Actualité en ligne

Crise interpalestinienne: le Fatah et le Hamas acceptent de reprendre le dialogue (journal)



RIA-Novosti
Mercredi 3 Octobre 2007

Les mouvements palestiniens adverses, le Fatah et le Hamas, ont donné leur accord de principe à la reprise du dialogue sous l'égide de l'Egypte, rapporte mercredi le journal arabe Al-Chark al-Awsat.

Selon les sources du journal, le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a d'ores et déjà notifié son consentement au chef des renseignements égyptiens, Omar Suleiman, qui coordonne les efforts de médiation de l'Egypte sur le volet palestinien.

Mahmoud Abbas a désigné son représentant aux négociations avec le Hamas. C'est le chef du groupe parlementaire du Fatah, Azzam Al-Ahmad.

La date des négociations n'est pas encore fixée. On sait seulement qu'à présent, l'Egypte est en train d'examiner la conception du Fatah et du Hamas du règlement de la crise interpalestinienne, ce qui lui permettra par la suite de formuler des propositions en vue de surmonter les contradictions actuelles.

Al-Chark al-Awsat indique que le chef des renseignements égyptiens est en contact permanent avec la direction du Bureau politique du Hamas à Damas et l'Autorité palestinienne à Ramallah.

On a appris auparavant que le Hamas qui s'était emparé du pouvoir dans la bande de Gaza préparait une initiative de réconciliation avec le Fatah et son leader Mahmoud Abbas. Les islamistes ont proposé, par exemple, de transférer provisoirement sous la direction du gouvernement égyptien les ouvrages administratifs, les bureaux des forces de sécurité et les passages frontaliers dans la bande de Gaza.

Conformément à cette proposition, tous ces ouvrages ne reviendront sous le contrôle des Palestiniens qu'après la mise en place de structures de force professionnelles qui ne seront contrôlées par aucun mouvement politique. Le Hamas a aussi invité le Fatah à mettre un terme à la guerre informationnelle et à engager un dialogue constructif.

D'après le Hamas, les futures négociations interpalestiniennes doivent avoir pour objectif essentiel de former un gouvernement central d'union nationale qui contrôle tant la Cisjordanie que la bande de Gaza.

Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a plus d'une fois déclaré que des négociations avec le Hamas ne seraient possibles qu'après la restitution par les islamistes du pouvoir dans la bande de Gaza et la comparution devant la justice des organisateurs du coup de force de juin dernier.

Début juin dernier, des affrontements ont éclaté dans la bande de Gaza entre les formations paramilitaires des mouvements palestiniens adverses, le Fatah et le Hamas. A la suite de ces accrochages armés, la bande de Gaza s'est retrouvée sous le contrôle total du Hamas. A la suite de ces événements, le président de l'Autorité palestinienne a déclaré la dissolution du gouvernement d'union nationale avec la participation du Hamas et a formé un nouveau gouvernement dirigé par Salam Fayyad. Dans la bande de Gaza, le gouvernement formé par le Hamas avec Ismaïl Haniyeh à la tête continue de fonctionner.


Mercredi 3 Octobre 2007

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires