Politique Nationale/Internationale

Couleuvres royales


Le gouvernement islamiste marocain que dirige Abdelilah Benkirane ne serait plus en odeur de sainteté auprès du Palais.


M. Saadoune
Dimanche 2 Septembre 2012

Couleuvres royales
Le gouvernement islamiste marocain que dirige Abdelilah Benkirane ne serait plus en odeur de sainteté auprès du Palais. Les procès que lui fait la presse proche du Palais et du Makhzen en sont le signe. La très officielle agence de presse marocaine MAP avait donné le ton récemment en pointant un risque de dérive «populiste» d'Abdelilah Benkirane. Celui-ci a bien eu quelques «écarts» de langage qui ont déplu fortement à la cour royale.

Malgré une réforme constitutionnelle accordant en théorie plus de pouvoirs au chef du gouvernement, les «conseillers» du Palais forment un gouvernement «bis» que d'aucuns, au Maroc, qualifient de gouvernement « réel». Les islamistes du PJD - qui sont très loin de revendiquer une monarchie constitutionnelle où le «roi règne mais ne gouverne pas» - pouvaient-ils utiliser la petite marge de pouvoir théorique formellement concédée dans la Constitution pour amener la monarchie à lâcher du lest ? En moins d'une année d'exercice, on peut dire que le pari est déjà perdu. En prenant la charge du gouvernement dans un contexte de détérioration de la situation économique et sociale, le PJD n'a pas reçu de cadeau. Au contraire, pour le roi et les adversaires des islamistes, c'était le «meilleur moment» de donner la charge au PJD, de l'épuiser afin qu'il apporte la preuve de son échec et/ou de son incompétence.

Il y a quelques semaines, un journal européen titrait de manière expressive que «Benkirane n'amusait plus le roi». On passe désormais à un autre registre. Le ton de la presse marocaine est désormais que Benkirane «agace royalement le roi». En avril dernier, Benkirane avait osé critiquer ce gouvernement royal de l'ombre en dénonçant l'existence de «bastions de contrôle sous la domination de personnes dépourvues de titre politique». Depuis, le chef du gouvernement a œuvré à battre sa coulpe, allant jusqu'à présenter publiquement des excuses au roi et à ses conseillers. Le Palais a en effet multiplié par différents canaux les rappels à l'ordre… sur les pouvoirs intouchables du roi. Le souverain, passant outre le chef du gouvernement, a ainsi convoqué le ministre de l'Intérieur et les patrons de services de sécurité pour exiger des mesures contre des fonctionnaires (police, gendarmerie et douanes) qui auraient racketté des Marocains résidant à l'étranger à leur entrée au pays.

Un «coup» spectaculaire qui avait le bon côté de montrer un roi soucieux du bien-être de ses sujets et surtout de rappeler, au gouvernement, qu'il est maître à bord. Et seul maître à bord. Benkirane a avalé la couleuvre royale mais un dirigeant du PJD n'exerçant pas de fonction gouvernementale, Abdelali Hamidine, membre du secrétariat général du PJD, n'a pas hésité à qualifier cet acte royal d'intervention inconstitutionnelle et de grave empiétement sur les prérogatives du chef du gouvernement. Abdelali Hamidine a critiqué dans la foulée la cérémonie d'allégeance au roi dont il a relevé le caractère anachronique. C'est la critique de trop apparemment et le Palais en tient rigueur au chef du gouvernement. Vendredi, une activité de la jeunesse du PJD à laquelle devait participer Benkirane a été interdite par les autorités.

Le roi Mohammed VI ne supporte presque plus Benkirane et ne serait pas loin de siffler la fin de partie. Cela permettrait aussi de passer au débit du gouvernement du PJD la panade diplomatique où le Maroc a été mis par la décision de «retrait de confiance» à l'égard de Christopher Ross. Les procès qui se multiplient contre un gouvernement, pourtant très docile, montrent que malgré les «réformes», le roi n'est pas prêt à se délester d'une partie de ses pouvoirs. Même pour un islamiste de sa majesté.

http://www.lequotidien-oran.com/?news=5172496


Dimanche 2 Septembre 2012


Commentaires

1.Posté par Fino le 02/09/2012 19:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A quand des mesures pour le racket royal?

Pour comprendre les dessous de cette histoire d'Ali baba et ses quarante voleurs des temps modernes, il faut lire et recommander le livre: "Le roi prédateur" de Catherine Graciet et Eric Laurent aux éditions Seuil.

Mieux on sera informé, moins on sera manipulé.

2.Posté par farid GUERROUCHE le 02/09/2012 22:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce roitelet à la solde des occidentaux est l'un des hommes les plus riches de la planète , qui se fout éperdument de ces sujets qui eux vivent par contre dans un grand dénuement , il détient les reines de l'économie du royaume .

3.Posté par Lemarocain le 03/09/2012 10:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le nouveau gouvernement manque d esperience et depuis 8 mois il n as pas arrete de faires des gaffes ,,trop de blabla et d accusations des autres sans rien achever.,,en plus d un manque de maturite. Au moins le Roi agit et ne perds pas son temps a accuser autrui.

En ce qui concerne les richesses, la majorite est investi dans des holdings en bourse et au Maroc qui emploient des milliers de marocains,

4.Posté par Levraimarocain le 04/09/2012 20:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tu me fait honte, comme tous les marocains qui s'agenouille devant ce chien, en tant que marocain et musulman je ne peux être du côté de mon pays quand il a tord! S'il n'y avait ce roi voleurs et bandit au pouvoir le Maroc serai arrivé bien loin aujourd'hui, les alaouites ne déscendent pas des anciennes dynastie marocaine c'est un mensonge. Depuis tout petit ce type a été élevé par des sionistes comment lui faire confiance? comment faire confiance à un type qui possède toute les parts de marché du Maroc, les hommes d'affaires marocain sont dépités, à chaque appel d'offre, c'est une société de M6 qui remportent le contrat, un contrat avec l'UE et bien c'est toujours ces société qui empoche! Al Hmaar WAllah que vous me faites honte, réveillez vous! Le Maroc n'est plus au Marocain! On aide les américains et les israéliens qui tuent nos frères et soeurs chaque jours, on pousse à la guerre en Syrie, et on soutient ces saloparts de wahabbite en Arabie et au Qatar! Ceux là même qui nous prennent pour des sous-arabe et qui prennent le Maroc pour leurs bordel! Un roi n'a aucune légitimité en Islam, on ne peux se passer le pouvoir de père en fils, c'est une certitude absolue et il se fou de nous en s'auto proclamant commandeur des croyants et descendant du Prophète, comme si notre cher Prophète aurait agit de la façon dont il le fait, et le pire c'est que des gens en sont convaincu! Puisse Allah délivré un jour le Maroc et les marocains de leurs oppresseurs étrangers et des traitres! AMINE!

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires