ALTER INFO

Crise alimentaire : Jean Ziegler propose un moratoire sur les biocarburants


Dans la même rubrique:
< >


Mardi 29 Avril 2008

Crise alimentaire : Jean Ziegler propose un moratoire sur les biocarburants
Au cours d'une conférence de presse ce matin à Genève, Jean Ziegler, le Rapporteur spécial sur le droit à l'alimentation, a proposé d'imposer un moratoire de cinq ans sur les biocarburants et de briser la spéculation afin de maîtriser l'augmentation des prix alimentaires, dont il a souligné la brutalité.

« En un an, le prix du blé a augmenté de 130%, le prix du riz de 74%, le prix du soja de 87%, et celui du maïs de 53% », a précisé Jean Ziegler ce matin, lors d'une conférence de prix qui intervient avant une réunion du Secrétaire général de l'ONU avec les chefs des différentes institutions des Nations Unies sur la crise alimentaire mondiale.

Le Rapporteur spécial a souligné que l'augmentation générale de 48% des prix alimentaires, telle qu'évaluée par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), venait frapper les pays les plus pauvres.

Près de 2,2 milliards de personnes, soit le tiers de l'humanité, vivent dans l'extrême pauvreté ou en dessous du minimum vital et ne peuvent pas payer ces prix sur le long terme », a-t-il indiqué.

S'il a tout d'abord souligné la transformation massive d'aliments en biocarburants comme principale cause de cette crise, Jean Ziegler a aussi dénoncé la spéculation, qui serait responsable de 30% de l'augmentation des prix.

« Sur 2 milliards de tonnes de céréales produites, 500 millions sont contrôlées totalement par Cargill », a-t-il souligné, en référence à la multinationale de l’alimentation basée au Minnesota, aux Etats-Unis.

Il a également mis en cause le Fonds monétaire international (FMI), qui a imposé la plantation de produits destinés à l'exportation, favorisant ainsi le déclin de l'agriculture de subsistance.

Le Rapporteur spécial, dont le rôle est de s'adresser aux États, a proposé un moratoire de cinq ans sur les biocarburants. Pour lutter contre les émissions de gaz à effet de serre, il a mentionné les moteurs électriques et la possibilité d'imposer des mesures antipollution plus draconiennes aux fabricants de voiture.

Jean Ziegler a aussi appelé à briser la spéculation par des normes boursières précises.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=16425&Cr=Ziegler&Cr1=alimentation http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=16425&Cr=Ziegler&Cr1=alimentation



Mercredi 30 Avril 2008


Commentaires

1.Posté par whereislove le 29/04/2008 18:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il propose des choses intéressantes reste à savoir dans les faits comment cela va se passer. Je suis pour ma part un farouche opposant aux biocarburants puisque je pense que les cultures destinés à ces biocarburants devraient servir à nourrir les gens. Il faudrait faire un audit des terres agricoles dans le monde et savoir à quoi elles sont destinées. La survie de l'humanité passe par revenir aux vrais priorités et non aux lubbies et aux fantasmes de quelques bobos.

2.Posté par Alfeanor le 29/04/2008 19:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On le sait maintenant la finance est une arme qui peut tuer plus de gens qu'une bombe atomique.
Notre vie est régie par de nombreuses lois dont celle contre les armes , alors pourquoi pas comme le dit ziegler instaurer des normes boursières précises ?
Ben c'est pas près de se passer car un des thèmes de campagne de Sarkozy est la dépénalisation du droit fiscal.

3.Posté par peher le 13/05/2008 00:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Etonnant de voir un suisse- au demeurant responsable politique, s'insurger de la spéculation boursière ! l'opacité de cet ilot de richesse m'a toujours surpris et pour connaître les agriculteurs français de la zone franche, les suisses n'ont aucun problème pour acheter très chères les céréales.
Remettons l'eglise au milieu du village :
1)le maïs est la production qui a le plus augmentée au monde:500 Millions de tonnes en 1992 ,750 millions en 2006( données OMC). Sa principale utilisation est l'aliment du bétail ( première céréale fourragère au monde ) puis l'industrie ( production d'amidon ) et depuis peu l'ethanol : 0,5 mj consommés pour 1 mj produits ( essence 1,15 pour 1 ) On ne brûle pas le maïs ( énormité entendue dans la bouche de Monsieur Ziegler a la TV ) on extrait le sucre et on en fait de l'alccol ( les protéines restent sous forme de drèches et servent à l'alimentation animale ) Enfin la hausse des prix agricoles remet ceux ci au niveau des années 1990 et va permettre de rendre la compétitivité aux cultures vivrières : M Ziegler ne s'insurge plus guère que les principales vixctimes de la famine et des prix bas étaient les paysans eux mêmes !
Le cours du karité , du coprah, du riz , du manioc etc .. permet dorénavant à des populations de vivre sur leurs terres. Peut être demain mourra t'on de faim au bord du lac leman ! le bruit des villes surpeuplées et exigeantes , ne peuvent faire oublier une loi fondamentale dans les 20 ans qui viennent : la crise energétqieu et alimentaire bouleversera notre société, condamnera nos mégapoles consuméristes et permettra aux peuples de se réapproprier leurs territoires et leurs richesses.

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires