ALTER INFO

Crise financière: Bush s'exprime devant les Américains


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes



Ria Novosti
Jeudi 25 Septembre 2008

Crise financière: Bush s'exprime devant les Américains
George Bush a réalisé mercredi à la Maison Blanche une intervention spéciale consacrée à la crise financière aux Etats-Unis.

"Toute notre économie est en danger", a déclaré M. Bush, dont l'intervention était retransmise par toutes les chaînes de télévision et toutes les radios nationales.

"Nous traversons actuellement une grave crise financière et le gouvernement fédéral fait tout son possible pour remédier à cette situation", a-t-il noté.

Selon la Maison Blanche, M. Bush a annulé un voyage en Floride pour faire cette déclaration.

"Le président juge important que le peuple américain soit au courant de la situation sur nos marchés financiers", a précisé aux journalistes la porte-parole de la Maison Blanche Dana Perino.

Elle a également annoncé que M. Bush rencontrerait jeudi à la Maison Blanche les membres du Congrès américain afin d'examiner la situation sur les marchés financiers américains. Les deux candidats à la présidence américaine, John McCain et Barack Obama y sont également attendus.


Jeudi 25 Septembre 2008


Commentaires

1.Posté par Les culs de pyramide le 25/09/2008 19:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il ne faut pas oublier le troisième cas: le (vrai) nouveau Bretton Woods.

C' est-à-dire placer la finance internationnale en redressement judiciaire, revenir à des taux de change fixes, ne pas rembourser les dettes des spéculateurs, redonner aux états souverains le contrôle sur les banques et la monnaie, favoriser les crédits qui développent l' économie du pays avec des taux d' intérêts très bas et pénaliser les crédits spéculatifs par des taux élevés (personnelement je les rendraient illégaux par ce qu' ils sont en train de prouver, une fois de plus, qu' ils sont une menace pour les peuples, la paix et les libertés).

Oui, c' est du boulot et c' est pour cela que cela ne peut que se faire par une collaboration internationnale entre les quatre grandes puissances mondiales que sont la Russie, la Chine, l' Inde et les USA (à cause du dollar).

Je crains aussi une récupération de l' évènement dans une perspective "nouvel ordre mondial" afin de créer une monaie unique (tentative de Jospin et Attali du PS, Strauss Kahn, Camdessus, Morin et des dirigeants du mouvement altermondialiste Attac); il faut donc rester vigilant.

A un modeste niveau il est toujours possible d' agir en signant, c' est le moment ou jamais, la pétititon pour un nouveau Bretton Woods.

De manière plus active enfin en écrivant ou téléphonant à nos élus afin de leur faire partager cette troisième alternative du (vrai) nouveau Bretton Woods.

Après tout, cette crise systémique représente la fin du règne de la bête financiaire et de l' avènement de l' espérance en un nouvel âge d' or!

2.Posté par Sarkomance le 26/09/2008 13:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Voici comment une armée de "Kerviel" participent au pillage des population, sous les ordres des mafieux de la finance et de la politique. Et quand le bateau coule, ils ne manquent pas de ressources...jugez-en plutôt avec ce petit billet en Une du canard enchainé de cette semaine. Sous le titre, "Les krachs du chômedu", il raconte comment des " Frenchies " de la City, jeunes loups de la finance qui sont les premiers à conspuer le système français, se retrouvant licenciés font un bref aller-retour Paris- Londres dans le but de toucher les allocations chômage en France, alignées sur leur salaire londonien. Il leur suffit pour cela de travailler une seule journée dans une agence d'intérim pour y avoir droit, soit des sommes qui avoisinent les 6000 euros mensuels quand même... alors qu'en Angleterre, ils étaient bons pour une misère d' environ 350 livres mensuels !!!!
" Juste de quoi me payer mes billets d'avions et mes factures de téléphone " raconte l'un d'eux à l'hebdomadaire "Le Point "
Comme quoi le problème est à prendre des cimes aux racines...

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires