Palestine occupée

Crise à Gaza : Israël refoule un camion de nourriture des Nations Unies à la frontière ; nombreuses pannes d’électricité suite à l’arrêt de la centrale électrique (VIDEO)


Israël est revenu jeudi sur sa promesse d’assouplissement du blocus qu’il impose à la bande de Gaza, en refoulant à la frontière des livraisons cruciales de nourriture et de carburant pour le septième jour de suite.
En revenant sur sa promesse, Israël a bloqué la livraison d’aide alimentaire des Nations Unies destinée à 750.000 Palestiniens.


Par Maan News


Zeynel CEKICI
Vendredi 14 Novembre 2008

Crise à Gaza : Israël refoule un camion de nourriture des Nations Unies à la frontière ; nombreuses pannes d’électricité suite à l’arrêt de la centrale électrique (VIDEO)
La Bande de Gaza a été plongée dans l'obscurité à 18h, heure locale, quand la seule centrale électrique du territoire a cessé de fonctionner en raison du manque de carburant. Juste avant la tombée de la nuit, les Palestiniens sont sortis dans les rues à la recherche frénétique de bougies et de pain.

A la nuit tombée, les sirènes ont retenti dans la bande de Gaza pour protester contre le blocus.

Plus tôt dans la journée, 20 Consuls européens qui avaient prévu de se rendre dans la bande de Gaza ont été refoulés à la frontière du passage d'Erez. Les travailleurs humanitaires ont également eu l’interdiction d’entrer dans la bande de Gaza et les malades n’ont pas pu entrer en Israël pour s’y faire soigner.

John Ging, le directeur des opérations des Nations Unies dans la bande de Gaza, a prévenu de l'imminence d'un "désastre humanitaire" si Israël continue à interdire l’entrée de la nourriture et des autres produits dans le territoire.

"Nous ne pouvons décrire la situation dans la bande de Gaza qu’en la qualifiant de terrible et de terrifiante. Il y a 750.000 réfugiés qui dépendent des denrées alimentaires que nous leur offrons. Israël nous empêche de distribuer ces marchandises, a t-il déclaré à Ma'an.

Ging a déclaré que les entrepôts de nourriture étaient presque vides. Il a déclaré que le blocus imposé par Israël, dans la mesure où il sanctionne des civils, est une violation du droit international.


Promesse non tenue

Mercredi, Israël s'était engagé à autoriser l’entrée d’un minimum de carburant et de 33 camions de nourriture dans la bande de Gaza.

Raed Fattouh, le coordinateur du Département des passages frontaliers du gouvernement palestinien dans la bande de Gaza, a déclaré que mercredi soir, Israel avait informé son agence de son intention d'ouvrir le passage de Kerem Shalom afin de permettre l’entrée de 33 camions de nourriture.

Toutefois, les camions ont été refoulés jeudi après-midi à 13h.

Huit camions d'huile de sésame, de lait et de conserves de viandes étaient destinés à l'UNRWA, l'office de secours des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens, qui est responsable de l'alimentation de 750.000 Palestiniens dans la bande de Gaza.

L'UNRWA avait annoncé en début de semaine que son programme alimentaire serait forcé de fermer si la nourriture n'était pas été livrée vendredi.

Sur les 33 camions envoyés par des organisations humanitaires, neuf camions contenaient des produits laitiers et six contenaient de la viande congelée


Pannes d’électricité

Le membre du Parlement palestinien et Président du Comité Populaire Contre le Siège, Jamal Al-Khudari, a déclaré que la seule centrale électrique de la bande de Gaza cesserait de fonctionner jeudi à 18h30, heure locale, en raison d'un manque de fuel industriel.

Al-Khudari a déclaré agalement que les coupures d'électricité perturbaient les principaux services comme les services de santé, les services de l'eau et les services d'assainissement, mettant en danger la santé et la vie de milliers de résidents de Gaza.

La centrale a déjà été fermée pendant deux jours cette semaine à cause du blocus de carburant, laissant des centaines de milliers de personnes dans l'obscurité.

Al-Khudari a tenu une conférence de presse dans la Bande de Gaza avec des bougies en guise de lumière juste après le coucher du soleil, en condamnant la punition de la population civile de Gaza par Israel et en la qualifiant de violation du droit international.


Fermeture des boulangeries

Les boulangeries vont probablement fermer jeudi en raison du manque de gaz de cuisson suite au blocus, a déclaré Abdel Nasser Al-Ajrami, le chef de la Fédération des Propriétaires de Boulangeries dans la bande de Gaza.

Al-Ajrami a déclaré à Ma'an que 13 boulangeries sur les 30 de l'association avaient déjà fermé.

Il a noté que chaque boulangerie possédait son propre équipement en gaz de secours qui ne tiendrait que quelques jours de plus, mais que beaucoup d'entre elles sont déjà en rupture de stock.

Lors de sa conférence de presse, Al-Khudari a déclaré que les autres boulangeries risquaient de fermer dès le début des pannes d’électricité.



Source : http://www.maannews.net
Traduction : MG pour ISM


Vendredi 14 Novembre 2008


Commentaires

1.Posté par redk le 14/11/2008 17:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Amis humains, souhaitons un vibrant bon appétit a cette bande de pourris!!, qu'ils continuent à faire bombances pendent que d'autres crient famines, que le gouts de leurs aliments soit aussi amer que leurs âmes!!!

2.Posté par hélène le 14/11/2008 17:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ces criminels de guerres seront un jour bel et bien JUgésS pour cet incessant GENOCIDE MULTIFORME

UN VRAI,CELUI-LA!!!!

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires