PRESSE ET MEDIAS

Coup d’Etat sur l’audiovisuel Français.


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 29 Novembre 2016 - 08:00 LIVRE: Le Manifeste de la Raison Objective


Les journalistes français tombent au chômage comme les feuilles tombent en automne et laissent planer sur mon cœur comme une torpeur non monotone. Cette année le journaliste français Richard Labevière est bâillonné pour avoir fait son travail et même viré à cause de ses amitiés arabes et gaullistes qui ne font plus bon ménage avec le pouvoir central de L’UMP. Grégoire Deniau est aussi chassé de France 24 pour avoir autorisé un débat public sur les attentats du 11 septembre. La France et ses droits de l’homme sont bien en dessous de leur prétention, et démontre que le totalitarisme rime avec centralisme.


contact@opticmedia.fr
Vendredi 28 Novembre 2008

La dramaturgie journalistique actuelle ressemble en tous points au triangle des Bermudes pour des raisons d’Etat. Nous le savons mais nous ne pouvons en parler par peur de représailles et d’accusation de négationnisme et d’antisémitisme arme ultime du totalitarisme. Nous sommes tous des otages de l’information. Allons nous devenir tributaires des plumes pavloviennes excusant tout en justifiant les changement politiques de notre pays. La loi sur l’audiovisuel vient de parachever la prise de pouvoir de la nationalisation des rédactions comme une vulgaire banque vendant ses subprimes au gouvernement. Sans opposition la France se meurt, sans opinion la France se tait et sans journaliste la France ne se raconte plus elle se vend à celui qui paye le mieux en budget publicitaire. La censure d’Etat stimulée par les cabinets d’experts en marketing va nous imposer sa vision des choses. Le putsch du service audiovisuel public français vient de commencer.

Jean-François Copé a suivi des séminaires de formation du New Public Management aux Etats Unis et défend en matière budgétaire le benchmarking c’est-à-dire l’approche comparatiste des pratiques internationales performantes. Et bien ce qui marche pur les USA n’est pas non plus la solution pour la France.

Je vous laisse le soin de vous informer en prenant note de ce texte. Tout ce que la loi va changer sur l’audiovisuel

Le Parisien 25.11.2008, 07h00
www.leparisien.fr/loisirs-et-spectacles/tout-ce-que-la-loi-va-changer-25-11-2008-320918.php .leparisien.fr/loisirs-et-spectacles/tout-ce-que-la-loi-va-changer-25-11-2008-320918.php

HIER À 17 HEURES, plus de 400 amendements, émanant de députés de droite comme de gauche, avaient été déposés en prévision des débats qui s’ouvrent cet après-midi. Ils doivent aboutir à ce qu’il est convenu d’appeler la plus grande réforme de l’audiovisuel depuis vingt ans. Si l’essentiel de ce que contiendra la loi est déjà connu, certains amendements, s’ils sont adoptés, auront une portée bien plus que symbolique. Des soirées qui commencent plus tôt A partir du 5 janvier, les antennes de France Télévisions ne diffuseront plus de publicités entre 20 heures et 6 heures du matin. Le modèle économique de l’entreprise publique s’en trouve chamboulé, et, par ricochet, les prime times de France 2, France 3, France 4 et France 5 débuteront à 20 h 35. A partir de 2011, il n’y aura plus du tout de publicité, même en journée.

Le financement par des taxes
La redevance va être indexée sur l’inflation, et les chaînes privées seront taxées. Jusqu’ici, il était question de leur réclamer 3 % de leurs recettes publicitaires. Mais un amendement déposé par le rapporteur de la loi, Christian Kert, propose d’abaisser ce seuil à 1,5 %, au moins la première année. La taxe de 0,9 % du chiffre d’affaires des entreprises de téléphonie et des fournisseurs d’accès à Internet ne devrait pas, elle, évoluer.

Les présidents nommés par l’Etat
Le mode de nomination de tous les présidents de l’audiovisuel public (France Télévisions, Radio France et l’audiovisuel extérieur) ne dépendra plus du seul Conseil supérieur de l’audiovisuel, mais du président de la République « après avis conforme du CSA ». Des députés de la majorité souhaitent encadrer le futur pouvoir de révocation du chef de l’Etat. Ce dernier pourrait avoir à recueillir, en plus de l’avis du CSA, celui des deux Assemblées. De son côté, l’opposition reste déterminée à amoindrir ce qu’elle appelle le « pouvoir discrétionnaire » du président en proposant de réformer le CSA de façon à s’assurer d’une meilleure équité politique.

Les minorités mieux représentées
Frédéric Lefebvre, porte-parole de l’UMP, mais aussi Jean-François Copé et Christian Kert proposent que soient renforcées les obligations en matière de représentativité des minorités. S’il n’est pas question de quotas, les efforts fournis par France Télévisions seront évalués par des rapports annuels. L’idée, séduisante et dans l’air du temps, a toutes les chances d’être retenue.

La réforme de l’audio visuel peut se résumer dans cet extrait vidéo. http://www.dailymotion.com/video/x7ixce_france-inter-ncoutez-plus-la-diffre_fun


Vendredi 28 Novembre 2008


Commentaires

1.Posté par Blackhole le 28/11/2008 12:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ca ne va pas changer grand chose dans les faits, france télévision et radio sont déjà contrôlés par l'état et le pouvoir en place.

Par contre cela sera inscrit dans la loi...

Toujours bien en route pour le NWO....

2.Posté par Will91 le 28/11/2008 14:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est amusant mais je n'arrive pas à faire preuve de compassion vis-à-vis de VOUS, les journalistes, de la même façon que vous ne vous préoccupâtes pas de notre sort à NOUS, les fonctionnaires, les enseignants, les métallos, les caissières ou les gardiens de nuit, à une époque où nous sommes presque tous passés dans la grande marmite libérale avec l'injonction de s'adapter ou de mourir. Je dis presque tous parce qu'il fallait vous voir chanter le refrain de la modernisation de la vie (alors là vous rajoutez ce que vous voulez économique, politique, sociale...)
C'est très drôle, en effet, et cette complainte articulée autour de "au secours la télé risque de devenir fasciste" n'est pas sans me rappeler ce poème d'un pasteur allemand dont je n'ai pas cru utile de retenir le nom, si, si, vous savez, au début ils sont venus chercher les communistes, comme je n'étais pas communistes, je n'ai rien dit.
Vous chantiez ? Eh bien dansez maintenant. Et je ne pense pas que quelqu'un viendra vous secourir. Pourquoi ? Ah, oui... à la fin ils sont venus me chercher et il n'y avait plus personne pour me défendre.

3.Posté par Rouge Le Renard le 28/11/2008 17:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salut

alors juste pour dire que je suis entièrement d'accord avec WILL91

J'ADORE CA : "parce qu'il fallait vous voir chanter le refrain de la modernisation de la vie (alors là vous rajoutez ce que vous voulez économique, politique, sociale...)"

exact
[
http://rougelerenard.blogspot.com/]

4.Posté par FouquierTinville le 28/11/2008 19:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bien fait pour eux , mais a propos de qui parle-t-on? de journalistes ? bah , ils n'existent plus et les derniers qui ont eu le courage de résisté ont rejoints le net.
quant a leur télé y'a des années que je ne la regarde plus ., cette machine a décerveler ,non merci

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires