Analyse et décryptage

Corruption financière de l’Otan au Pakistan


Dans la même rubrique:
< >

La Cour suprême du Pakistan vient de lancer les auditions de la saga de corruption financière de l’Otan, considérée comme l’un des dossiers les plus importants dans son genre en ce pays. Le président de la Cour suprême pakistanaise, Iftikhar Mohammad Tchoudari, annonçant cette nouvelle, a souligné que trois magistrats aident la Cour dans cette affaire. Il s’agit de corruption financière liée au transit des ravitaillements de l’Otan depuis le Pakistan vers l’Afghanistan.


Mercredi 21 Décembre 2011

Corruption financière de l’Otan au Pakistan
La Cour se prononcera au terme de son enquête sur cette affaire. Selon Tchoudari personne n’a été arrêté dans ce cadre et aucun responsable chargé d’assurer le ravitaillement de l’Otan vers l’Afghanistan n’a été suspendu. Les convois de ravitaillement des troupes de l’Otan en Afghanistan, traversent le territoire pakistanais sans payer de taxes douanières, ont infligé de lourds dégâts financiers au Pakistan, c’est pourquoi Iftikhar Mohammad Tchoudari a ordonné l’ouverture d’une enquête sur ce dossier. Depuis 2001 et, au lendemain de l’intervention militaire des Etats-Unis en Afghanistan et du déploiement des forces de l’Otan dans ce pays, une grande partie du ravitaillement et des équipements destinés aux troupes de l'Otan sur le sol Afghan est transité depuis les frontières pakistanaises.
Vu le fait que ces approvisionnements de l’Otan se sont faits sans payer de taxes, l’Isaf est soupçonné, selon ces responsables judicaires, d’avoir manipulé et corrompu des institutions pakistanaises et violé ainsi les lois du pays pour le transit de ses convois du ravitaillement. Certains observateurs sont d’avis que le dossier de la corruption financière de l’Otan au Pakistan est lié en quelque sorte aux différends éclatés récemment entre les deux parties. Le ravitaillement de l'OTAN par camions a été suspendu pour une période indéterminée suite à la mort de 28 militaires pakistanais, tués par des hélicoptères de l'OTAN dans la zone tribale des Mahmand sur la frontière avec l’Afghanistan, suscitant la colère au Pakistan. Ce n’est pas tout, l’examen du dossier de la corruption financière de l’Otan au Pakistan pourrait aboutir à l’arrestation des éléments liés à ce transit illégal. Le respect de la souveraineté politique et de l’indépendance du Pakistan et le garanti de ses intérêts nationaux sont les conditions sine qua none d’Islamabad pour la reprise des coopérations avec l’Otan et les Etats-Unis.

La plainte portée par le Pakistan, contre cette attaque de l’Otan, au Conseil de sécurité témoigne bien qu’Islamabad est fermement décidé de réviser ses relations avec l’Otan et d’obliger cette organisation militaire à tenir ses engagements et à respecter l’indépendance et la souveraineté nationale du Pakistan. Position qui est soutenue et saluée par le peuple pakistanais.


Mercredi 21 Décembre 2011


Commentaires

1.Posté par damien le 21/12/2011 20:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La justice pakistanaise est elle meme corrompue!!! Je ne me fais guere de doute au fait que quand les sionistes du FMI viendront, toutes les poursuites disparaitront

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires