Actualité nationale

Contre la gestion coloniale de 'la diversité'


Dans la même rubrique:
< >


milan.daniel@yahoo.fr
Lundi 22 Décembre 2008

Contre la gestion coloniale de « la diversité »

Je suis en principe favorable à l’accès de tous, à toutes les fonctions NORMALES de notre société ; en revanche, je suis hostile à la gestion coloniale de « la diversité » privilégiant celle-ci à son accès aux fonctions répressives de certains individus choisis pour leur servilité et leur fidélité, contre l’ensemble des citoyens français de souche ou de souche immigrée, ou immigrés.

Je ne pense pas que la répression, les persécutions, le racisme, l’islamophobie, la haine, le mépris, l’arrogance, les aboiements, même délégués et repeints en noir ou en beur, contre Beurs, Noirs et Français de souche et immigrés, doivent les rendre plus acceptables ou plus souhaitables.

Quatre ministères, au moins, fusionnels avec le CRIF, sont symptomatiques de cette politique de gestion coloniale de « la diversité » : Intérieur, Justice, Ville, « Droits de l’homme ».

Que dire, entre autres, de Fadela Amara (Ville) qui argue le « destop » contre les jeunes de nos cités.

Que dire aussi de Rachida Dati (Justice) qui tient la mise en prison d’un enfant de 12 ans, pour une mesure de « bon sens » ou l’interpellation « musclée » de Vittorio de Fillipis journaliste à « Libération » (qui n’est pas de mes amis), « une mesure conforme à la procédure ».

Si l’immigration normale fait partie de la vie de toute société, j’estime que nous n’avons pas à subir l’immigration mercenaire choisie par Sarkozy et le CRIF, contre les Français de souche ou de souche immigrée.

Daniel Milan


Lundi 22 Décembre 2008


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires