Palestine occupée

Cris de guerre des rabbins sionistes: il faut en finir avec la mosquée d'AlAqsa



Mardi 27 Octobre 2009

Cris de guerre des rabbins sionistes: il faut en finir avec la mosquée d'AlAqsa
Les rabbins ont exhorté les autorités de l'occupation israélienne à " en finir" avec la mosquée d'AlAqsa, pour y construire le troisième temple de Salomon, a rapporté le site en ligne de la chaîne de télévision qatarie AlJazira. Ce à quoi le Mouvement islamiste dans les territoires palestiniens de 1948 a mis en garde, menaçant d'un "tremblement immense".
L'appel rabbinique a été lancé à l'issue d'un congrès organisé à Jérusalem AlQuds occupée par une organisation de droite auquel ont participé le député Uri Urbach, le rabbin Ovadia Youssef, et le professeur Halil Fayss.
" Il faut construire le temple sans hésitation" a lancé ce dernier connu pour ses propos provocateurs et haineux à l'encontre des Palestiniens et des Arabes.
Quant au rabbin de la colonie de Kiryat Arba Dov Lior , il a assuré qu'il ne fallait plus "craindre la violence arabe, et ne pas abandonner le mont du temple" (où se trouve l'esplanade des mosquées): " la restitution de cet endroit à la souveraineté israélienne permettra d'accélérer le salut" a-t-il lancé. 
Pour sa part, le vice-président du Mouvement islamique dans les territoires de 1948, cheikh Kamal Khatib  a accusé le Premier-ministre israélien Benjamin Netanyahou de vouloir réaliser aujourd'hui "une nouvelle gloire", rappelant que c'est lui qui avait inauguré le premier tunnel bâti dans le sous-sol de la mosquée d'AlAqsa en 1996. " il y aura un tremblement sans précédent" a-t-il menacé pour AlJazira .
Soupçonnant la décision prise par le commandant de la police de permettre lundi l'ouverture de la mosquée d'AlAqsa à toutes les communautés religieuses, Cheikh Khatib appréhende que le plan de la construction du troisième temple ne soit sur le point d'être mis à exécution. Il a révélé que lorsque les Palestiniens ont observé un sit-in dans l'enceinte de la Mosquée d'AlAqsa, des dizaines d'extrémistes juifs attendaient à proximité du portail des Magharbé son évacuation pour l'investir.
Cheikh Khatib a affirmé que "les condamnations du ministre israélien des minorités Avishaï Braverman ne sont sérieuses",  refusant pouvoir faire  confiance à la police israélienne pour la protéger AlAqsa :" au lieu de proférer des condamnations, Braverman devrait prendre la décision d'interdire les visites des juifs sur le lieu saint "a-t-il lancé.  


Mardi 27 Octobre 2009


Commentaires
Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires