Néolibéralisme et conséquences

Crise financière: la Grèce n'attend aucune aide extérieure (premier ministre)



Vendredi 29 Janvier 2010

Crise financière: la Grèce n'attend aucune aide extérieure (premier ministre)
La Grèce sortira de la crise financière sans aide extérieure, a annoncé vendredi en Suisse le chef du gouvernement grec George Papandréou, cité par le journal italien Il Sole 24 Ore.
"Mon gouvernement a annoncé sans équivoque que nous sommes en mesure de résoudre nos problèmes (financiers, ndlr) sans aide extérieure", a indiqué le premier ministre à Davos, où se déroule le Forum économique international.
Depuis quelques jours, le déficit budgétaire de 12,7% et la dette extérieure de 300 milliards d'euros font la une des journaux. Ces derniers ont même supposé que la Grèce demanderait l'aide de la Chine ou du FMI pour stabiliser son économie.
Dans le contexte de ces rumeurs, les investisseurs ont évalué le risque des titres grecs et ont brusquement relevé le taux de rentabilité des obligations d'Etat. Le gouvernement grec a accusé les spéculateurs, arguant du fait qu'au début de la semaine le pays est parvenu sans difficulté à drainer 8 milliards d'euros et ce au taux le plus élevé de la zone euro.
"Aujourd'hui, ce problème affecte la Grèce, mais personne ne garantit que demain cela ne se passera pas avec votre pays", a souligné le chef du gouvernement avant d'ajouter que le parlement grec envisageait d'apporter des amendements à la loi fiscale et budgétaire ce qui permettrait de réduire les dépenses et d'accroître les recettes.

http://fr.rian.ru/ http://fr.rian.ru/



Vendredi 29 Janvier 2010


Commentaires

1.Posté par Kathleen le 29/01/2010 17:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cela arrange beaucoup de monde cette rumeur "plantee"
L'euro et l'or baisse, le $ grimpe. J'ai tendance a croire Papandreou quand il dit: "Nous sommes une cible particulierement pour ceux qui ont un motif ulterieur " Cela evidemment ne veut pas dire que la Grece n'a pas de gros problemes.

2.Posté par Michael le 29/01/2010 19:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La Grèce et bien d'autres (France, GB, USA et cetera) s'effondrerons quand même car la situation mondiale est très malsaine, remarquez peut-être que ca arrangerait les USA de faire faillite.
Ces quatre prochaines années, les banques vont faire face à l'arrivée à échéance de quelque 1400 billions de dollars de crédits immobiliers commerciaux.
Selon le cabinet d'études Foresight Analytics, près de 55% des hypothèques commerciales qui arriveront à échéance jusqu'à fin 2013 sont actuellement classées «underwater», ce qui signifie que les emprunteurs doivent plus que la valeur de leur propriété.
De nouvelles ventes sur saisies sont encore à prévoir, ce qui renforcera la pression baissière sur les prix.
Sur le marché des titres garantis par des créances hypothécaires commerciales (CMBS), les millésimes les plus inquiétants (2006-2008) arriveront majoritairement à échéance en 2016 et 2017, mais 2011 et 2012 seront également importantes.

3.Posté par Will91 le 01/02/2010 06:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Avouez que c'est quand même bien fichu l'europe (en minuscule). Les nations n'ont certes plus le droit ni la possibilité de battre monnaie (seul privilège dorénavant de la BCE présidée par trichet, l'homme du Crédit Lyonnais, quelqu'un qui s'y connaît donc lorsqu'il s'agit de faire payer tous ceux qui ne sont pas responsables de ses gabegies), elles ont le droit en revanche de prélever à leur guise par le truchement de l'impôt direct et indirect. Or maintenant que ce sont principalement les classes moyennes et pauvres qui supportent l'ensemble de ces taxes (qui ne manqueront pas de se multiplier ces prochaines années; j'attends avec impatience la taxe sur les chaussures bleues), qui va devoir payer un déficit créé principalement par messieurs Barre-pompidou-d'Estaing, afin que les banquiers puissent prendre directement dans la poche des contribuables, bien à l'abri du paravent étatique que les contribuables pourront toujours, à tord, continuer de maudire ? Il ne faudrait plus penser par conséquent lorsqu'on se fera flachouiller à 91 kms/h par un radar payé par l'Etat (c'est-à-dire, nous) que cet argent va à l'état (les salauds !, comme j'entends encore hurler certains libéraux) mais qu'il ira combler sans doute les opérations hasardeuses réalisées dans le monde parallèle des marchés boursiers (cela devrait tout de même emplir le coeur de ces mêmes libéraux d'une joie incommensurable) par l'ensemble des banques qui généreusement acceptent dans leur immense mansuétude de nous prêter de l'argent. C'est super bien ficeler l'europe, avouez !
Will91

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires