Communiqué

Conférence de Michel Maffesoli, vendredi 20 janvier 2012



Mercredi 18 Janvier 2012

Conférence de Michel Maffesoli, vendredi 20 janvier 2012
Makhnovtchina / Conférence #5 / Michel Maffesoli


le vendredi 20 / 01 / 12, 19 h à Echelle Inconnue, 18 rue Sainte Croix des Pelletiers 76000 ROUEN et retransmission simultanée à la librairie Polis, rue Percière, 76000 Rouen.

A l'automne 2010, Echelle inconnue lançait son nouveau projet de recherche et de création sur les nouveaux nomadisme : « Makhnovtchina » par un cycle de conférence à la librairie Polis.

A cette occasion, Stany Cambot, Arnaud Lemarchand, Marion Jenkinson et Clément David présentaient l'avancée de leurs travaux et réflexions sur la question.
Aujourd'hui c'est au tour de Michel Maffesoli de présenter ses travaux en plaçant le nomadisme dans le contexte de post-modernité, thème de prédilection du sociologue internationalement réputé.

http://michelmaffesoli.org/

Théoricien de la postmodernité, phénoménologue des tribus, décrypteur du présent, Michel Maffesoli est principalement affilié aux œuvres d’Émile Durkheim, de Georg Simmel, de Max Weber, de Gilbert Durand, d’Edgar Morin, des situationnistes et de Jean Baudrillard. A l’inverse de tous ceux qui tentent de réhabiliter les grands récits idéologiques, il dépeint dans ses livres phares (La Logique de la domination, La Violence totalitaire, L’Ombre de Dionysos, Au Creux des apparences, ou Le Temps des tribus) un cosmos pluriel et mouvant, dans lequel tribus, groupuscules et réseaux se font, se défont continuellement. Maffesoli braque le regard sur les multiples cultures, sous-cultures et contre-cultures qui constituent la matrice du grouillement postmoderne. Il délimite sans cesse des champs provisoires. On dirait qu’il écoute l’herbe qui pousse. Il pense l’époque présente. Une phrase résume au final sa pensée originale et paradoxale : «la société est plusieurs».




Smala / projection / bidonville de Boumerdes (est d'Alger)
tous les soirs et toutes les nuits du samedi au mercredi.


Du 1er novembre au 31 décembre, Stany Cambot et Julie Bernard ont mené un travail de recherche et de création à Alger avec, entre autre, les étudiants de L'EPAU. Deux questions en fil d'arianne : « comment les guerres et l'urbanisme militaires façonnent les villes ? » et, « si un des programmes de la Smala était de pouvoir accueillir les Algériens de l'intérieur comme ceux des villes du nord, en quoi Alger, la capitale actuelle, remplit-elle ce programme ? »

Premiers éléments de restitution, toutes les nuits l'écran urbain d'Echelle Inconnue diffuse les images et les paroles des habitants du bidonville de Boumerdes.
Quelques éléments du travail sont d'ors et déjà disponibles sur le site : http://www.journal-smala.org


SOUTENEZ ECHELLE INCONNUE
Depuis 1998, nous travaillons sur l'idée de territoire avec des personnes sans-abri (à Rouen, à Montréal...) ou des adolescents et jeunes adultes d'une cité d'Orléans. Nous travaillons sur l'espace utopique avec des gens du voyage à Sotteville, des chômeurs et des sans logis à Rouen. Nous travaillons sur des possibilités de représenter, de parcourir ou de traverser les quartiers d'une ville avec les femmes qui y vivent ou y travaillent.

Nous interrogeons l'habitat des Tziganes en Europe avec les Tziganes eux-même. Nous interrogeons les rapports qu'entretiennent la ville et la guerre en questionnant l'urbanisme d'un village altermondialiste avec les militants qui le construisent, le pratiquent, le vivent ; en traversant la France pour rencontrer les Algériens des villes prisons d'Abd el Kader.

Nous avons quitté nos costumes d'architectes, de géographes, d'informaticiens ou de sociologues ; nous avons déserté les agences, les cabinets et la fonction de fournisseurs de « nouveaux » modèles de ville et d'espace. Nous travaillons, avec les populations, à repenser et à représenter nos espaces de vie, persuadés qu'une voix ne se donne pas, mais se prend, se travaille et se porte.

Ces projets reçoivent l'aide de certaines de nos institutions. Elle ne suffit pas à financer ce travail. C'est pourquoi, chaque année, nous faisons appel à vous. Merci de votre aide et de faire circuler cet appel. Les dons(*) sont à adresser à Echelle Inconnue, 18 rue Sainte Croix des Pelletiers, 76000 Rouen (chèques à l'ordre de Echelle Inconnue avec la mention « souscription » au dos).


* Les dons versés à une association culturelle ouvrent droit à une réduction d’impôt de 66% de leur montant. Les dons versés en 2012 seront à comptabiliser sur la déclaration d'impôt sur le revenu en mai-juin 2013. Echelle Inconnue vous fournira un reçu dès réception.


Echelle inconnue est soutenue au titre du fonctionnement général par la Région Haute-Normandie et la ville de Rouen.





Conférence de Michel Maffesoli, vendredi 20 janvier 2012
Horaires des trains
Au départ de paris : 17h25 arrivée 18h36 ou 17h30 arrivée 18h57
Au départ du havre : 18h arrivée 18h53
Derniers trains : pour paris 20h56, pour le Havre 21h18





Site d'Echelle Inconnue : http://www.echelleinconnue.net
Si ce message ne s'affiche pas correctement : http://www.echelleinconnue.net/newsweb/20120117/


Mercredi 18 Janvier 2012


Commentaires

1.Posté par Plop Fiction le 19/01/2012 07:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ah, ah... Le franc maçon mesfessesaulit est protégé sur alter-info. On supprime les posts qui éclaire l'individu sous un jour moins promotionnel.

Je ne vous félicite pas.

Au moins la ligne éditorial de votre site apparait elle plus clairement.^^

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires