Néolibéralisme et conséquences

Crise: Chômage Mondial Record en Vue d'Ici Fin 2009



dannybalit@yahoo.fr
Mardi 21 Octobre 2008

Crise: Chômage Mondial Record en Vue d'Ici Fin 2009
La crise financière pourrait provoquer un nombre record de chômeurs dans le monde d'ici 2009…

La menace a été annoncée lundi par le Bureau international du travail (BIT), les licenciements se multipliant déjà en Europe et aux Etats-Unis dans la finance et l'automobile.

Ainsi, selon des estimations préliminaires du BIT, "le nombre de chômeurs (dans le monde) pourrait passer de 190 millions en 2007 à 210 millions fin 2009", soit une augmentation drastique de 20 millions de personnes touchées par la débâcle financière mondiale.

Si ce chiffre est effectivement atteint, ce sera une "première historique", a déclaré le directeur général de l'organisation Juan Somavia lors d'un point de presse, prévenant qu'il pourrait en réalité s'aggraver en fonction de l'impact de la crise sur l'économie réelle.
Quelque soit le triste record, l'impact de la crise "va être global" et touchera la plupart des économies mondiales, a résumé le responsable.

Et comme toujours, les principales victimes devraient être les "personnes les plus vulnérables".
Le nombre de "travailleurs pauvres" qui vivent avec moins de un dollar par jour pourrait croître de 40 millions et celui des personnes gagnant moins de deux dollars pourrait augmenter de 100 millions entre 2007 et 2009, selon le directeur du BIT.

Et cette fois, "les classes moyennes du monde entier" devraient également payer un lourd tribu, même s'il reste encore difficile à évaluer, prévient encore Somavia.
Les secteurs économiques les employant traditionnellement, tels que le bâtiment, la finance, les services, la construction et le tourisme, ont déjà commencé à souffrir. Certains écrèment à tour de bras leur personnel.
Depuis plusieurs semaines, les constructeurs automobiles occidentaux ont ainsi annoncé des licenciements massifs: 6.000 chez le français Renault, 1.680 chez le japonais Nissan, 6.000 encore chez le suédois Volvo cars, 3.500 chez l'allemand Daimler... et ce ne pourrait être qu'un début selon les analystes.

En septembre, la faillite de plusieurs banques aux Etats-Unis et en Europe ont également mis sur le carreau des milliers d'employés.
Les statistiques pour l'emploi des économies développées illustrent déjà le mouvement. L'économie américaine a détruit 159.000 emplois en septembre, un record depuis mars 2003. Quant à la Grande Bretagne, elle a enregistré un pic en août avec 5,7% de chômeurs.
Comme la France qui a connu une hausse de plus de 40.000 chômeurs en août, Londres frôle la barre des deux millions de sans-emploi.

Pour beaucoup, la récession n'est plus un spectre.

Dans ce contexte, Somavia appel à « une action rapide et coordonnée des gouvernements pour prévenir une crise sociale qui pourrait s'avérer sévère, longue et globale".
Car la crise d'aujourd'hui "n'est plus seulement une crise de Wall Street, c'est aussi une crise de toute la rue", a insisté le responsable

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Mardi 21 Octobre 2008


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires