MONDE

Cristina Kirchner : la voix dissonante de l’Argentine avant le G20



Vendredi 7 Novembre 2008

Cristina Kirchner : la voix dissonante de l’Argentine avant le G20
Lors du sommet ibéro-américain à San Salvador, la présidente argentine, Cristina Kirchner, a fait entendre la voix dissonante de son pays dans le débat précédent le sommet du G20 le 15 novembre, auquel elle participera.

S’attaquant au modèle néo-libéral déchu qui fut imposée pendant des années aux pays en développement, elle a appelé les dirigeants des pays industrialisés à faire preuve de leadership afin de proposer une alternative ne sacrifiant pas les secteurs les plus vulnérables de la société.

Cette crise est l’une des plus graves à laquelle l’humanité ait été confrontée dans son histoire, a-t-elle dit. Il faut bien comprendre que contrairement à ce qui est enseigné, « l’économie n’est pas une science exacte. Il ne s’agit pas de la valeur des monnaies, il ne s’agit pas de monétarisme. L’économie est profondément une science sociale reflétant les désirs, les besoins, les aspirations et les espoirs de la société. »

Ceux qui ont conçu le ‘consensus de Washington’ croyaient possible que l’argent s’auto-reproduise, sans travail, ni production. « Ils ont de brillants jeunes hommes assis devant des ordinateurs qui rêvent d’instruments financiers promettant des profits infinis, sans que quiconque ne comprenne comment ce pourrait être possible. »Pour elle, la faillite de ce système était inévitable.

Lorsque l’économie n’est pas considérée comme étant au service de l’humanité, continua-t-elle, on en arrive à des choses telles que le système privé de retraite imposé à l’Argentine en 1994. Ces fonds privés ont organisé le pillage des souscripteurs au point que le gouvernement a été obligé d’intervenir pour garantir ces pensions. Les administrateurs de ces fonds se sont comportés en véritables bandits : ils ont amassé des commissions et des profits exorbitants, laissant les retraités mourir. La dette engagée par l’Etat afin de sauver le système privé de retraite s’élève, selon elle, à 50% de la dette extérieure de l’Argentine.

Focus Face au krach financier : le Nouveau Bretton Woods (le vrai)

http://www.solidariteetprogres.org http://www.solidariteetprogres.org



Vendredi 7 Novembre 2008


Commentaires

1.Posté par silver surfer le 07/11/2008 12:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Souhaitons que l'Argentine ne sombre plus dans le camps de l'extreme doite, et qu'elle redevienne forte comme par le passé, avant que le FMI et les autres crevards se jettent dessus pour la piller ce qui a donné naissance a la « Révolution des Casseroles ».


2.Posté par CIBORG le 07/11/2008 15:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo madame la presidente . j'espere que vous reussirez a imposé les points de vues
des pays qui bavent de ce systeme meurtrier et fascisant. oui avec nos amis russes,
chinois, indiens et tout les peuples qui ont envie de dire merde au dollar hegemonique. Nous attendons avec impatience de voir s'ecrouler l'edifice virtuel des classes dirigeantes des pays industrialisés appellés aussi ""democratiques"" .Vous allez rendre un grand service a ces peuples qui n'attendent que l'étincelle pour renverser des situations injustes , de pauvreté, de precarité, de misere d'enfants innocents. Soyez
determinez , parceque eux , ils ne vous raterons pas si vous commetez une erreur
ou que vous montriez une faiblesse.. ATTENTION et VIGILANCE car vous avez a faire
a des criminels prets a tout pour sauver leurs privileges..

3.Posté par hafrit le 08/11/2008 05:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

moi je vois ca autrement comme j'avais deja expliquer dans un ancien commentaire , ils vont utiliser l'€ comme nouvelle monnaie de change ce qui va creer un sacre merdier en europe car que le seule but est d'utiliser cette monnaie et le credit des pays europeens pour pouvoir les pilier ,obama a besoin de la presidence sarokozienne pour preparer le terrain a obama et comme tout les europeens sont pres a donner leurs frocs a obama , yes we can , cela sera facile a realiser ,surtout si ils arrivent a faire croire que les produits indexer sur l'€ est un gage pour la croissance le plein emploi , monnaie forte , pays fort .......

http://www.dailymotion.com/video/x7bgt2_kouchner-refait-le-monde_news



4.Posté par Ambre le 04/05/2009 00:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous avons notre Cristina Kirshner aussi en France, mais beaucoup ne veulent pas le reconnaître, sous l'influence des médias dominants à la botte du Prince... Elle s'appelle Ségolène Royal...

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires