ALTER INFO

Cueillette en solidarité avec les fermiers de Gaza


Dans la même rubrique:
< >

Un beau jour ensoleillé de cette semaine, un groupe du mouvement international de solidarité (ISM), une organisation indépendante de solidarité, s’est rendu dans la ville de Beit Hanoun au nord de la bande de Gaza afin de contribuer à la protection des fermiers palestiniens récoltant leurs olives face à l’armée israélienne.


Rami Almeghari - The Electronic Intifada


Mercredi 22 Octobre 2008

Un volontaire d’ISM - Photo : Rami Almeghari
Un volontaire d’ISM - Photo : Rami Almeghari

Selon un groupe d’habitants de Beit Hanoun qui fait la promotion de travaux agricoles pour des volontaires, au moins trois attaques ont été répertoriées au cours des quatre derniers mois, la plus sérieuse étant lorsque les soldats israéliens ont tiré contre des fermiers travaillant leurs champs à environ 600 mètres de distance de la frontière.

Cette ville agricole au nord de Gaza est le point le plus proche d’Israël. La ville a été attaquée à plusieurs reprises par l’armée israélienne au cours des huit dernières années, et il y a presque deux ans 19 Palestiniens y ont été massacrés et 40 autres blessés lorsque les forces israéliennes ont bombardé toute une rangée de maisons.

Il y a quatre mois Israël a imposé ce qu’il a appelé une « zone-tampon » de 300 mètres de profondeur le long de la frontière Est entre Gaza et Israël. Les Israéliens prétendent que cette zone a été mise en place pour se protéger de tirs de lance-roquettes à partir de la frontière israélienne.

« Ma présence ici assure une protection limitée, » explique Darlene Wallch, âgée de 57 ans et volontaire américaine d’ISM tandis qu’elle cueille des olives.

Wallach ajoute, « je ne comprends pas comment il est possible qu’un bulldozer détruise des arbres, de beaux arbres, qu’il s’agisse d’oliviers ou d’autres variétés. ... Comment se fait-il qu’un bulldozer israélien détruise des arbres ou des maisons ? »

Un volontaire grec participant à la cueillette explique, « j’aide les Palestiniens dans leur résistance non-violente contre l’occupation israélienne. Nous prouvons aux Israéliens qu’ils ne réussiront pas à intimider le peuple palestinien, car le peuple palestinien n’est pas seul. »

La coordonnatrice palestinienne d’ISM à Gaza, Fida Qishta, explique que les volontaires d’ISM faisaient partie du « Free Gaza Movement » qui a forcé en bateau le siège de Gaza le 23 août dernier. Qishta indique aussi que ces militants ont choisi de rester à Gaza comme volontaires d’ISM par solidarité avec les habitants assiégés de Gaza.

Qishta ajoute encore qu’ISM attend avec intérêt de pouvoir bientôt augmenter le nombre de ses militants dans Gaza.

« Nous avons commencé par [soutenir] les pêcheurs il y a un mois, » raconte Qishta. Les pêcheurs de Gaza sont constamment harcelés et soumis à des tirs venant des forces militaires israéliennes, et ils ne peuvent pêcher qu’à une distance très courte de la côte de Gaza, ce qui limite sévèrement leurs prises et ainsi leur revenu. »

« Nous soutenons actuellement les fermiers dans la zone-tampon imposée par les Israéliens en juin de cette année, » nous dit encore Qishta.

Quant à l’utilité de la présence internationale de solidarité, Qishta explique : « je pense que cette présence est efficace parce que les gens [à l’extérieur] ne connaissent pas les faits. J’ai discuté avec les fermiers, et ils nous ont dit la réalité qui est qu’ils sont exposés aux tirs de l’armée israélienne sur une base presque quotidienne. Par conséquent la présence d’ISM peut faire connaître au monde extérieur la réalité sur le terrain. »

Plus tôt dans la semaine, cinq membres d’ISM sont allés jusqu’au mur frontalier avec Israël au nord de Gaza, où ils ont essayé de fournir un minimum de protection aux fermiers. Saber al-Zaneen, un fermier et l’organisateur des volontaires pour Beit Hanoun, nous a raconté : « Darlene [Wallach] a crié à deux jeeps militaires sur place, ‘nous sommes ici sur la terre palestinienne, laissez-nous tranquilles. Vous n’avez pas le droit de nous interdire l’accès à des terres palestiniennes’. »

Al-Zaneen nous dit aussi que c’était la première fois qu’il approchait de la frontière avec Israël car les soldats israéliens tirent sur tout ce qui bouge. Mais avec la présence d’ISM, lui et d’autres habitants de Gaza se déplacent sans crainte sur leurs propres terres.

Du même auteur :

-  Pas de fête de l’Eid pour les familles séparées par le blocus - 2 octobre 2008
-  Jeff Halper à Gaza :"Nous sommes l’oppresseur" - 6 septembre 2008
-  Défier le siège depuis Rafah jusqu’à Chypre - 17 août 2008
-  Les étudiants de Gaza attendent toujours et perdent espoir - 1° août 2008
-  Une intervention chirurgicale sous blocus - 23 juin 2008

15 octobre 2008 - The Electronic Intifada - Vous pouvez consulter cet article à :
http://electronicintifada.net/v2/ar...
[Traduction : Info-Palestine.net]

http://www.info-palestine.net http://www.info-palestine.net



Mercredi 22 Octobre 2008


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires