yougoslavie-Afghanistan-Irak- le soudan-printemps arabes, la Syrie et le Yémen…) C’est ainsi des guerres idéologiques furent planifiées et exécutées. DAECH,ENOSRA,BOUKO HARAM et d’autres groupuscules religieux ainsi que des nazis de Kiev en Ukraine sont intentionnellement crées par les USA pour servir d’appats, en collaboration humaine et financière, avec certains services locaux pour discréditer l’ennemi que nous sommes tout en nous poussant à nous entre-tuer dans le cadre d’une guerre ou d’un printemps arabe par procuration faisant suite à une lutte idéologique par procuration orchestrée par des chercheurs de richesse et de vendeurs d’armes , ennemis de la liberté.
Aujourd’hui, les USA cette grande machine qui semble nous dominer voire nous opprimer ou nous broyer par toute sa puissance, monopolisant ce centre de décision universel et ce depuis 1991 à ce jour. Actuellement, sa suprématie est peut être en train de se remettre en question, car la géopolitique nous amène à penser que le monde se dirige vers un monde multipolaire.la récession économique, la financiarisation, la monétarisation et la globalisation ont affaibli la force de frappe des USA
Il s’agit de voir ce monde du point de vue économique et puis politique car ne dit-on pas que l’économie détermine le politique. La multiplication des points de vue, la transformation de la structure économique entraine forcement une multipolarité déjà dans l’esprit qui forcera de changer ce monde.
L’exemple le plus pertinent sur la suprématie s’inscrit à partir de l’instrument qu’est « l’information et la nouvelle Technique de l’Information et de la Communication –TIC- » .Elle permet de pétrir la réalité des faits, puisque la persévérance de l’empire US repose essentiellement sur leur apanage et monopole de la réalité appréhendée. Un épitomé issu d’un proche de G.W.Bush disait :
« Les USA sont une véritable machine broyeuse (influence-domination-suprématie) et non une civilisation (culture), agissent en créant sa propre réalité à travers le monde. Ce monde doit forcement étudier, cette réalité sainement comme bon lui semble et en toute liberté surveillée. Cette liberté sera aussi une base nouvelle pour créer une nouvelle réalité et ainsi de suite. C’est de la sorte que les choses vont et le monde est guidé de la façon que les USA veulent, car l’Amérique est devenu l’acteurs de l’histoire contemporaine ».
Cette domination se manifeste par un outil très magnétique que les peuples , les états, les gouvernements , les institutions, les entreprises et les individus… se plient devant la volonté de la force de cette valeur d’échange , c’est une monnaie appelée Dollars-$- que chacun de ces segments qui régissent la population planétaire rêve, se déploie, se manifeste…. Pour avoir ce fameux -$- pécule. Le Dollar $ représente en terme économique la valeur effective de la production étalonné sur l’or.
Des contradictions financières, monétaires, économiques et politiques ont conduit le président Richard Nixon à décider, le 15 août 1971, de suspendre la convertibilité en or du dollar pour devenir une monnaie papier qui perd sa valeur en contrepartie de la richesse matérielle (économie en récession, croissance stagne, et profits financiers en hausses.. ?) .
Cette situation a permis de rendre une nouvelle force aux USA pour financer toutes les mesures économiques afin d’étendre son influence et sauvegarder sa domination unipolaire, les révolutions de couleurs et les opérations de diversions, les guerres pour de nouvelle soumission politiques et économiques et mettre sa main sur les pétrodollars de la petrocratie.
Un deuxième outil plus efficace encore est mis en branle, c’est cette gigantesque machine de propagande, elle est unique au monde en dehors du bien et du service, une pensée clé en main pour appréhender la réalité .Ce modèle d’esprit est fabriqué déjà et avant dans les labos des entreprises US , une façon de pensée, de s’exprimer et de parler, façon de manger et de boire, façon de voir, façon de marcher, façon de s’habiller…. Un mode de vie américain exportable (américain way of live). »L’American way of life » en français, mode de vie américain, c’est une expression désignant une éthique nationale américaine : de la vie, la liberté et la recherche du bonheur. Elle peut aussi bien se référer plus généralement au mode de vie du peuple des USA. Le sens de l’expression est souvent associé au rêve américain et à la notion de l’« exceptionnalisme américain », conviction que la nation américaine a un destin unique et à part des autres nations du monde.
Cette manière empirique qui permet de conditionner l’ intellection des faits physiques, que nous subissons par une force magnétisante, la sacralisation des symboles fabriqués par les USA pour nous forcer d’adhérer et y croire et défendre le rêve virtuel américain en tant que système d’abord.
Les USA ont la main mise( sérum financier) sur tous les medias qu’ils soient privés ou publics à travers tous les pays de la planète terre. Central intelligence agency « CIA » est présenté à travers tous les réseaux d’information, beaucoup de journalistes occidentaux ont avoué leur appartenance à la « CIA », et sont utilisés pour la manipulation de l’information. Cet outil est utilisé pour tout ce qui est blanc pour être transformé en noir et vis versa aux yeux de l’opinion locale, régionale, nationale et internationale. Il est clair de voir comment les medias américains (CNN) européens et arabes (aljazeera, al arabiya..) ont déformé la réalité pour diaboliser et mettre a genoux l’Irak, la Syrie la Libye, l’Ukraine……
La machine médiatique produisant des informations tendancieuses, ces informations sont généralement traité par des ordinateurs utilisant des systèmes d’exploitation très avancés tel « Microsoft-Apple » avec des circuits contrôlables( d’E- mail, Google, skype, facebook Gmail…..) ou des milliards et des milliards de données sont explorées ,examinées, traitées, analyser et emmagasiner en un laps de temps très court, pour la recherche , le contrôle et la surveillance comme par exemple ,l’’Agence nationale de sécurité américaine (NSA) a trouvé le moyen de dissimuler un logiciel espion dans les disques durs produits par Western Digital, Seagate, Toshiba et d’autres entreprises, ce qui a été rapporté par les médias européens citant d’anciens agents du renseignement US. Ces révélations interviennent après la découverte par le Laboratoire Kaspersky, société russe de sécurité informatique, de la présence d’un ou plusieurs programmes d’espionnage sur des ordinateurs se trouvant dans une trentaine de pays, notamment l’Iran, la Russie, le Pakistan, l’Afghanistan, la Chine, le Mali, la Syrie, le Yémen et l’Algérie..
Ce monopole de l’information détenu par les USA fait la différence sur le leader-chip de la planète. Par conséquent, établir un monde multipolaire devrait avoir les moyens efficaces pour rivaliser devant ces gigantesques outils que les USA détiennent et qui font sa force indiscutable.
Il est nécessaire dans ce cas la mettre la main sur le contrôle de l’outil d’échange de biens et services c’est a dire concurrencer le dollar -$- et enfin le détrôner par le biais économiques, ou la production de la richesse devrait dépasser celle des USA c’est-à-dire un PIB( produit intérieur brut) largement supérieur à celui de l’Amérique, et que le Dollar -$- ne soit plus utiliser comme monnaie unique d’échange dans le commerce international. Cette situation d’échange ou le BRICS (Brésil-Russie-Inde-Chine et Afrique du Sud) est en train de constituer un bloc à part, la quotte -part de son PIB, donc sa richesse commence à concurrencer les USA. La Russie et l’Inde sont en train d’examiner les moyens susceptibles de supprimer le dollar des transactions bilatérales, ajouter la Chine, l’Iran, le Brésil, le Venezuela, et l’Afrique du Sud cet ensemble représente déjà plus de 50% de la population de la planète .Le résultat serait probant avec une volonté solidarisant.
Les medias de ces pays su- cités devront sortir de l’anonymat , ainsi produire une information réelle et captivante qui ne soit pas aligner à celle des USA pour permettre de favoriser la multiplicité des centres de décision au niveau international, car l’ » American way of live » n’accepterait jamais une information non américaine sinon ,il est étiqueté d’anti américanisme , car l’industrie de l’armement reste un autre pilier à revolvériser.
Enfin pour aboutir a un monde multipolaire et d’éliminer à tout jamais ce dogme d’empire à esprit de domination par la force de l’argent et suprématie par la manipulation de l’information qui servent à amasser la richesse ,la force et le pouvoir afin d’ imposer un esprit soumis à la matière de son maitre.
La Syrie un autre champ de bataille par « proxy » qui est en train de faire renaitre l’histoire de Yalta, la Russie n’est plus l’URSS mais un nouveau BRICS qui se consolide économiquement mais aussi militairement, et uni-polarité commence à se secouer, lorsqu’un Poutine distribue des avertissements aux arrogances américaines.
La multiplicité des points de vue multipolaire, détruira forcement cet empire et changera le mode de vie et les rapports de société dans une optique et un cadre institutionnel plus juste, plus équitable et moins contraignante ou la chasse à l’ignorance, à la pauvreté et à l’injustice serait le leitmotiv des gens heureux, mais humains.
BENALLAL MOHAMED Benisaf le 23/10/15


Samedi 24 Octobre 2015


Commentaires

1.Posté par Hubert le 25/10/2015 12:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On parle ici sans jamais rien dire, on prétend connaitre, savoir mais ce texte n'apporte strictement rien d'autre qu'une perte de temps.
Donc article pur langue de bois utile seulement à ceux qui veulent apprendre à se lancer dans des diarrhées verbales pour combler leur manque de vraie réflexion.

Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale


Publicité

Brèves



Commentaires