Société

Controverse des caricatures : Kofi Annan appelle 'ses amis musulmans' à accepter les excuses du journal danois


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 28 Juin 2020 - 04:00 La Dictature de Santé!


3 février 2006 – Se déclarant à nouveau « peiné » et « préoccupé » par la controverse sur les caricatures du prophète Mahommet publiées dans la presse , Kofi Annan a appelé aujourd'hui « ses amis musulmans » à accepter les excuses présentées par le journal danois et à ne pas punir le Danemark ou l'Europe pour les actions d'individus.


Samedi 4 Février 2006




« Je partage la détresse de mes amis musulmans qui estiment que ces caricatures offensent leur religion. Je défends aussi la liberté de la presse. Mais cette dernière n'est jamais absolue, elle comprend une responsabilité. Ce qui est important c'est que le journal qui avait publié ces caricatures a présenté des excuses », a déclaré aujourd'hui le Secrétaire général, lors d'une rencontre avec la presse à New York.

Kofi Annan avait affirmé hier que « la liberté de la presse devrait toujours être exercée dans le plein respect des croyances et des piliers de toutes les religions » (voir notre dépêche du 2 février 2006).

Le Secrétaire général a appelé aujourd'hui « ses frères musulmans à pardonner, au nom d'Allah le miséricordieux », à « accepter les excuses formulées par le journal qui avait publié les caricatures » et à « aller de l'avant ».

« J'appelle tout le monde à s'abstenir de prendre des mesures pour attiser la situation », a-t-il ajouté.

« Il ne faudrait pas que des mesures soient prises pour punir toute la nation danoise ou l'Europe entière pour les actions d'individus », a estimé Kofi Annan.

« Je crois donc que mes frères musulmans devraient accepter les excuses », a-t-il conclu.

Affirmant que l'ONU a toujours défendu à la fois la liberté de la presse et la liberté de religion, le Secrétaire général a rappelé qu'il avait lancé, avec l'Alliance pour les civilisations, une initiative visant à apprendre aux peuples à s'unir plutôt qu'à se diviser (voir notre dépêche du 2 septembre 2005).

Selon les informations parues dans la presse, de nombreuses protestations, allant de boycotts économiques à des menaces d'attaques de la part de plusieurs groupes palestiniens, ont été émises dans le monde arabo-musulman, après la publication dans un journal danois de caricatures représentant le prophète Mahomet, le 30 septembre dernier.

Le Coran interdit la reproduction de l'image d'Allah et du prophète Mohamet afin d'éviter l'idolâtrie.

Saisi de demandes de plusieurs pays arabes visant à sanctionner le journal responsable de la publication, le gouvernement danois a objecté le principe de la liberté de la presse.

Après que le journal danois a présenté des excuses, le 31 janvier dernier, les caricatures ont été republiées dans plusieurs journaux européens, au nom de la liberté de la presse.




Vendredi 3 Février 2006

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires