Croyances et société

Crise identitaire ou tempête post-industrielle ?


La supercherie de fin de l'histoire, synonyme d'abolition des classes, a vécu. Et pour sa toilette mortifère on l'a maquillée tantôt en choc des civilisations ou religions, comme en Occident, tantôt en guerres ethniques ou confessionnelles, comme en Orient, en Asie ou en Afrique. Or la tempête post-industrielle rageante a elle le mérite de montrer que l'histoire est de retour avec ses mêmes légions d'antan. A savoir ces déshérités qui, prêts à en découdre, toisent de nouveaux leur spoliateur. Et qu'il soit bien en Orient ou en Occident, tout autre justification de ces chocs en cours n'est que de la pure manipulation subversive.


Cide
Vendredi 5 Mai 2017

Gravement affaiblie, la république se défend depuis 2002 par des méthodes de voyous. Au braquage en force de Chirac et à la contrefaçon idéologique de Sarkozy, succèdent aujourd’hui en effet le vol à l’Arsène Lupin d'Emmanuel Macron pour contrer les Le Pen.

Certes, un vrai cas d’école dans l'art de ravir d'objets de grande valeur hautement convoités. N’empêche que cela ne peut durer éternellement. Et un jour, ce pays finira sans aucun doute par succomber sous les coups de boutoir de la phalange assiégeante qui, d’élection à élection, se rapproche inexorablement du pouvoir.

Ceci dit, l'aube dorée fasciste est déjà annoncée. Son soleil tant attendu n'est rien d'autre qu'un grand brasier fait de tout ce qui l'a précédée. Démocratie, civilisation, progrès, paix, industrialisation, culture tout s'ajoutera au feu pour éclairer les décombres d'un monde perdu à jamais.

Au moins que, pour une fois, la France s'arme et cesse de mentir à elle même. S'arme surtout par la vérité d'une expertise capable de lui expliquer son monde.

En fait cette expertise est évidente. Criante, même. Et elle est qu'un monde est révolu avec son mode de production et le confort de son abondance. Lui courir derrière c'est l'accompagner au cimetière au risque donc de s’ensevelir avec. C'est que plus jamais le plein emploi ne retournera en France.

Plus jamais, non plus, le monopole industriel d'antan reviendra. Ne pas comprendre cela, révèle de l'inconscience collective. Est-ce un drame pour autant ? Certainement pas, du moment du moins que l'on se résigne à repenser de nouveau le monde afin de mieux s'y adapter.


Ce qui l'est en revanche c'est de ne pas comprendre que cela préfigura irrémédiablement le reste, tout le reste.

Tant le mode de production, infrastructure en somme, représente la locomotive principale qui tracte toutes les autres. Ce, qu'elle soit  : sociale, culturelle, politique ou même religieuse.

Nous y voilà : la crise identitaire française découle du refus d'accepter cette fin irréversible d'un mode de vie révolue. Depuis, tous les charlatans, souvent intéressés ou malintentionnés, récupèrent ce malheur dans le seul intérêt de leur chapelle.

Et si jadis les patrons résolvaient leur problème d’excédent en mains d’œuvres par une guerre entre nations, ils recourent de nos jours aux déchirures internes et aux guerres civiles, jugées encore plus efficaces et aux moindres coûts permettant en plus l'affaiblissement total de l’État devant le Capital.

En fait la supercherie de la fin de l'histoire, synonyme d'abolition des classes, a vécu. Et pour sa toilette mortifère on l'a maquillée tantôt en choc des civilisations ou religions, comme en Occident, tantôt en guerres ethniques ou confessionnelles, comme en Orient, en Asie ou en Afrique. Or une tempête a ceci de particulier : elle efface tout saupoudrage superficiel et seuls les arbres aux racines solides tiennent. La tempête post-industrielle a elle du moins le mérite de montrer que l'histoire est de retour avec ses mêmes légions d'antan. A savoir ces déshérités qui, prêts à en découdre, toisent de nouveaux leur spoliateur, ceux qui ont tout.
Et qu'il soit bien en Orient ou en Occident, tout autre justification de ces chocs en cours n'est que de la pure manipulation subversive.
 


Vendredi 5 Mai 2017


Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...

Publicité

Brèves



Commentaires